EXPLORATEUR DU FUTUR:
TINA

Nombre de scénarios créés:  1

 

 


Scénarios 1 à 1 sur 1

11850


Comm (unauté) (unication) (encement)

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Dans mon futur,
Il y avait des sourires. Des gens heureux de vivre, en harmonie avec eux même, avec ce qui les entoure.

Des gens instruits, faisant fonctionner leur esprit, à l'écoute de leur ame et de leur corps. Ainsi, chacun vivait en petites communauté indépendantes, chacun participaient aux travaux: jardinage, boulangerie, tissage, bâtiment... tout le monde partageait ces savoirs, mais chacun avait aussi la maitrise des arts: musiques, corporels, graphiques, idéologiques...

Les gens par le seul choix de s'écouter et d'écouter avaient transformé tout leur mode de vie: ils ne tuaient plus de vie inutilement, ni même pour manger, abandonnant la servitude des animaux et leur redonnant de l'espace. Le manger se faisait avec conscience, conscience de ses besoins, de son impact sur la nourriture, de son impact sur le monde, de son impact sur le futur.

L'amour était devenu chose courante. Chacun aimait et étaient aimer. Sans faux semblants, mais avec un respect pour la vie et les visions de chacun.

Les enfants n'étaient plus les enfants de LEUR parents, mais les enfants de la terre, les enfants de l'avenir, la communauté et leurs expériences étaient leur éducation.

La monnaie avait été abandonnée, puisque les échanges entre communauté était des dons: une chose que l'on donne nous sera toujours redonnée.
Les langages avaient évoluer, mais plus besoin de connaître la langue pour se comprendre, l'écoute suffisait. On communiquait beaucoup avec ses émotions. On partageait nos ressentis, nos expériences, nos visions...

Le corps n'était plus subi mais compris.
On ne voyageait pas loin, on restait chez soi, et les quelques fous qui partaient découvrir les mondes lointains partaient pour de vrai, sans retour.

Les constructions se faisaient respectueuses de l'environnement: si on abattait des arbres, c'était en conscience. Si on occupait une caverne, c'était en conscience. L'espace rond redonnait a L'homme une meilleure circulation de l'énergie dans son espace.

On vivait nus! Puisque de toute façon, nos corps étaient compris.

L'agriculture existait, dans le respect de la terre, des espèces environnantes. On pourrait apparenter cela a de la permaculture, biodynamie...

La nature reprenait ses droits, et L'homme sa juste place.

Au début cela a été très difficile pour L'homme, qui a vu les siens mourir les uns après les autres...

Très peu survécurent, et ensuite...
 

 

Créé par tina le 06/05/2015 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 


Base de données
des scénarios

Sommaire