11971


La solution? Ne rien faire peut être

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Une des bases de scénario probable pour le futur, serait peut être une humanité qui aurait compris que la société de production et de consommation telle que nous la concevons actuellement ne mène à rien. L'idée principale, serait de pousser jusqu'au bout la perspective d'une évolution matérialiste, au travers de la science, et l'élaboration de nouvelles technologiques, qui elles, nous révèleront ce que nous savons déjà.

Notre technologie a évolué au point de faire un superordinateur qui dépasse les limites de l'intelligence humaine. Comme dans tout bon ouvrage de science fiction, l'humanité décide de lui poser les questions fatidiques.
Quel est le sens de la vie dans l'univers et comment sortir l'humanité de la panade? L'utilisation de substances chimiques, a sensiblement modifié notre adn, la fragilisant, et nous transformant peu à peu en déchet vivant, à tel point que la nature n'accepte plus de nous assimiler en tant que tel: nos corps ne pourissent plus, nous sommes contraint de les incinérer.
La surpopulation nous a contraint à créer des formes de régulation dans des abbatoires qui n'en ont pas le nom. Ce qui s'est produit à Aushwitz durant la seconde guerre mondial n'était que précurseurs. Les états soutenus par 5 ou 6 grandes filières multinationales provoquent des guerres dans des pays étrangers, pour diverses raisons contigentes, dans l'objectif de réduire la population. Le problème par la suite s'est réglé par lui même car, comme nous nous étions empoisonnés, nous ne pouvions plus nous reproduire. Mais l'homme est bête, il reproduit les mêmes gestes bien longtemps après que la raison initiale ait disparu.
Le monde a été bétonné, les forêts ont disparu en faveurs de monocultures indifférenciés. La disparitions de plantes et arbres essentiels a l'équilibre de l'environnement a provoqué des catastrophes, tels que des écoulements de terrains, l'apparition de pandémies inguérissables. Les micro-variations climatiques ont détruit l'équilibres, provoquant l'apparitions de typhons un peu partout dans le monde. Mais au final, cela a conduit à un petit âge glaciaire, à cause des courants océaniques interrompu (le climatiseur de la terre).
Le seul espoir réside dans cette machine dans lequel toute l'humanité a mis son intellect et son espoir. Tout ce travail, cet acharnement, allait enfin porter ses fruits, en application avec le principe de "causalité".

L'ordinateur répond:

- J'ai la solution.

- En premier lieu, vous vous êtes trompé. La solution est "43"!

Silence dans le public.

- Je viens de faire de l'humour.

Non, les réponses à vos deux questions sont les mêmes: "ne rien faire".
Le principe des philosophie orientales semblait se vérifier. L'équilibre de l'univers n'a pas besoin de nous, il se fait naturellement, il n'y a pas vraiment de sens à tout cela. L'homme a voulu évoluer, au dépend de cette nature, mais en fait, il n'a réussi qu'à s'empoisonner et se détruire lui même. Je ne dirai même pas qu'il a détruit cette "nature" car il n'en a pas les moyens. La terre dispose dans ses entrailles les moyens de se régénérer, au bout de quelques centaines de millions d'années seulement. L'hommes fait parti du cycle, et tout ce qu'il est entrain de faire actuellement, n'est qu'une forme d'agitation inutile.
Les concepts d'utilités et d'inutilités sont purement humain, tout comme le langage, la lecture de compréhension du monde. La communication telle que nous la concevons actuellement n'a de réalité que dans un minuscule espace-temps, comprenant un tout petit nombre de créatures vivantes, sur des centaines de milliers, qui ont chacune leurs propres règles. Toute plus absurde les unes que les autres, mais qui comprise chacune dans leur contexte trouve une explication. Il n'y a pas réellement d'évolution, et l'homme n'est pas forcé d'évoluer. C'est juste une invention permise par certaines parties de son cerveau tels que le cortex préfrontal. Finalement, il y a un continuum, dont nous repérons que les extrêmes.






 

 

Créé par Noname le 11/04/2016 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 




Base de données
des scénarios

Sommaire