EXPLORATEUR DU FUTUR:
GAUMUDA ISRAEL

Nombre de scénarios créés:  8

 

 


Scénarios 1 à 8 sur 8

11632


Origines

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Imaginons. Imaginons que nous soyons dans le futur, que l'univers est en train de s'éteindre et que tout ce qui est à savoir est su. Que faire? Une seule solution: remonter le fil de l'univers à son origine la plus lointaine possible. Les peuples de la terre originelle ont chacun leur arche. Des vaisseaux gigantesques. Tous remontent le temps et l'espace pour leur propre survie, quand ils en sont capables. les meilleures places là bas seront prises par les premiers. Oû aller si ce n'est sur la planète d'origine... et ceux qui partent trop tard seront anihilés par les conséquences du voyage des autres. Quelles sont nos origines? de quelle génération d'humains sommes nous? Que se passera t il dans le futur? Aura-ce une conséquence dans notre passé? Préparons cela dans notre présent.
 

 

Créé par GAUMUDA ISRAEL le 26/01/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11631


Dimensions alternatives spatiotemporelles

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Lorsqu'un choix du présent agit sur le passé, on reconnait que c'est une chose normale. cependant, si l'on a remonté un minimum le temps et que l'on se trouve dans le même référentiel, il y a sujet à soucis. en effet se pose la question du paradoxe temporel. c'est ainsi que les futurs nautes devront être formes non seulement physiquement, intellectuellement mais mentalement. C'est un état de fait puisqu'une fois partis, et ce à cause de la vitesse et de la masse -bien sur liés- de tout engin qui se respecte, ils déboucherons dans un passé ou un futur -selon leur trajectoire- qu'ils ne pourront retrouver puisque effacé par leur retour dans leur vie passsée aprés leur mission ou pire encore, leur mission agira sur leur futur antérieur donc sur leur vie qui était celle de tous les jours avant qu'ils partent. une question existe cependant. si la théorie d'homogénéite et de conservation du temps s'avère être vraie et ce de manière dimentionelle aussi, leur passé voire ce qu'il y a d'encore plus ancien devient leur futur a partir du départ de leur réalité, et leur futur deviendra leur passé vécu tout en étant un élément du futur général.
C'est le second paradoxe, lequel est le bon? certainement les deux, mais dans quelles proportions et de quelle façon, cela reste à déterminer. Vous comprenez le casse tête pour les Nautes, pourquoi il leur faudra un bon mental!
 

 

Créé par GAUMUDA ISRAEL le 25/01/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11630


Le pré-univers

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Selon la théorie des cordes liée à celle de la mure et celle de la poussière-univers, il n'existait au départ qu'un univers mais fait pour se propager en lui même mais de façon intra-dimentionelle. Et je ne parle pas de ses sur-divisions en cosmos, cosme et cosmiques, ni de l'intrinsèque sub-division en galaxies tous autant dépendants en ces théories, sur- ou sub- divisions. Cet univers gamma, considéré comme classique et normé d'aprés des considérations moyennes servant à notre exemple, débute au niveau post-BigBang selon la notion de temps la plus courte soit à son niveau foetal immédiat. mais les acteurs dans ce bigbang, pour les premiers, se placent à un niveau antérieur c'est à dire qu'ils se situent à un niveau sub-matériel soit montrent le fait qu'ils préexistaient à l'univers lui-même et au big bang en question. Il va sans dire qu'ils étaient déja présents dans le pré-univers de notre univers gamma. et ce alors sous forme matérielle. Acteurs encore de notre présent, et libres de toute action subspaciale et temporelle, il en est que leur domicile actuel est lié en tout et à tout et qu'ils peuvent traverser les dimensions de nos réalités alternatives depuis un lieu mythique issu de la compression temporelle et physique précédant le bigbang, au meme titre que nous pourions les retrouver en voyageant vers futur ou passe.
 

 

Créé par GAUMUDA ISRAEL le 25/01/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11624


Vortex artificiel

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Un anneau de Moebius est un solide en 3 dimensions à 1 face, c'est un paradoxe. mais en considérant que tout solide est en fait inscrit en plus dans une quatrième dimension: le temps, cela fait quatre dimensions en une face soit un paradoxe plus grand encore. c'est une abération en soi apparemment. détrompez vous cela existe déjà dans l'univers sous forme instable certes. instable pourquoi: les trous noirs font basculer par leur action l'infiniment grand dans l'infiniment petit. le taux de compression y est tel, tout en étant progressif, que le temps diminue au fur et à mesure que l'on y rentre. L'intéret d'en créer un artificièlement est nul certes mais en créer deux est fantastique. mais d'une façon étudiée, spécifique. par là que en créant un trou noir, en s'y engageant et immédiatement des que l'on est aspiré dedans en en créant un segond plus petit mais conséquent, on crée un vortex soit un Moeubius. Pourquoi? Le gros trou noir original attire l'artificiel, et l'artificiel attire le premier ce qui le fait se retourner et l'on se trouve alors entre deux attrait. a l'arret et étiré de tous les côtés! si l'on est à même de résister à cela en se revétant de matière noire, non seulement on subsiste mais on est le noyau d'un trou noir rond fixe, on a créé une planète noire, faite d'antimatière et indétectable, de plus trés dangereuse, un récif habité de l'univers.

 

 

Créé par GAUMUDA ISRAEL le 17/01/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11623


Théorie de la mure

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Aprés la compactation de l'anté-univers en poussière, par l'effet de la chaleur la matière bout et des remous se forment. Apparaissent des bulles de matière infimes, d'univers à l'infini lieu d'accroche des cordes dimmensionnelles futures de l'univers. puis la matière cosmique se refroidit, re-unissant les bulles alternatives. puis, comme une respiration la matière se rétracte sur elle même, implose en elle même et l'énergie produite, l'antimatière fait que la matière cosmique est aspirée sur elle même à un point tel qu'elle ne peut plus être stable et explose en le bigbang. c'est ainsi que les cordes de chaque univers créé se lient, elles se délieront chaque fois que un nouvel univers des possibles adviendra de manière contradictoire.

 

 

Créé par GAUMUDA ISRAEL le 17/01/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11619


A l'aube de l'éternité

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Jonan monta dans le vaisseau. Il se rendait sur Bételgeuse depuis la base lunaire de la terre où il vivait, il y avait un arret à alpha du centaure et il aurait préféré s'en passer. Mais bon... Il mit ses mains dans ses poches de kevlar usé et rejoignit les autres. Il se plaça prés du réacteur temporel à l'arrière et attendit. D'un coup sans secousse ils y étaient. Le moteur à matière noire était si efficace. Une navette les attendaient déjà. Lui allait au prochain arret. Même coup. Puis navettes et vaisseaux autonomes personnels. Décidément, il fallait vraiment se disait il qu'il s'achète un loft géostationnaire quelque part sur Bételgeuse, les trajets commençaient à le barber.
 

 

Créé par GAUMUDA ISRAEL le 12/01/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11618


Vaincre le temps

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Et si la théorie d'Einstein était une vulgarisation de la realite? Si les 4 états de la matière étaient le solide le liquide le gaz et et le temps. La constante de Plank nous montre que ce qui a précédé le big bang donnait l'univers dans une forme plus petite que la poussière. alors plus on compacte la matière, plus le temps rétrécit a l'intérieur. cela signifierait que c'est la centrifugation dans la matière qui donne à l'accélération un temps "intra" plus petit qu'à l'extérieur. Cela veut dire que non seulement un vaisseau allant plus vite que la céllérité ne ferait que peu vieillir les occupants, mais que si l'on arrive à créer un réacteur compresseur de matière suffisant, on pourrait voyager quasi instantanément. Cela permettrait de créer un vortex, un anneau de moebius sans trop de difficulté.
 

 

Créé par GAUMUDA ISRAEL le 12/01/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11617


Aux confins de l'univers

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Astrophysique:
theorème de Klark
(constante de Plank)
appliquée au Big-Bang, la constante de Plank revient à dire que l'infiniment dense de l'univers tout entier actuel était alors réunit en un seul point plus petit q'une poussière... cela engendrait que le facteur temps de l'équation cosmique était nul! Il en résultait donc qu'en ceci l'éternité y trouvait sa source.
 

 

Créé par GAUMUDA ISRAEL le 12/01/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

Scénarios 1 à 8 sur 8


Base de données
des scénarios

Sommaire