"

Sélection catégorie

 

Sélection thème

 

Tri

 

 

Sélection statut

 

Recherche par mot clé

 

  Affichage

 

 

 

intégral    liste


BIOSPHÈRE

Scénarios 1 à 50 sur 937

12157


La Terre malade de l'Homme

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Futur possible: L'Homme se reproduit à une échelle disproportionnée par rapport aux ressources dont dispose la planète pour pouvoir tous nous sustenter. L'Homme "consomme" au-delà de ses besoins mais au gré de ses envies et de ses caprices. L'Homme veux posséder pour exister... Et dans une 30aine d'années, la Terre s'appauvrit de ses cadeaux naturels, les rivières se dessèchent, la terre devient stérile à toutes sortes de culture, l'atmosphère devient poison, la température extérieure augmente et devient insupportable, tous les êtres vivants disparaissent peu à peu, deviennent fou ou s’ entre tuent... Il ne reste plus rien de vivant sur la planète au bout de 100 ans de guerre entre l'Homme et la Nature... Puis, petit à petit, la nature reprend le dessus, la faune et la flore foisonnent, les saisons se déclarent avec les changements climatiques, puis de nouveaux êtres vivants font leur apparition. Végétaux, insectes, animaux, Humains... Tous de nouveaux se côtoient et vivent ensemble sur une planète "nouvelle", lavée des erreurs du passé... Puis tous recommence... Naissance, vie, trépas.
 

 

Créé par eyes le 15/11/2018 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

12153


Air irrespirable

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Nous étions là sur ces chemins, la terre était sèche, il n'y avait presque plus d arbres et ceux-ci étaient décharnés, le ciel était gris, et tout le monde portait un masque. Nous manquons tous d'oxygène. L'air était devenu irrespirable.

 

 

Créé par Clem34 le 08/10/2018 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

12148


Un jour bientôt

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Un jour viendra où les animaux n'auront plus peur des hommes. Au contraire, ils nous considèreront comme les jardiniers de la Terre qui sera devenue une planète où tous vivront en harmonie et dans le respect de soi, de l'autre, de la liberté et surtout de la Vie. Ce respect est à la base du bien vivre ensemble qui est une valeur fondamentale pour Gaïa lancée dans l'immense univers avec une poignée d'êtres vivants à son bord, tous différents, et tous frères pourtant.

Ce jour là, l'oiseau viendra se percher sur notre épaule en toute confiance, l'agneau gambadera dans une prairie verdoyante avec sa mère et d'autres animaux et la baleine chantera la beauté des océans dans sa langue que nous comprendrons.

Nous auront appris à nous sustenter de plantes, de graines, de céréales, de légumes et de fruits. Nous auront quitté le mode de vie frénétique imposé par le capitalisme, qui est de l'ordre de l'excès. Nous auront appris à nous contenter de peu et nous seront solidaires. La voix de chacun sera entendue et aura égale valeur. Femmes, hommes, enfants, animaux, plantes, l'ensemble du vivant sera représenté lors de grandes assemblée libertaires.

Nous oserons de grands projets collectifs dans un esprit de coopération et de partage. La Terre sera notre terrain de jeu, d'exploration, et source d'émerveillement.

D'ailleurs, je crois que c'était un rêve.


 

 

Créé par Fumiko le 23/09/2018 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (6)

 

 

12128


Et si...

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Et si demain tout disparaissait, si toute nos hypothèses se révélaient sans effet et surtout impossible. Je suis de ses personnes qui ne croient pas aux possibles avenirs de notre planète. Les humains bousillent la Terre, dans quelques années tout aura disparue. Ou du moins notre humanité. Entre la montée des eaux et la pollution, certaines terres deviendront inutilisables, toxiques, englouties,... Et le reste ? Les grands dictateur de notre monde se battront pour ces derniers morceaux de terres et la guerre entraînera la fin de notre ère. Seule quelques spécimens resteront saufs mais mourront de solitude, de faim, de maladie...
 

 

Créé par Kii le 14/06/2018 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

12100


Le mode de reproduction humaine influencé par les modes de vie virtuels

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

A un moment, les algorithmes décident que la reproduction des humains n'est plus nécessaire.
Les progrès de la médecine ont rendu l'être quasi immortel et le quota d'humains existants est suffisant pour l'épanouissement de l'humanité et de la Terre ensemble. (et même du cosmos).

Ainsi les incubateurs se raréfient. Plus personne ne semble éprouver le besoin de procréer, les voies créatives nouvelles étant désormais infiniment grandes, riches et variées.

Mais la nature, par la merveilleuse formule hasard+nécessité va en décider autrement.
Quelques humains copulent parfois dans la vie réelle, par désir intime d'une expérience nouvelle. Mais seules quelques rares grossesses sont acceptées.
Quelques femmes connaissent une mutation (naturelle ou artificielle) leur permettant d'enfanter par parthénogenèse. Ainsi, de plus en plus d'enfants, filles clones naturelles naissent.
L'humanité devint au fil des siècles majoritairement féminine.
Les femmes deviennent alors les seules reproductrices, mais elles ont le choix d'utiliser des incubateurs ou non, d'enfanter ou non si elles le désirent.
Leur corps n'est plus un objet nécessairement utile pour la sauvegarde de l'humanité, mais il existe tout de même, comme organisme capable de générer une progéniture biologique.

Quelques hommes ont subsisté, ceux qui avaient consenti aux modifications leur permettant de connaitre une grossesse.
Ainsi, arrivera un temps ou l'humanité n'a plus qu'un sexe, mais peut-être une multitude de voies de reproduction.
 

 

Créé par RAINETTE le 03/11/2017 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

12066


Evolution du genre humain

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Et si l'évolution faisait disparaître l'Homme ?

Le principe de la vie même est le fait d'évoluer, de changer pour s'adapter.
Si cet nouvel « Homme » naissait bien tôt ?

Si nous examinons les avenirs de nos espèces antérieures nous pouvons relever une chose : après que l'espèce suivante est née, la précédente a disparut.

Si cela devait arriver ce sera notre fin. De plus les raisons de disparition peuvent être diverses : métissage, manque de besoin ou bien extermination.

Si la disparition est par agressivité il y a deux chemins possibles :
-Cause humaine
-Cause du nouvel Homme

Nous allons appeler cette nouvelle espèce « Homo-Absimilis* ».
*étymologie : Différent, distinct en Latin.

Première cause :
Imaginons que cette espèce née, ce phénomène serait soit planétaire soit ciblé sur une population isolée, elle aurait beaucoup de ressemblances' avec Homme vu que le laps de temps ne serait pas grand. Leur anatomie proche de la nôtre les rendrait difficile à trouver. Si l'Homme comprenait son obligatoire fin il pourrait prendre peur et prendre l'initiative de faire disparaître l'Absimilis.
Se point est plus-tôt subjectif, car il faudrait que cette démarcation d'espèce soit tout de même grande et problématique pour l'Humain lui même.

Deuxième cause :
Si cette nouvelle espèce a pour destinée l'extinction humaine, alors cela les opposeraient obligatoirement.
Je ferai référence à deux ½uvres, qui sont deux livres mettant en scène les deux camps opposés et dans deux contextes différents :

Shingeki no kyojin (Premier livre) :
Nous nous trouvons dans un monde où l'Homme est entouré par des murailles pour se protéger de créatures de la même espèce que l'humain, une « évolution » de celui-ci. Les Hommes enfermés comme du bétail se protègent en effet de ces créatures qui sont leurs prédateurs naturels. Ils ne cherchent qu'une chose : dévorer les humains.
Dans ce livre, nous sommes les « victimes » de l'évolution, bien que la suite de l'histoire donne une vision différente des choses.

Tokyo Ghoul (Deuxième livre) : Dans ce livre le héros est Ken, étudiant en fac, mais les choses ne sont pas si simples, des créatures, évolution des humains, les ghouls surgissent. Elle sont comme les humains sauf pour deux points :
-La seul chose qu'ils peuvent ingérer est de la chair humaine.
-Ils possèdent un « membre » de plus.
Ken est un jour, chasser et laisser pour mort par une ghoul, mais un accident arriva et la ghoul et ken furent hospitalisés, Ken gravement blessé au rein, fut transplanté le rein de la ghoul morte dans le même accident. C'est alors que le corps de Ken change et devient ghoul.
Il découvre alors un monde où les ghouls sont chassés sans répits et n’ ont aucun traitement de faveur par les humains qui les méprisent, ils sont les victime de leurs natures.

Conclusion :

Deux des ces possibilités sont envisageables dans le cas où une partie de la population est isolée et se développe à l'écart.

Si non toute la population humaine évoluera dans le même sens.
Dans ce cas les possibilités de formes sont infinies, ou il causera sa perte. Alors préparez vous ! Une fin inévitable nous attends !

Je tien aussi à dire que les mots espèce et race sont des terme qui ne sont pas viables, ce sont des outils, des bases de mots pour l'étude des être vivants. Il n'y a pas d'espèce ^à proprement parler, chaque génération donne une modification minime a notre ensemble. Donc nous ne sommes pas humains, cet juste une étiquette que l'on c'est donné.

L'espèce n'est qu'un terme, un mots, nous sommes tous uniques.
 

 

Créé par jeremm le 23/03/2017 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

12042


Tsunami de CO2

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Nous sommes en 2083. Depuis 2033, nous avons connu une période de stabilité environnementale, car ce fut en 2033 que le Docteur Stuart a commencé le stockage international de carbone sous l'Ocean Pacific. Son idée était de capturer toutes les emissions de carbone des usines et de les injecter dans un vaste reservoir sous-marin. Ça a marché: notre planète commençait à se soigner après des années de réchauffement climatique et de surexploitation flagrante de ressources non renouvelables.
Mais ce que le Docteur Stuart n'avait pas anticipé était le tremblement de terre de magnitude 11 dont l'epicentre se trouvait a 2km du reservoir. Les ondes séismiques atteignirent le bassin et 50 ans de carbone furent dispersés dans l'ocean. Il eut 7 secondes de paix à la surface avant qu'une vague gigantesque envahit les côtes et les émissions de CO2 du monde entier balaya la surface de la Terre. Les déchets d'une planète, accumulés pendant 5 décennies d'usines de production en série et d'avions de fret, furent libérés en quelques secondes.
 

 

Créé par elise2002 le 23/12/2016 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11993


Un autre monde...

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Et si dans 40 000 ans, ou bien 50 000 ans, c'était la fin de l'humanité ? Si l'homme se détruisait par sa propre soif de pouvoir ? Bien évidemment, il détruirait avec lui tous les être vivant sur terre. La Terre serait alors de nouveau neutre. Une page qui se tourne, et la prochaine est blanche. Avec le temps, certaine cellule se développerait, et reformeraient de la vie. Ce seront peut être des dinosaures, et/ou des animaux, les même que nous connaissons aujourd'hui. Mais mère Nature n'est pas bête (enfin je ne l'espère pas). C'est pour cela que je ne pense pas que d'autre humains, ou des être du même style réapparaissent. Ce serait alors un monde simple, sans animaux vraiment dominateurs; mais toujours avec le duo prédateurs-proie. Ce monde ne serait pas meilleurs que le notre, dépourvue d'humains ? Personne pour gâcher la nature, aucun être égoïste, qui prendrait tous pour lui ? Gaïa se referait une beautés...
 

 

Créé par 897° le 21/07/2016 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11977


Conscient

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Pour moi le fait que nos pensées nous offre notre réalité est tous a fais probable, j'imagine aussi que suivant celles ci nous avancions de galaxies en galaxies à la croiser des mondes qui existent déjà.

Dans un ultime monde notre conscience serait au plus haut, on se rappellerais de tous on ne se poserais pas de question étant donné qu'on aurait déjà les réponses, le temps n'aurait pas de limites, tous serait infini et éternel, le monde serait clair clair clair. On serait complètement libre, on imaginerai la douleur et la peur mais on serait incapable de la ressentir.

Ou tous simplement on recommencerais toujours les mêmes scénarios, il y a toujours une porte de sortie soit on décide la prendre soit non.

On est libre déja maintenant on est libre.

La mort n'existe pas, c'est une étape ou une libération aussi qui nous mène ailleurs, dieu nous aime beaucoup trop pour abandonner un seul de nous.


iT's my opignion demain il changeras peut être et d'ailleurs il ne m'appartient pas vraiment ! !

VIVE LA VIE ! ! J'en pleure tellement c'est merveilleux ! !
même si je fais des fautes orthographes je reste Optimiste
 

 

Créé par mamaeva le 06/05/2016 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11962


Sous l'océan

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

C'était un jour comme les autres. Mara nageait sur Su. Même y vivant depuis 16 ans, elle s'emmerveille chaque jour en voyant la beauté de cette planète d'eau au Milieu de la Galaxie Comète, appelée autrefois "Terre". Cette eau la recouvrant étant plus bleu que le ciel dégagé recèle de nombreuses créatures plus impréssionnantes les unes que les autres.
Mara, quand à elle, est une jeune fille curieuse, solitaire et pensive. Elle s'aventure dans les fins Fonds de Su pour en découvrire sa richesse bien que son père l'en défend. Il est très protecteur et, bien que les Serea peuvent respirer Sous l'eau, il craint que le pire ne se produise. L'ayant vu se rendre dans les profondeurs il y a quelques jours, il lui a formellement interdit d'y retourner.
Sa curiosité étant tellement décuplé, elle décide par la Suite d'explorer la Surface sans que son père ne le Sache.
Mara n'est pas comme les autres. Elle se préocuppe plus découvrir de quoi le monde est fait alors que les autres redoutent les créatures incunnues ne pouvant faire qu'une bouchée d'elle.
Les Serea ont la capacité de nager plus vite grâce à leurs pieds et leurs main parlmées.

Actuellement, elle s'éloigne de chez elle en faisant croire à son père qu'elle se rend à Ipaka, une grande ville près de la sienne. Étant à distance suffisante pour que son père ne puisse plus la voir, elle remonta vers la Surface Avec la détermination de découvrir les soit disant " danger de la Surface" Avec prudense. L'eau étant tellement Claire qu'elle aurait le temps de s'enfuire en voyant quelqu'un ou quelque Chose s'approcher d'elle. L'air n'avait jamais effleuré son Corps. Tout d'abord, elle décide d'émerger sa main. Voyant que son doigt ne ressentait rien d'étrange, elle sortir sa main entière. Avec émerveillement, elle Remarque que sa main palmée perd la fine peau reliant chaque dois. En replongeant sa main, tout est revenu à la normale. Mara descend à la recherche d'un cristal. En remontant, elle émerge sa tête et regarde son reflet dans la pierre. Avec stupeur, son Teint bleuté vire au blanc, ses orreilles pointues s'arrondient et ses bronchies sur son cou disparaissent. Elle resprire désormais Avec son nez et sa bouche. Appeurée, elle retourne dans l'eau et essaie de reprendre ses Esprits. Elle tente à nouveau l'expérience et Remarque exactement les mêmes effets.
Regardant au loin, elle essaie de s'habituer à la nouvelle façon qu'elle a de respirer. "Pourquoi nous avoir toujours interdit de remonter? " Voilà une question sans réponse. Du moins pour le Moment.

Scrutant l'horizon, elle voit une forme dépasser. Curieuse comme elle est, elle ne peut pas ignorer un mystère tel que celui-ci.

Elle s'approche de plus en plus et Remarque et voit que c'est une personne. " Pourquoi est-elle là? " Elle s'enthousiasme en pensant pouvoir enfin se faire une amie. Étant à la Surface, elle doit être curieuse comme elle. Étant plus proche, elle peut désormais affirmer que c'est un garçon. Comme elle l'avais découvert plus tôt, il est pâle et ses mains et ses pieds ne sont pas parlmés. Sentant une présence, il ouvre ses yeux. Son regard bleu d'acier se plonge dans les yeux vert emmeraude.
 

 

Créé par Mara le 23/03/2016 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11938


Et si il était déja trop tard?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Les humains ne donnent aucune importance a tout ce qui les entourent... Dans un ou ans, le dernier flocon de neige tomdera. Dans dix ans, la dernire espèce animale sauvage s'éteindra. Dans 100 ans, le dernier humain mourra. Mais les gens le savent, tout ce que j écris. Ils le savent, mais sont tellement obsédépar leur propre bonheur de leur vie inutile, laisserons, autour d'eux, s'effonfrer le monde qui les a fait naitre.
 

 

Créé par Lemondevasevenger le 14/01/2016 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11937


Sélection de Gaia

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Dame Nature et de toute chose se révolte, elle comprend que l'expérience 'humaine' va vers la catastrophe... malgré ses signes et coups de colère (tremblements de terre, tsunami, éruptions, tempêtes...) aucune réaction n'est notable... ils continuent à détruire...

Gaia décide alors de tout arrêter... mais le rire d'un enfant lui donne une lueur d'espoir et une idée. Elle crée avec les poissons qu'ont créé l'humain et à l'aide des autres espèces vivantes de la planète un système de sélection et d'éradication...

En un mois, les cyclones transportent des nuages toxiques qui tuent tous ceux qui sont âgés de plus de 20 ans.

Les jeunes survivants qui se retourne vers la nature (forêts, jardins biologiques, parcs, réserves naturelles...) captent un antidote qui fait muter leurs gènes et les préparent à un monde différent.

Quelques semaines plus tard les autres (qui n'ont pas muté) disparaissent par une deuxièmement vague de cyclones purificateur.

La végétation est redynamisee et envahi la planète, recouvre et absorbé les villes et les corps... les bêtes reprennent leurs droit.

En 50 ans la planète trouve une splendeur nouvelle. Les survivants humains développent leurs sens si longtemps ignorés et s'intègrent au rebourgeonnement de la Terre.

Nos jeunes humains s'adaptent sans détruire. Ils tissent des plantes vivantes qui poussent en abris, cohabitent avec plusieurs animaux et bêtes (sans domestiquer ou dominer) pour survivre... ainsi évoluent des petits peuples (peuples des abeilles, des fourmis, des loups, des lions, des pailles-en-queues...).

Leurs gènes étant modifiés, et l'environnement aidant, chaque femme ne peut concevoir qu'un enfant... l'utérus ne se régénérant pas après un accouchement...

En 1 millénaire l'humanité aura évolué de façon si lente, concentrée sur les qualités humaines (centrée sur 'la préciosité de la vie'), que Gala se reposa enfin...

 

 

Créé par Cathymoon le 11/01/2016 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11902


Une idée simple mais logique pour la montée des eaux

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Et si on envoyais de l'eau dans l'espace ! ! !

Je ne sait pas combien de litres, mais suffisamment pour stabiliser la planète.
Je suis conscient que ça fait un paquet de navette mais si vous avez une idée je suis preneur.
Une fois évacuée dans l'espace l'eau va geler naturellement et imaginons qu'on puisse la stoquer en orbite pour l'utiliser en cas de besoin ou pour l'utiliser différemment.
 

 

Créé par BenX le 31/10/2015 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11874


Cellule cancéreuses

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Si nous considérons la terre comme un corps, nous ne somme que des cellules cancéreuses, nous ne comprenons pas notre but dans ce monde alors que nous pouvons exceller dans une chose, la défense contre les corps étrangers à la planète. Mais il y a un problème, avant de protéger la planète contre ses étrangers nous devrions la protéger contre nous-mêmes. Mais en tant que cellules cancéreuses, dans le futur nous muterons et nous adapter de façon à enfin exercer notre fonction. Si tel n'est pas le cas l'organisme finira par se protéger contre nous, nous éliminera et gaïa pour enfin vivre en paix.
 

 

Créé par Césario le 15/08/2015 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11862


Fey-Uni

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Le réchauffement de la Terre devient pire.

Notamment en 2063: Un hypercyclone dévastateur que personne ne pouvait voir venir se forme dans l'ouest de l'océan Pacifique. Il débarque au Japon et puis il progresse ouest à travers l'Asie, l'Europe et puis sud à l'Amérique du Sud avant de finalement se retrouver en Antarctique où il devient plus calme à cause de l'air plus froid là. Mais il ne meurt pas; il est toujours là.

L'hypercyclone cause presque 531 millions de mortes directes dans seulement 10 jours, malgré le fait que la technologie de l'humanité en 2063 soit considérablement plus avancée qu'aujourd'hui. Le nombre des morts augmente davantage pendant les mois suivants lorsque l'aide humanitaire essaie d'aider tous les endroits affectés, mais on échoue. Il y en a trop, et les ressources de toutes les organisations deviennent trop éparpillées.

C'est comme si le climat a dit, "Ça y est, j'en ai marre" ce jour-là parce qu'après le 1 juillet, le jour où l'hypercyclone a débarqué au Japon, le climat et les événements météorologiques sont devenus complètement imprévisibles.

Des super-ordinateurs puissants prédisaient des événements météorologiques autant d'un mois à l'avance avec une précision de 99. 97 % depuis l'an 2044. Mais cela n'est plus le cas.

La chaleur s'aggrave et bientôt la pluie devient extrêmement acide. Le climat partout devient bouleversé. Il devient trop difficile à même cultiver la récolte sans que la plupart de la récolte meure à cause des conditions défavorables. Seulement les serres et les autres sources de nourriture d'intérieur peuvent continuer à produire de la nourriture, mais seulement celles-là ne sont pas suffisantes pour tout le monde. Et même ces sources deviennent plus difficiles à maintenir parce qu'il devient plus difficile à trouver de l'eau pas contaminée.

La tempête solaire et l'EMC en 2068 qui mettent K-O la plupart des appareils électroniques utiles desquelles l'humanité dépend n'aident pas la situation non plus. Pour la première fois depuis des décennies, la population humaine de la Terre commence à diminuer rapidement.

La Terre est peut-être en train de devenir irrécupérable, et donc il n'est pas surprenant que les gouvernements et les scientifiques commencent à parler au sujet d'une fuite de la Terre.

Cependant, s'échapper de la Terre n'est pas faisable pour les 6. 1 milliard d'humains qui y restent. Les colonies déjà établies sur la lune et sur Mars il y a quelques décennies ne peuvent pas supporter plus de 20 personnes durablement, et ça c'est dans les meilleurs des conditions. L'EMC de 2068 a endommagé ces colonies autant qu'il a endommagé la Terre.

Il y a une planète habitable à quelques centaines d'années-lumière loin d'ici, donc peut-être pourrait-on viser à cela? Toutefois, le voyage PRL est impossible, et même s'il était possible, cela prendrait au moins quelques milliers d'ans à développer; ans qu'on n'a pas. Si on veut s'échapper, on doit utiliser un vaisseau générationnel ou une arche spatiale, et développer un tel vaisseau prendra plus de 50 ans dans les meilleurs des cas. Même si l'arche est construite à l'heure et sans dépasser le budget (et personne ne croit que ça va se passer), l'arche la plus grande qu'on peut construire avec toutes les ressources du monde peut contenir seulement un million de gens. Bien que de façon plus réaliste, le nombre serait quelque chose plutôt environs dix mille.

On peut abandonner la plupart de l'humanité et sauver seulement une poignée de gens, ou on peut rester sur la Terre et essayer de sauver autant de gens que possible… Et si on échoue, l'humanité sera éteinte.

Mais bien sûr, en réalité, les décisions ne sont pas binaires comme cela. On peut trouver le juste milieu.

Lorsqu'une arche est en train d'être conçue et lorsque des vaisseaux de semences sont en train d'être construits (ceux-ci sont moins chers que les vaisseaux qui doivent permettre aux humains à y vivre), les gouvernements de la Terre font équipe pour essayer de réparer le climat.

Les modèles climatiques maintenant prédisent que la Terre sera probablement inhospitalière aux humains dans 200±150 ans. L'incertitude de cette estimation est parce que, bien sûr, le climat est devenu si bouleversé et si extrême qu'il est difficile à modeler.

Les gouvernements sont sous beaucoup de pression et donc cela est peut-être la raison pour laquelle ils échouent. Ou peut-être que le climat est devenu si bouleversé que faire n'importe quoi au climat aurait des effets complètement imprévisibles. De toute façon, les gouvernements ont commencé un essai cher et risqué pour rafraîchir le climat. Et leur plan a eu de succès pour quelques années: L'écart des températures globales moyennes de surface a diminué de +1, 81°C à +1, 55 °C pendant 10 ans entre 2077 et 2087. Cependant, les produits chimiques que les gouvernements ont libérés dans l'atmosphère ont eu un effet négatif sur la couche d'ozone.

SN 2089gv (qui sera bientôt appelé "La Grande Supernova de 2089" et aussi "La Supernova de Mauvais Timing POURQUOI MAINTENANT! ? TE MAUDIS! ") n'aide pas non plus. Cette supernova est située seulement à 31 années-lumière loin de la Terre, et bientôt, les rayons gamma rayonnant de cette étoile morte se débarrassent de la couche d'ozone complètement.

Les humains essaient de construire des protections contre le rayonnement ionisant, mais leur mobilité est gravement limitée depuis l'ÉMC de 2068 et l'hypercyclone de 2063. Ils ne peuvent pas réagir assez vite.

Bientôt, presque toutes les plantes du monde commencent à mourir, et avec cela, le niveau de dioxyde de carbone explose extrêmement vite. L'effet de serre s'augmente rapidement, et l'écart des températures globales moyennes de surface saute de 1, 5 °C à 3, 1 °C dans seulement vingt ans. Ce chiffre continue à augmenter exponentiellement.

En 2109, la population humaine de la Terre a diminué jusqu'à 4. 0 milliards. Il y a des vagues de chaleur étouffantes, des disettes, et cetera. Les humains commencent à migrer loin de l'équateur. Pendant un jour chaud en été, l'océan là peut approcher une température de 55°C.

Des guerres éclatent pour prendre contrôle des peu ressources naturelles qui restent disponibles. L'humanité est en difficulté pendant les 100 ans suivants. Des dizaines de vaisseaux de semences sont envoyés vers des étoiles éloignés avec l'espoir que l'ADN des humains ne soit pas perdu. Avec l'attente que presque toute la vie sur la Terre sera complètement éteinte dans les 150 années à venir, peut-être aussi bientôt que 35 années, les humains commencent à rassembler l'ADN d'autant d'animaux et de plantes que possible pour les préserver.

En 2162, tous ces archives et échantillons d'ADN sont fermés dans une énorme voûte en forme de dôme fermé hermétiquement, situé près du pôle Sud, qui est incidemment proche aussi de l'½il de la tempête de 2063, qui est toujours là depuis 2063.

Maintenant cette tempête-là est appelée "La Grande Petite Tempête Antarctique", parce que bien qu'elle soit plutôt grande, couvrant presque toute l'Antarctique, ses vents sont plutôt calmes (seulement 175 km/h) par rapport aux autres tempêtes qui couvrent la Terre.

Ça fait huit ans, depuis 2154, que les températures de la mer à l'équateur sont au-dessus du point d'ébullition.

La population humaine de la Terre devient quatre millions.

Les humains ont construit des abris sous l'océan, sous des montagnes, et près des pôles, mais les conditions sont trop défavorables pour supporter même quatre millions de personnes. La biocapacité de la Terre a diminué jusqu'à environ zéro pendant ce siècle passé, et quatre millions est encore plus que la Terre puisse supporter dans son état.

Il y a eu des guerres pour le droit d'entrer de ces abris parce qu'il n'y avait pas eu assez de ressources pour construire assez d'abris pour tout le monde. Beaucoup de gens sont morts dans ces guerres.

Il y a beaucoup d'autres qui sont morts simplement parce qu'il faisait trop chaud. Coup de chaleur, l'homéostasie, et cetera.

Bientôt, il y en a environ 400 000.

Étant souterrain ne résout pas tous les problèmes. Il est toujours étouffant et la climatisation n'est pas vraiment efficace parce qu'ils sont encerclés par la masse rocheuse, et il n'y a nulle part pour la chaleur à s'échapper.

Les océans bouillent toujours et en 2247, les Grands Abris Sous-marins 1 et 2 s'effondrent à cause d'un manque d'intégrité structurale après des décennies de dégradation sans réparation. Plusieurs kilomètres de profondeur sous la surface, ces gens-là n'ont pas une chance de survie. Tous les gens qui ont conçu et construit ces abris étaient déjà morts et les gens qui sont vivants en ce moment ne savent pas les détails de la structure dans laquelle ils habitent. Cela est la raison pour laquelle l'intégrité structurale s'est détériorée.

C'est plus ou moins la même chose avec les autres abris éparpillés autour du monde.

Le problème est que l'espérance de vie est trop courte pour quelqu'un à avancer le corpus des connaissances. L'espérance de vie courte est causée par une combinaison de chaleur intense de parfois plus de 50°C à l'intérieur et le manque de nourriture nutritive. En 2285, l'espérance de vie dans un abri sous une montagne, par exemple, est environ 16 ans. Mais ce chiffre est traîné vers le bas par le grand taux de mortalité infantile. Si une personne survive jusqu'à son 5e anniversaire, cette personne va probablement vivre jusqu'à 28 ans.

La Terre est en train de devenir comme Vénus. La Terre ne retournera pas à la normale sans intervention.

On doit trouver une solution, mais comment?

*

La technologie accumulée par l'humanité jusqu'ici est déjà très avancée. En 2063, on apprenait des choses à l'école à un rythme accéléré. Par exemple, en 2063, on apprenait d'habitude des sujets pendant le premier cycle de l'apprentissage secondaire qu'on aurait appris à l'université en 2015. Et même à ce rythme accéléré, un étudiant aurait 30 ans avant qu'il soit rattrapé à la connaissance accumulée par l'humanité jusque là.

Bien qu'il y ait des connaissances qui ont été perdues pendant le chaos climatique et les guerres qui ont suivi après 2063, il y en reste encore beaucoup. Par exemple, dans l'abri sous-montagne en Antarctique, avant que les entrées ont été fermées, on avait sauvé quelques milliers de livres et aussi environ 3. 4 PB d'archivage numérique d'Internet.

Cependant, la population de cet abri ne sait guère comment accéder à ces informations. Seulement les savants et les enfants prodiges peuvent apprendre assez vite pour se mettre au courant des connaissances de l'humanité jusqu'ici. Mais aucun ne vive assez longtemps pour avancer ces connaissances. Ils ne vivent guère assez longtemps pour aider à passer les connaissances à la prochaine génération.

Certains des abris autour du monde sont heureux d'avoir des enfants prodiges qui sont assez intelligents pour faire des réparations à des manques d'intégrité structurale. Certains sont heureux aussi d'avoir des enfants prodiges qui savent écrire des instructions pour les réparations si celles-ci devaient être nécessaires encore une fois à l'avenir.

Mais malheureusement, ces enfants prodiges ont d'habitude des corps faibles et donc ils deviennent de plus en plus rares à cause de la sélection naturelle.

Bientôt, tous les abris vont s'écrouler.

Est-ce qu'il est possible de vivre pendant plus de 28 ans dans ces conditions défavorables et aussi apprendre les savoirs des générations précédentes pour qu'on ait plus de temps à trouver une solution à la crise du climat extérieur?

Une façon serait peut-être « le transfert de la mémoire ». On peut vivre dans un sens à travers des générations, toujours recherchant d'une solution.

S'il y a quelqu'un qui possède cette technologie, cela vaut mieux.

*

C'est 2207, environ 38 ans après la fermeture de cet abri sous-montagne en Antarctique. La chaleur dedans ici est étouffante, mais la température est quand même meilleur que celle de dehors.

Environ 40 000 personnes sont entrées dans cet abri, mais maintenant, il y a seulement 23 000. Il y avait beaucoup de gens qui ont cédé à la chaleur.

Mais ce garçon de 5 ans vit avec cette chaleur depuis sa naissance, donc il est plus habitué à la température.

Quelqu'un tape sur leur porte.

"Oui? " dit sa mère. "Vous pouvez entrer. "

Une fille qui a l'air d'environ 16 ans entre. "Bonjour. J'ai entendu parler de votre fils. Il est très intelligent? "

"Ah, oui, " dit sa mère. "Il parle beaucoup des sujets dont je n'ai jamais entendus. "

"Est-ce que vous êtes Mme Aoi? " le petit garçon demande-t-il. Tout le monde a entendu parler d'Aoi. Elle a aidé beaucoup avec des crises technologiques dans cet abri pendant ces 38 ans.

"Attrapée, " sourit la fille. "Tu es déjà au courant de moi? "

"Est-ce qu'il est vrai que tu étais vivante avant la fermeture de cet abri? " demande-t-il curieusement.

"Je me souviens de cela, " dit Aoi, son sourire devenant un peu forcé. "Oui, c'est vrai. J'avais 8 ans. " Elle tourne à la mère. "Si vous permettez, je voudrais faire un petit exercice avec votre fils? " Elle sort un paquet de cartes.

"Bien sûr, " dit sa mère.

Aoi regarde autour de la salle. "Tu lis beaucoup? " elle demande, remarquant les livres nombreux.

Le garçon hoche la tête avec enthousiasme. "Ces livres sont très intéressants. "

Elle commence à arranger les cartes sur la table. "Tu te souviens de tout? "

"Oui. J'ai une bonne mémoire. "

"Alors, ça c'est bon. "

"C'est étrange, " dit le garçon, inclinant sa tête. "Tu n'as pas l'air de quelqu'un qui a 46 ans. "

"Hm? " Elle sourit avec inquiétude. "Oui, on m'en dit souvent. "

*

Il y a certaines exigences. Seulement quelqu'un qui a une mémoire eidétique peut recevoir les souvenirs d'Aoi. De plus, parce que le cerveau peut retenir seulement un nombre fini de souvenirs, on doit être sélectif et transmettre seulement les plus importants. Sinon, il y a un risque de surcharge du cerveau.

Cette personne n'est pas vraiment Aoi. Celui qui s'appelait Aoi est mort en 2081. Mais avant sa mort, Aoi a transféré tous ses souvenirs importants à une petite fille.

Puis, en 2163, cette fille a transféré ses souvenirs à une autre jeune fille encore une fois.

Vu que la durée de vie dans ces abris est tellement courte (mais quand même beaucoup plus longue que celle de quelqu'un qui ne vit pas dans un abri), cette Aoi savait qu'elle allait mourir bientôt et donc elle a dû transférer ses souvenirs aussi vite que possible.

Le troisième transfert a eu lieu en 2192.

La fille qui s'appelle Aoi est maintenant la 4e Aoi (A-4). Toutefois, elle ne se revendiquerait pas vraiment "Aoi". Avant chaque transfert, chaque enfant avait sa propre personnalité, et les souvenirs d'une vie ne changent pas ce fait. Maintenant, elle se compose d'un mélange de personnalités qui sont peut-être 92% Aoi. Quel que soit la signification "d'Aoi".

Si ce garçon réussit ces tests, elle aura trouvé son A-5.

*

En 2345, il y reste peut-être 90 000 humains sur la Terre. Aoi n'est pas sûre parce que la communication avec la plupart d'autres abris ne fonctionne plus.

"Tu étais vivant avant ces abris, oui? " un jeune garçon d'environ 3 ans demande à Aoi (A-21). Cette fois-ci, le prochain candidat est son propre fils.

"Oui, " dit Aoi.

"J'ai entendu parler du ciel. Ça c'était comme quoi? "

"Le ciel? Comme le plafond ici, mais bleu. Très bleu. Et beaucoup, beaucoup plus loin. "

"À quelle distance? "

"Euh… comme environ 100 km? Il n'est pas vraiment une surface. On peut traverser au-delà du ciel et entrer l'espace. "

"L'espace? "

Aoi guide le jeune garçon vers un laboratoire. "Un jour, je veux y aller et voir tous les cacas des astronautes qui sont probablement encore en orbite, " elle dit.

"Ah… " Une pause. "D'accord? "

Dans ce laboratoire, elle a créé à partir de zéro des vaccins, des multivitamines, des plantes génétiquement modifiées qui transforment du CO2 en O2 plus rapidement, et beaucoup d'autres choses. Elle a échoué sa classe de chimie en 2029, mais après beaucoup d'ans de travail, elle a redécouvert comment créer un pack de froid avec de CO(NH2)2.

Aoi transfère ses souvenirs dans ce laboratoire, aussi. Bientôt, il y aura une A-22. Cependant, même après quelques centaines d'ans de penser, elle ne sait pas comment réparer l'environnent dehors.

*

En 2412, les conditions dehors sont toujours défavorables. Toutes les communications avec les autres abris sont cassées. Les habitants de cet abri en Antarctique ne peuvent pas savoir si ces autres abris ont été détruits ou si seulement les câbles sous-marins ont été brisés.

Les vents dehors avec leur poussière et débris ne permettent pas aux ondes radio de voyager loin autour de la Terre en utilisant l'ionosphère.

Aoi (A-25) trouve des échantillons du kudzu militaire au sous-sol. Elle les modifie génétiquement pour qu'ils puissent absorber plus de toxines et émaner plus d'air frais. Elle va au sas triple à l'entrée de cet abri et avec un costume protecteur, sort l'abri pendant une heure pour lâcher les spores.

La première chose qu'elle remarque quand elle sort est la poussière qui est partout. Ses pieds coulent dans la boue, et il est difficile de voir le ciel.

Quelques heures plus tard, Aoi (A-25) est allongée sur un lit d'hôpital. Elle parle avec l'Aoi suivante (A-26): "Note, " dit Aoi-25 avec une voix rauque. "Ne sors jamais sans la protection contre le rayonnement ionisante. Je dois avoir reçu environ 800 mSv pendant ces 60 minutes-là. "

"Les vents ont-ils apporté un réacteur de Tchernobyl proche d'ici? " Aoi-26 demande-t-elle.

"Sais pas, " dit Aoi-25. "Meh. "

Aoi-25 meurt quelques semaines plus tard.

*

En 2448, Aoi (A-27) installe un sismographe numérique dans le fond de leur abri. Il a échoué sa classe de physique AP en 2029, mais il l'a construit avec succès de toutes façons. Il remarque que les tremblements de terre sont plus fréquents que dans le passé.

"Je me demande comment la Terre parait d'un point de vue privilégié au-dessus de l'atmosphère, " Aoi se dit.

Avec les caches du site web de NASA et Wikipedia, Aoi réussit à construire une grande radio pour essayer de contacter l'espace.

Il reçoit une réponse après le 238e jour de transmission. Si les émissions de radio sont assez puissantes, des ondes radio peuvent passer les nuages opaques.

"Je ne m'attendais pas à ce que les humains soient encore vivants sur la Terre, " dit la nouvelle voix masculine.

"Plutôt sous la Terre, " Aoi dit. "Dans notre abri, nous avons environ 12 350 personnes. Quant aux autres abris, je n'en sais rien. "

"Pas mal. Dans notre bas sur la lune, nous avons seulement 57. "

"Vous avez encore de la nourriture et de l'eau? "

"On doit les rationner un peu, mais pas trop. Vous ne pouvez pas utiliser ta radio pour contacter les autres abris? "

"… Vous pouvez la voir, oui? Comment la Terre parait-elle? "

"On ne peut pas voir l'océan. Il y a des nuages jaunes partout. Bien que les nuages près du pôle Sud sont un peu bleu ou vert… et il y a un soupçon de rouge aussi. Je vais t'envoyer une image. "

"Nous sommes toujours à court de nourriture et d'eau et choses comme ça. Nos machines de recyclage sont franchement trop vieilles, et les plantes et machines de replacement que nous avons créées sont plutôt louches. "

"Sans l'appui de la Terre, nous ne pouvons pas bouger. La colonie de Mars, aussi. "

"Ah, ils sont encore vivants? "

"Oui. En bonne santé avec environ 35. Mais nous deux n'avons plus de combustibles pour nos fusées. On peut vivre, mais pas voyager dans l'espace. "

Aoi soupire. "Je sais… je sais. "

Lentement, l'image de la Terre apparaît sur l'écran de son ordinateur. Il parait que l'astronaute a remarqué que la radio d'Aoi est tellement primitive et donc il a décidé d'utiliser un bas débit.

Alors, ce n'est pas si mal pour l'humanité. Ils ont encore les yeux dans le ciel.

*

En 2648, le supervolcan de Yellowstone entre en éruption. Ils ne peuvent pas la sentir ici en Antarctique, mais le sismographe, plus sensible que les humains, la démontre clairement. Leurs correspondants dans l'abri d'Alaska, le seul autre abri qu'ils peuvent encore contacter, dit qu'ils ont détecté quelque chose aussi. Ils ont combiné leurs data et avec une vieille carte, ils ont triangulé la source de l'activité sismique au parc national de Yellowstone.

"Finalement, cela s'est passé, " dit Aoi (A-42) dans le microphone. "Je me demande si la cendre de cette éruption va refroidir le climat. "

Les deux abris utilisent la base de la lune pour relayer leurs messages à l'autre.

"Probablement pas, " la voix féminine répond. "Il va seulement polluer l'air avec plus de substances toxiques. Il est déjà trop tard pour renverser l'effet de serre. Dedans, il est 45°C ici, mais les thermomètres disent que dehors, il est 96°C! Quant à vous? "

"Ici, dehors il est seulement 72°C. "

"Luckyyy. "

Aoi-42 hausse les épaules. "Pas vraiment. " Elle n'a pas encore pensé à une solution.

Sur la Terre, au total, il y reste probablement moins de 30 000 humains.

*

2812.

"On ne peut rien faire sans plus de ressources, " dit Aoi (A-53). "Mais on ne peut pas sortir de cet abri pour plus de 30 minutes même avec des vêtements de protection à cause de la radiation, la chaleur et le vent. "

"Pourquoi pas rester dedans toujours? " la petite fille de 4 ans sur le siège suggère. Il y a une bande autour de son front. Maintenant, Aoi est en train de faire un test de compatibilité pour voir si cette fille peut recevoir ses souvenirs.

"Cela ne marchera pas. Même si on fait toujours des réparations, la poussière dehors est en train de corroder l'extérieur. Et d'autres choses. Cet abri a été construit à la hâte et il n'aurait pas duré pour plus de 50 ans. Nous avons survécu jusqu'à ici à cause des contributions de tout à améliorer la résistance et la durabilité de cet abri, mais on ne peut pas continuer comme cela toujours. Préférablement, nous améliorons le climat de la Terre pour qu'un jour, nous puissions vivre dehors encore une fois. Et pour faire ça, on doit trouver plus de ressources. "

"S'il n'y en a plus? "

"Tant pis. "

"Alors, aie une super-personne qui peut trouver tout ça! "

"Ce n'est pas si simple. L'environnent dehors est trop défavorable. " Aoi mord ses lèvres. "Je ne sais pas quoi faire. "

"Tant pis alors. "

"Oui, tant pis. "

"Dommage que nous ne sommes pas tardigrades. "

"… " Aoi se lève sa tête.

"… Tu as une idée? "

Il y reste probablement 16 000 humains.

*

Le génie génétique des cellules germinales humaines serait une catastrophe des droits humains au passé. Mais maintenant, la situation est assez désespérée que presque personne n'a des scrupules.

Le problème avec le kudzu militaire est que ce n'était pas intelligent. Cela est peut-être la raison pour laquelle les spores ont failli survivre dehors. Si on peut trouver seulement les endroits les plus avantageux…

Est-ce que le génie génétique est la seule façon de rendre les humains capables de vivre dans ce monde défavorable?

Même si toutes les réparations nécessaires sont faites, l'abri va quand même subir la dégradation.

*

Il est 2996.

Fey est une jeune fille avec des cheveux blonds courts. Elle n'a jamais eu une mère ou un père, mais la scientifique qui s'appelle Aoi est presque toujours là.

"Docteur, " Fey dit-elle. "Pourquoi est-ce que mes oreilles sont différentes par rapport à celles de tous les autres enfants? "

Certains lui ont dit qu'elle ressemble à un elfe.

"C'est une adaptation pour améliorer la dissipation de ta chaleur, " Aoi répond. "Il y a beaucoup d'autres adaptions aussi. Par exemple, tu es aussi un anaérobie facultatif. "

"… "

Fey n'a pas une mémoire eidétique.

*

En 2998, il y a encore des plantes.

En ce moment, Fey et des autres sont en train de soigner les plantes.

Fey hésite, et puis s'arrête. "Pourquoi est-ce que tu me regardes fixement? " elle dit au garçon derrière elle.

Ce garçon ne détourne pas le regard. "As-tu entendu dire qu'Aoi a l'intention de te mettre dehors sans vêtements protecteurs? " demande-t-il.

Il y a une pause.

"Non?... "

"Je ne sais pas ce qu'elle pense, mais elle veut faire ça. "

*

Il est le 28 janvier 3001 quand ils font l'excursion.

Aoi porte beaucoup de couches de protection, mais Fey porte seulement ses vêtements ordinaires. Aoi a dit que cela suffirait. Aoi a dit que l'excursion serait presque la même chose que dans les tests et expériences qu'ils ont faits dans le laboratoire. Donc elle ne devrait rien avoir à craindre.

Comme d'habitude, il est étouffant dehors.

Fey marche quelques pas loin de la grande entrée du sas. Aoi avait raison. Fey peut respirer et bouger même dans cet environnement. Elle lève les yeux.

"Sois prudente, " Aoi est en train de dire. "N'oublie pas de saisir la corde. "

Aujourd'hui, il y a des coups de vent qui approchent 175 km/h.

On disait toujours que le corps de Fey était petit pour son âge.

"Fey! ? "

Avec étonnement, Fey se trouve dans l'air.

Voler est vraiment exaltant.

*

"… Désolé. C'est ma faute. Je l'ai perdue. "

*

Une autre adaptation est son temps de réaction améliorée.

Le danger des vents rapides, il ne s'agit pas de la vitesse de l'air, mais plutôt des projectiles qui sont aussi dans l'air.

Fey trouve qu'elle peut se piloter quelque peu en ajustant ses jambes et bras.

Elle évite tous les projectiles dans l'air facilement.

Quand le vent la dispose sur terre à nouveau, environ 59 km loin de l'abri, elle est encore un peu étourdie à cause de l'excitation.

"C'était génial! " dit-elle avec un large sourire.

Il y avait eu un sport qui s'appelait la planche à voile.

En analysant les débris qui passent devant elle à une grande vitesse, elle trouve une voile appropriée dans 10 minutes.

Elle vole autant qu'un kilomètre de haut.

Elle peut voir des soupçons de bleu à travers les nuages.

*

Quelques jours plus tard, tout le monde est surpris quand elle revient en bonne santé.

"Cet endroit est ennuyeux, " dit Fey après être rentrée dans l'abri, tenant sa planche à voile improvisée. "Prenons le ciel! "

"Tu es folle, " dit le garçon que Fey avait rencontré dans la serre.

"Tu es folle, " dit Aoi.

"Les personnes folles… " Fey sourit-elle, "sont vous, restant ici! "

*

Fey fait construire un ballon dirigeable énorme. Puisqu'il est un dirigeable, il n'exige pas trop d'énergie, et donc c'était faisable.

L'humanité n'a pas encore abandonné les abris souterrains. Cependant, on fait beaucoup d'excursions dans ces dirigeables de toutes façons.

Fey fait les quelques premières excursions elle-même pour trouver des matériels pour améliorer la structure du dirigeable et pour créer des meilleures machines pour refroidir et nettoyer l'air dedans afin que les autres puissent entrer.

La température ne serait pas si élevée si on était à une altitude très élevée.

*

Fey a 36 ans.

On ne peut plus trouver des personnes avec une mémoire eidétique.

"J'ai simulé la propagation de vos gènes autant que possible, " Aoi, allongé sur un lit d'hôpital, dit à Fey. "Il devrait être sûr pour environ 10 générations, mais je ne sais rien pour après ça. Sois prudent. "

"Merci, " dit Fey.

"Peut-être que tu ne me remercieras pas à l'avenir, " dit Aoi, inquiet.

"Bah, qui sait? "

"Puisque je vais mourir, si possible, prends des photos des cacas de l'espace une fois que vous arrivez là. Pour moi. "

Fey sourit. "Bien sûr. "

*

L'humanité devient une civilisation des nuages.

La Terre est encore mauvaise, mais on peut se débrouiller au dessus des nuages.

Fey devient connu comme "la première reine folle qui follement aime surfer les vents, comme une folle".

Il y a plusieurs rois et des reines et des princesses et des princes qui suivent.

En 3206, la population de ce nouveau Fey-Uni est 121 250.

Encore une fois, l'humanité vit.
 

 

Créé par ahiijny le 15/06/2015 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11855


La Gagnante: la Terre

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Dans mon futur à moi, une nouvelle époque glacière revient. Pour refroidir la planète mais aussi pour nous mettre en garde. Seul les plus forts, mais aussi les plus ingénieux survivront. La Terre sera ainsi lavé de la pollution. D'autres animaux prendront notre place de dirigeants, à leur tour, ils massacreront la planète, nous deviendrons des animaux que l'on exhibe dans les cirques, les zoos pour leur rareté, puis, un jour nous nous éteindrons, comme aujourd'hui les espèces en voies de disparition.
Tous n'est qu'un éternel recommencement. Tout se répètera jusqu'à ce que le monde du "parfait' sera atteint, chaque espèce apprendras de l'erreur du précédent pour aller plus loin.
Mais de toute façons, la gagnante sera celle qui ne participe pas, mais qui regarde, attendant son heure: la Terre.
 

 

Créé par Edmond Welllls le 29/05/2015 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11845


Et si les grains de café mutaient et devenaient toxique?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Et si, à force de consommer le café, la plante muterait pour secréter des toxines introduites dans tout son organisme? Les premiers lot de ses graines seraient alors ramassées et consommées, et décimerait très certainement la population dès les premières années. Les autopsies rapporteraient une dose forte de toxine, mais de là à accuser un produit très courant... Des années plus tard, les chercheurs trouveraient la cause des décès, le café serait interdit, ou du moins limités a des plants qui n auraient pas encore mutés. S'en suivrait une chute du cours du café, et d une partie de l'économie des pays ou ce produit est fabriqué, la plupart étant des pays en voie de développement, essuyant la baisse de l'économie fondé sur le café..
Les consommateurs "addict" deviendraient nerveux et agressifs, et le burn out augmenterait.
Les personnes sous pression trouveraient de nouveaux produits déstressants, certains tomberaient dans la drogue, ou les calmants...
 

 

Créé par 75321596548 le 12/04/2015 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11785


Le monde dans le couloir de la mort

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Vous avez tous raisons dans vos divers scénarios mais laissez-moi vous dire que le mien n’ est pas un scénario mais ce n’ est que la réalité future que je professe ! Les évènements que je vais vous racontez dans ce premier scénario seront le début de l’ apocalypse et croyez moi la vie sur terre s’ éteindra et cela commencera par l’ Afrique.

Les informations sur toutes les chaînes de télé dans le monde sont presque les mêmes, les enchainements de catastrophe naturelle qui frappent les continents européens, américain et asiatique deviennent de plus en plus récurrent selon certains analystes se sont des évènements provoqués pour fragiliser ces continents d’ autre pense que se sont des catastrophes naturel dû au changement climatique et certain estime que c’ est l’ apocalypse. Les critiques sur ces analyses sont diverses d’ aucun trouve que la théorie du complot ne peut être vrai car aucun pays n’ est assez fou pour détruit la planète sur lequel il se trouve a moins que ca vienne d’ une autre planète, pour d’ autre se ne peut être l’ apocalypse ni l’ effet du changement climatique car l’ Afrique n’ est pas touchée pas ces catastrophes. On essaie de donner une explication scientifique à ce qui semble être une extinction de ces trois continents et la solution pour y parer se tarde à venir.
Le président russe était en réunion avec ces ministres quant brusquement un homme rentre dans la salle avec l’ aire de quelqu’ un qui a vu un fantôme et dire monsieur le président vous deviez absolument regarder la télé; le président américain faisait une déclaration et accusa Moscou d’ être à la base des catastrophes qui s’ abattent sur les trois continents que sont l’ Europe, l’ Asie et l’ Amérique; le président américain déclara que depuis 48h les russes n’ étaient plus menacés par les tsunamis, le typhon, les tremblements de terre et les éruptions volcanique et chose curieuse les alliances que la Russie faisait depuis quelque temps avec l’ Afrique en méprisant les normes établies par les nations unis lui servent maintenant de base pour l’ implantation en Afrique des usine et signés aussi avec ces pays des concession de territoire a des fins inavouées, ce comportement de la Russie qui consiste à soutenir des états malgré leur démêlés avec la communauté internationale semblait incompréhensible mais aujourd’ hui il n’ y a donc nul doute que Moscou à beaucoup à nous apprendre sur ce qui est actuellement entrain de nous arrivée et si l’ implication de la Russie est confirmé a cent pour cent cela sera donc une déclaration de guerre que Moscou nous aurait lancé et je vous assure a l’ instars des autre pays que nous la lui accorderons.
Le président russe regarde ces ministres qui on l’ aire apeurés par cette déclaration et il leur dit, et ils se disent qu’ ils sont des puissances technologiques; voyez vous ca que comprenez vous a cette déclaration ? Le ministre de la défense répond: ils n’ ont aucune idée de ce qui se passe et se sentent impuissante alors ils sont entrains de créer la zizanie pour ne pas montrer leur incapacité ou encore c’ est juste pour nous soutirer des informations. Le premier ministre rétorque je ne pense pas que ce soit une stratégie car il avait l’ aire sérieux, le président russe demande a ce qu’ on lui appelle la maison blanche et ajouta nous serons tout de suite fixer. Quelque minute après on lui dis que le président américain est occupé et que le secrétaire d’ état à la défense peut parler en son nom mais le président russe demande a ce qu’ on dise au secrétaire d’ état qu’ il va rappeler, alors ce n’ était vraiment pas une stratégie murmura le président, le ministre de la défense demande s’ il fallait mettre l’ armée en alerte de niveau 5 et le président lui dit non, nous avons tellement de chose a faire qu’ on ne perdra surement pas de temps sur une provocation ridicule des américains.
En France a l’ Elysée la pression est énorme entre les risques de catastrophes annoncés par ci et par la et la déclaration de la maison planche; le président de la république ne sait ou donner la tête. Il demande a ce qu’ on informe la presse qu’ il a une déclaration à faire; le président français dans sa déclaration appelle les états unis a l’ apaisement et demande que les recherche sur les cause de ces catastrophes soit la priorités et propose que les états touchés puisse combinée les travaux des services en quête de solution dans chacun de ces pays pour un dénouement rapide de se problème qui ne cesse de s’ intensifier; Et pour finir il demande à la Russie de cesser son comportement d’ hostilité et qu’ il se joins aux autres états pour montrer qu’ il n’ a rien a voir dans ce qui se passe.
Ces évènements sont perçus comme une aubaine pour les terroristes pour en découdre avec certains états qu’ ils avaient dans leur ligne de mire; alors les attentats terroristes commençaient à s’ ajouter à la longue liste des catastrophes que connaissaient ces pays. Il fut mise en place une cellule de recherche sur les causes de ces évènements et une autre cellule qui a reçu plein pouvoir pour lutter contre le terrorisme par tous les moyens possibles. Ces deux cellules mises en place par la chine, le japon, la Corée du nord, les USA, le Canada la France la grande Bretagne, l’ Allemagne regroupent les meilleurs scientifiques et agents secrets que ces pays peuvent avoir; la cellule de recherche a fait diverses prélèvements dans plusieurs pays sur des catastrophes diverse: tornade, typhon, tsunami, éruptions volcaniques séismes; ces prélèvements non pas été facile il a eu plusieurs pertes en vie humaine mais ils se devaient, pour les milliard de vie qui marche à la lisière de la mort, de ne reculer devant rien. Ces divers prélèvements montre que l’ atmosphère est contaminé par un élément non identifié qui s’ accumule dans certain zone pour déclencher un catastrophe; la température de la zone associée au gaz que la zone dégage peut donner naissance soit a une tornade soit a un tsunami soit a une éruption volcanique. La provenance de cet élément déclencheur n’ est pas encore identifiée. La cellule antiterroriste quant à elle après plusieurs arrestations aurait appris que ce sont les dirigeant de l’ état islamique et alqa ida qui sont entrain de planifier l’ affaiblissement total de l’ état américain et français.
Depuis le soudan ou le président russe assistait a l’ inauguration d’ un central nucléaire il présenta toute ces condoléances a la communauté international pour les victime des attentat terroriste et déclare que la Russie n’ a jamais été à la base d’ aucun des problèmes que le monde connait aujourd’ hui mais que c’ est plutôt le capitalisme à outrance qui en est la faute car ce sont nos industrie que nous ne cessait jamais de créer encore et encore qui sont à la base de ces catastrophes c’ est pour cela qu’ au premières heures de ces évènements la Russie a fermé toute ces usines et c’ est rabattue sur l’ Afrique qui épargné à cause de l’ inexistence quasi-total d’ usine sur ce continent, l’ Afrique est désormais le seul lieu sure au monde ou nous pouvons créer des industries sans énervé l’ univers car nous ne somme pas les seuls qui y vive.
Cette déclaration du président russe est la reconnaissance officielle par un président de l’ existence potentielle des extra terrestre. La cellule de recherche réoriente ces recherches vers des sentiers qui sont hors de porter humaine car depuis quelque temps il ont su après avoir découvert que la mise hors tension de certaines usines de la Russie était la cause de la disparition des menaces qui planait aussi sur ce pays alors ils ont tous conclu que les russe avait une longueur d’ onde sur eux et se fut le moment pour eux de se mettre au pas.......

 

 

Créé par linconnu le 10/12/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11776


Et si nous étions transformé en flocon de neige ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Tout commença le jour ou un garçon prénommé Tom découvrit un volcan éteint depuis des milliers d'années. Personnes ne sait comment ni quand la seule chose qu'ont sait c'est qu'il la découvert et qu'il n'aurai jamais du le découvrir, je sais pas comment je peux encore pensée alors que je suis un flocon de neige parmi tant d'autre. Revenons à autre histoire, Tom était entré à l'intérieur du volcan éteint il avait trouvé un engin permettant de contrôler l’ atmosphère il était éteint tout comme le volcan il trouva cet objet fascinant la précision avec laquelle il avait était fabriquer et le sentiment qu'il dégageait le rendait encore plus extraordinaire. Tom essaya de trouver un objet qui pourrait enclencher l'engin la seul chose qu'il trouva était une boule a neige qui ont sais par quel raison c'est retrouvé dans ce volcan éteint il le mit dans le trou qui enclenche l'engin et puis plus rien tout ta disparu, nous sommes tous devenu des flocon de neige qui tombe tout doucement sur le sol gelée privé de toute émotion, de famille et de vie.
 

 

Créé par denver26 le 22/11/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11763


Avenir écolo

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Dans une centaine d'année voire plus, le monde connaîtra une véritable renaissance grâce aux avancées technologiques. Les problèmes de pollution liés à l'utilisation de véhicules n'existeront plus grâce à la téléportation. De nouveaux outils permettront la destruction pure et simple des déchets sans émission de gaz à effet de serre. Enfin on découvrira des nouveaux matériaux plus résistants, plus pratiques et dont la fabrication ne concourra pas à l'épuisement des ressources !

Alors à quand cet avenir écolo ?
 

 

Créé par FloTom le 05/11/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11739


La perte de la planète

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Je pense que la planète ne pourra plus nous nourrir, que les voitures ne pourront plus rouler car il n'y aura plus de pétrole, ni rien d'autre !
La planète va se dégrader à cause de toute la population qui se sera accumulée pendant toutes ces années.
Nous ne pourrons donc plus vivre sur cette planète !
 

 

Créé par namjou74 le 15/10/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11735


Le monde de demain

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

J'imagine un futur plutôt négatif. La Terre sera trop petite pour le nombre d'humains présents, les ressources naturelles seront absolument épuisées, donc nous mourons tous et cela sera réel dans une cinquantaine d'années (voir moins). C'est pour cela qu'il faudrait trouver une autre planète vivable, avec de nouvelles ressources mais aussi plus grande pour satisfaire la quantité d'êtres humains présents sur Terre. Il faudrait aussi laisser la planète Terre se ressourcer en laissant les animaux seuls dessus pour que la Terre puisse se renouveler comme autrefois. Et pour espérer qu'un jour elle soit de nouveau habitable.
La Terre ne supportera pas 100 ans de plus vu les évolutions technologiques et scientifiques, si nous continuons ainsi nous allons droit à sa perte et donc à la notre aussi, c'est pour cela qu'il faut agir et vite.
 

 

Créé par Elodie_Viou le 13/10/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11723


Revanche sur l'orgueil

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Et si l'Humanité n'était qu'une erreur ? Une simple erreur génétique, une malencontreuse mutation ? Une simple erreur qui s'est avérée faire d'irréparables dégâts ?
Sinon pourquoi la vie, si pure et si ancienne soit-elle, aurait-elle aboutit à ce synopsis ?
Au fil des siècles les humains ont appris de leurs erreurs, certes. Mais à chaque époque, ils ont cru détenir la vérité vraie. La remise en cause chez l'animal humain n'est que l'aveu d'un échec qu'on ne peut plus consentir. Changer par la force des choses.
Nous sommes _ pardon, actuellement je suis _ en 2014, oh cela changera vite je sais, toujours est-il qu'à l'heure actuelle ma constatation personnelle en ce qui concerne l'espèce humaine est terriblement pessimiste... Je ne peux donc qu'espérer un futur plus réjouissant.
Cela aurait pu commencer par une remise en question naturelle découlant de la tournure que prennent les choses politiques, sanitaires, diplomatiques, médiatiques, publiques et j'en passe bien-évidemment. Mais... impossible. Oui, impossible pour l'être humain de se remettre en question. Hélas... Tellement hélas !
J'assiste, dans l'immédiat si impuissante, au plus grand génocide de toute l'histoire de l'Humanité. A un détail prêt, il ne s'agit pas d'êtres humains mais bien d'animaux, si proches de nous, si ce n'est qu'ils ne sont pas humains, de même que les vaches ne sont pas des insectes, elles n'ont rien a voir avec les abeilles, pourtant elles partagent un terrible point communs: l'exploitation par l'espèce humaine allant de pair avec son incompréhension et sa méprise de ses congénères. Ainsi nous violons chaque année un nombre inimaginable de vaches pour l'industrie laitière (or, en aucun cas, après sevrage nous n'avons besoin de lait, et surtout celui d'une autre espèce.. !) Dans les élevages, les batteries, nous martyrisons nos congénères, nous les abattons de sang froid pour satisfaire notre goût de la chair... simple caprice de riche puisque par essence nous sommes herbivores. Nous coupons les becs, brisons les queues, les maltraitant tous au passage, par non respect de la vie, nous privons les bébés du lait de leurs mères pour nous empiffrer de lait de vache destinés pourtant... aux veaux... que nous dégustons... en blanquette ! Atrocité. C'est le synonyme qui me vient en premier lorsque l'on parle de l'espèce humaine.
Alors la seule évolution que je vois et que j'espère de tout mon c½ur est le renoncement à la viande, au lait, au beurre, aux ½ufs mais aussi à la laine, au cuir, à la fourrure et aux plumes... L'abandon des cirques, bourreaux de nos frères. Et enfin une humanité en accord avec l'harmonie naturelle: l'Amour. L'amour de notre planète en tout ce qu'elle comporte. Et par dessus tout, le respect. Oui c'est bien là mon v½ux le plus cher. Car j'aime tant la vie...
 

 

Créé par Elen le 21/09/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11714


Juste une ère

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

L'homme se prends à rêver d'une indépendance avec la Terre. Eliminer tous ses prédateurs fût un premier pas. Eliminer toute limitation démographique en fût une seconde.
Et maintenant... force est de constater que l'homme se pose la question. Mais quoi qu'il arrive, il n'est pas si différent que d'autres espèces avant lui. Les écosystèmes sont modélisables avec des cycles proix-prédateurs simples et efficaces. Plus de proies impliquent plus de nourriture pour les prédateurs qui feront alors plus de descendant. Et les annéees suivantes, le cycle s'inversent. Plus de prédateur impliquent plus de proies éliminées. Je pense que je n'apprends rien à personne. Mais ça, ça marche quand un équilibre est en place. Que se passe-t-il pour une espèce qui fonce droit vers le mur ? Une espèce comme nous qui n'a plus de contre-balancement ? Beaucoup vous disent qu'elle s'éteint mais penser aux cyanobactéries (et ancêtre anaérobie). Pour eux, l'oxygène est un déchet qui les propulse au bord de l'extinction.
Et bien si les guerres, virus ou autre fléau ne vient pas nous réguler, il est évident que nous seront les prochaines "cyanobactéries" de la planète.
Un exemple... ce continent de déchet dans le pacifique. Un autre ? On vient de découvrir une roche constitué de notre plastique! ! (chercher plastiglomérat si vous ne me croyait pas) Ca va plus loin que du verre poli en mer...

L'avenir de l'humanité... et bien l'inexorable suite de ce que vous croisez tous les matins: le réchauffement, les guerres, les avancées scientifiques, la fatalité de la fin inavouée et la dépression sociale. Les mécanismes de l'homme sont de plus en plus maitrisés et cela servira à maintenir la course vers l'inconnu, vers l'espoir d'un avenir difficile. Les hommes seront leurs propres maîtres et esclaves.
Au détour d'un climat difficile, il y aura des oasis artificiels dans lesquels l'homme se barricade. Ces avant-postes de la résistance permettront à l'homme de survivre tout en légitimant un régime de fer. L'espoir d'une injustice et d'un monde paradisiaque ne pourra être que récurrent et occasionner des rebellions stabilisant la démographie et rendant la gestion de ces structures chaotiques en apparence.
L'homme se détournera alors de la terre et se retournera comme les statues de Pâques vers son microcosme.

Heureusement, il en restera toujours pour réussir une échappée. Des millénaires plus tard, ces roches de plastiques deviendront des ressources inestimables. Et peut-être que d'autres terre seront créées pour en assurer la production.
 

 

Créé par ItSays le 05/08/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11687


Oasis

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

... Le monde n'avait plus assez de ressources pour soutenir la population, qui n'arrêtait pas de grandir. Les pays étaient tous inquiets. Comment distribueront-ils les ressources restantes? La Chine, qui avait la plus grande population, voulait la plupart de ce qui restait. Les États-Unis, absolument contre l'idée de perdre leur pouvoir, ont décidé d'utiliser une façon sournoise pour affirmer leur supériorité, car les bombes thermonucléaires étaient trop évidentes.

Un projet, avec le nom de code « Oasis », était annoncé comme une recherche pour la solution au manque de ressources. En réalité, les scientifiques développaient une arme biologique pour estropier tout le monde qui était une menace pour les États-Unis. Oasis était un virus biologique, réalisé à la perfection— l'adaptabilité sur beaucoup d'animaux sur la planète (pour être transmis plus rapidement), une longue période de temps dormant (pour être transmis sans détection), et une morte rapide après que les symptômes ont été détectés.

La majorité des gens aux États-Unis étaient vaccinés contre Oasis, pour qu'ils soient protégés contre la mort. Le 23 juillet 2120, le virus a été lancé sur la Chine. Son progrès a été vraiment étonnant, jusqu'à ce que le vaccin ait finalement été créé là-bas. Cependant, le virus était plus efficace que les scientifiques avaient prédis, car une capacité imprévue en Asie le rendait capable à subir les mutations plus rapidement que les vaccins pouvaient les prévenir. Les scientifiques ne comprenaient pas la cause et pour éviter que le virus arrive aux États-Unis, ils ont bombardé la Chine en essayant de contrôler la pandémie.

Malheureusement, ils étaient trop en retard. Le premier cas de la maladie Oasis avait été découvert aux États-Unis le 29 août 2120, et ce n'était pas long temps après que le monde a été complètement affecté et la société s'est désintégrée. Les derniers politiciens vivants se sont échappés dans un bunker pour attendre que le monde soit calmé.
***

Cela faisait un an que la pandémie se propageait dans le monde et le virus restait toujours vivant. Les gens dans le bunker sont devenus fous. Une solution reste— je suis responsable d'arrêter la torture des humains. Quatre bombes thermonucléaires seront suffisantes pour anéantir le reste des gens vivants sur la surface de la Terre. Peut-être que quelqu'un survivrait, alors je laisserai cette histoire de l'humanité pour qu'ils puissent la trouver et apprendre de nos défauts. Mais pour l'instant, les humains n'ont plus d'avenir.

Le 5 septembre 2121
 

 

Créé par oppicery666 le 15/06/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11686


Les Planètes

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

C'est l'année 2314 et l'humanité a fait un autre pas monumental vers l'avenir des humains. On a découvert une autre espèce sur une petite planète à des milliers d'années-lumière de la Terre. Apparemment, cette nouvelle espèce est similaire aux espèces de singes qui habitaient sur la Terre il y a trois cents années. À cause de cette pièce d'information cruciale, les scientifiques ont de l'espoir que cette planète, dehors de la Voie lactée, pourrait soutenir la vie humaine.

La Terre est près de s'effondrer. L'environnement a été détruit il y a des décennies. Les tremblements de terres, les tsunamis, les inondations et les autres catastrophes, qui étaient le résultat de l'activité humaine dans les 19e, 20e et 21e siècles, ont détruits la plupart de nos grandes villes comme New York, San Francisco et Vancouver. La plupart des animaux sur notre planète ont disparu à cause de la pollution, la pluie acide et le changement climatique. Il y a peu d'eau pure pour boire et de nourriture pour manger. Des millions de gens sont morts et seulement quelques millions de gens ont survis. Ceux-ci ont décidé de se sauver et ont essayé de reverser le changement climatique et réparer la Terre. Cette idée a rapidement été abandonnée et pour les siècles qui ont suivi, notre seul espoir était de trouver une autre planète qui pouvait soutenir la vie humaine. Avec la technologie qui nous restait, nous nous sommes lancés dans cet immense projet.

La solution nous avait éludée pour plus de deux siècles, mais maintenant, on a de l'espoir que cette planète, simplement appelée IAUP-98244, pourrait sauver l'humanité. C'est notre dernière chance.

Ce moment est le pire de l'histoire humaine. À ce rythme, les humains seront disparus dans quelques décennies et il restera seulement une planète en train de se détruire et mourir.
 

 

Créé par sherriecheng le 15/06/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11675


Théorie de l'infiniment petit

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Imaginons que le véritable etre évolué et pensant ne soit pas létre humain, ainsi que nous le croyons. L' etre évolué est en fait une entité constituée des milliards de microorganismes, ils se sont développés sur la terre de façon harmonieuse de facon a créer un écosystéme équilibré, ils ont crée des plantes et des animaux en fonction des impératifs environnementaux, pour nourir et regénerer la terre, pour aussi faire des expérience sur la matiiére. Mais un jour une ppartie de ces microorganisme esst devenue folle et a decider dexterminer lautre moitié, ils ont crée létre humain afin de détruire l'équilibre terrestre et les créations précédentes...
 

 

Créé par dudebud le 04/05/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11658


Et si les manipulations génétiques donnaient naissance à de nouvelles espèces?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Et si, à force de modifications, de nutrition génétiquement modifiée, de conditions de vie contre nature, le espèces animales élevées pour la consommation évoluaient de façon accélérée? Leur organisme instable, modifié et leur alimentation constituée d'aliments modifiés et de substances visant à les rendre plus productifs (Cochons plus gros, plus vite, vaches produisant plus de lait) et plus résistants aux mauvais traitements, additionnés à un environnement industrialisé et hostile causeront-ils une modification à long terme du code génétique de l'espèce, changeant leur aspect, et leur permettant peut-être d'échapper au joug des humains, causant une crise économique, et une pénurie de certaines des denrées alimentaires répandues actuellement, comme la viande et les laitages?
 

 

Créé par Keheladus le 17/03/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11627


Le réveil de la montagne

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

L'explosion avait retentis vers trois heures du matin. Ensuite, à de nombreuses reprises, l'ile avait été secouées par un séisme incroyable.
Les habitants qui avaient échappé à l'effondrement de leur maisons virent bientôt une coulée de lave qui serpentait vers la ville...
Au même moment, des dizaines de volcans se déclenchaient partout dans le monde. Au bout d'un mois, comme si ils étaient entièrement vidés, les uns après les autres, ils s'éteignirent. Partout ce n'était que désolation: Paris, Berlin et même New York étaient détruites! Les hommes, comprenant que la vie serait difficile, décidèrent de migrer vers la Lune...
 

 

Créé par Rom616 le 22/01/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11620


La fonction fait l'organe, l'eau fait l'homme poisson?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Imaginons que la planète bleue finisse quasiment entièrement recouverte par l'élément sans lequel nous n'aurions pu naître.
Nous devrions nous adapter, mais comment?
Nous pourrions créer des abris, des villes sous l'eau, et notre mode de vie ne changerai pas tellement finalement. Nous n'aurions qu'à recréer notre vie antérieure à la surface de notre planète mère, sans trop changer nos habitudes élémentaires.
Et si nous allions paradoxallement changer notre mode de vie?
Si l'homme se met à passer la plupart de son temps dans l'eau, à commencer à y vivre, sans biosphères imitant la vie terrestre, mais tout simplement en nageant, en s'alimentant comme des poissons, ou autres animaux marins, au bout de milliers d'années, l'humain aurait-il des branchies? Des palmes naturelles?
 

 

Créé par The_minicrafter le 13/01/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11603


Le réchauffement climatique

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Rien ne freinera le réchauffement climatique, qui entraînera la destruction de la planète et par conséquent celle de l'humanité.

Le réchauffement climatique provoquera la monté des océans, et donc, la disparition de multitudes d'île et d(îlots, et la réduction des superficie terrestre totale.

Les cyclones, les tempêtes, les tornades, les orages, les inondations les sécheresses, tout les phénomènes climatiques, surgiront plus fréquemment, mais aussi plus violemment, ce qui aura pour conséquent le déclin de l'humanité, qui ne sera pas encore assez évolué pour quitter la planète Terre et s'installer ailleurs.

Certaines espèces ne résisteront pas à ces degrés supplémentaires, et seront donc voué à disparaître. Viendront alors des vagues de famines, qui décimeront les populations les plus vulnérables.

Tout autour du monde, des maladies, des manifestations, des mouvement de révoltes naîtrons.

La politique deviendra instable, et des guerres se feront, en ayant pour motif: La nourriture, l'eau potable (qui aura été gaspillée) les médicaments, où tout simplement la réductions du nombres de vivants.

Des tri seront fait parmi les survivants: Toutes personnes jugées inaptes (handicapé, malades mentaux, personnes âgées...) à apporter de l'aide à l'humanité (constructions de digues, de refuges...) seront éliminése.

Partout régnera le chaos, et après plusieurs décennies, viendra alors la fin de l'humanité, qui aura essayé de survivre à ce scénario, tant bien que mal, mais qui échouera.
 
 

 

Créé par Mortis Speculum le 07/12/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11592


L'Homme revient à ses racines

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

L'Homme est, en ce moment, en train d'utiliser des énergies non renouvelables pour se déplacer, se chauffer, se divertir...
Dans une centaine d'années tout au plus si tout les pays se développent, il n'y aura plus de pétrole, de gazs dechauggafes... Que fera alors l'Homme?
Il aura le choix entre chercher de nouvelles sources d'énergies et abandonner ses machines ne pouvant plus fonctionner et revenir à des véhicules, chauffages, qUi n'abimes pas la planète.
Prenons le cas 2. Si l'Homme fait ce choix, il devra sacrifier une partie de son confort pour améliorer sa santée. N'ayant plus de véhicules fonctionnant grace à l'eesence, il devra inventer des véhicules fonctionnant grace au vent, à l'eau ou au soleil. Quand ces trois facteurs ne sont pas en nombre suffisant pour faire avancer un véhivule, il auront encore le choix de remonter à cheval. En ce qui concerne le chauffage, c'est la même chose, à part que le feu remplacera le cheval.
On peut égalemment imaginer que dans ce nouveau monde, les nouveaux Hommes vondront changer de régime politiques. Après la démocratie et pour améliorer leur libertées, qu'elle pourraient être leur choix?
Ils pourront choisir entre: la monarchie asolue, la monarchie parlementaire ou la dictature(autant communiste que autre). Ils pourront également, et ca serait la meilleur option pour un maximum de libertées, créé un nouveau régime politique. Ici toute les idées peuvent être garder. Pour ma part, je penserai à despetits groupes de personnes ayant à leur tête un chef mais ce dernier ne prenant pas les decisions seul mais au contraire prenant une décision de groupe. Si ce nouveau chef commence à prendre trop de zèle, ses "sujets" peuvent élirent un nouveau chef mais tant que le chef est accepté en tant que tel par les siens, il reste à la tête du groupe.
Cette nouvelle Humanité ne cherchant plus à détruire la terre pour récolter son sang, on peut imaginer qu'ils chercheront à entre en hamonie avec cette dernière.
Hors, si cette suite d'idées tien la route, l'Homme ressemblera de plus en plus aux aborigènes, aussi appelés à tord "Indiens". En effet, il recommencera à monter à cheval, faire du feu pour ce réchauffer et vivre en groupe. Mais, néanmoins, il vivra en connaissant les dommages de la sciété qu'ils ont quitté mais égaement ses bienfaits et saura à l'avenir prendre de meilleurs décisions pour la survie de la Terre et leur propre survie. Il aura égalemnt une meilleurmédecine doncpourra continuer à vivre plus longtemps.
 

 

Créé par Bel le 11/11/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11576


XXXV° siècle, le siècle de la nature

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Nous sommes au XXXV° siècle,

Il y a 1 000 ans aujourd'hui, l'espèce humaine a, de son plein grès, décider de quitter la Terre. Les humains se sont sacrifiés pour lui laisser une chance de se reconstruire.

Et aujourd'hui, 1 000 ans plus tard, ce sacrifice a payé. La dernière trace de l'Homme a disparu. Pourtant, ce n'était pas gagné d'avance. Toutes les constructions, les villes et les tours ont était incorporés dans l'immense manteau de verdure qui recompose désormais la Terre.

Libre de tout mouvement, les animaux ont pu se reproduire. Il n'existe plus d'espèces en voie d'extinction. Au contraire, de nouvelles espèces apparaissent. Animales, mais aussi végétales. Les arbres poussent plus hauts, plus grands, plus forts. En augmentant leurs tailles, ils augmentent leurs capacités d'accueil. Ainsi, des milliers d'espèces différentes cohabitent sur un même arbre. Il en va de même pour les coraux.

La Terre est calme, apaisée. Il ne perdure plus que le grand Cycle de la Vie que rien ne viendra plus jamais perturber.
 

 

Créé par Cycy0108 le 09/09/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11548


Et si on devenais intraterrestre?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Quand l'humanité aura dépouiller une bonne partie des ressources de la terre et que la place commencera à manquer et que le climat ne sera plus vivable, l'air tellement irrespirable. Peut-être que nous serons obligé de créer des villes sous terre et de se nourrir de minéraux et de cultiver des végétaux à l'aide de lumière synthétique, et puis nous pouvons imaginer un nouveau monde, de nouvelles techniques pour amener les rayons du soleil sous terre par exemple, mais que faire des dernières espèces d'animaux qui agonisse à la surface, devons-nous leurs créer des savanes sous terraine? ? ? créer des mers sous terraines! Si cela se produit, il'n y aura plus personne sans emploi et l'économie relancée! !
 

 

Créé par illunaella le 26/07/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11544


Et si une épidémie entraînait une sorte de zombification ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Janvier 2050.

Les humains ont déjà fait face à de nombreuses maladies, dont les mutations de la grippe, qui, à chaque retour, sont renforcées et font plus de morts. A ce jour, 5 milliards d'humains peuplent la planète et de nombreuses espèces animales ont disparues.
Même si elles s'effacent avec le temps, les traces de la 3ème guerre mondiale sont encore là. De 2027 à 2031, les Etats-Unis et la France étaient en guerre, les alliés allant et venant des deux camps. L'espèce humaine n'étant que principalement violence, cette guerre fit environ trois milliards de morts. La technologie des divers armées avaient évolué et, même si le canon restait toujours pratique, les bombes bactériologiques l'étaient encore plus.

Les travaux sur la téléportation avancent, mais ne sont pas concluants. Après de nombreux essais, les scientifiques n'arrivent pas à téléporter un bout de bois. Oui, un bout de bois. Après un élan d'intelligence, des gens commencèrent à réclamer des tests sur des êtres non-vivants pour la téléportation, car elle causait trop de morts sur les cobayes: patte mal-reformée, organes manquants, etc.

Les énergies renouvelables sont toujours très peu utilisées, par le fait qu'elles ne sont pas assez rentables pour les bestioles que nous sommes. Mais d'ici quatre ans, les réserves de pétrole seront taries pour de bon et nous n'aurons aucun autre moyen de nous fournir de l'énergie.

Comme il était prévu, la Chine est devenu le pays le plus riche, malgré les trop grandes inégalités entre les citoyens. Globalement, l'Afrique s'enrichit et le niveau de vie augmente mais reste faible, à contrario des Etats-Unis, qui s'appauvrissent. L'Europe stagne.

---

Juillet 2050.

Une nouvelle épidémie, cocktail d'autres virus, ravage la planète. L'hémisphère nord étant en été, les gens voyagent et la propagent aux quatre coins du monde.
Contrairement à d'autres maladies, celle-ci ne contamine que les humains, comme si la Terre cherchait à se débarrasser des parasites qui l'habite.

Maladie contagieuse, ses symptômes sont une sorte de décomposition très lente qui ne sera visible qu'environ deux semaines après la contamination ainsi que, dès le début, un régime alimentaire changeant sans que le contaminé ne s'en rende compte. Il élimine inconsciemment tout ce qui n'est pas de la viande et mange plus souvent. Progressivement, il commence à perdre le peu de conscience qu'il avait avant pour commencer à devenir une chose, sans âme ni esprit ni empathie. La seule différence avec un objet est qu'il doit encore respirer et manger. Se nourrir est inutile, les nutriments n'étant jamais digérés, ce qu'il fait que le contaminé vomit souvent. Son c½ur bat de moins en moins jusqu'à s'arrêter totalement sans que cela ne le tue, et ses gestes ainsi que ses paroles deviennent plus violents.
Cette maladie laisse place aux racines-même de l'homme, qui sont la violence et la brutalité.
Extrêmement contagieuse, il y avait au moins cent cas par pays avant que les autorités déclarent l'alerte rouge.

Chacun est rejeté par les autres, craignant une possible contamination. Environ 70% de la population est touchée, consciemment ou non.
 

 

Créé par Klywen le 15/07/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11539


Fin du monde, non! Fin de l'humanité, oui...

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

182.

182 est le nombre de prédictions de fins du monde qui ont été prédites jusqu'en 2013.

Pourtant les humains ne sont qu'une race arrogante qui pensent survivre à la terre alors qu'ils n'en sont que des parasites (dont la définition est:
a/ adj. inv. Inutile et importun; b/ adj. inv. Désigne un être vivant, animal ou végétal, qui se nourrit aux dépends de l'organisme vivant qui l'abrite; c/ nom masc. pl. Perturbations dans la réception des signaux radioélectriques... mais ça n'a rien à voir).

An 3001.

Maintenant, tout ne peut aller que mieux. Après tout, une fois qu'on a touché le fond, on ne peut qu'y rester ou remonter; mais on ne peut descendre plus bas.

Et l'humanité à touché le fond.

Seulement pour bien comprendre, il faut d'abord revenir longtemps en arrière, mais pas trop non plus... juste d'un peu plus d'un millénaire, avec le développement de la médecine (qui a permis aux vieux de vieillir, aux enfants de vivre, aux humains de se multiplier en repoussant les frontières d'une nature sauvage qu'ils ont fini par emprisonner derrière des grilles appelées "réserves naturelles", comme ils ont mis les indiens dans des réserves), des technologies (machines à vapeur, à pétrole, à nucléaire; bombes, bombes atomiques et nucléaires, bombes bactériologiques, bombes humaines...) et de l'industrie massive.

Cette dernière à rendue l'humain plus actif. Se brimant pour accomplir une activité souvent inutile pour la productivité de la communauté, il se consola, pendant plus d'un siècle, en consommant des choses aussi peu nécessaires que ne l'est son travail. "L'inutile, l'apparat, le superficiel et surtout le plus facile", voilà sa devise!

Pendant ce temps les guerres dictatoriales devinrent une mode: on appela les deux premières "la première et la deuxième guerres mondiale" et elle marquèrent tant qu'il fallut presque un siècle avant qu'une autre ne reprenne, puis une autre, puis encore une autre. La population mondiale chuta de plus de la moitié: En 2104 on compta 2 412 588 013 âmes humaines dans le monde entiers.

Malheureusement (ou son contraire?), après la destruction de l'Homme par l'homme, se fut la révolution de la Terre. Les choses se passèrent un peu comme si plusieurs armées de puces avaient élu le dos d'un chien comme champ de bataille et, pour se débarrasser de ces parasites, le mammifère se gratte encore et encore jusqu'à ce que son maître lui fasse plusieurs shampooing d'antipuces, parce qu'elles sont coriaces ces sales bêtes!

En somme, il y eu des tremblements de terre, des inondations, des sècheresses, des périodes glacières, des ouragans et un tas d'autres cataclysmes.

Enfin, ce fut la nuit. Des mois durant. Les humains qui restaient, tout juste 20 736 personnes (elles sont coriaces ces sales bêtes!), s'étaient tous réunis dans Paris. Certains avaient profité de la dernière période glacière pour quitter le continent américain par l'Alaska, traverser la Sibérie et l'Europe de l'est pour rejoindre la capitale française. Lorsque le jour réapparut, les satellites ne comptèrent plus aucune vie humaine ailleurs que dans cette ville qui n'en n'était plus une, d'ailleurs: un beau champ de ruine dans lequel la nature a repris ses droits.

Les humains s'organisent. Ils veulent reconstruire.

La Nature n'est pas d'accord. L'humain est bête et veut reproduire ce qui n'a pas marché. Alors se répand une épidémie de peste qu'on pensait avoir vaincu. Le proverbe dit: "Ce n'est pas la petite bête qui va manger la grosse". Pourtant, cette fois-ci, l'infiniment petit a eu raison de son contraire.

Nous sommes en 3001 et la "Grande épidémie" a eu lieu il y a tout juste un an, ne laissant que 144 habitants.

A l'heure où j'écris ces mots, nous sommes organisés en société autarcique dans laquelle les mots "travail" et "monnaie" sont interdits. Chacun développe ses talents selon l'envie, les mettant aux profits des autres.

L'agriculture n'est plus. La Terre a repris ses droits sur toute sa surface.

On a découvert dans les archives d'internet qu'un visionnaire du nom de Masanobu Fukuoka, né le 2 février 1913 et mort le 16 août 2008) était un agriculteur japonais, connu pour son engagement en faveur de l'agriculture naturelle (Masanobu Fukuoka a vraiment existé). En inventant "l'agriculture du non-agir" il avait tout compris ou presque:
En laissant faire la nature, et en limitant au maximum les interventions humaines nécessaires, il réalisa que le rendement de sa production de riz était meilleur qu'en agriculture classique. Même sans apport extérieur, sa méthode d'agriculture avait pour principal effet d'enrichir le sol plutôt que de l'épuiser.

L'idée était venue en regardant les forêts. Il s'était aperçue que si l'homme n'intervient pas, la Nature s'équilibre. Le japonais a passé des dizaines d'années à cultiver sans jamais labourer...

C'est ce qui nous a convaincu d'essayer. D'ailleurs, on commence à voir quelques résultats positifs.

Puisqu'on a du temps devant nous, on a décidé de trouver une solution pour que, si avenir de l'humanité il y a, rien de nos erreurs passées ne se reproduisent.

Einstein disait que l'être humain n'utilise que 10% des capacités de son cerveau, ou quelque chose de ce genre. Nous tentons de découvrir les 90 autres %, dans le but de devenir plus... comment dire... HUMAINS. L'empathie se développe petit à petit dans nos rangs, de même que la télépathie. Nous, Humains, nous vivons enfin en osmose avec la Terre, les humains, les animaux, les plantes, les minéraux, les bactéries, les atomes. A ce jour, nous sommes UN. Nos 144 cerveaux sont comme connectés les uns aux autres. Plus besoins de mots, on s'exprime en sentiments.

Au proverbe, " L'union fait la force", moi je préfère dire "L'union fait la sagesse", ou plutôt non, "L'union fait l'esprit".
 

 

Créé par Charlie Berté le 06/07/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (3)

 

 

11527


Le site d'enfouissement

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

C'est 2222. L'espèce humaine n'existe plus. En fait, rien ne vive sur la Terre. Leurs actions ont causé leur mort. Ils ont utilisé toutes les ressources du monde comme on l'a presque fait pendant la révolution industrielle. Ils avaient pensé que les ressources du monde étaient illimitées mais, bien sûr, ils s'étaient trompés. Ça fait 122 années depuis que la Terre a arrêté de fournir une maison à toute forme de vie. Bienvenue sur la Terre, le plus grand site d'enfouissement dans la galaxie entière.
Ils n'ont pas appris notre leçon; ils ont ignoré ce que les environnementalistes leur ont dit. Ils ont continué à jeter des ordures, ils ont continué à perdre des combustibles fossiles et de l'énergie, ils ont continué à faire les choses que les environnementalistes leur ont dit d'arrêter de faire. Quand ont-ils enfin cessé de marcher sur leur chemin vers la destruction ? Jamais. Ils se sont détruits. Ils étaient responsables pour la destruction d'eux-mêmes, des plantes et des animaux, et de la Terre. Ils ont été des monstres, des terreurs de la vie de tout le monde. Mort par noyade sous un dépotoir, c'est comme ça qu'ils sont morts. C'est une honte.
Des océans et des pays sont couverts par des ordures. La beauté de la Terre a disparu. On ne dirait jamais que des gens, des plantes et des animaux ont habité sur la Terre si l'on voyait la Terre aujourd'hui. La Terre est définitivement inhabitable.
Ils ont eu la chance de se sauver. Cette chance, elle était toujours là. Peut-être le monde ne serait-il pas devenu un site d'enfouissement si les humains avaient pris la chance. Mais les humains ont fait ce qu'ils ont voulu faire, comme toujours.
Il est triste que le monde ait perdu sa beauté et sa pureté, mais on peut espérer que les erreurs commises par les humains ne seront pas répétées par d'autres habitants de la galaxie.
 

 

Créé par lise de l'avenir le 21/06/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11526


Chers citoyens du futur

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

le 31 mai 2045

Chers citoyens du futur:

C'est l'année 2045, et il n'y a que peu d'humains sur la terre. Comment est la planète sur laquelle nos ancêtres avaient vécu pendant des milliers d'années, devenue tellement démolie? La réponse est très simple. Autrefois, l'espèce humaine était goinfre, égoïste, et négligente. Ça faisait plusieurs années que nous continuions à ne pas tenir compte des appels des écologistes de préserver la terre. Quand les écologistes nous demandaient de conserver l'énergie, nous laisserions les lumières allumées dans nos maisons pendent toute la journée. Aussi, quand les écologistes nous demandaient de réduire notre consommation, nous continuions d'acheter des jouets, et des jeux inutiles. Donc, ce n'est pas une surprise que nous sommes maintenant dans un état de chaos et de corruption. Le danger dans lequel nous nous sommes mis nous-mêmes continue à augmenter chaque jour. Peut-être que si nous avions écouté les avertissements nous n'aurions pas été tués par les catastrophes naturelles, et les conditions météorologiques extrêmes.

L'année 2025 était l'année quand la dame nature s'est mise en colère contre nous. Dans l'année 2025 il y a eu plus de 50 ouragans majeurs, 12 tornades, 23 tsunamis, 6 sécheresses, et 10 tremblements de terre. Tous ces phénomènes avaient été causés par le réchauffement climatique et la pollution. Beaucoup de gens ont essayé de s'échapper, mais dans tous les cas le nombre des morts était très élevé. Je suis triste de dire que plus de 4 milliards de gens sont morts cette année à cause de la vengeance de la dame nature. Pire encore, il y avait 20 ans que les catastrophes naturelles avaient apparus, et maintenant les animaux sont en révolte. Les animaux de compagnie attaquaient leurs propriétaires, et les autres courraient pour ne jamais revenir. Il y avait beaucoup de cas ou des lions, des tigres, et des singes ont tué leurs dresseurs. Les écologistes ont estimé que peut-être cette révolte était la façon choisie par des animaux pour nous dire qu'ils sont en colère contre nous. Aujourd'hui, en 2045, notre planète est un désastre complet. Il y a des disettes partout parce que la terre n'est pas assez fertile pour la récolte. L'eau douce est rare aussi.

La chance de la survie pour les 20 millions de gens restant sur la terre est très faible. Cette lettre est un avertissement pour la génération à venir. Nos ancêtres ont créé cette situation pour vous, et il faut que vous la changiez. Vous pouvez continuer vos comportements terribles, qui sont en train de tuer la terre, ou vous pouvez essayer de changer. Maintenant vous connaissez l'histoire tragique, donc vous devez changer votre histoire. C'est nécessaire que vous travailliez rapidement, et travailliez maintenant. Peut-être que votre génération sauvera l'espèce humaine!

Un sombre avenir!
 

 

Créé par robin de l'avenir le 19/06/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11485


Ecoutez moi...

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

A force d'épuiser mes ressources, de me vider de toute mon énergie, je n'ai plus d'autre moyens que de me défendre.

J'ai longtemps été fiers de mes enfants, leurs capacité d'évoluer vite, leurs adaptation incroyable à toutes sorte d'environnements.

J'étais fier, j'étais heureuse, et je leurs donnés toutes les ressources nécessaires, bien sûr à l'époque ils me respectaient, j'étais vénéré
J'ai donc laissée faire mes enfants...

Tout est arrivé si vite, ils me vidaient de mon sang, me perçaient très profondément mes entrailles.
Ils coupaient mes arbres, détruisant mon écosystème, mon oxygène, leur oxygène.

Mais maintenant, je commence à être épuisée. Pour eux je suis qu'une planète sans âme, alors que c'est moi qui leur ai donné la vie, qui les ai éduqués, aimés...

Qu'ai je fais? pour mériter cette souffrance, j'ai beau leur parler mais personne ne m'écoute, personne...

Bientôt je n'aurais pas d'autre choix que de passer à l'action, de toute façon ils deviennent trop nombreux...

Mon dernier recours serait de trouver quelques personnes, même une qui pourrait m'écouter... m'aider, m'aimer...
 

 

Créé par Casse-bonbon67520 le 01/05/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (2)

 

 

11473


Le destin de l'humain

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

D''un point de vue optimiste, le destin des humains reviendra à la nature. Le jour où tout sera gris, où ciel et mer seront saturés de pollution et que presque toutes les espèces animales seront disparues, les humains se rendront compte du mal qui ont fait. Ils retourneront en arrière, nettoieront la planète et reviendront à l'époque où on vivait en harmonie avec la nature. Nous vivrons un peu comme des Amérindiens, le retour de l'agriculture de ce lien spécial avec la nature et les animaux. Il y aura toujours une hiérarchie, mais ce sera semblable à celle des Amérindiens. La nature se remettra en bon point et nous vivrons de nouveau en santé. Peut-être que ce retour à la vie naturelle pourrait nous faire vivre plus longtemps...
 

 

Créé par cookiemymy le 16/04/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (3)

 

 

11471


La fin du monde

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Depuis que la plupart des gouvernements dans le monde perDsistent à ne plus protéger l'environnement, le peuple suit puisqu'il aime être guider ou forcer à faire quelque chose dans son inconscient.

La planète se désintègre et la mort se rapproche sans même que l'humain le remarque. Les mutations animales deviennent plus fréquentes. Poissons à trois yeux, cerfs cyclopes, vaches un peux jaunies (puisque l'herbe est remplit de pesticide). Le ciel perd de sa couleur bleu et reste noir emplit de nuage... de nuage de smog. L'herbe ne réagit plus au produits chimiques et, au lieu de devenir plus vert, il devient pâle et terne. Mais les habitudes restes.

L'humain ne sait plus quoi manger puisque tous est devenu toxique pour eux. La seule chair bonne et fraiche existant encore est la leur. Depuis qu'il a découvert cela, l'homme n'a qu'un pied ou qu'une main puisqu'il s'empute lui-même... car il a déjà dévoré tous ses proches.
L'humain, étant habitué à ne plus être ``complet``, leur progéniture l'est en naissant. Chaque enfant naît avec un membre en moins.

Les végétariens ne peuvent même plus l'être car aucunes plantes n'est resté mangeable. Alors, pour ne pas brisé leurs valeurs, ils ne mangent plus. Ce qui fait qu'une énorme partie de la population meurt.

Les pluies sont maintenant acides, elles brûlent les yeux et fait fondre la peau. La neige tombe brune ou noir du ciel et fond seulement au mois de juin.

Puis il y a les courts d'eau. Des courts d'eau verts et gluants. D'énormes marécages où vivent des crapauds empoisonnés.

La fin du monde se fait tant bien que mal et dès que l'humain eut été effacé, la vie redevient elle, la terre se retransforme en une beauté infinit.
Qui disait que l'humain était à 4 (333)? Moi je dit plutôt qu'ils sont des 3. Pour être plus précise des 222...
 

 

Créé par Sagaxorvus le 14/04/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11415


L'homme retournera à l'eau

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Au fur et a mesure que l'homme continuerait l'exercice de son pouvoir sur terre il en viendrait a détruire complétement la nature de son monde. L'air, vicié de produits toxiques, se mettrait à attaquer l'homme et les problèmes de santé seraient de plus en plus difficile à résoudre. La nature se serait alors complétement adapté à l'évolution grandissante et sans borne de l'homme. Ainsi la toxicité de la surface de la terre attaquerait les neurones des hommes et l'organisme de l'être vivant. De ce fait l'homme aurait engagé un retour arrière en adéquation avec la nature et ainsi celui-ci serait devenu quelque chose de mutant entre l'homme civilisé et celui des cavernes rendant l’ espèce unique en son genre. Afin de survivre l'homme développerait des systèmes des défenses hors-pairs jusqu’ à s'installer dans des endroits qui le permettraient de survivre à l'air meurtrier. Et l'homme se déplacerait d'abord jusqu'au point d'eau là ou l'air sera le plus pur. Mais il ne s’ arrêterait là, pour chercher des aliments comestible il devrait plonger dans l'eau. Toujours plus loin, toujours plus longtemps, l'homme s'habituerait au contact de l'eau et améliorerait ses capacités d’ apnée. Si bien qu'au regard du temps l'homme, dans une attitude devenue primitive, modifierait de génération en génération sa structure corporelle jusqu'à le rendre apte à vivre complétement dans l'eau (après des centaines, voir des milliers d'années). Et enfin les homme deviendraient des mammifères marin à part entière et tout en ayant besoin de respirer à l'air pur mais pouvant rester très longtemps sous l'eau.
OU ALORS l'homme pourrait devenir un poisson, en développant un système branchiale.

(bien que cela puisse paraitre pour de la fiction, si l'on regarde à très long terme ce n'est pas impossible dans le sens où la nature (dont l'homme fait partie) s'adapte à n'importe quelle situation, je pense donc que la BIOSPHÈRE est le thème le plus approprié)
 

 

Créé par alyrà le 16/02/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11395


Déchets

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

"Vous en avez marre des déchets, des poubelles qu'il faut trier, changer et ramasser. Achetez "Black Bin", le trou noir qui n'attend pas!
Grâce à ce nouveau concept de haute sécurité, jetez n'importe quelle ordure dans le trou noir: plastiques, métaux, végétaux; quand "Black bin"passe, les déchets trépassent. "


 

 

Créé par Le Futuriste le 25/01/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (3)

 

 

11379


Et si tout le monde se mettait à pratiquer la permaculture ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Se rendant compte de l'état de la planète, une grande partie de la population choisit de pratiquer la permaculture.

- Autonomie alimentaire,
- Autonomie énergétique,
- Autonomie culturelle,
- Solutions locales et à petite échelle,
- Objection de la croissance (système stable),
- Apparition de systèmes coopératifs, supplantant les systèmes compétitifs
- Simplicité volontaire, on peut vivre mieux avec moins,
- Retour de la convivialité,
- Partage des surplus,
- Abolition de la pollution,
- Abolition de la famine,
- retour de la biodiversité,
- Restauration des nappes phréatique et des cours d'eau,
- Plus d'intrant chimique dans nos cultures, nos lessives, dentifrices, cosmétiques...
- Traiter les problèmes en synergie
- etc etc
 

 

Créé par Meigeounet le 10/01/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11360


Glaciation

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Et si une nouvelle période de glaciation se déroulait ?

2074
De la neige tombe dans le Sahara, le désert le plus chaud devient le désert le plus froid. le Canada et l'Alaska deviennent inhabitables car ce sont devenu des banquises.

2080
La glaciation continue, les températures chutent partout de 30 degrés.
Une fine couche de glace relie le continent Europe-Asie au continent Amérique.

2100
Les 99% de la surface de la terre sont prises sous les glaces, il ne reste plus que un bout de terre en Egypte à ne pas avoir été pris dans les glaces.

2150
La terre n'est plus qu'une boule de glace
 

 

Créé par guillaume le 15/12/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11343


Aurores boréales

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Dans le futur, demain, dans cent ans ou mille ans, la terre connaîtra un changement. Ce changement, elle l'a déjà connu dans le passé. Au départ, les forces sont stables, et soudain, le noyau s'emballe, les pôles magnétiques sont chamboulés, voyagent à toute vitesse pour finalement s'installer dans la position opposée. La terre a déjà connu ça, les animaux et les hommes aussi...

Et si cela se produisait à nouveau? Plus d'internet, plus de télé, ni de téléphone. Plus de journaux, plus d'élèves dans les classes, plus de banques, plus de RMN. Ce qui se passe chez le voisin on l'ignore. Jusque là l'homme pensait avoir une vision globale du monde, il pouvait communiquer avec sa famille qui habite à l'autre bout de la planète, connaître la situation politique à travers les continents. Mais plus maintenant.

A présent sa vision du monde c'est ici et maintenant. On retourne dans le "manger-dormir-trouver un endroit à l'abri du danger". Tous les points de repères disparaissent: la "sécurité", la "possession de biens"... L'homme moderne est entourés d'objets ayant eu jadis un usage technologique ou informatique qui ne lui servent plus à rien.

L'homme n'a plus le choix, il DOIT se remettre en question, il DOIT faire autrement, il doit retourner à la terre pour manger, il doit regarder le ciel, il doit s'occuper du présent et de manière très concrète.

Ce sera alors peut-être le début d'une vision différente de l'homme envers l'univers, envers la planète, envers lui-même. Pas seulement une leçon d'humilité, mais un rééquilibrage de la nature. La nature rééquilibre toujours les choses. La terre survivra, mais l'homme, que fera-t-il pour s'adapter?
 

 

Créé par plpl le 24/11/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11342


Et si le centre de la terre deviendrait froid...?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

C'est indiscutable, le centre de la terre ce refroidit, lentement mais surement, un jour comme celui de Mars il ne seras plus qu'un bloc de pierre sans vie. C'est aussi sa qui a fait que Mars et ce qu'elle est, un caillou mort flottant dans le vide de l'espace, elle a perdus son bouclier magnétique, les vent solaire ont balayer toute forme d'eau, et de vie primitive de sa surface. Car son noyau ayant perdu sa chaleur, le bouclier ne fonctionnerait plus, et l'atmosphère du coup se serait fait balayer par les vents solaires, laissant les météorites s'écraser contre la croûte de la planète, et les températures descendre du zéro absolu ou monter à 500 degrés...
Et si la même chose arrivait a notre planète ? L'humanité serait assurément détruite ainsi que toute les formes de vie. Elle deviendrait complètement désertique, plus d'eau, plus d'atmosphère, plus de plante, plus de vie, juste un énorme caillou...
Cette Apocalypse arrivera ! On ne pourra pas l'éviter sauf peut être, en fuyant, comme on a toujours su si bien le faire... Mais cela n'arrivera pas avant plusieurs millier d'années, alors ont peut encore dormir sur nos deux oreilles... Enfin pour ce coté la du moins...
 

 

Créé par Yohann BZH le 14/11/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11341


Et si les pôles magnétique s'inversaient ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Evénement qui se produit environ tout les 50 000 ans, un inversement des pôles magnétique, et cela ferait maintenant presque 50 000 ans qu'il ne ce serraient pas inverser, d'ailleurs des recherches scientifique récente montre que les pôles s'inverseraient bientôt. Le faite que les pôles s'inversent laisserait la terre avec un bouclier magnétique très faible pendant une dizaine d'années, les vent et radiation solaire pourrait alors rentrer bien plus facilement dans l'atmosphère, on pourrait même observer des aurore boréal un peu partout dans le mondes, des pôles a l'équateur, en passant par tout les endroit ou il n'y en as pas d'ordinaire.
Mais a cause des radiation, les cas de cancer et autre maladies qui attaque les gènes, l'ADN et les cellules serait décupler. Tout les objet marchant par ondes (téléphone portable, télé, etc...) ne fonctionnerais plus, et les satellite en orbite autour de la terre serait détruis par les vents solaire.
L'homme moderne étant habituer a un certain confort serais presque perdus sans tout ces moyen de communication, l'humanités ferrait un pas en arrière, en reviendrais a l'époque des téléphone a fil, des lettre sur papier, voir même a l'époque du pétrole (pour les lampes, et le chauffage), car avec tout sa même l'électricité pourrais nous faire défaut...
 

 

Créé par Yohann BZH le 14/11/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11338


L'intelligence supérieure

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Nous sommes en 3674 sur la Terre que les humains ont saccagé. L'air est saturé de dioxyde de carbone. Les gazs à effets de serre maintiennent la température à 50° à l'ombre sur toute la surface du globe. Les pôles ont fondus et le niveau de l'océan à considérablement augmenté. Si bien que les humains se sont réfugiés sur la haute chaîne de l'himalaya qui est la seul partie de terre que les océans ont épargnée. Les 600 000 individus survivants ont applanis les sommets pour former 22 quartier-montagnes autour du sommet de l'himalaya qui est le point le plus élevé. C'est sur ce dernier que se sont installés les plus riches ainsi si les eaux venaient encore à monter ils auraient plus de chance de s'en tirer. Toute fois une fois le classement par quartier effectué (des plus pauvres les plus exposés aux inondations aux plus riches les plus moins de l'eau) la notion d'argent à été supprimé: question de survis. Tout le monde vivait dans les mêmes maisons occuppant un minimum de place et la même part de ration chaque jour.

Le 24 du quinzième mois de l'année 3674 (le soleil commence à épuisé son stock d'hélium et réduit en volume ce qui affaibli son attraction et ralenti la rotation de la Terre autour de l'astre):

Georges avait trouvé comment échapper aux soucis terrestre et tirer profit de la monté des eaux. Chaque après-midi il troc sont masque à gaz contre un masque de plongée et part à l'assaut des profondeures sous-marines. Cette fois il va extrêmement loin poussé par son hydro-moteur il filait à 240 km/h. Au bout d'une heure il abouti sur les vestige d'une ancienne ville humaines. Il décide d'y faire une escale. Alors qu'il admire les bâtiments en ruine il voit une habitation neuve d'où émane de la lumière. Ce qu'il découvre le laisse sans voix. Il voit une famille de pieuvre autour d'un festin de crustacés. Pour amener la nourriture à leur becs ils se servent de couvert ressemblant vaguement à des fourchettes. Les pieuvre ont une tête énorme leur cerveau occupe 90% de leur corp c'est la température des océans qui à favorisé leur développement éclaire et tué leur prédateurs, en effet les pieuvre aime les eaux chaudes et elles ont bien vite appris à dompter et dominé les autres créatures marines en vivant en groupe extrêmement nombreux. Georges les contemplent et ne s'en lasse pas. Les heures passent et il scrute chaque détail de leur quotidien de toute façon sa bouteille surcompresser lui confère une autonomie de 12 heures et son moteur contient 1 heure d'oxygène de secours. Le soir venu la famille s'installe sur ce qui semble être des bulleurs et le plus gros et le plus bigaré des mollusques appui sur un interrupteur. Le mur face à eux se colore et affiché une image de ce qui ressemble à un journaliste-pieuvre. Incroyable ils ont inventés la télévisions! Le journaliste fait bouger ses huit tentacules comme si il narrait un texte. Il communiquent! Grâce à un langage de signes très sophistiqué. Mais le plongeur n'est pas au bout de ses surprises. Sur le mur défile des images des humains retranchés sur les sommets et d'autres images de pieuvres analysées dans des laboratoires humains ou pris dans des filets de pêche. La famille de mollusques gesticule rapidement pour montrer leur mécontentement. Apparement ils considèrent ces cobailles de nos recherche et ces prisonniers de nos filets comme des martyrs! Sur le mur défila ensuite des images d'humains mort, décapité ou ayant un trou béant au milieu du torse. Les pieuvre nous haïssent, elles veulent nous éradiquer. Sous le choc de cette révélation Georges lâche un bruit grave. Les crèatures sous-marines retournent et se rendent compte de sa présence. Avant que l'humain n'ai pu réagir la grosse pieuvre saisi un objet semblable à une baguette l'écroule d'une de ses tentacules et un courant surpuisant jaillit de son extrémité. Le courant vient perforer Georges en pleine poitrine laissant trou parfaitement circulaire. Le sang s'écoule vers le haut et se dilu dans l'océan. Ce n'est que la première victime d'une longue liste à venir...
 

 

Créé par Lilian1998 le 11/11/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11278


Empathie et respect

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Dans un futur proche, la Terre sera totalement déserte. Aucun humain, ni aucun animal ne gambadera plus sur cette belle planète. La chute démographique commença un doux matin de mai. Un lion se trouva interrompu dans sa chasse par ses émotions. Il se mit à éprouver de la pitié pour le gnou qu'il projetait de tuer. Il se dit: "Mérite-t'il de mourir plus que moi? Sa souffrance est-elle plus insignifiante que la mienne?". Et le lion mourut suite à une grève de la faim. Le phénomène se reproduisit à travers le monde. Tous les animaux se mirent à avoir des scrupules quand à leur manière de se nourrir. Ce phénomène prit également naissance chez l'Homme. Et au bout de quelques mois, tout être vivant sur Terre décéda. L'empathie et le respect les avait tous conduit à la mort.
 

 

Créé par Mystique300 le 31/08/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (39)

 

 

Scénarios 1 à 50 sur 937


Base de données
des scénarios

Sommaire