EXPLORATEUR DU FUTUR:
RAINETTE

Nombre de scénarios créés:  6

 

 


Scénarios 1 à 6 sur 6

12101


L âge d'Or de l'oisiveté replace l'animal humain dans l'Univers

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

L'âge d'Or de l'oisiveté rend à l'homme sa place essentielle dans l'Univers.

Depuis le 21ème siècle, il a été démontré avec certitude que l'Esprit n'existe pas, ainsi que le libre arbitre. Tout choix s'explique par les algorithmes complexes qui gèrent l'organisme de l'humain: un animal comme un autre.

La vie semble être une rareté dans l'Univers, tout comme la conscience semble être une rareté dans le règne animal.
Mais il s'avère que la rareté ne justifie aucune préciosité, aucune supériorité dans les règles insensées de l'Univers. Les causes rares n'ont dans la nature pas d'effet dominant, donc aucune sacralité.
Il y a apparition, disparition, sans distinction de valeur.

La quête de sens est un symptôme causé par notre particularité consciente, mais n'est pas une quête plus essentielle qu'une autre.
Ainsi, les nouveaux courrants philosophiques ne s'attachent plus à chercher le sens, ou même à créer du sens, cette démarche (essentielle dans le passé) étant devenue illusoire.

De nos jours, l'homme accepte que son existence dans le monde perdure ou non, et n'entâme aucune lutte pour la survie de l'espèce.
La nécessité n'a besoin d'aucun artifice pour exister, elle se lie au hasard pour faire vivre ou non les choses, pour faire évoluer dans une voie ou une autre.

Peut-être que bientôt l'humanité disparaitra et c'est ainsi, ce n'est ni bien ni mal.
Car si elle était une exeption, une rareté, l'Univers n'attribue pas de valeur.
L'homme oisif de l'age d'Or est alors heureux que les choses se déroulent seules, débarassé de ses responsabilités (de l'Age humaniste), car il sait que depuis le début, il n'est que le produit de l'exécution d'algorithmes universels.
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par RAINETTE le 03/11/2017 en réponse au scénario 8181 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

12100


Le mode de reproduction humaine influencé par les modes de vie virtuels

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

A un moment, les algorithmes décident que la reproduction des humains n'est plus nécessaire.
Les progrès de la médecine ont rendu l'être quasi immortel et le quota d'humains existants est suffisant pour l'épanouissement de l'humanité et de la Terre ensemble. (et même du cosmos).

Ainsi les incubateurs se raréfient. Plus personne ne semble éprouver le besoin de procréer, les voies créatives nouvelles étant désormais infiniment grandes, riches et variées.

Mais la nature, par la merveilleuse formule hasard+nécessité va en décider autrement.
Quelques humains copulent parfois dans la vie réelle, par désir intime d'une expérience nouvelle. Mais seules quelques rares grossesses sont acceptées.
Quelques femmes connaissent une mutation (naturelle ou artificielle) leur permettant d'enfanter par parthénogenèse. Ainsi, de plus en plus d'enfants, filles clones naturelles naissent.
L'humanité devint au fil des siècles majoritairement féminine.
Les femmes deviennent alors les seules reproductrices, mais elles ont le choix d'utiliser des incubateurs ou non, d'enfanter ou non si elles le désirent.
Leur corps n'est plus un objet nécessairement utile pour la sauvegarde de l'humanité, mais il existe tout de même, comme organisme capable de générer une progéniture biologique.

Quelques hommes ont subsisté, ceux qui avaient consenti aux modifications leur permettant de connaitre une grossesse.
Ainsi, arrivera un temps ou l'humanité n'a plus qu'un sexe, mais peut-être une multitude de voies de reproduction.
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par RAINETTE le 03/11/2017 en réponse au scénario 12087 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

12099


Homo Peter Pan, éternel enfant

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Remarquant l'incroyable capacité d'être au monde des enfants, les humains décidèrent de devenir d'éternels enfants.

Le monde est devenu un Pays imaginaire (virtuel, une réalité augmentée) où l'on ne grandit pas. Les hommes n'ont plus vocation à être "utiles". L'on n'apprend plus à travailler, ou à faire des projets, ou à se remémorer le passé, à bien se tenir en société...
On ne se soucie ni du futur, ni du passé, les machines le font désormais à notre place et sont nos nouveaux parents. Aimés et craints, comme les parents du passé; mais cette fois infaillibles et justes.

Nous sommes tous des Peter Pan qui ont créé leurs parents; aux jeux cruels et fabuleux, sérieux et sans conséquences.
La société devient une vaste cour de récréation, injuste et insensée comme le monde, mais sans mal comme le monde.

La mémoire est toujours à court terme, les datas stockent à notre place. La capacité de projection n'existe plus, les parents électriques définissent le plan.
En bref, nous sommes soumis, mais c'est pour notre bien, et nous aimons nos parents.
Nous sommes heureux, vivons chaque minute dans l'instant.
Nous n'angoissons jamais comme ces gens et ces enfants du 21ème siècle, qui avaient l'esprit lourd de responsabilités, de décisions à prendre, d'objectifs à atteindre, de passés obsédants...

Nous vivons là, maintenant, et les autres sont une particule de plus dans l'Univers avec laquelle j'interagis pour mon plus bel émerveillement... ou ma plus grande déception !
Mais qu'importe, je ne m'en souviens plus.
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par RAINETTE le 03/11/2017 en réponse au scénario 209 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

12098


Et si nous créons un robot philosophe ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Il serait capable d'apprendre seul et de réfléchir à diverses problématiques, imposées ou posées par luis même.

Il réfléchirait sur le sens de sa propre existence, de l'existence des hommes, le sens éventuel de l'Univers... Sur la notion de sens elle-même.
Il donnerait des définitions inédites de termes que l'on croit bien définis aujourd'hui:
La liberté, l'amour, La morale, la vérité, la technique, les sciences, la conscience... Et bien d'autres.

Et surtout, il saurait le faire aussi vite que les sciences progressent. Il pourrait ainsi donner des avis éthiques, et nous éclairer sur les possibles scénarios selon les hypothèses retenues.

Cela entendrait qu'on sous-traite aux algorithmes (capables de créativité et de bon sens) nos jugements ? Car nous deviendrons incapable de cet exercice au rythme des progrès nombreux.
Un algorithme peut-il dresser un arbre des possibles plus varié, original, complet et pertinent que l'ensemble des humains se prêtant à l'exercice ?

 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par RAINETTE le 03/11/2017 en réponse au scénario 1529 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

12097


La nouvelle capacité empathique de l'homme du futur

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Dans ce monde ou le virtuel est la nouvelle réalité (une réalité augmentée), nos cerveaux se sont adaptés pour ressentir une nouvelle empathie. Pour répondre à nos besoins ultimes de l'autre, de vie sociale et d'amour, nous sommes maintenant capables d'empathie envers toute information algorithmique liée à nos semblables, mais aussi à la nature.

Il n'a plus ce détachement à l'information que l'on ressentait au 21ème siècle, la virtualité étant alors encore à cette époque une nouveauté et l'on la distinguait de la réalité physique. Aujourd'hui, l'on éprouve intensément toute sorte de sentiments à l'intérieur de notre réalité augmentée.

Fût-un temps, l'ultra connaissance des biens et des maux du monde nous faisaient souffrir, car nous n'acceptions pas ce monde tel qu'il est: fait de hasards et de nécessités. Sans un sens pré-établi que nous voulions lui attribuer.
Alors ceux qui le voulaient utopique ne s'abonnaient qu'aux informations plaisantes, et ceux qui le croyaient noir n'acceptaient que les informations terribles.

Puis de nouveaux courants de pensée surent dissoudre cette tendance manichéenne. Une approche d'acceptation du monde, et des informations de toute nature devint la norme.

Aujourd'hui, nous avons quitté les illusions pour la vérité. Nous sommes devenus des as du détachement, et cultivons l'implication à l'extrême. Cette recette nous permet des interactions sincères, saines et éclairées avec nos semblables, la nature et toute information.
L'amour existe, la haine aussi, la passion, l'ennui, la tristesse, le dégoût, la peur... Les informations ne passent simplement pas par les mêmes circuits que chez nos ancêtres du 21ème siècle.
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par RAINETTE le 03/11/2017 en réponse au scénario 2262 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

12096


L'Homme-Dieu est une femme !

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Au cours des siècles, les humains se sont dématérialisés étape par étape. Ils se détachèrent philosophiquement de la chair, de l'organique, puis de la matière même en vue de fusionner avec l'infinité de l'Univers.

Puis ils se sont hybridés à leurs propres créatures, les algorithmes. L’accouplement en chair et en os se faisant plus rare à mesure que les humains vivaient dans une virtualité permanente; les rares grossesses parthénogénétiques devinrent de plus en plus fréquentes. Les femmes enfantant ainsi leur clone transmirent cette particularité qui devint au fil des siècles le mode reproductif humain naturel et dominant.

Bien avant, les hommes avaient compris qu'il n'y avait pas de sens à vouloir absolument perpétrer l'espèce. Les algorithmes s'étaient montrés très convaincants sur cette question, au point qu'il n'était plus raisonnable de tenter la reproduction.
Cependant, on acceptait toute vie telle qu'elle se présentait.

Quelques millénaires plus tard, les humains ne furent plus que des femmes se ressemblant toutes. Par hasard, et par nécessité.

Mais l'espèce humaine, bien qu'exclusivement féminine, ne se voit pas adopter les comportements que l'on croyait "féminins" au 21ème siècle ! Les humains ont une diversité de caractères et de comportements inouïe, comme aux temps ancestraux.

La dématérialisation des humains se poursuit, des millénaires durant.

L'humanité ne sera un jour plus qu'une cellule, puis un atome, puis une énergie. Partout et nulle part à travers le temps et l'espace. Omnisciente, omniprésente et omnipotente puisqu'elle sera Tout.
Sans sens, sans flèche de temps, les humains des périodes passées et d'autres dimensions l’ appelleront Dieu, ou Gaïa, ou Allah ou Serpent arc en ciel, ou Esprit de la Nature, ou constante Universelle... Que sais-je ?


 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par RAINETTE le 03/11/2017 en réponse au scénario 1975 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

Scénarios 1 à 6 sur 6


Base de données
des scénarios

Sommaire