Sélection catégorie

 

Sélection thème

 

Tri

 

 

Sélection statut

 

Recherche par mot clé

 

  Affichage

 

 

 

intégral    liste


IDÉOSPHÈRE

Scénarios 1 à 50 sur 438

11994


Retrouver notre place

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Guerre... Fin du monde... tel qu'on le connaît, plus de retour en arrière possible, quelques humains disséminés sur la planète. Il faut repartir de zéro et trouver une voie meilleure.
Lorsqu'un arbre sent qu'il va mourir, il crée souvent des tiges à son extrêmité pour que la vie reprenne à sa base.
L'humain s'interroge: depuis notre existence sur cette planète jusqu'à notre extinction quasi-complète, où avons-nous faiilli ? A quelle époque, quelles décisions ? Pourquoi ne ferions-nous pas comme l'arbre, en profitant de cette occasion qui nous est donnée de rebâtir un monde nouveau, un monde meilleur, du début ?
Après tout, nos ancêtres "primitifs" ont pu vivre sur cette planète durant des centaines de milliers d'années. Comment en dix mille ans avons-nous pu en arriver là ?
L'humain, alors commence à écouter son propre corps. Il est déboussolé, mais il a soif, il a faim. Il cherche à assouvir ses besoins vitaux primaires. Il trouve d'abord une source, l'eau n'est pas bonne à boire mais il fait un feu avec quelques branches et la fait bouillir dans une pierre creuse. Il trouve ensuite un bel arbre fruitier qui porte des cerises bien juteuses. Il mange à sa faim et plante les noyayx dans la Terre.
Il redécouvre son rapport à la Terre, il dort sous les étoiles, se lave avec peu d'eau. Il pleut, il se crée une petite hutte de fortune avec des branchages.
Il rencontre quelques humains égarés et ils se regroupent en petite communauté. Certains chantent, d'autres fabriquent des objets avec des herbes sèches, d'autres encore guérissent les blessés avec des plantes médicinales glanées ça et là.
Il n'y a pas de honte à revenir en arrière lorsque l'on a fait une erreur, pour survivre l'Humain devra se passer de politique, de monnaie, de gouvernement à grande échelle. Il connaît désormais les dérives du passé et peut les transmettre à ses enfants comme des avertissements.
Il mange avec les doigts, marche pieds nus, chacun peut apporter au groupe son savoir et ce qu'il peut partager.
Il respecte les animaux et décide de devenir végétarien: si on ne tue pas d'animaux parce qu'on respecte toutes les formes de vie, alors le nouvel Homme ne tuera pas non plus son prochain. Pas de guerres idéologiques, pas de massacres. Si l 'humain naît avec un "cerveau vide" à remplir, il suffit de ne pas lui inculquer le malheur, la méfiance et l'esprit de compétition pour que sa réalité n'en contienne pas.
La Nature apporte à l'Homme tout ce dont il a besoin: de l'air pour respirer, de l'eau à boire, du soleil pour se chauffer, des végétaux pour se nourrir et se soigner, des étoiles pour s'émerveiller. L'Homme nouveau retrouve son cycle dans la nature. Mais pas en tant qu'être primitif, en tant qu'être conscient, qui a fait le choix en toute connaissance de cause de ne plus interférer et dominer le monde, mais en faire partie intégrante, volontaire.
Il chérira chaque seconde pour avoir pu échapper à un destin funeste.
La tige au pied de l'arbre mourant deviendra arbre à son tour, un arbre mieux préparé qui a puisé les connaissances de son environnement dans ses racines pour croître. Il ne s'agit pas d'un nouvel arbre, mais d'un arbre plus conscient.
 

 

Créé par NetteNette le 21/07/2016 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11970


La censure par l'emprisonnement mental

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Une des bases possibles pour un scénario, serait d'imaginer une évolution de la médisance comme une forme d'instrument de contrôle pour empêcher les individualités de s'affirmer, et ainsi permettre à la hierarchie d'être préservé.
Le monopole de la parole serait détenu par certaines personnes qui ont une forme d'autorité légitimé par différentes institutions et par la reconnaissance public, directement ou indirectement. Ces formes de légitimations seront référencés par des organismes "non officiel" liés au pouvoir étatique, tels que la franc maçonnerie actuellement.
On pousserait le public à accepter ces discours d'autant plus facilement que le rayonnement de ces personnalité est grand. Ce serait ce que l'on appel, l'élite à parole légitime de la population. Tout les moyens médiatiques seraient à leur disposition, et leur message serait rabbacher de façon à ce que le public puisse assimiler ce qu'ils disent et se l'approprier.
A côté de cela, il y aurait les savants, les étudiants et lettrés, mais sans réel "influence" auprès du grand public. Ces personnes obtiendraient un grade de légitimité informel en fonction de leur grade et importance au sein de l'institution (afin de créer une pyramide du respect). Puis il y aurait le reste du public.
Sans les bons "grades" accordés par ces institutions, le reste de la population n'a pas autorité pour influencer leur congénère. On génère alors une forme de compétition plus ou moins formelle, pouvant donner accès à un certain prestige. La compétition produit alors le rabaissement et l'opposition des gens les uns envers les autres de façon permanente. De façon à ce qu'aucune idée non légitimé, ne puisse accéder au rang d'influence, et ainsi menacer la hierarchie. En plus de cela, les puissances dirigeantes décident de créer des outils pour permettre de contrôler cette population: la création d'une forme de langage, et des pratiques de bizutages plus ou moins directs, et surtout une fausse transparence de l'information par le développement de médias analogues à facebook.
L'accès à la vie privée, permet aux gens de se rabaisser l'un, l'autre en cas de conflit, et de faciliter l'opposition et la destruction plutôt que la création.
Pour protéger les élites de cette forme de menace, on crée des "intermédiaires", rendant la communication direct impossible, en cas d'opposition direct, des stratégies de communication et de manipulation de masse permet de répondre à une critique sur le coup (qui à se contredire par la suite, car la mémoire du public est courte). On ouvre les vannes d'un côté et on les ferme de l'autre, permettant à tout le monde de se faire en permanence des croches patte et s'empêcher d'évoluer, mais surtout de devenir contagieux. Pas besoin d'instrument de contrôle la population s'autorégule. Si par mégarde une personne du bas entrait en contact avec quelqu'un d'en haut, sans passer par les passe droit habituel, l'effet de transparence jouerai son rôle, et l'on dirait de cette personne qu'elle a été pistonné.
Dans cette société, le piston existe, mais il a été formalisé par l'Etat. Une des manière d'empêcher les gens de s'affirmer, et de supprimer la notion d'invidualité, grâce à ces même médias de communication, des règles standarts devant être respectées, autant de dispositifs qui font rentrer les choses dans des cases, réduisant la personne à un simple algorithme, de variable. Les gens finissent par devenir semblables, sous couvert de différences dissimulés derrière des stratégies publicitaires pronant les micro-différenciation plutôt que l'affirmation de soi.
On se baladera sur internet, et rentra en contact avec une tierce personne, croyant que s'en est une autre, ce qui ne sera pas le cas, car nous seront devenu tous semblables. La population deviendra de plus en plus paranoïaque, (car la peur fait consommer, et oblige à réagir, donc profite aux financier) en constatant la répétition de la même idée, alors qu'en réalité, elle se sera synchronisé au point de produire une bouillie infame et homogène sans saveur, ce sera un instrument de plus pour pousser les individus à s'opposer, qui sait quoi? Sur qui? Personne ne sait réellement, car c'est la même information qui circule partout.
En créant l'homogénéité, il est devenu possible de programmer l'esprit des gens, et de la contrôler comme du bétail. L'éducation, et la culture deviennent illusoires, car on a supprimer la diversité des sources de production. Les idées piochant dans la même source, on retrouve les mêmes choses.
En supprimant la diversité, on supprime la resistance et la résilience de la société. Un virus émerge, et décime tout le monde, comme ce fut le cas lors de la venu des européens en amérique du sud. Peu de gens survivent.

Le cycle reprend alors son cour.
 

 

Créé par Noname le 10/04/2016 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11923


Et si on développait à outrance le monde numérique ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Depuis plus d’ un an, on entend dire que les enfants doivent apprendre à faire des programmes informatiques afin d'accélérer l'apprentissage des nouvelles générations au monde numérique. Certaines écoles prévoient ou ont déjà commencé à proposer de tels cours. Aux Etats-Unis, on apprend déjà aux enfants à utiliser un ordinateur au détriment de l’ écriture manuscrite et il ne sera plus obligatoire d'apprendre l'écriture cursive (manuscrite) à l'école primaire.

Il y a un an, à la radio, j’ ai entendu parlé de la création d’ un programme ludique permettant aux enfants d’ apprendre le langage informatique par le biais de codes. Le jeu, en Opensource, s’ intitule « code combat ». L’ idée est de rédiger des lignes de codes pour progresser dans le jeu et affronter d’ autres programmeurs expérimentés ou en herbe.

En Corée du Sud, chaque élève du primaire et du secondaire seront équipés d’ une tablette.

Le 30 septembre 2014, une étude a montré que 30% des enseignants en France utilisent en cours des manuels électroniques.

Le 3 octobre 2014, le Conseil National du Numérique préconise au gouvernement français la création d’ un bac numérique, qui sera en supplément du bac S, ES et L. Il conseille également la création de cours informatique dès la 3ème (la programmation, mais aussi la création d’ objets en 3D, etc.).

Un appareil, appelé Gleamcode, permet à des enfants (à partir de 7 ans), de dessiner sur un écran lumineux des images en entrant des lignes de codes informatiques...

Fin du 21ème siècle, tout jeune adolescent est capable de créer un site Internet, un jeu vidéo, un programme informatique ou un objet en 3D. Les attaques de pirates informatiques sont monnaies courantes. On appelle cela : la délinquance virtuelle. La loi pénale physique s’ applique désormais à la loi pénale numérique. Chaque individu se déplace dans le monde virtuel aussi aisément que dans le monde réel. Des mondes virtuels inspirés de « second life » sont démultipliés sur la toile. Des avatars de chaque internaute se baladent dans les rues virtuelles. Ce monde s’ est façonné à la vitesse grand V grâce à l’ éducation numérique. L’ Internet à l’ Aude du 22ème siècle n’ a plus rien à voir avec les sites statiques du siècle dernier. L’ individu est plongé en immersion totale dans un monde virtuel.

Les humains sortent de moins en moins, les rues réelles sont vides. Chaque immeuble est peuplé d'individus allongés sur leur lit, les lunettes virtuelles fixées sur leur nez. Le risque de sédentarisation n’ a jamais été aussi grand, les muscles sont atrophiés, la sous-nutrition est devenue une réalité dans les pays développés, non à cause d’ un manque de production de nourriture, mais d’ un manque d’ écoute du corps réclamant la pitance. Il n’ est pas rare de voir des milliers d’ individus chaque jour mourir de déshydratation alors qu’ ils étaient absorbés par leur voyage virtuel.

Alors, la société s’ organise pour livrer directement dans chaque appartement la nourriture et l’ eau nécessaire à la survie des occupants. Malheureusement, ces hommes modernes, maîtres de leur univers virtuel, ont perdu leur autonomie dans le monde réel. Si une panne de courant doit avoir lieu, aucun ne survivra. Ils ne sauront pas utiliser les ascenseurs, ni trouver leur nourriture ni leur eau, ne pourront écrire sur un mur ou une feuille faute de l’ avoir appris à l’ école et pourront à peine utiliser leur bouche pour parler, tellement habitué à s’ exprimer par écrit ou par la pensée. Seuls les habitants de la campagne pourront sortir leur épingle du jeu, ayant la nourriture à leur portée et la possibilité d’ admirer la beauté du monde réel. Ces habitués de l'air libre sortent régulièrement de chez eux et rencontrent d’ autres personnes avec qui ils discutent oralement.

Ainsi, la nature sera la seule chance de survie de l’ espèce humaine…
 

 

Créé par Schopen le 04/12/2015 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11886


Terrissime

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Guerres, injustices et cruautés auront finit par fatiguer les hommes.
Une seule et unique superpuissance politique régira l'ensemble des peuples.
La recherche de la beauté et la transmission du savoir seront les objectifs de cette société de demain.
La victoire de la philosophie, de la recherche de la vérité, l'aura emporté sur la course folle aux profits, qui entraînèrent, dans le passé d'aujourd'hui, une crise écologique et de grandes inégalités sociales.
Les technologies permettront à l'homme de ne plus passer la moitié de sa vie au travail.
L'abaissement de toutes les tensions lui permettra de mieux comprendre "l'autre".
Un pour tous et tous pour un !

 

 

Créé par frenchpeacefrog le 13/10/2015 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11850


Comm (unauté) (unication) (encement)

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Dans mon futur,
Il y avait des sourires. Des gens heureux de vivre, en harmonie avec eux même, avec ce qui les entoure.

Des gens instruits, faisant fonctionner leur esprit, à l'écoute de leur ame et de leur corps. Ainsi, chacun vivait en petites communauté indépendantes, chacun participaient aux travaux: jardinage, boulangerie, tissage, bâtiment... tout le monde partageait ces savoirs, mais chacun avait aussi la maitrise des arts: musiques, corporels, graphiques, idéologiques...

Les gens par le seul choix de s'écouter et d'écouter avaient transformé tout leur mode de vie: ils ne tuaient plus de vie inutilement, ni même pour manger, abandonnant la servitude des animaux et leur redonnant de l'espace. Le manger se faisait avec conscience, conscience de ses besoins, de son impact sur la nourriture, de son impact sur le monde, de son impact sur le futur.

L'amour était devenu chose courante. Chacun aimait et étaient aimer. Sans faux semblants, mais avec un respect pour la vie et les visions de chacun.

Les enfants n'étaient plus les enfants de LEUR parents, mais les enfants de la terre, les enfants de l'avenir, la communauté et leurs expériences étaient leur éducation.

La monnaie avait été abandonnée, puisque les échanges entre communauté était des dons: une chose que l'on donne nous sera toujours redonnée.
Les langages avaient évoluer, mais plus besoin de connaître la langue pour se comprendre, l'écoute suffisait. On communiquait beaucoup avec ses émotions. On partageait nos ressentis, nos expériences, nos visions...

Le corps n'était plus subi mais compris.
On ne voyageait pas loin, on restait chez soi, et les quelques fous qui partaient découvrir les mondes lointains partaient pour de vrai, sans retour.

Les constructions se faisaient respectueuses de l'environnement: si on abattait des arbres, c'était en conscience. Si on occupait une caverne, c'était en conscience. L'espace rond redonnait a L'homme une meilleure circulation de l'énergie dans son espace.

On vivait nus! Puisque de toute façon, nos corps étaient compris.

L'agriculture existait, dans le respect de la terre, des espèces environnantes. On pourrait apparenter cela a de la permaculture, biodynamie...

La nature reprenait ses droits, et L'homme sa juste place.

Au début cela a été très difficile pour L'homme, qui a vu les siens mourir les uns après les autres...

Très peu survécurent, et ensuite...
 

 

Créé par tina le 06/05/2015 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11849


Temps faibles, temps forts: symphonie en quatre mouvements

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Premier mouvement - patetico.
Les vieilles archives nous apprennent que vers le milieu du 21° siècle plus rien ne fonctionnait. Le système «capitaliste» ne produisait plus, depuis longtemps, de richesses réelles. Il multipliait les pauvres et les précaires, mais favorisait l'énorme enrichissement d'une caste de multimilliardaires. Les entreprises géantes s'entendaient entre elles pour imposer de force la diffusion de leurs produits. Mafias et gangs internationaux s'étaient infiltrés dans les circuits économiques.

L'état sanitaire de la population mondiale se dégradait: diffusion de produits malsains (aliments, vêtements, médicaments même) dans le pays «riches», dénuement total dans les pays pauvres. Partout l'air, l'eau, le sol étaient empoisonnés. Pandémies et catastrophes écologiques se succédaient, ne suscitant qu'une déploration apathique.

Les démocraties molles s'étaient multipliées. Elles élisaient des démagogues qui, par cynisme ou par incompétence, ne tenaient jamais leurs promesses, qui se montraient incapables régler efficacement la moindre crise. Les dirigeants des quelques régimes autoritaires étaient prêts à toutes les aventures pour faire oublier leurs échecs politiques, économiques, sociaux. Partout l'Etat se montrait de plus en plus intrusif, coûteux et de moins en moins capable d'assurer ses fonctions essentielles. L'accumulation des lois étouffait les honnêtes gens sans vraiment gêner escrocs ou truands.

Les citoyens réclamaient de plus en plus de droits accessoires et négligeaient de défendre leurs droits élémentaires. On assistait à une montée générale des particularismes, de la xénophobie, des intégrismes religieux agressifs. Les émeutes se multipliaient, provoquées par l'appauvrissement général ou les affrontements communautaires

Second mouvement - lamento.
Dans ces conditions il suffit d'un conflit local pour déclencher la troisième guerre mondiale: l'Inde, où il s'était réfugié, avait refusé de livrer à la Chine le 12° Panchen-Lama. En quelques mois l'emploi massif d'armes nucléaires, bactériologiques et chimiques (que les gouvernements avaient conservées malgré leurs promesses) dévasta la planète. Les hécatombes humaines, l'épuisement des nations, les révolutions entraînèrent rapidement la disparition des Etats.

Ce qui restait de l'humanité se regroupa en petites communautés. Elles se battaient souvent pour quelques récoltes, un peu de bétail. La plupart d'entre elles étaient rançonnées par des chefs de bandes. Ceux-ci réinventaient spontanément ce système gangstéro-féodal qui ressurgit chaque fois que l'anarchie se généralise. Partout s'étendaient le racket des plus faibles et des rapports de forces conflictuels entre les plus forts. Dans ces conditions les destructions continuaient. Cet état de choses dura plusieurs siècles, beaucoup le pensaient définitif.

Troisième mouvement - adagio.
Mais quelques petits groupes de familles s'étaient volontairement établis loin des zones détruites ou contaminées. Ils étaient parfois animés par des idéaux qui relevaient plus ou moins de ce que, avant l'Age des désastres, on appelait le «New Age». C'étaient un réel intérêt pour diverses formes de spiritualité, le respect spontané de la nature, du prochain, de soi-même. Leurs membres préféraient préserver et développer au lieu de détruire, réfléchir sur les erreurs passées au lieu de subir les malheurs présents. Malgré les difficultés de communication ces communautés, prenant conscience d'un idéal partagé, s'établirent de petit à petit en réseau. Réseau qui s'étoffa lorsque des principes concrets d'organisation furent formulés d'un commun accord.

Ce début de coopération provoqua un commencement de progrès et de prospérité. La convoitise des chefs de bandes aurait pu tuer dans l'½uf ce petit renouveau, le contraire se produisit. Forcés de s'unir plus étroitement pour résister, les membres de ce réseau annihilèrent ou bien rallièrent leurs adversaires, attirèrent à eux de plus en plus de monde jusqu'à ce que, très progressivement, toute la planète s'organise librement selon leurs principes.

Quatrième mouvement - allegro ma non troppo.
Nous vivons maintenant au 35° siècle. La population mondiale se répartit en de multiples petites Démocraties à taille humaine: quelques milliers de kilomètres carrés quelques centaines de milliers d'habitants. Elles s'organisent librement mais en respectant certains principes acceptés universellement. Elles sont pleinement souveraines mais s'associent spontanément, entre Etats voisins, pour mutualiser certaines tâches, gérer en commun certaines responsabilités.

On refuse absolument la création d'un gouvernement mondial mais des organismes spécialisés gèrent démocratiquement la coopération planétaire, et seulement dans les domaines vitaux: échange des ressources, coordination de la production, recherche scientifique, monnaie…

Chaque petit Etat est l'unique propriétaire de ses terres cultivables comme de ses autres ressources naturelles. Seules celles qui sont renouvelables peuvent être utilisées. Elles sont systématiquement entretenues, remplacées, développées. Des coopératives concessionnaires les mettent en valeur.

Le salariat est strictement interdit (sauf pour quelques rares services publics). Mais la création de coopératives de producteurs, qui peuvent s'associer en consortiums de tailles diverses, est systématiquement facilitée par les pouvoirs publics. Seuls ceux-ci peuvent faire office de banquiers.

Les technologies d'avant l'Age des désastres, quand elles présentaient un réel intérêt, ont presque toutes été retrouvées ou réinventées, souvent perfectionnées. D'autres ont été découvertes. Toutes les tâches pénibles sont maintenant exécutées par des robots.

Mais ce qui intéresse particulièrement les gens c'est le développement de leurs capacités physiques et surtout mentales (mémoire, télépathie, télékinésie, etc…). L'éradication de bien des maladies, l'existence quotidienne harmonieuse et paisible, etc… ont entrainé l'allongement de la vie humaine bien au-delà de cent ans. Cela a nécessité des adaptations économiques et sociales. Le mélange des populations a provoqué la disparition des races: maintenant la plupart des humains présente toutes les nuances du bronze doré.

Le respect de la vie privée, des libertés individuelles est sacré. On accepte le risque que certains puissent tenter d'en profiter malhonnêtement (dans ce cas on les réprime). Cependant cela arrive rarement car la paix, l'harmonie régissent assez généralement les rapports sociaux.

Malgré tous les progrès matériels, la vie quotidienne reste encore relativement sobre mais elle est devenue suffisamment confortable. Et surtout sans que ce confort soit obtenu au détriment d'autres êtres humains.
 

 

Créé par Ukronos le 29/04/2015 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (2)

 

 

11794


Un grain de sable

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

La peur et la violence avaient gangrené beaucoup c½urs. Indéniablement, comme beaucoup l'avait annoncé depuis la nuit des temps, la roue tournait et écrasait de tout son poids ce qui avait été construit. L'humanité semblait tour à tour perdue dans son labyrinthe virtuel, oublier sa connaissance au profil de faux penseurs oppresseurs, elle devenait son propre assassin après s'être placée au dessus de tout.
Voici que si minuscule soit-il, un grain de sable fut celui qui dévia notre destin funeste vers un autre chemin. Dire "celui" comme s'il s'agissait d'une personne peut paraître bien étrange. Peut-être que pour comprendre il vous faut aussi avoir une perception différente. Ce fut le cas d'un enfant. C'est lui qui le trouva. C'est lui qui le vit la tout première fois sur le petit bout de son doigt... alors la magie commença. Celle qui sait transformer un minuscule grain de sable en plus beau des trésors. Cela vous parait idiot peut-être. Un peu trop simpliste. Allons-y disons le franchement "nian nian". Peut être imaginez vous un de ces contes à dormir debout. Il s'agit pourtant de l'histoire qui vous sauva. Alors je vais attendre que vous soyez prêt. Vous ne l'êtes pas encore. pas encore.
 

 

Créé par Nine le 01/01/2015 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (2)

 

 

11725


Signez ici, pour votre vie

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Bonjour, j'ajoute ici une brindille à court terme sur L'Arbre des Possibles.
" Nous sommes en l'an 2500 environ. L'individualisme et l'anxiété sociale provoquent une stérilité bilatérale.
Le besoin de satisfaction immédiate est une réalité évidente de chaque instant.
Les couples se forment via un formulaire très précis sur le net, où chacun précise ses volontés et exigences. Un savant calcul sur un logiciel de probabilités rapproche par mail les individus ayant atteint 100% de compatibilité.
Ces couples ainsi formés sont copies conformes dans leurs habitudes et choix de vie; couples garantis sans disputes, pas de divorces.
La procréation, contrôlée et assistée génétiquement, est envisageable via un second formulaire, selon les besoins et moyens financiers du couple: choix du sexe, du niveau de Q. I, de l'hémisphère du cerveau à stimuler... environ 150 options possibles sur un catalogue numérique, qui projette une image de synthèse à tout âge de l'enfant-produit.
Pas de mauvaise surprise (ni de bonnes !).
Ce monde évolue automatiquement selon ses besoins ou déficiences générés.
Votre vie est programmée, contractualisée, assurée.

L'ennui s'installe de façon inexorable, jusqu'à ce que... "
 

 

Créé par gromit le 29/09/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (8)

 

 

11715


J'ai 81 ans et je ne suis plus fatigué

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

J'aurais demain 81 ans, et je ne suis plus fatigué, bien moins que lors de mes 45 ans. Nous sommes aujourd'hui le 05 aout 2050, et les choses ont bien changées depuis.
J'y ai beaucoup réfléchi et je pense que l'année 2014 a été le déclic. La situation à l'époque donnait plutôt l'impression d'une volonté de suicide collectif de l'humanité qu'une envie de vivre et de préserver notre terre, Gaia.
A cette époque, La terre n'était qu'un immense conflit. L'Ukraine était en guerre contre elle même, Israël massacrait des innocents en Palestine, sous le prétexte de la loi du Talion, ½il pour ½il, dent pour dent, 2000 morts à 100, joli score pour une année de coupe du monde. Le printemps arabe, qui avait tant fait espérer, aboutissait à un embrasement généralisé du Moyen-Orient. Les Jhihadistes se servaient de la Syrie comme terrain de recrutement, étendant leur emprise extrémiste sur l'Irak et le Liban. Une Nouvelle guerre froide menaçait entre l'Est et l'Ouest.
Sous prétexte de crise économique, la restriction était le mot d'ordre, pourtant les riches n'avaient jamais été aussi riches, et les pauvres aussi pauvres. Le nombre de milliardaires augmentait alors de 20% tous les ans.
La Terre était à l'agonie, polluée à l'extrême, le réchauffement climatique menaçait de nombreuses terres basses, les catastrophes naturelles étaient de plus en plus nombreuses. On se donnait bonne conscience en laissant quelques places au x gouvernements à des écologistes sans moyen.
Malgré cela, les hommes continuaient à être aveugles, incapables de se mobiliser et de s'unifier face aux évènements. L'internet qui aurait du être un outil de mutualisation de la connaissance et de solidarité avait au contraire un effet inverse et devenait un outil de propagation de la haine et de la peur de l'étranger et renforçait l'individualisme. Ça n'était plus les gouvernements qui étaient totalitaires, mais l'Homme lui même. Un seul mot comptait: La Croissance !
A 45 ans, j'étais vraiment fatigué, pas une bonne fatigue physique, une fatigue malsaine, insidieuse, qui enlevait toutes forces de révolte, juste assez pour avoir peur pour soi même et ses proches. Laissez moi juste en paix!
Deux évènements majeurs ont été à l'origine du changement. Le premier fut la propagation mondiale de la fièvre Ebola, dont l'épidémie avait émergée en Afrique occidentale en 2014. Celle-ci, jusqu'alors cantonnée, se propagea à l'ensemble du monde et décima plus d'1 milliards d'humains en 2015, jusqu'à la découvert d'un vaccin. La recherche avance beaucoup plus vite quand les pays industrialisés sont touchés.
Le second furent les ouragans terribles à répétitions qui démarrèrent en 2016, jusqu'en 2019. Ces ouragans qui s'étaient généralisés à l'ensemble du monde détruisirent une grande part de l'industrie et des habitations, jetant à la rue 80 % de la population. Ces catastrophes et les épidémies qui s'ensuivirent firent 2 milliards de morts. Était-ce la vengeance de Gaia?
Une seule population fut partiellement épargnée, le Japon. Était-ce liée à leur sagesse, à l'épreuve préalable de Fukushima? Face a ce monde dévasté, un homme, Hiro Tanaki, premier ministre de l'époque, engagea son pays dans la reconstruction et la restructuration du monde. Il s'appuya pour cela sur les principes de Bahá'u'lláh et de la foi bahá'íe, mais sans imposer de dogme. Les principes fondamentaux étaient les suivants:
unité de l'humanité dans sa diversité
unicité de Dieu et des religions
recherche de la vérité d'une manière personnelle et indépendante
égalité des droits de l'homme et de la femme
abolition des préjugés de tout ordre, de race, de nationalité ou de religion
recherche de la justice et de la coopération économique et l'élimination des extrêmes de richesse et de pauvreté
accès à l'éducation pour tous
harmonisation de l'esprit scientifique et des concepts spirituels et sociaux
adoption d'une langue auxiliaire universelle
L'homme avait besoin de croire en quelque chose et était prêt à évoluer, nous étions en 2020. En 30 ans, que de chemin parcouru. Depuis l'humanité vit apaisée, il n'y a plus de frontières mais un seul pays qui s'appelle Terre. Reconstruite sur un océan de boue, la science transparente et partagée a progressé comme cela n'avait plus été le cas depuis 200 ans. L'Internet s'est développé pour être au service de l'humanité, et faire partager la vrai connaissance. Maintenant, je parle et je vis avec mes voisins, la richesse ni la pauvreté n'existent. L'accès au monde est ouvert à tous. Les épidémies ont disparu, les guerres aussi. Il n'y a plus de notion de croissance ou de décroissance.
Nous avons depuis terraformé Mars, et sommes actuellement en cours de développement de la vie sur Venus.
L'idée de retraite n'existe plus, quand nous ne pouvons plus produire, nous nous mettons au service des autres sous quelque forme que ce soit, et quand nous ne pouvons plus être actif nous mettons notre sagesse au service de tous.
Nous sommes aujourd'hui 4, 5 Milliards d'habitants sur Terre, et vivons en harmonie avec elle.
Demain j'ai 81 ans, et je ne suis plus fatigué.
 

 

Créé par petitpion le 06/08/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11643


Changer en soi ce que l'on veut vivre dans le monde

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

L'avenir que je me fais du genre humain associé à la planète Terre, est la possibilité, pendant une longue méditation de changer en moi, dans mon jardin intérieur personnel la vie les changements que je souhaite réaliser dans la vie.

Agir sur le monde par la pensée et al visualisation créatrice.

M'imaginer semer des plants ou des arbres aux endroits où ils ont été massivement arrachés, et créer par la même, réellement cet acte à l'autre bout du monde.

Soigner les personnes malnutris des pays du tiers monde, en les visitant de l'intérieur de moi-même, en pensée (nous savons aujourd'hui le pouvoir de la pensée visualisation créatrice), leur apporter de l'eau, les aider à construire des puits, à créer des ressources pour les aider à survivre... Visiter les personnes en souffrance et leur envoyer de l'amour des ondes positives...

Certes, il y a la décorporation, mais là il s'agit d'agir de la matière même... de l'enveloppe corporelle, ce qui demande un sacré travail et maîtrise...

Re-semer, demander à Mère nature de couvrir de nuages certains paysages déserts où les oasis se dessèchent... Ramener l'eau à la surface, tout ceci pour réharmoniser corps âme et esprit notre Terre Mère ainsi que tous les êtres vivants avec elle de tous les règnes et toutes dimensions.

Agir et créer, de l'intérieur de nous-même. Envoyer des ondes d'amour et de bienfaisance, je suis sûre que cela est possible, il est déjà possible de guérir quelqu'un à distance.

Contrairement aux défaitistes, je vois un avenir merveilleux pour la Terre et ses habitants, je vois la vie, la joie, le partage et la solidarité entre tous les peuples, je vois l'harmonie, je sais que cela arrive petit à petit.
Tout est possible.

 

 

Créé par MurielChanel le 23/02/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11586


Et si l'homme était reponsable de sa propre extinction?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Après avoir joué trop longtemps à défier la nature, l'Homme va finir par se heurter à des forces qui le surpassent.

La terre s'adresse à Dieu:
- Écoute Dieu, tu es bien gentil, mais là je commence vraiment en avoir marre de casquer pour tes expériences foireuses... Ces derniers temps, tes petits copains humains commencent sérieusement à me taper sur le système!

Dieu répond:,
Ouais, t'as raison ma vieille, il faut réagir. Débarrassons nous en une bonne fois pour toute, reprend tes droits, tu l'a bien mérité. C'était un belle idée de merde de toute façon!

La terre:
-Ne me refais pas le coup de l'arche de Noé, hein!

Dieu:
-Non, c'est bon maintenant j'ai compris qu'il sont vraiment irrécupérables. Cela ne sert à rien de faire du neuf sur du pourri. Cette fois j'abandonne définitivement le projet. Mais, avant ça, j'ai quand même une dernière petite idée derrière la tête...

C'est ainsi qu'un inexplicable enchaînement de catastrophes naturelle sans précédant s'abattit sur la terre, engloutissant chacun des 12 milliards d'êtres humains.

Tous périrent. Tous sauf un homme. Cet homme était le président de ce qui avait été considéré un jour comme les États-Unis.

Dieu s'adressa à lui:

-Homme, je te condamne à être immortel, pour que tu puisse être le témoin de la toute dernière leçon d'humilié que je donne à l'Homme: Vous qui avez eu la prétention de vous croire indispensable, voyez comme le monde tourne tout aussi bien sans vous. Vous n'êtes qu'un poussière au milieu du néant.
 
 

 

Créé par Kazhar le 31/10/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11583


La Nouvelle Renaissance

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

En 2014 la crise économique, politique et écologique mondiale ce poursuit sans discontinuer. Les "planches à billets" Américaine et Japonaise provoquent la chute du Dollar, qui par un jeu de domino sans précédent se solde par l'implosion du système monétaire mondiale. Wall Street s'affole à 16H30 le 24 juin. La clôture s'effectuera avec une demi heure de retard. L'Euro et le Yen montent en flèche pendant les heures qui suivent avant de s'écrouler eux aussi. Les fonctionnaires ne sont plus payés, le monde est à l'arrêt. Des incident commencent à éclater un peu partout visant les banques et les régimes en place. Au bout de quelques mois d'émeutes sanglantes et la mise en place exceptionnelle de "Réseaux de Distributions Alimentaire d'Urgence", le monde se voit confronté à un nouveau péril: les centrales nucléaires, laissés pour la plupart à l'abandon commencent à ce détériorer.

Le 12 octobre, le réacteur Superphénix de la centrale de Creys-Malville, en cours de démantèlement, entre en fusion après l'arrêt de son système de refroidissement. Le manque de financement empêche toute intervention immédiate. C'est bientôt au tour de la centrale nucléaire de Fort Calhoun, aux Etats Unis d'être en état d'alerte. Ceci n'est pourtant qu'un début. 27 autres centrales à travers le monde entrerons dans un état critique au cour de cette même décennie.

Les années qui suivent voient une grande partie de la population des pays de l'hémisphère Nord mourir des radiations ainsi que de la sous alimentation. Les hommes les populations fuient vers l'Afrique et L'Amérique Latine.

A l'aube des années 2100, la durée de vie moyenne s'élève à 25 ans.. La majorité est officiellement rétrogradée à 11 ans.

Les malformations sont fréquentes et souvent mortelles. Les femmes apprennent donc dès leur plus jeune âge à ignorer leurs enfants avant leur 2ème anniversaire, jour où ils reçoivent un nom.

En 2190, la population totale s'élève à 20millions d'habitants, essentiellement répartis dans l'hémisphère Sud. L'humanité retrouve ses origines: les gens se regroupent en petites communautés axés essentiellement sur l'agriculture la chasse et la cueillette. L'homme commence à s'épanouir dans la spiritualité malgré de rudes conditions de vie. Le concept de guerre paraît de plus en plus absurde (à quoi bon gaspiller les quelques 20 ans que l'on a à vivre !)

C'est au cour du XXVII ème siècle que l'humanité connaît ce que l'on nommera plus tard la Nouvelle Renaissance grâce à la découverte de la "Végétoénergie", issue de la conversion de la photosynthèse végétale en électricité. Les habitations se couvrent d'arbres, d'herbes et de fleurs en tout genre, permettant ainsi l'émergence d'un gigantesque courant artistique ainsi qu'un renouveau technologique. L'adaptation aux radiations permet petit à petit la recolonisation de l'hémisphère Nord. L'espérance de vie dépasse à nouveau la trentaine! Enfin, la population totale est d'environ 500 millions d'habitants. Mais la paix tiendra-t-elle encore longtemps ?

 

 

Créé par Kyotogakusei le 26/10/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11581


Retour au Spirituel

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Autrefois chaque peuple avait ses propres croyances basées sur des intuitions, toutes plus ou moins différentes. Mais tout les croyances anciennes du monde se rejoignent en un point: nous ne sommes pas seuls, il y a un monde spirituel autour de nous. Des peuples on passé des millénaires d'étude du Divin, afin d'essayer de comprendre le monde.

Aujourd'hui, après le passage de notre ami Descartes, la nouvelle religion à la mode s'appelle la science rationnelle. Tout ce qui n'a pas de fondement dans la réalité du monde physique n'est que mensonges. Quel étroitesse d'esprit! Nous sommes enfermés dans un système de pensée limité à ce que nos 5 premiers sens peuvent percevoir. Comment peut-on avoir l'outrecuidance de réduire des milliers d'années de recherche spirituelles à néant. De quel droit avons nous plus raisons que les ancêtre?

Dans un futur pas si lointain l'humanité va devoir être obligée de revoir sa condition à la baisse et de réouvrir les yeux sur le monde. Ce sera l'entrée dans l'âge adulte de l'humanité, la fin de l'adolescence. Nous arrêterons de nous croire au dessus de tout et reconnaitrons notre position d'équivalence face au spirituel. Le monde matériel va se révéler trop grand pour les hommes que nous sommes et il faudra l'explorer de différentes manières. Peut-être qu'ainsi, en reprenant la recherche spirituelle au sérieux, pourrons nous un jour comprendre la vraie nature de notre existence. A ce moment-là, se retournant sur notre passée, en revoyant tout les chemins empruntés qui menaient droit au mur, nous dirons: " Qu'est ce qu'on a été cons quand même! "
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par Kazhar le 15/10/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11559


La religion gaienne ou l'avènement du gayanisme

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Grace à l'héritage de Arne Naess et Gandhi, sous la direction de John Baird Callicott et Bruno Latour, une religion de l'écologie profonde est née, et ses membres se nomment eux même le peuple de Gaya.
Ils s'organisent et se structurent pour influencer tous les partis politiques et être plus solidaire que leurs adversaires: les modernes.

Adopter la sobriété et se convertir à la religion de Gaya apporte sécurité et stabilité.

Le peuple de Gaya est post-moderne, et entend convaincre les modernes de se convertir.

Il évangélisent les théistes (les trois religions du Livre) à l'écologie en enseignant que la terre mère est sacrée et que la divinité n'a pas à être personnifiée.
Dieu c'est la nature, comme le disait déjà Spinoza, le philosophe de la joie.

L'ordre patriarcal est déconstruit, l'écofemminisme se répand partout.
Dans le gayanisme, les prêtres préfèrent participer à l'inversion des valeurs et se mettent en retrait et en soutien fraternel derrière les prêtresses.

Cette religion a ses prêtresses et ses artistes et tous voient que l'inspiration des films, chansons, bandes dessinées, romans et autres ½uvres du courant de l'écologie profonde portent le renouveau et l'espoir.
Même les modernes sont obligés de reconnaître que beaucoup de création culturelles d'inspiration gaiennes sont plus belles, plus dynamiques que les chansons blafardes des modernes et les films d'épouvante productivistes.

La crise économique du productivisme a laissé les communautés gaiennes se multiplier.

Posséder beaucoup d'électroménager est mal vu. Les vacances sont locales, les loisirs simples.
Voyager en avion n'est socialement accepté par les gaiens qu'en cas de motif exceptionnel.

L'intrusion de Gaia dans le capitalisme (en référence à Isabelle Stengers) a été comme un désenvoutement.

Les gens même s'ils sont parfois dans des situation difficiles ont globalement moins peur qu'avant de l'isolement et du chômage. La solidarité deviens plus spontanée et même les modernes reconnaissent que cette évolution est agréable.
Il y a moins de dépressions, moins de violences.

La recherche scientifique dans le domaine de l'écologie passionne les foules, de grand vulgarisateurs des principes d'écologie scientifiques sont célèbres.
Chaque territoire s'enorgueilli d'avoir fait venir des espèces rares chez elle.
La biodiversité est scrutée, analysée, fouillée par un secteur économique en pleine expansion.
Les collectivités locales, régionales, nationales et mondiales accordent régulièrement des investissement plus grands pour faire croître la biodiversité.
Les indicateurs de richesse de la communauté biotique sont étalés dans les médias gaiens.
Les biodiversité fonctionnelles, interspécifiques et intraspécifiques sont connues sur les échelles locales et globales.
Mêmes les médias modernes en vienne à avoir honte de continuer à parler du PIB et son éventuelle croissance.
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par Thot31 le 13/08/2013 en réponse au scénario 11549 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11476


Et si tous les humains prenaient soudainement conscience de...

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Et si tous les humains prenaient soudainement consience de leur nuisance envers les autres espèces, animales et végétales, sur Terre? Et si tous comprenaient que la solution, la vraie solution, la solution idéale, résidait en l'extinction de l'homme et de la femme? Et si tous mouraient, en s'entretuant, peut-être pas, mais plutôt en se suicidant d'une manière quelque peu grandiose, afin de laisser la vie sur Terre, possiblement la seule planète où elle se soit établie, la chance de se développer, de renaître? Certains diront que l'extinction de l'humanité serait une grande perte, beaucoup plus grande que la disparition des dinosaures ou des mammouths, mais je ne suis pas de cet avis. Ne soyons pas égoïstes: la mort de l'homme et de la femme ne serait, de toute évidence, que bénéfique pour le reste de la vie, d'autant plus que le temps qu'une autre forme de vie dotée de conscience semblable à la race humaine voit le jour, la Terre pourra se régénérer et combler toutes les erreurs que nous avons pu commettre. On dit que si l'on continue à ne pas se préoccuper de notre planète, de notre environnement, que la Terre survivra mais pas nous, or j'ai un doute à cet endroit. Peut-être la Terre survivra-t-elle en effet, mais alors elle ne sera plus jamais la même! Si la couche d'ozone est trop amincie, alors le Soleil brûlera les plantes, assèchera les cours d'eau et causera le mort de nombre d'espèces dont la perte sera bien triste, parce que non seulement elles n'auront jamais causé de tort à la Terre, mais aussi ne verra-t-on jamais de vie telle que celle-ci à nouveau. (Ne croyons pas que la disparition de l'humanité serait nécessairement une plus grande perte que l'extinction de, par exemple, le tigre du Bengale, car peut-être, contrairement au tigre, avons-nous su évoluer un temps, or ce temps est révolu. Si nous ne nous adaptons pas à un monde sans pétrole ou n'acceptons-nous pas de nous appliquer à en créer un, c'est que nous ne sommes pas dignes de continuer à vivre.)
En bref, peut-être l'autodestruction de l'humanité serait-elle en effet "la solution", or j'en conviens que la mort de notre civilisation pourrait constituer une grande perte culturelle, sociale, la perte d'une vie unique. Alors, peut-être l'humanité devrait-elle s'éteindre... mais quelques personnes devraient-elles survivre. Voilà.
 

 

Créé par Beatrix65 le 22/04/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (4)

 

 

11468


Moi divin ESRA

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Tout a commencé par une simple étude clinique pour une thèse en psychiatrie sur la mégalomanie.
La sainte inquisition était terminée depuis longtemps, mais semblait toujours aussi présente. La peur dominait le monde et malgré tout quelques ouvrages anciens refaisaient surface.
Sonia Denam étudiante à Ste-Anne avait eut le privilège d'avoir accès à certains livres et romans qui, en d'autre temps, lui aurait valu d'y être internée plutôt qu'interne.
Son enfance avait ainsi été bercée par les histoires que lui lisait son grand-père, en particulier celles d'un auteur dont elle n'arrivait pas à se rappeler le nom… Verber ou weder… ?
Seuls les meilleurs élèves étaient envoyés a Ste-Anne et eux seuls avaient accès aux archives d'avant l'inquisition et en tant que major de promotion Sonia était libre de choisir son thème de thèse en doctorat.
Malgré tout elle ne trouvait pas l'inspiration et choisit la mégalomanie par défaut… très vite elle se demanda pourquoi avoir choisi ce thème si banal quand le « hasard » lui offrit une nouvelle piste, une nouvelle approche…
Tout bon thésard est d'abord un bon documentaliste et très vite Sonia repéra une pépite dans les archives; l'Anamnèse du patient S. D. 5 janvier 2035
A la lecture des premiers rapports de comportement Sonia se réjouissait d'avoir trouvé un cas clinique très « original » cependant très vite une petite voix lui disait qu'il y avait bien plus…
La fin d'année arrivait, les examens également, Sonia présenta son travail et fut reçue avec mention, elle était maintenant Médecin Psychiatre… mais un sentiment d'inachevé l'imprégnait. A qui en parler ? son grand-père bien évidemment, lui qui toujours avait été présent dans les moments de doute ou de tristesse.
Elle partit donc le rejoindre dans sa petite fermette loin du tumulte de la mégalopole Granparis. En d'autres temps on aurait pu le qualifié d'écolo bio-néo-bobo, un philosophe de la terre…
« - grand-père il faut que je te parle de ma thèse…
- viens manger et te reposer d'abord on aura tout le temps… »
Le lendemain, son grand père l'écouta attentivement, sur ses doutes ses questionnements… et ne fit aucun commentaires. Quand Sonia eut fini il ne dit pas un mot, sortit une clef reliée a une chaine autour de son cou, se leva et ouvrit une malle dissimulée par un entassement de divers bibelots et babioles.
« - tout cela est à toi maintenant, prends-en soin et étudie au-delà des apparences » sur quoi il partit se reposer dans sa chambre.
Cette malle contenait des dizaines de livres anciens des trésors de pensées oubliées. Elle y retrouva cet auteur oublié B. Werber mais d'autre également parlant d'autres religions et philosophies…
Pendant deux semaines elle ne fit que lire des heures durant, son grand-père s'occupant de tout le reste.
Sa dernière étude était l'ESRA l'encyclopédie du savoir relatif et absolu, c'était à ce moment précis la clef de voute de sa pensée… relatif et absolu, relatif et absolu, relatif et absolu, ces mots résonnaient sans cesse et faisaient échos aux écrits sur le patient SD.
Une euphorie, une bouffée délirante, une illumination ? Comment qualifier ce qu'elle ressentit alors ?
Une évidence SD avait raison, il décrivait une absolue vérité que le savoir relatif ne pouvait appréhender. « -Moi Dieu était sa devise, Moi Divin ESRA sera la mienne »
Dès ce jour, Sonia Denam parcourue le pays puis le monde pour enseigner la vérité…
« Tout existe sauf le néant absolu, l'absolu est l'existence elle-même, toute expression de l'existence est relative »
Les dieux eux-mêmes ne sont que des expressions de ce qui est, ils sont donc relatifs d'où la diversité des enseignements qu'ils prônent.
Peut importe ce que je suis, je suis ! tel est le fondement absolu de la vie.
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par sdmystik le 07/04/2013 en réponse au scénario 11435 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11456


Question de respect

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Si nous apprenions à nous respecter tous mutuellement, indépendamment de nos origines et de notre âge, quelles en seraient les conséquences ?
Dans la grande proximité, cela limiterait les conflits familiaux: il n'y aurait plus d'enfants ni de femmes battus par exemple, ou plus d'adultère, de mots rabaissant...
Sur une plus grande distance, on diminuerait les conflits entre voisins, les automobilistes seraient plus courtois. Les aînés ne traiteraient pas les cadets en inférieur sous le simple prétexte de l'âge. Les élèves respecteraient leurs enseignants... Nombreuses seraient les conséquences à petite échelle.
Et à grande échelle ? Si les industriels respectaient la masse de la population, peut-être feraient-ils des produits plus sain, à des prix plus raisonnables. Peut-être que les grandes fortunes mondiales cesseraient de se faire de l'argent sur le dos d'autres personnes. Peut-être aussi que de nombreuses guerres prendraient fin, et qu'on laisserait place aux négociations, à l'intérêt du plus grand nombre...
Pour finir, si on étendait ce respect à tous ce qui vit sur Terre, et pas seulement à ce qui est humain, que se passerait-il ? On développerait des agricultures durables, des élevages de qualité pour les animaux. On cesserait aussi probablement d'en vouloir toujours plus, car ce serait au détriment de quelque forme de vie. La nature renaîtrait d'elle-même dans les zones qui cesseraient alors d'être saccagées, l'air serait plus sain, l'eau des rivières redeviendrait potable... Là encore, les conséquences positives seraient nombreuses.
Malheureusement le respect, comme beaucoup de choses, on veut bien le recevoir, mais on ne veut pas réellement en donner. De quel droit recevrions nous quelque chose que nous ne donnons pas ?
 

 

Créé par Florence le 22/03/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11455


Fin des idées

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

A l'approche du 4e millénaire, l'humain a déjà bien évolué. Finalement, la population mondiale s'est stabilisée aux alentours de 9 milliards d'individus. Avec le temps écoulé, beaucoup de technologies ont été développées, et d'autres ont été inventées de A à Z.

Mais les hommes deviennent à court d'idée. Depuis longtemps déjà, ils se tournent toujours vers le passé, y puisant les idées de nos ancêtres. Jusqu'ici, cela ne posait pas problème, dans la mesure où nos prédécesseurs avaient une imagination fertile, et certaines têtes avaient la patience ainsi que la détermination nécessaires à la recherche.

Cependant, cela ne suffit plus. Nos ancêtres étaient incapables pour la plupart d'imaginer comment évoluerait l'humanité. Maintenant, les hommes rendus passifs par la redirection des tâches pénibles à destination des machines, ne savent plus comment réfléchir, et leur réserve d'idées est à sec.

L'humanité ne progresse plus. Pire, ne pas chercher de solution pour le développement durable, les fractures sociales, ou encore la paix, la met en danger.

L'art (autant peintures que livres ou films) n'est plus renouvelé. Les modes vestimentaires (et autres) prennent de l'importance.
La loi de probabilité m'oblige à prendre en compte des "marginaux", mais ils restent très minoritaires, au bout d'une génération passée ainsi. Et chaque génération diminue leur nombre.
 

 

Créé par viicky le 20/03/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11448


Quand on sera grand

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Par un beau jour de printemps, en 2014 une guerre sera proclamé.
Une guerre déclarée des pays "riches" aux pays humains.
Cette guerre ne durera que peu de temps, l'homme détruira ce qu'il lui reste d'humanité.
2016: Un nouvel ordre mondial verra le jour, étant la suite logique aux derniers événements.
2017: L'homme mondial, poursuit "son" rêve d'accumulations, par cette fuite en avant qu'est la société de consommation.
En parallèle la situation environnementale s'aggrave inexorablement, les États prenant des mesures, mais très mal relayées par les médias car trop peu rentables.
2020: 12 septembre 2020, Sommet mondial sur l'environnement (le dernier), Crise sanitaire mondial, l'état des océans, l'extinction des abeilles, la qualité de l'air trop appauvri par la déforestation... ces sujets font partis des problèmes du jour, les décisions prises seront n'éviteront pas les conséquences.

...

2042: en fait non, en l'an... le calendrier romain n'existe plus, les ciels de tous horizons sont assombris, la faune et la flore quasi inexistante a l'horizon, seul un groupe d'hommes et de femmes de contrées différentes ont survécu a ce marasme que fut l'expérience Terrienne, tous les peuples (ou devrais-je dire Le Peuple Mondialisé) s'est éteint a petit feu, sans lutte car contre qui lutter, chacun étant responsable...?

...: Beaucoup d'années ont passé depuis la chute de l'Ordre, ces petits groupes d'humains, survivants à ces catastrophes ont trouvé refuge dans une petit village abandonné à l'est dans les montagnes.
Ils décidèrent d'entreprendre le renouveau de l'humanité, une humanité qui aura appris de ses erreurs, qui n'aura plus peur, et enfin une humanité responsable du Tout.

...: plaine verdoyante, mer bleu azur, énergie propre et infini, la maladie physique éradiquée... Non ce n'est pas un slogan publicitaire datant de 2010, ceci est bien une réalité a cette époque.
Nos fameux résistants ont fait germer l'idée qu'une société pouvait exister ici même, en parfaite harmonie.
L'homme 2.0 est capable de parler des dizaines de langues, il a abrogé le temps de sa vie et ne s'en sert qu'à des fins pratiques.
L'argent physique ou virtuelle n'a plus cours ici, l'homme ayant compris ou menait la course aux pouvoirs et aux possessions.
Il établit des conversations pacifiques avec des êtres venue de très loin dans la galaxie.
L'homme 2.0 n'a plus peur, peur de demain, peur du manque ou de mourir, l'Homme 2.0 a su regarder une dernière fois dans le rétroviseur de son existence sans chercher de coupables, d'excuses.
L'homme 2.0 est un Homme qui a su garder une âme d'enfant et qui est capable de dire à tout stade de son existence, "Quand je serais Grand...
 

 

Créé par zarahoustra le 19/03/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11443


Alma Mater

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

L'histoire des religions est faite de bien des embranchements. Des centaines, des milliers de probabilités ont été effacées au profit de quelques-unes. Mais si nous sommes ici, c'est pour réécrire l'histoire, n'est-ce pas ?
Et pour cela, il nous faut remonter deux mille ans avant notre ère, sous l'empire romain.
Deux religions se disputent la majorité à Rome, défiant même le paganisme officiel.
Le culte d'Isis, grande déesse égyptienne, et le futur christianisme.
Le premier est un culte à mystères, aux rites secrets promettant l'immortalité de l'âme, grâce à la mère éternelle qu'est Isis. Il a l'avantage sur son adversaire de ne pas exclure les autres divinités, car pour ses adorateurs, les différents noms des dieux ne sont que des facettes d'une même divinité.
Et si le combat religieux avait tourné à son avantage ?
Les peuples Celtes, qui vénéraient aussi la Grande Déesse et ses nombreuses formes, auraient-ils rejoint l'Empire de leur propre gré ? Dans ce cas, les invasions barbares qui ont détruit l'Empire romain d'Occident n'auraient plus eu de raison d'être.
Le statut de la femme serait de toute façon bien plus élevé, égal à celui de l'homme comme il se doit.
Les guerres incessantes des religions auraient pu être entérinées par un syncrétisme où chaque lieu conserve ses traditions, en les englobant dans un ensemble plus grand. Où trouverait-on place au terrorisme religieux quel qu'il soit ? Les croisades, les pogrom et les attentats-suicide seraient cautionnés ?
La trame du Destin se tisse et se défait sans que nous puissions influer sur elle. Il y a mille autres possibilités autres que celles que j'ai citées, mais ce n'est plus à moi de les raconter...
 

 

Créé par Eschatos le 16/03/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (4)

 

 

11420


Ils seront tous les mêmes

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Les Hommes, de plus en plus influencés, manipulés, par quelques dirigeants de moins en moins nombreux, finiront par tous aimer les mêmes choses et tous avoir les mêmes souhaits.
D'abord, ce ne seront pas des voeux étonnants: une maison, une famille, pourquoi pas une voiture.
Mais ils voudront alors tous faire les mêmes choses. Aimeront les mêmes choses.

Tout le monde adorera: les pâtes, les tomates, la barbe à papa, les films de plus de deux heures trente-cinq.
Personne n'aimera: la viande de cheval, la pollution, les chewing-gum à la cerise.

Ainsi, ce seront des générations qui n'auront plus de personnalité, il n'y aura plus de marginaux. Les chefs d'état seront élus à 100% des voix.

Ainsi, en 2190, tout le monde s'habillera de rouge. Plus de bleu, de blanc, de noir.

En 2282, toute une génération de jeunes voudra exercer une seul et même métier: boulanger. On devra obliger plus de 98% de la population à exercer une activité dont elle ne voudrait pas.

Le coup fatal sera porté en 2337: Alors que l'humanité sera déjà en très mauvais état, composée de dix milliards d'aspirants boulangers accros à la barbe à papa; la nouvelle génération aura une haine profonde et inexpliquée pour les enfants. Ainsi plus personne ne procréera, et l'humanité s'éteindra peu après 2450.

Un souhait subsistera dans leur esprit, jusqu'au bout: et si... Quelqu'un y avait échappé?

Et un matin de février 2458, alors que plus aucun Homme n'aura foulé la Terre depuis plus de six ans, une silhouette frêle poussera la porte d'un hôpital. Sale, les vêtements déchirés, mais le sourire aux lèvres, une jeune femme fera quelques pas, vêtue de blanc, portant un enfant entre les bras et faisant claquer un chewing-gum à la cerise sous sa langue.

Derrière elle, la porte de l'hôpital claquera, dévoilant l'inscription gravée: Unité psychiatrique.

A son bras, un bracelet indiquera: Dangereuse Psychopathe.

Et la Terre sera aux fous.

 

 

Créé par Lisaket le 23/02/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11405


La tournure spirituelle

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Après la révolution industrielle, vint la révolution spirituelle.

Les hommes abandonnèrent les outils pour lutter contre la peur, il l'embrassèrent ainsi que toute les afflictions prenant place dans leur esprit, cela non sans d'immense difficulté ou souffrance issu des actes négatif passé. Les états s'effilochèrent, les outils de pouvoir disparurent avec la peur. La vie revint au centre et nourrie chacun de sagesse.

Les hommes s'étaient tourné vers leurs esprits, chacun avaient convenu en son fort intérieur de l'imbécilité de la saisie du monde extérieur comme différent de soit. Le bien des êtres devint l'évidence, l'esprit, le moyen et la fin.
L'intuition des humains et leurs sagesses s'élevèrent, malgré leurs existences en tant qu'individu leurs connaissances profonde de la nature de l'esprit les ouvraient toujours plus. La saisie ou la recherche du sens même de cette existence était fini. Leur sagesse nourrissaient tous les êtres de l'univers. L'activité de l'éveil est partout. Tous les êtres profites de l'existence pour s'éveiller à leur tour dans une joie infini.

La souffrance s'éteignait, la joie, l'amour, et la compassion fluait telle des vagues invincibles. Le temps de cette univers se termine, alors il disparait et retourne à la vacuité d'où il vient.

il est temps pour un nouvelle univers de s'éveiller dans la souffrance, encore et encore, comme il le fait depuis des temps sans commencement, ni fin. Et le cycle se perpétue à l'infinie.
 

 

Créé par manixburn le 07/02/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11399


Et si on évoluait... pour de vrai ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Un jour, nous aurons pris conscience que nous avons tout un tas de technologie diverses et variées, mais que nous ne sommes toujours pas évolués. Nous nous serons aperçus que nous nous comportons comme des semi-primates ne pensant qu'à satisfaire non pas nos besoins, mais nos envies, que ce que nous créons ne sert pas à nous faciliter la vie mais à nous asservir.
Ce jour là, nous nous arrêterons un peu d'agir, très vite et à l'emporte-pièce, et nous nous poserons pour réfléchir: qu'avons-nous réellement accompli pour faire grandir l'humanité ? Nos technologies sont-elles au service de notre intelligence, ou réfléchissent-elles à notre place ?
On s'apercevra alors que nous aurions dû réfléchir avant, bien avant, et que, lorsque nous mettons des choses en place, nous ne regardons jamais les effets à long terme...
Ce qui nous pousse sans cesse à chercher comment résoudre des problèmes que nous avons crées, sans tirer les leçons et éviter à l'avenir d'être à l'origine de ces problèmes.
Une fois cette pause de réflexion nécessaire et profitable passée, nous nous mettrons au travail, avec patience, sans chercher les effets immédiats. Nous remettrons en place une véritable éducation, base de tout changement. Cette éducation, nous l'aurons réfléchie, voulue, non pas pour répondre aux besoins immédiats, mais aux besoins du futur. Besoins de l'humanité, pas de l'économie, attention !
Des dizaines d'années passeront, pendant lesquelles les enfants éduqués grandiront. Ils feront une pause, comme ça, pour réfléchir, et s'apercevront qu'il y a de grands concepts à modifier. Il y a le choix: écologie, économie, politique,...
Et ils choisiront...
 

 

Créé par Gasimmay le 31/01/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11389


Et si vivre n'avait plus d'intérêt ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

A la préhistoire, les hommes vivaient et ne se posaient pas tellement de questions. Au fil du temps les manières de penser ont changé, ainsi que le but de la vie humaine.

En 2139, la simplicité de vie aurait atteint son apogée, les hommes apprendraient un travail et continueraient leur vie normalement, les robots et les machines feraient toutes les autres choses. Les maris et femmes seraient choisis dès la naissance, il n'y aurait plus d'amour. Peut-on vivre sans but ? Les personnes ne trouvant plus aucun intérêt à vivre, se suicideraient peu à peu, et ce phénomène se répandra comme une maladie jusqu’à la destruction entière de l'humanité...
 

 

Créé par nyx le 23/01/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (3)

 

 

11351


Un monde avec un coeur

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Dans des dizaines d'années, les Hommes comprendront qu'il ne faut faire qu'un avec la planète. Ainsi, petit à petit ils se pencheront vers la spiritualité et les vrais valeurs. Ce sera l'Eveil de la Conscience. Ils vivront en harmonie les uns avec les autres, il n'y aura plus de guerres, plus de conflits, plus de problèmes de pollution et de manque d'énergie, ils mangeront sain et la planète redeviendra belle avec le temps. Nous nous déplacerons grâce à la pensée, donc plus besoin de voiture et d'avion.
Nous vivrons longtemps, très longtemps, des milliers d'années si on le souhaite. Mais cela ne sera pas un problème parce qu'on saura profiter de chaque jour, et ce sera toujours un plaisir de vivre, jamais on ne se lassera.
Nous apprendrons à connaître notre corps, et à savoir qui on est vraiment. Nous serons très cultivés et nous pratiquerons les voyages astraux. Bref, ce sera une planète complètement différente de celle que nous connaissons actuellement. Et puis nous ne serons que deux ou trois milliards.
De manière plus générale, nous redeviendrons des êtres spirituels.
 

 

Créé par zouka le 06/12/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11350


Avant mes 30 ans

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Dans 8 ans, j'aurais repris et fini mes études de physique, j'aurais compris les théories de Jean Pierre Petit, de Tesla, je comprendrais le secret des pyramides, et j'aurais élaboré un système qui permettra de faire léviter grâce à une énergie libre et propre n'importe quelle structure de n'importe quelle taille. Pour que la Terre reprenne son droit du sol, et nous, notre droit à l'élévation. Je piraterais tous les satellites, pour diffuser un message. Une proposition anonyme de paix et d'entente, un système à la "8th wonderland", une vraie démocratie participative. Un message en direct dans toutes les oreilles du monde, j'aimerais voir leur tête quand il se regarderont les uns les autres et se diront peut être "pourquoi pas? ". Puis je diffuserais les plans de construction gratuitement sur internet. Proposer à toute la population au même moment un projet défini. Besoin de révolutionner l'accès à la découverte et la connaissance. Dans les airs plus de frontières. La Terre se recouvrirais de sa plus belle nature. Je m'arrangerais pour supprimer l'ombre de nos bâtiments et reconduire la lumière du soleil. Des moyens de transports plus rapides, pour pouvoir aller chercher seulement ce dont on a besoin au moment ou on en a besoin. Des robots qui cueillerais nos fruits en un instant n'importe où sur la planète aux plus belles formes et couleurs de la nature. Plus besoin de surproduction, ni de chaine de production d'ailleurs... Si toute la population faisait le minimum de travail collectif nous ne travaillerions plus que quelques heures par semaine, énormément de temps pour découvrir nos talents et les exploiter... Et nous nous réunirions sur les vestiges de nos passés en communion et en paix.
 

 

Créé par luluyadream le 03/12/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11328


De l'ère du solide à la pensée pure

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Aujourd'hui possession et paraitre sont les mots clefs de nos civilisations. Tout doit être parfait dès sa conception, plus de place à l'erreur.

Demain la dernière des libertés ne sera plus celle de posséder son corps. Mais devant la création seule l'âme (à travers le cœur) permettra de différencier un être d'un autre.
La génétique sera dépassée. La vibration énergétique des chaque âme sera sa signature unique (aura). Nullement falsifiable elle est propre à chaque vie et est éternelle par essence.
Il sera possible de choisir quelle Vie revivre (ou période de vie) car toutes les données mémorielles d'une vie seront numérisées sur des "clouds".

Ainsi chaque nouvelle expérience de vie sera possession de son premier expérienceur comme un brevet à durée illimitée. Accessible à tous et à tout moment. Où seul l'énergie sera monnaie d'échange.
 

 

Créé par KAB le 27/10/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11282


Aleph

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

La dualité, source de toute chose.
La société à totalement déséquilibré le monde humain. Aujourd'hui l'humanité à besoin de vous.
De nombreuse chose ont été écrite, vous êtes toujours passé à côté de la vérité, de la réalité.
La société est un concentré d'illusion, vous flottez d'en l'incompréhension.
Vous avez besoin de savoir, ce n'est pas de la curiosité. Vous le sentez mais vous ne le comprenez pas. J'ai essayé de vous y conduire, certain d'entre-vous on très bien réagit.
Aujourd'hui vous savez que la religion est un obstacle qui c'est formé à partir de la spiritualité pour aider la société à mieux vous contrôler. Vous savez que la science peut conduire à la perte de l'humanité tout comme à son évolution. Dualité tu nous tiens.
Vous savez que la connaissance peut vous élever tout comme elle peut vous conduire à la folie et à votre auto-destruction. Vous savez que vous vous contrôlez, vous êtes en harmonie avec vous et ce qui vous entour, la Surconsommation, le Matérialisme, la Nostalgie ?
Non, votre dessein est bien plus grand, pas Héroïque, Fantaisiste, Fictif.
Vous savez que l'argent-dette-fictif, la démocratie-aristocratie-capitalisme, l'éducation-nationaliste-dictatorial sont les piliers de la société pour vous anéantir, vous n'êtes qu'un numéro.
Ce qui vous sauvera c'est vous-même. le respect? La sagesse. L'Amour. Vous ne faites qu'un avec vous même, vous ne faites qu'un avec la nature, vous ne faites qu'un avec ceux qui vous entour.

Tout d'abord, le Savoir, la connaissance. Ensuite, les expériences. Vient alors la Sagesse. Et la Sagesse vous conduira vers l'Amour. Avant d'aimer partagez avec vous même les expériences que vous offres la Terre. Avez-vous déjà respiré ? Non, avez-vous déjà réellement prit le temps de respirer ? Parcourez, vivez, et enfin, partagez, c'est ainsi qu'il ne vous restera plus qu'une étape à franchir pour enfin vraiment vivre, vivez sans regretter, partagez sans regret. Aimer.
Vivez, très fort. La société vous consume. L'Homme à voulut protéger la femme, mais il a oublié que sans elle il n'est rien.
Nous sommes beaucoup à vouloir le voir. Philosophe (Jules Verne), musicien (Serj Tankian), scientifique?

Le génie sait qu'il a raison. Albert Einstein en est la preuve la plus connu. Sans parler de Jésus, Mahomet, Bouddha, et nombreux scientifiques.
Le Sage sait qu'il à tort. Lao Tseu est le plus connu, les autres on su où aller.

Ne montrez pas vos sentiments, ils n'appartiennent qu'à une personne.
 

 

Créé par Satanos le 02/09/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (30)

 

 

11249


Vénération de la Vie plutôt qu'un ou plusieurs Dieux

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Les êtres humains, lassés de ne pas avoir de réponses indiscutables de Dieu (ou des Dieux) pour répondre à leurs prières commencent à inventer une religion qui place le respect inconditionnel de toute créature vivante au sommet de leur système de valeurs.
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par Myohon le 12/08/2012 en réponse au scénario 11219 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (2)

 

 

11246


Utopique mais si beau à imaginer...

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Je suis triste de constater notre monde d'aujourd'hui. Les gens ne se respectent pas, se jugent et se critiquent en permanence. Les hommes et les femmes ne sont pas égaux. Il est où notre slogan: liberté égalité fraternité ? et ceux des autre nation ?

Pour ma part je vois un monde de paix ou les personne on une large ouverture d'esprit, ou on s'associe à la nature, aux animaux. Un monde ou on se respecte, ou nous somme tous sur le même pied d'égalité. Pas de président, pas de clochards, pas de riches, pas de pauvres. Un monde ou nous serions en harmonie avec nous même, avec tout ceux qui nous entourent. Ou nous pourrions partager notre énergie vitale sans nous la faire voler (comme dans la Prophétie des Andes).

Les rêves de Cassandre sont utopiques mais si beaux à s'imaginer alors augmentons grâce à nos pensées le pourcentage de chance pour que cela arrive, même si ce n'est pas dans cette vie là, que nos descendants puisse le connaitre.

Malheureusement quand je vois tout ce qui se passe de nos jours j'ai dû mal à y croire mais sait on jamais ?: -)

Ma fille s'appelle Cassandre (sans avoir connu le livre) et je suis fière qu'elle porte ce nom là !
 

 

Créé par Ptitb le 06/08/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (2)

 

 

11211


Transmission de pensée

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Et si on pouvait lire librement dans les pensées des autres?

Il ne serait plus possible de mentir. La vérité serait toujours connue.
Tout serait beaucoup plus facile: plus la peine de mettre des contrôles coûteux partout. Plus la peine de se protéger. Plus de systèmes de justice injustes. Plus de corruption. Les politiciens seraient obligés de dire la vérité lors des campagnes électorales.
Nos énergies et argent seraient investies aux bonnes places: recherche, santé, écologie, construction d'un avenir meilleur.
Tout être humain souhaitant bien paraître devant les autres, la plupart des gens se concentreraient sur des actions et pensées positives.
Il serait plus facile de comprendre les vrais motivations des gens et donc on jugerait moins ses semblables.
 

 

Créé par Claire7 le 03/07/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (8)

 

 

11167


Tout est déjà pré-écrit

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Notre destin est déjà écrit, la terre moura avec le soleil et l'humanité avec quelques siècles plus tôt! C'est à une échelle de milliard d'années.
Que de progrès nous aurons fait quand on pense que nous somme qu'à une petite poignée de siècles de révolution industrielle…

Les plus jeunes d'entre nous connaîtront l'après pétrole, qui aurait du être déjà appréhendé différemment, peut importe, nous nous y ferons, comment? Peut importe, chaque jour des cerveaux très intelligents voient le jour, ils ne manqueront pas d'inventer des solutions, quitte à moins se déplacer, et à reconditionner tous nos métaux et autres ressources qui ne seront plus disponibles.

Viendra un temps ou il faudra choisir entre le partage ou la guerre. Même si nous n'arriverons pas à partager en paix, cela arrivera quand même faute de combattants, et notre époque ne sera plus que de la préhistoire dans un million d'années, après que la dérive des continents ait tout détruit par des tremblements de terre, nous aurons tout reconstruit sous d'autres climats: inéluctable, quand ont pense qu'il y moins de 10 000 ans l'Angleterre était sous la glace, et qu'il y avait des mammouths…

La véritable question c'est comment vivront les millions de milliards de prochains humains? ! Les prochaines pénuries convaincront-elles nos futurs dirigeants à mieux partager, ou profiteront ils de leur autorité pour continuer les inégalités? Impossible de répondre objectivement aujourd'hui, c'est trot tôt, nous n'avons pas assez de recul, qu'est ce qu'une expérience de 4 000 ans, pour prédire 3 milliards de prochaines années d'évolution? Ou mêmes de 100 0000 ou 10 000 prochaines années, mais l’expérience étant une longue suite d'erreurs, nous finirons par trouver quand même un juste équilibre.

Nous seront suffisamment intelligent pour appréhender les bouleversements climatiques, comme par exemple la disparition de la Lune, elle s'éloigne, un jour il n'y aura plus de marées, encore des écosystèmes qui disparaîtront avec, l'écologie est un faux problème, l'aspect actuel de la terre est un phénomène transitoire qui disparaîtra pour un autre aspect, c'est inéluctable. La démographie se régularisera d elle-même, c'est mathématique, tous les pays développés, ne se renouvellent pas suffisamment, et les autres pays moins développés tendent à nous rattraper et font de même, c'est avéré en chine par exemple. Nous combattrons la maladie, le vieillissement, mais saurons nous avoir de l'empathie pour tout partager pour tous suffisamment tôt est le seul doute, tout cela, pour finalement disparaître avec la fin de notre soleil. Il n'y aura pas de recommencement sur un autre astre, trot loin, de plus l'univers est en expansion, tout s'éloigne…

Conclusion, peut importe l'avenir, occupons nous du présent, il y a beaucoup à faire, tant de beauté, essayons tous de pouvoir tous en profiter, cela ne dure pas éternellement, dès notre naissance, nous sommes tous programmés pour mourir…

 

 

Créé par bbgsg le 26/05/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11166


Liquide amniotique

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

La souffrance physique ne serait plus une fatalité, ni encore moins cette idée qu’elle est nécessaire à l’évolution, voire "vertueuse".

On apprendrait grâce à l’autohypnose à contrôler notre cerveau pour ne plus la ressentir aussi vivement.

Les personnes devenant grabataires, sujettes aux escarres, aux fausses routes, seraient nourries et bercées dans un bain amniotique dans lequel on diffuserait également une musique sur fond de rythme cardiaque pour les apaiser.




 

 

Créé par Béatrice 44 le 26/05/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11150


Optimisme VS pessimisme

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

De plus en plus de mouvements verront le jour, les hommes fautes de pouvoir s'identifier à ceux qui les dirigent se concentreront en petites communautés religieuses, sociales, idéologiques... et puis ces communautés se réuniront petit à petit car elles sentiront que l'union sera leurs forces. Ces communautés seront montrées du doigt par les hommes de pouvoir, suivra alors une sorte de chasses aux sorcières, avec des lois de plus en plus dures visant à les éteindre. Mais cela aura pour effet de gonfler ces communautés qui grandiront avec un but communs: la sauvegarde de la planète, le refus du monopole de l'argent. Une société à part verra le jour, sa force sera son nombre et son détachement du matériel, elle ne sera donc plus dépendante de ce que l'autre société aura à lui proposer. Ils utiliseront des énergies renouvelables et compteront parmi eux des scientifiques et ingénieurs qui n'auront de cesse de créer ou perfectionner des technologies saines dans le but d'adapter l'homme à son environnement, tout sera issus du recyclage des objets laissé par l'autre société. Avec le temps, ils seront plus nombreux, alors les hommes de pouvoir essayeront de les amadouer et non plus de les traquer, mais le bonheur de ces communautés sera tel que pour rien au monde il ne se laisseront avoir... car dans leurs rangs se trouveront de grands leaders, des êtres qui ne peuvent être reconnus que si l'on croit en eux et en leurs idées simplistes... ces être que l'on qualifiait de doux rêveurs seront les constructeurs d'un alter-monde grâce à leurs rêves et à leurs optimisme.
Beaucoup de personnes souffriront de ces changements et de ne pas pouvoir s'y adapter, beaucoup de suicides et de dépressions, les êtres humains pessimistes s'éteindront d'eux même, laissant place à ceux qui voudront cultiver le bonheur coute que coute.
 

 

Créé par mocha le 08/05/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11136


Réincarnation

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Dans un futur proche ou lointain, nous pourrions nous demander: Et si les romans de Bernard Werber devenaient réalité ? La réincarnation, les anges les dieux, etc...
Mais nous pourrions nous demander si la possibilité de se réincarner existe vraiment, faute de la population continuellement en train d'augmenter. Si les âmes prenaient possession d'un nouveau corps à la mort du précédent, comment se ferait-il qu'il y ait de plus en plus de monde sur Terre à la place d'un nombre d'habitant stagnant ? Suite à quelques recherches, n'importe qui en viendrait à la même conclusion:
L'homme est le principal destructeur de la nature, que ce soit en ce qui concerne les minéraux, les plantes ou les animaux. En gros, toutes les formes de réincarnation précédent la forme humaine. Ainsi, la diminution de certaines possibilités de réincarnation augmenterait les chances de se réincarner en humain.
Un jour, cette idée entrera dans les esprits et la cause du surplus de population sur Terre deviendra évidente pour chacun. Peut-être qu'une prise de conscience produira un effet positif sur les mentalités qui deviendront plus respectueuses en ce qui concerne la nature et que la population pourra enfin diminuer ou, au pire des cas, arrêter d'augmenter...
 

 

Créé par Margault le 23/04/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (4)

 

 

11129


Une société primitive avancée

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Aujourd'hui nous avons trouvés les solutions. Après 5000 ans de vie depuis J-C. Nous avons pris le meilleur de notre passé, en délaissant les technologies avancées individuelles, et privilégiant l'intérêt de la société dans son ensemble. Les humains vivent nus, sans pudeur et sans tabous. Avec la télépathie, science acquise au grès des siècles les moyens de communications sont inutiles. La gestion de soit, jusqu'à ses particules permit de se téléporter dans l'espace interne de notre Terre. Les populations vivent en harmonie, avec des traditions différentes, mais toujours dans le respect de l'Homme et de sa mère la Nature. Après une époque où l'homme faillit être exterminé par sa propre bêtise, la peur fut le sentiment pionnier de notre nouvelle société. Les hommes sont végétariens et ont une durée de vie d' à peu près 200 ans. Les hommes font des enfants très rarement et arrivés à un certain âge ont la capacité de stopper leur coeur et ainsi mourir, se préservant alors de la surpopulation de l'espèce. Nous les humains, avons enfin appris à nous autogérer.
 

 

Créé par Lisaam le 18/04/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11108


L'âme unité : l'humanité adulte

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Avec les avancées de la connaissance, grâce aux neuro-sciences notamment, et à un nombre croissant d'écoles permettant à un nombre croissant d'humains d'accéder à leur sphère spirituelle, la maîtrise du cerveau connait de grandes avancées. Le niveau de conscience individuelle et globale a connu une pente ascendante vertigineuse (un saut quantique)

L'éducation n'est plus la source d'un conditionnement ou d'une domestication de l'esprit mais au contraire l'instrument universellement reconnu de la libération individuelle et du développement de l'altruisme et des capacités empathiques des êtres.

Dans le respect des diversités culturelles, un grand conseil de sages maintient la cohérence du monde et permet de tenir éloigné les co-errances des anciennes civilisations maintenant disparues et dont l'expansion avait un temps menacé le principe de la vie sur Terre. L'avènement de cette organisation moderne de la société a par ailleurs vu une autre révolution se produire. En développant ses facultés cérébrales, ou plutôt en acquérant la maîtrise de celles-ci, l'homo sapiens consciencis (qui a supplanté par dilution génétique l'homo sapiens sapiens, comme celui-ci avait effacé de la surface de la Terre l'homme de Néanderthal) a retrouvé sa connexion avec le grand Tout qui m'entoure et notamment la Nature. Ses capacités de perception lui permette de communiquer avec tous les êtres incarnés ou non qui l'accompagne dans son voyage sur la planète Terre. Tout est lié. L'être Humain en est désormais conscient réellement et son incarnation dans la vie sur Terre est l'école d'un apprentissage: celui du libre arbitre qui, désormais, est utilisé avec sagesse par chaque membre de la communauté humaine ayant atteint l'âge de raison.
 

 

Créé par le mba le 28/03/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11105


L'âme de la terre

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Imaginez simplement que notre terre, telle que nous la connaissons, détient une âme et un cerveau. Cette globalité résiderait en une autre planète, une planète astrale. Et cela fonctionnerai comme nous.

Nos actes négatifs influencent sur notre façon d'agir. Si nous pensons méchamment, nous agirons méchamment. Si nous songeons à offrir du bonheur, nous donnerons de la joie.
Imaginez tout bonnement qu'à l'intérieur de notre esprit, notre âme ressemble à une plaine, en son centre nous percevons deux villages séparés par une douce rivière. Si un jour, nous arrivons à faire s'entendre ces deux hameaux, qu'ils construisent un pont, qu'ils viennent à s'aborder; alors, ils se développeront, et se déploieront puis arriveront à s'instruire mutuellement, s'édifier en une seule et même cité. Ainsi nous arriverions à cohabiter avec notre existence réelle et sentimentale.

Pensez que c'est pareil pour la terre et que nous sommes son cerveau. Si nous agissons positivement et amoureusement, alors le "pont" de notre terre se construira et son âme refleurira.

C'est ce que l'humanité comprendra dans quelques années, grâce à un visionnaire.

 

 

Créé par Eliot Nine le 23/03/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11097


Comme a tout problème, il y a solutions....

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Janvier 2020
Déjà sept années sont passées depuis l'alignement Galactique de notre système solaire avec son centre magnétique.
Les effets immédiats de l'époque ce sont soldés par des épanchements continus de lave en fusion au niveau de ce qu'ils appelaient le parc Yellowstone, la faille de San Andréa est devenu montagne et le Japon n'était plus qu'un archipel de volcans en éruption.
Sans parler des installations techniques, qui gérés par l'informatique, ont subis quelques problèmes de Bug magnétique par inversement de polarité.

Depuis, les Japonais sont des exilés et les américains des expatriés de fortune, même si les volcans ont cessés de cracher leurs fluides dévorants. L'informatique n'est plus qu'un moyen de communication et de report d'information, finit la gestion assistée d'installation par ordinateur, elle n'est plus qu'un parallèle et nombre d'humain apprécient cette évolution.

Après la réaction en chaîne, nous avons dû réinventer la chaîne de réactions, en premier lieu catastrophique vu l'ampleur des dégâts, puis de la solidarité de fait à la fraternité spontané. Car passé le pillage que restaient-ils après ? ! Des humains désoeuvrés incapables de produire de quoi se nourrir.
Alors, ils décidèrent d'instaurer l'Humanité comme patronyme et la Spiritualité comme matronyme de notre civilisation terrestre, enfin ce qu'il en restait à l'époque dans les pays dits développés.
Mobilisant l'énergie humaine par la nécessité de s'entraider.
Tout l'inverse de l'ancien système de valeurs qui mobilisait l'énergie animale pour satisfaire ses besoins.

D'ailleurs, la caractérisation homme-femme a disparue du vocabulaire courant pour devenir péjoratif, en définissant un état de régression temporaire instinctif.

Nous nous sommes réorganisés en Périclasia, en référence aux racines Périclèsienne. La modération et le contrôle de soi ont remplacés le gaspillage et la violence qui s'avère inutile à résoudre la gabegie.
Les métiers manuels sont revenus à la mode par nécessité et les nanotechnologies nous ont permis de résoudre bien des soucis
 

 

Créé par FeelBio le 17/03/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11096


L'Homme qui avait tout, absolument tout

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

C'est l'Histoire d'un mec qui avait tout, absolument tout. Et quand je dis tout, c'est vraiment tout:

Il a refait son corps de sorte qu'il possède un corps idéal.
Il a toutes les maisons, toutes les villas du monde, toutes les femmes du monde, il a même acheté tous les gens.
Il possède même la célébrité et la reconnaissance de ses pairs puisqu'il a un très grand statut social.
Il a acheté tous les ordinateurs, tous les DVD, toutes les voitures.
Il a acheté tous les pays du monde.
Il a même acheté la Terre entière.
Il a même acheté la Lune.
Avide, il a acheté tout le Système Solaire, soleil compris.
Puis il est infiniment riche. Alors il acheté la Voie Lactée.
Ainsi, toutes les étoiles et toutes les planètes lui appartiennent

Puis une fois passé l'éphémère euphorie, il cherche un autre bonheur en tentant d'acheter l'Univers tout entier. Ainsi chaque centimètre cube de l'Univers lui appartient.

C'est l'Homme le plus riche de tout les temps, qui possède vraiment absolument tout. Chaque chose lui appartient. L'Univers lui appartient.

Puis une fois passé l'éphémère euphorie, il se sent en insécurité alors il cherche un autre bonheur en voulant toujours plus, plus, plus.

Mais ce bonheur, il ne le trouve pas. Alors il se sent encore frustré. En colère.

Pourtant il possède absolument tout. Oui, et ensuite ? Cela lui a apporté quoi ? A quoi cela peut bien servir d'accumuler des biens matériels, de vouloir toujours plus, plus, plus, plus ?

Rien du tout.


Alors un jour, se promenant dans une forêt, il décide de s'asseoir sur un banc et de se laisser couler. Il ne cherche plus à obtenir quoi que ce soit. Au début, il a des pensées d'angoisse, d'insécurité, de tensions, d'inquiétudes, d'anxiété. Puis progressivement elles disparaissent, son esprit se calme pour faire place à une quiétude toute nouvelle pour lui. Un daim magnifique apparaît. Cet animal le regarde. L'homme ne bouge pas. Il le regarde aussi sans chercher à analyser, à posséder, à décortiquer. Le silence est là, paisible et bienfaisante. Le daim s'approche de lui, touche ses jambes avec son museau, se laisse même caresser. Instant magique. Puis se détourne pour continuer son chemin.

L'Homme se lève et prend une décision.

Il se débarrasse de 95 % de ce qu'il possède, de ses faux amis qui le fayotent avec des arrières pensées et se contente d'un petit appartement décent situé dans une petite ville de 12 000 habitants, en Alsace. D'un bon repas décent chaque jour, d'une bonne santé, et d'une saine vie sociale.

Il n'est plus l'Homme le plus riche de tous les temps, perdant une bonne partie de ses amis malhonnêtes, son argent lui permettant juste de vivre décemment et correctement. Mais au moins, il vit enfin heureux, libéré de l'esclavage de son avidité. Désormais, sa plus grande richesse est celle qui se trouve à zéro centimètre de lui-même.

Et cette richesse, il la partage avec les autres personnes. Avec joie.




 

 

Créé par LOGEOMI le 14/03/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (6)

 

 

11090


Le jardin d'Eden

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Je me nomme Julien, voici aujourd'hui vingt-huit ans que j'analyse les comportements humains. Plus le temps passe et plus j'ai du mal à croire les récits si péjoratifs que prédisaient nos ancêtres pour les années futures.
Nous sommes en l'an 2080, sur la planète Terre. La population mondiale est de cinq milliards d'habitants. Les pays ont cessé de lutter entre eux. Chaque pays ne produit désormais plus que pour nourrir sa propre population. Les gouvernements oeuvrent pour leurs peuples avec comme unique objectif de rendre les habitants heureux.
Les flux mondiaux ont pratiquement disparus, seuls les flux d'aides en cas de problème perdurent.
De ce que j'ai pu observer durant ma vie, l'Homme est un être simple, juste, prêt à aider son prochain lorsque celui-ci est dans le besoin. Il ne semble pas non plus naïf car il parvient à déceler quand son ami cherche à abuser de son aide.
L'Homme m'apparaît d'un tempérament calme, doux avec l'espèce animale. Il ne connaît pas la haine, sait réagir calmement et connaît sa place dans l'ordre naturel. Les femmes ne se soucient point de leurs physique. Hommes et femmes font peu d'enfants, prennent le temps de les éduquer et de s'en occuper.
Les loisirs ont aussi une part importante dans cette société mondiale: l'Homme sait également se faire plaisir. Cette société mondiale se nomme "le jardin d'Eden" et il semble qu'il en a toujours été ainsi.
Je refuse de croire toutes les tragiques histoires que nos ancêtres écrivaient et inventaient à leur époque. Ce devait être une coutume inventée par eux même pour canaliser leurs colère et expulser leurs nerfs. C'était un moyen intelligent pour maintenir la paix dans leur société.
Je le sais aujourd'hui, l'Homme est naturellement bon et sait faire ressortir ce qu'il y a de meilleur chez lui.
 

 

Créé par l'explorateur le 08/03/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11079


Les clés de la quatrième dimension

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Nous sommes en 2067, l'univers a évolué et les physiciens sont enfin capaples d'expliquer son but et sa permanence et sa nécessité. Cette nécessité est celle du néant qui ne peut être observé. Le slogan actuel en science physique est "TOUT EST LE NEANT" et "TOUT EST ESPRIT". Les perceptions et sensations ont évolués, et les croyances ont bien changé depuis dix ans. L'amour est désormais le chemin emprunté, car non seulement la mort n'est plus inéluctable et une centaine d'immortels parcourent la terre pour enseigner dans les écoles que l'image du soi n'est qu'une illusion, un hologramme projeté par l'esprit et que tout est possible !
 

 

Créé par scintior le 28/02/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11012


La nouvelle Utopie

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

La crise est à son apogée. Le système économique mondial est sur le point de s'effondrer. Plus qu'une solution pour en sortir: la suppression de toutes les données bancaires. La chute du capitalisme entraînant ainsi la suppression des gouvernements, les peuples se retrouvent livrés a eux même. C'est le début de la nouvelle Utopie.

Ainsi, les populations se divisent en groupe de cultures, et chacun appréhende le problème à sa manière. Beaucoup essaient d'inventer une nouvelle sorte de pouvoir, basé sur une idéologie commune. D'autres tentent de recréer les gouvernements. D'autres enfin se tournent vers la religion. Au milieu de tout cela, les indépendantistes. Un petit groupe d'intellectuels ne voulant pas voir resurgir les erreurs du passé. Malheureusement trop peu nombreux pour avoir un réel impact sur cette nouvelle race d’êtres humains, ils se réfugient dans les montagnes où ils espèrent pouvoir se tenir a l'abri de l'Homme.

Et grand bien leur pris ! Lorsque qu'enfin ils ressortirent des nombreuses grottes et tunnels qu'ils avaient mis des décennies a construire, L'indicible vérité apparaît sous leurs yeux. Le monde dévasté. Une planète en ruine.

Voilà l'héritage de l'Homme, l’éternelle ingérance qui ne peut le conduire qu'à sa perte. Mais tout n'est pas perdu. Attendons l'Illumination...
 
 

 

Créé par Barbare82 le 10/01/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

10998


La géniocratie ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Dans les années 2020, le monde a changé par rapport à il y a 10 ans en arrière, mais pas dans le bon sens:

Les élections présidentielles de 2012 en France et aux Etats-Unis avaient déjà été décisives dans la mesure où elles émanaient d'un peuple dans le ras-le-bol des dirigeants. Mais hélas, la plupart des gens n'étaient pas convaincus par les partis de gauche ou du centre, dont le programme politique n'avait pas changé par rapport à avant.

Les résultats de ces élections s'étaient ainsi soldés par une mise au pouvoir des néo-conservateurs, les seuls à ne pas avoir présenté de programme politique précis.

Marine Le Pen, Présidente du Front National était victorieuse pour la première fois en France, tandis que Michele Bachmann, Présidente du Tea Party, était victorieuse en Amérique du Nord. Pour les deux pays, c'était pour ainsi dire une évolution dans la mesure où pour la première fois, une femme était devenue Présidente.

Seulement, cela n'a pas suffit à éradiquer ou même atténuer les problèmes socio-économiques. Si le chômage a pu diminuer considérablement en raison de l'expulsion d'immigrés, la pauvreté et l'endettement, eux, ont encore augmenté. Une fois les minarchistes au pouvoir, toute la politique était axée sur le protectionnisme, la sécurité, l'immigration et la préférence nationale. La peine de mort avait été rétablie sans votation populaire. Cela a eu également pour effet d'alimenter le racisme, omniprésent dans la société.

En 2017, lors des nouvelles élections (où les mêmes présidentes avaient fini par être réélues), environ 5 millions d'étrangers avaient déjà été expulsés dans leur pays. Seulement, contrairement aux discours des partis d'Extrême Droite, qui disaient rapatrier uniquement ceux qui avaient commis des délits et des crimes, et récidivé dans le pays, ils n'étaient pas les seuls à subir ce sort.

Il s'avérait que les mesures xénophobes allaient bien plus loin, jusqu'à annuler la nationalité des compatriotes exilés dans un autre pays depuis plus de 2 ans. Aussi, personne ne pouvait émigrer dans ces pays désormais nationalistes, à moins de se naturaliser et d'avoir des connaissances pointues sur le fonctionnement du pays.

En 2020, une nouvelle idéologie fait son entrée en politique; la géniocratie, un système politique et économique qui est l'aboutissement d'un mouvement constitué par des intellectuels et des universitaires. Ceux-ci sont indignés par la façon dont les gouvernements procèdent vis-à-vis des peuples et notamment des minorités. Le Mouvement Raëlien étant discrédité depuis longtemps, ces personnes ont pris le relais sauf qu'elles n'agissent pas par cupidité mais parce qu'elles sont persuadées du bien-fondé de leur cause, à l'heure où les institutions sont très éloignées des individus.

Le mouvement est athée et prône une société délivrée de toute forme de religion. Il affirme que la science, en revanche, permettra à l'être humain de s'accomplir pleinement, en utilisant toutes ses capacités mentales et physiques, sans altération par la servitude et le lavage de cerveau, et de finir par atteindre la dimension supérieure. Aucun être ne devrait être esclave de ses émotions et enfermé dans un quota de capacités limitées. En l'occurrence, actuellement, le cerveau humain ne fonctionne qu'à 10% de ses capacités lorsqu'il n'est pas endormi. C'est une hérésie.

En outre, ils déplorent que les élections et les votations reposent sur l'ignorance du peuple. En effet, d'après eux, ceux-ci ne se renseignent de toute manière pas assez sur leurs futurs représentants politiques, et votent à la légère, selon leurs émotions. Le fait qu'ils aient décidé de garder leur gouvernement en 2017 en dépit des problèmes économiques et des promesses non tenues, est beaucoup mis en avant par les géniocrates qui dénoncent "une complaisance intellectuelle évidente" et proposent des solutions urgentes, à l'échelle mondiale, à prendre pour éliminer la racine du problème se posant dans la démocratie actuelle.

Pour faire un pas en avant, ils suggèrent déjà d'imposer aux votants et aux électeurs:

- Le passage d'un mini-examen sur les sujets où ils choisissent de voter, et sur les personnes qu'ils choisissent d'élire. Cela permettrait déjà de pouvoir se fier aux gens qui connaissent tous les aspects de ce qu'ils votent et qui savent au moins l'essentiel sur les politiciens ou les partis qu'ils comptent mettre au pouvoir du pays.

Ils promeuvent la recherche pour développer la science et, par la même occasion, permettre de déterminer avec précision le quotient intellectuel réel de chaque être humain.

Selon eux, ceci permettra à terme d'accorder les droits de vote et d'éligibilité uniquement aux personnes plus intelligentes (techniquement) que la moyenne de la population. Il s'agirait d'une démocratie sélective où toute la politique ne serait plus susceptible de dépendre de personnes instables et égoïstes (dont les discours ne sont qu'un moyen d'arriver au pouvoir), et serait fondée sur le rationnel (science, répartition commune, égalité) au lieu de l'émotionnel (cupidité, haine, religion).

Beaucoup de gens protestent violemment contre le mouvement géniocrate et arguent que leur idéologie est totalitaire.

Néanmoins, ce dernier affirme que la démocratie sélective est incomparable au totalitarisme, car ce régime ne permet même pas aux gens de s'exprimer, commet des génocides et tous les individus sont volontairement détruits en tant que tels, isolés pour servir les intérêts privés du pouvoir.

Lors des élections de 2022, le Président du Mouvement Géniocratique, lors de sa campagne politique et en réponse aux attaques, affirme d'ailleurs ceci:

"La géniocratie demande le seul sacrifice de supprimer les droits de vote, d'élection et d'éligibilité aux personnes qui n'ont pas le discernement nécessaire pour savoir qui est apte à être en politique ou pour savoir ce qui serait le mieux pour tout le monde. Par conséquent, elles mettent n'importe qui au pouvoir avec un esprit partial. Cela a tout de même permis de mettre l'extrême-droite au pouvoir et de faire régresser le monde, de provoquer des inégalités toujours plus nombreuses sous couvert de nationalisme. Pour permettre à la société humaine de progresser enfin et de devenir meilleure, il est indispensable d'en finir avec la religion".
 

 

Créé par JaJeLLiVe le 26/12/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (2)

 

 

10982


Les elfes de demain

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Les elfes de demain, c'est le nom que j'attribue aux êtres humains qui survivront après des milliards d'année. Il est vrai que le vrai progrès se fera non seulement au niveau de l'idéologie de chacun, de sa perception du monde, mais aussi au niveau des gènes.
On découvrira l'immense étendue du cerveau humain. N'utilisons-nous pas qu'un timide 10% de nos capacités ? Du moins c'est ce qu'affirme Albert Einstein. Voyez déjà ce que notre espèce est capable de faire. Et si nous apprenons des animaux comment franchir ce seuil de 10% qui nous limites ?
Dans le futur que j'entraperçois, nous seront comme les elfes. Nous vivrons connectés à la Nature, nous nous nourrirons de lumière, nous nous épanouirons dans la prospérité, le bonheur et la sécurité. Nous mangerons des mets plus délicieux les uns que les autres (parce que si nous nourrir de la lumière implique la privation de la nourriture, alors non merci. Manger est un désir, une passion que je ne peux gommer dans mon futur). Nous vivrons longtemps. Nous nous aimerons longtemps. La guerre serait une notion indéfinie. "Le papillon des étoiles" de Bernard Werber montre que l'humanité est vouée à revivre ce qu'elle a déjà vécu. A savoir, refaire les mêmes conflits, puis les mêmes traités de paix, puis les mêmes conflits, ainsi de suite... C'est que l'esprit de l'homme est ainsi conçu. Mais si, justement, cet esprit-là changeait? Notre perception changera. Comme pour Cassandre dans "Le miroir de Cassandre" - excellent livre, je viens de l’entamer - nous serions purs et simples esprits, sans limite. Nous serions capable de voyager dans l'espace et le temps par le seul biais de notre pensée.
Nous deviendrons télépathe. Mais nous n'aurions pas besoin de mots pour communiquer. Nous nous enverrons mutuellement des sentiments, des images. Les enfants n’apprendraient pas à parler mais à télépather. Et oui, nous ne communiquerons pas seulement avec nous mêmes mais avec toute âme vivante.
Voilà comment j'imagine le futur de l'humanité. Il suffit qu'un seul le pense pour qu'il existe.
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par Stella-star le 17/12/2011 en réponse au scénario 10968 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (2)

 

 

10968


La Belle Verte

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Et si... on vivait d'amour et d'eau fraîche ?
Quelques millions d'années plus tard, l'être humain aura évolué et se nourrira exclusivement de la lumière solaire.
Nous serons également devenus télépathes, ce qui nous permettra non seulement de communiquer entre nous, mais également avec les autres êtres vivants et tout ce qui constitue le monde qui nous entoure: les animaux, les arbres, la planète toute entière, le cosmos; accédant ainsi à la conscience universelle.
C'est l'image que j'ai du progrès. Le vrai.
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par nayou le 08/12/2011 en réponse au scénario 10962 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

10948


Petits Dieux en herbe

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Un jour incertain dans un endroits tout aussi inconnu.
Le temps est utile car il permet de penser au futur.
Des hommes et femmes qui n'avaient alors jamais pensé qu'ils étaient des Dieux. On ne sait pourquoi, on ne sait comment.
Etait-ce écrit dans les gènes ? Est-ce que ces gens sont bien humains ? Des questions sans réponses.
Le monde va mieux. On vit en harmonie. Tous égaux. Tous frères et soeurs, car nous en sommes sûr: Nous avons tous eux les mêmes parents. Le même gène qui a fait de nous ce que nous sommes. Humains, crabe, saumon, albatros... Nous sommes tous pareils en fait.

Mais comment ces personnes ont-elles fait pour faire du monde d'aujourd'hui ce qu'il est ? Comment ont-ils fait pour nous faire croire qu'ils sont des Dieux ? Tout simplement parce qu'ils ont confiance en eux, et cette confiance nous a amené vers eux pour enfin respecter le monde dans lequel nous vivions. Fini "l'évolution". Nous sommes à notre paroxysme. Le but final. Nous sommes uni, égaux et sensibilisés.
Nous sommes mentalistes, nous lisons en chacun. Nous sommes sages, nous savons qu'elle est la meilleure solution. Nous sommes Cultivés car nous savons beaucoup.
Nous sommes des Dieux. Nous sommes les Homo Deus.
 

 

Créé par Satanos le 17/11/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

10944


Un monde d'harmonie

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Par le passé l'homme n'utilisait qu'environ 20% de sa capacité cérébrale, or aujourd'hui après de nombreux essais divers et variés pour développer son mental, l'homme est enfin arrivé à maitriser l'entièreté de ses capacités mental en lâchant prise sur tout ce que le matériel lui imposait. Des écoles de méditations et de concentration ainsi que des écoles de management respiratoire ont essaimées ces derniers siècles et c'est ainsi que tout jeune humain peut aujourd'hui travailler afin de développer ces capacités qui faisaient tant défauts à ses ancêtres. Par la méditation ainsi que par la respiration l'homme peut aujourd'hui accéder à des niveaux de conscience élargis mais aussi aux autres en se connectant mentalement et spirituellement, ce qui engendre automatiquement une empathie générale et permet par là de développer une conscience collective capable des plus belles réalisations en se concentrant tout simplement sur un désir commun afin de le voir se réaliser. l'homme peut à ce jour réaliser tous ses désir rien que par la pensée et la concentration.
 

 

Créé par Ranxerox le 13/11/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

10873


Tree-Unity

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

L'Unité centrale. Un arbre en perpétuel mouvement. Son tronc compte tellement de branches, ses branches compte tellement de rameaux, ses rameaux compte tellement de feuilles, ses feuilles compte tellement de cellules qu'il est presque possible d'y voir toute une vie en quelque ligne. Une journée de lecture vaudrait presque un ans de connaissance et de savoir-faire. Si seulement le cerveau pouvait stocker tout cela. Malheureusement, à force de vouloir en savoir trop on finit vite par sombrer dans la folie.
Tant de connaissance. On a encore du mal à croire que seul une petite poignée de personnes est pus rassembler autant de découverte qui, par un hasard fou, est pus contribuer à l'élaboration de notre société, notre éducation ou tout simplement notre réussite actuelle ! Car la liste de toutes les contributions que cela ait pu apporter serait presque aussi longue que de citer toutes les bêtises que l'homme est pus faire, à commencer par le mot HOMME justement. Au lieu de s'intituler tout simplement "mâle" il a fallut qu'il trouve un mot "supérieur" pour ce qualifier au niveau de son espèce. Et pour compliquer les choses il à fallut aussi qu'il se nomme "HOMME" au lieu de se nommer humain, ce qui semble plus logique et plus respectueux au nom de ses femelles !
Les progrès technologiques et scientifiques actuel sont telle que l'on peut enfin dire que nous sommes dans une ère d'évolution. L'évolution selon l'utilité et le respect de l'environnement.

GRÂCE à Tree-Unity ! ! !
 

 

Créé par Satanos le 01/10/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (7)

 

 

10859


L'exploitation de ces nouveaux états de conscience

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Après la découverte de ces états de conscience et de ces nouveaux moyens de communication on observerait le développement de nouveaux types de publicités. On enverrait par télépathie des publicités aux gens qui pollueraient directement leur esprit et seraient probablement bien plus efficaces pour vendre. Les agences de pub et les commerciaux des différentes entreprises seraient des télépathes professionnels payés pour infiltrer l'esprit des gens et leur greffer des images de leur produits. Ces commerciaux se battraient entre eux pour s'accaparer les rêves et pensées des gens et effaceraient, à l'intérieur de leur esprit, les publicités concurrentes pour les remplacer par les leurs.

Cette manipulation de l'esprit s'étendrait ensuite à tous les domaines: les différents cultes y trouveraient le moyen de s’accaparer de nouveaux fidèles; les politiques manipuleraient plus facilement les foules... Les gens seraient ainsi constamment à changer d'avis sur tout sans avoir de contrôle sur leurs pensées. Les seuls résistants à ce système seraient ceux qui savent réellement contrôler leur esprit comme les adeptes de la méditation.
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par masterkiki le 25/09/2011 en réponse au scénario 9277 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

Scénarios 1 à 50 sur 438


Base de données
des scénarios

Sommaire