"

Sélection catégorie

 

Sélection thème

 

Tri

 

 

Sélection statut

 

Recherche par mot clé

 

  Affichage

 

 

 

intégral    liste


SOCIÉTÉ, économie, politique

Scénarios 51 à 100 sur 1631

11922


Et si on changeait de stratégie sur le logement et la transition énergétique ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Il pestait en soulevant le carton de déménagement.

- Saleté de loi à la mort-moi-le-noeud !

Emilien était Ministre de l’ Intérieur. Il devait quitter sa jolie maison, entourée d’ un hectare de terrain à Fontainebleau, pour se reloger dans un duplexe de 60 m², dans un immeuble de 50 étages récemment construit. En effet, le Premier Ministre, appuyé par le Président de la République, avait réussi à faire voter une loi obligeant l’ ensemble des français à habiter au centre-ville de leur commune d’ habitation et/ou de leur lieu de travail. Cette décision devait permettre à chaque citoyen de réduire le plus possible les trajets de déplacement et de limiter l’ utilisation de son véhicule personnel (le parc automobile comprenant encore pour une large majorité des voitures diesel et à essence).

Sitôt la loi votée, un vaste chantier national fut lancé pour réhabiliter les logements des centre-villes (bâtiments publics inoccupés transformer en logements sociaux ou permettant de déménager ou d’ agrandir certains services publics qui étaient excentrés, et reprise de contacts avec les propriétaires de logements vacants pour soit y aménager, soit le vendre, soit le louer sous les trois prochains mois sous peine de saisi par l’ Etat), puis les pouvoirs publics incitèrent les commerçants et grandes enseignes à déménager dans le centre-ville ou proche, avant de lancer des chantiers de constructions dans les abords des centre-villes. Et afin de montrer l’ exemple, le Premier Ministre incita prestement à l'ensemble du gouvernement ainsi qu'à tous les hommes et femmes politiques du pays à déménager dans le centre-ville de leur lieu principal d’ activité professionnelle et de ne garder qu’ un seul logement, sous peine de sanction judiciaire.

Malgré les menaces, les deux chefs de l’ Exécutif tinrent bon. Toujours dans un soucis d’ exemplarité, le Président de la République et le Premier Ministre avaient loué leurs propriétés excentrés de Paris et pris comme résidence principale et unique le Palais de l’ Elysée pour le Président de la République et l’ Hôtel Matignon pour le Premier Ministre. Puis, ce fut au tour des Ministres, membres des cabinets ministériels, etc.

Emilien ne pouvait prétendre à demeurer au Ministère de l’ Intérieur étant donné que certains services excentrés ont dû intégrer les locaux du Ministère comme la DGSI qui a dû déménager de Le Vallois-Perret ou encore la Direction Générale de la Gendarmerie Nationale qui a dû déménagé d’ Issy-les-moulineaux. Cette situation, qu’ il vivait comme une profonde injustice, lui était encore plus pénible sachant qu’ il était obligé, au vu de sa fonction, de faire respecter cette loi dans la France entière via les préfectures et sous-préfectures du pays. Certains préfets ont voulu lui exprimer en personne leur profond désaccord et leur refus d’ appliquer ce qui était perçu comme un "odieux chantage". Ravalant ses opinions personnelles, il se contenta de rappeler que cette décision venait du Premier Ministre et du Président de la République et qu’ il fallait appliquer la loi. Certains préfets préférèrent démissionner plutôt que de renoncer à jouir de leurs biens.

Alors qu’ il montait dans sa voiture de fonction électrique, il lâcha un soupir de lassitude. Son assistant entra à son tour dans le véhicule.

- Tout est prêt, Monsieur le Ministre.
- Avouez tout de même que c’ est crétin de me faire déménager alors que je ne dégage pas de CO² avec ce véhicule.

L’ assistant rompit le court silence qui s’ était soudain imposé.

- Monsieur le Ministre ?

Emilien se tourna vers lui. Il n’ avait pas besoin de lui demander ce qu’ il en pensait. Son silence et son regard suffirent à lui faire comprendre qu’ il considérait qu’ on ne pouvait pas revenir sur une décision des chefs de l’ Exécutif.

- Quand je pense qu’ on a tous failli être viré à une voix prêt, dit-il en détachant son regard de son assistant.

Le projet de loi ayant été refusé au Sénat et en seconde lecture à l’ Assemblée Nationale, alors qu’ elle avait été acceptée à trois voix prêts la première fois, le chef du gouvernement utilisa le 49-3 faisant engager la responsabilité du gouvernement. Les députés de l’ Opposition n’ ayant pas réussi à faire voter leur motion de censure à la majorité absolue, le texte avait été finalement adopté… à une voix prêt.

- Où irais-je en vacances ? Chez moi ?
- Monsieur le Ministre, vous pourrez toujours partir en vacances dans votre maison de Fontainebleau.
- A condition que les locataires partent eux aussi en vacances.
- Oui. Et même si ce n’ était pas le cas, vous pouvez séjourner dans une chambre d’ hôtes ou prendre une chambre d'hôtel respectant la charte d'éco-préservation.
- Tssst ! Et comment vont faire les gens qui n’ ont pas les moyens ? Hein ?
- Vous savez comme moi que le Ministre du logement vient de proposer une aide au logement de proximité du lieu de travail.

"Maudite COP21", pensa Emilien.

Il y a un peu plus de 5 ans, les 178 chefs d’ Etat de la planète signèrent des engagements en vu de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, dans l’ objectif de ralentir le réchauffement climatique pour la fin du siècle à 2°c, bien que les experts avaient remarqué que la mollesse des engagements ne permettraient pas d’ atteindre cet objectif. Le nouveau gouvernement élu deux ans plus tard voulait accélérer les réformes allant dans ce sens et commença à appliquer certaines pistes. La première d’ entre elles, exprimée dans le Pacte Ecologique de Nicolas Hulot, concernait le logement.

Le téléphone d'Emilien sonna. Son appareil indiquait qu'il s'agissait du Premier Ministre. Il ferma les yeux et respira lentement durant quelques secondes avant de répondre.

- Oui, Patrick !
- Alors, Emilien, comment ça avance ton déménagement ?

Le premier flic de France parvint à garder son calme.

- Merveilleusement bien ! Je viens de terminer de rassembler mes affaires. Nous sommes en route, dit-il en faisant signe au chauffeur de démarrer.
- Parfait ! Je vois que tu as bien mesurer l'impact positif de cette décision écologique.

"Les ours blancs vont être ravis", ironisa Emilien à lui-même.

- Tu avais autre chose à me dire ?
- Oui, Emilien. Je compte sur toi pour le Conseil des Ministres dans deux jours. Il faudra faire un point statistique sur l'application de cette mesure chez l'ensemble de la classe politique.
- Compte sur moi !
- Bien, à bientôt.
- A bientôt, Patrick.

En raccrochant, il songea aux prochaines mesures écologiques dans la besace des têtes de l'Exécutif. Après le logement, ils s'attaqueraient à l'énergie en accélérant la transition énergétique embrayée par le gouvernement précédent. Au lieu de construire des centrales solaires, éoliennes ou hydroliques centralisées distribuant l'électricité, la stratégie était de décentraliser la production d'électricité à chaque foyer. Les bâtiments publics seraient les premiers logements à produire eux mêmes leur électricité par le biais de panneaux solaires et/ou mini-éoliennes dont l'énergie serait stockée dans de gigantesques piles à hydrogène. Cet excédent serait redistribué automatiquement grâce à un compteur connecté. L'Internet de l'Energie serait ainsi crée et mise en ½uvre.

Après les bâtiments publics, les entreprises, puis les commerçants et enfin les maisons et bâtiments collectifs produiront leur électricité et seront connectés à l'Internet de l'Energie. Enfin, ce serait l'avènement des véhicules électriques dont l'utilisation serait rendu accessible et logique.

Le plus dur dans ce nouveau projet serait de faire plier les lobbies de l'électricité, du pétrole, du gaz et du nucléaire - bien que ces derniers pourraient toujours produire davantage d'électricité le temps que ce nouveau système se mette en place étant donné que les centrales nucléaires ne rejetaient pas de CO² dans l'atmosphère et représentaient plus de 70 % de la production française d'électricité.

- Vous croyez vraiment qu'ils vont y arriver ? demanda-t-il à son assistant.

L'autre devina ses pensées et réfléchit un instant.

- Vous savez ce que le Président de la République aime à répéter: "La France sera le phare qui éclairera le monde dans le domaine du Développement Durable".

Le Ministre souriait en coin.

- Espérons qu'on parle de nous dans les livres d'Histoire.
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11918


L'idéocratie

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Dans un peu plus de cinq années, un pays rebaptisé l'état universel (unis-vers-elle) inspirera le monde entier par la révolution du système gouvernemental: l'idéocratie. Ce régime politique sera axé sur la prise en compte des idées de chaque citoyens par le biais du CCTM (Conseil du Centre de Tri et de Mixage). Ce CCTM sera en fait un établissement comportement d'énormes serveurs informatiques capables de récolter l'opinion et l'avis de tous à travers une plateforme informatique, un site internet, dans lequel les idéologues, membres du CCTM, proposeront les projets de loi, et tout ce qui concerne la gérance du pays. Chaque citoyens pourra s'exprimer. Ensuite un logiciel configuré à partir d'un algorithme surpuissant et pertinent, fera le tri pour classer par ordre de pertinence, les opinions et idées des citoyens. Ensuite, après ce tri, les idées seront regroupées, mixées, et enfin diffusées sur le site du CCTM afin de voter parmi les meilleurs idées.
Ce système politique permettrais au peuple d'être réellement acteur dans l'organisation de son pays et diminuera voire effacera la corruption des dirigeants et surtout sera plus coherent face à la réalité des besoins de la société.
Et ce pays état, inspirera le monde entier, ainsi toute la terre collaborera pour l'émergence des meilleurs idées.
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11908


Autodafé

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Si un dictateur ayant les pleins contrôles sur la planète décide un jour de proclamé un autodafé complet sur les livres car selon lui ceux-ci seraient cause d'apporter trop de liberté aux lecteurs qui ne sont pas régit aux lois du système lors de leurs lecture. Dès poches de résistances s'organiseraient pour essayer d'établir une base secrète ou serait entreposé tous les ouvrages ayant étaient publiés au monde et tous le savoir humain serait regroupé en seul lieu qui serait alors l'encyclopédie universelle de la résistence.
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11877


La réduction de la population mondiale et de l'utilisation des matières premières de Gaia

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

J'ose espérer que la société saura atteindre un double objectif qui serait de réduire la population mondiale autrement que par les cataclysmes naturels ou artificiels. Je crois que la société réduira ses besoins en matières premières par une utilisation durable de celles-ci. Moins de gaspillage notamment pour l'emballage des produits. La récupération et la protection de l'environnement devrait être le pilier des la nouvelle économie. La Bourse et tous les artifices nommés instruments financiers devraient être bannis à jamais de manière à ce que la répartition soit plus juste pour l'ensemble de la population. Les personnes les plus riches et les plus influentes, devraient-être celles qui font travailler le plus grand nombre de personnes tout en offrant des conditions de travail exemplaires.
Les gens seront proches de leur travail afin d'éviter l'étalement urbain. Les services seront rendus à proximité des lieux de consommation. La production des biens sera localisée près des consommateurs et les biens qui ne peuvent être produits localement seront taxées de manière inversement proportionnelle à la distance parcourue.
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11873


Si la prochaine génération développait des compétences socio-émotionnelles pour stopper la violence ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Si la communication non violente contaminait l'humanité, notre mode de fonctionnement (accumulation de richesse) s'effondrerait au profit d'une communauté responsable de ses actions et respectueuse de son environnement. un exemple: les conflits seraient désamorcées voir inexistants Aujourd'hui ils nous freinent dans nos projets économiques, familiaux et sociaux. (divorce, licenciement, guerre...). Développons les compétences socio-émotionnelles de nos enfants pour qu'ils deviennent cette prochaine génération non violente.
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11870


Tu veux faire quoi quand tu seras grand?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Et Si la génération suivante allait se révolter contre les anciennes générations qui stagnent jusqu’ à ce jour?
pour un monde avec une vision de liberté ou tout le monde pense avec
son libre arbitre, sa propre opinion?

Surtout a cause d'internet et des médias (tel Fight club ou encore des vidéo, textes, livres pouvant heurter la sensibilité et changer la vison du monde) qui influencent beaucoup les jeunes adolescents d'aujourd'hui.

Pour l'instant ils sont encore dans l'époque de la chrysalide, ils se nourrissent de toutes les informations importantes qu'ils peuvent prendre, mais ils restent assis dans leur chambre en pianotant sur leur smartphones.
Imaginez qu'un jour le voile de la chrysalide se brise et dévoile tout le savoir acqui ces dernières années et la rage de l'injustice de ce monde
ca risque d' envoyer du lourd! et surtout avoir beaucoup d'influence sur "la vie de tout les jours" et sur notre avenir.
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11869


Le ratio

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Le groupe A est prié de se diriger vers les dortoirs.
Le groupe B ne vas pas tarder à se réveiller.
Groupe C profitait bien de votre journée.

Bientôt quatre heure de l'après-midi, regard morose sur mes compagnons de dortoir, je sortis de mon lit. Mes vêtements venaient justes de sortir du caisson de réhabilitation journalière des tissus usagés.
J'enlevais ma tenue de sommeil et l'envoya direct dans le caisson incinérateur, comme j'avais pris l'habitude de le faire à chaque levée et le ferais tout les jours à venir.

Bienvenue groupe B, veuillez vous habiller et vous dirigez vers les salles de petit-déjeuner.
Là vous attendent votre valeur nutritive quotidienne.

Je pris mon plateau et me dirigea vers la salle self-room. Là un robot de type humanoïde nous attendez pour nous donner notre ratio de nourriture.
Je lui tendis ma carte qu'il scanna.
- Sujet B-1726, votre ratio est de 1, 25. Voici votre ticket de rationnement pour la journée.
Ratio de 1, 25, on ne pouvait pas dire que cela était génial, mais suffisant pour pouvoir manger correctement à sa faim.

Le groupe A est prié avant d'enfiler leur combinaison de sommeil, de se présenter au système inter-fichier, pour pouvoir ainsi enregistrer leur ratio quotidien.

Toute une troupe d'hommes et de femmes se précipitaient vers la badgeuse, se demandant quel serait la qualité de leur sommeil, priant un ratio exceptionnel pour des nuits de rêves.

Groupe C veuillez ranger correctement votre lieu de travail, ainsi le groupe travaillera dans des conditions optimales, augmentant ainsi leur ratio.

J'engloutis mon petit déjeunez en espérant que le Groupe C ait correctement mis à leurs places cette fois ci tout les outils de travail.
Car on avait l'impression à chaque fois qu'il prenait un malin et a plaisir de faire exprès de nous ralentir par le désordre inhérent qu'il laissait derrière eux.

Groupe A, il est venu le temps pour vous d'accomplir votre ratio.
Groupe B, dormez correctement, de la qualité de votre sommeil dépendra la qualité de votre ratio.
Groupe C profitez bien des bénéfices de votre ratio.

J'étais le sujet B-1726 et tout les jours c'était le même système. Notre vie était contrôlé par le ratio, notre qualité de vie dépendait de lui. Où en simplement huit heures de travail, il fallait faire du mieux que l'on pouvait, bien travailler, le plus vite possible et bien sur correctement, car notre vie dépendait de ces simples huit heures de travail.

Le ratio était une forme de vie, d'existence et tout les jours ces maudits hauts parleurs nous le rappellaient.

Et nous simples humains, lui vouons une dévotion démesurée.
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11865


Et si la démocratie se développait?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

La démocratie est basé sur la séparation des 3 pouvoirs, législative, judiciaire et exécutive. Seuls les dirigeants du pouvoir législatifs sont élus, mais ils ne sont pas tenus a garder leur promesses ou même évalués sur l'exactitude, voir bienfaisance, de leurs actions. Ce type de contrôle existe pour les autres pouvoirs. En plus, une fois élus, c'est impossible pour les citoyens de se prononcer sur les choses qui demandes une décision. Il y a plusieurs solutions:
1) Instaurer que les citoyens puissent voter ou déléguer a une personne physique pour chaque sujet. La délégation puissent continuer dans le temps, jusqu’ à, par exemple 5 ans ou durer pour une vote. Il y a un problème de confidentialité de vote, mais on peut imaginer une étape intermédiaire ou la délégation se fait en premier instance a toute personne ayant plus que, par exemple, 10000 votes. en suite la délégation puisse fonctionner.
2) Une institution avec droit de veto des lois (et autres?) sur base d'une cartographie longue terme de souhait de la population sur le développement établit préalablement.
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11861


intelligence collective imposée

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Prise de conscience individuelle ou imposée de la reproduction humaine.
2 enfants par femmes avec possibilité de dérogation si une femme ne peut avoir, ou ne veux avoir, d'enfants.

Le but de ce qui semble arbitraire, est de donner à tous les humains, et par réaction, aux autres espèces vivantes sur cette terre, la possibilité de pouvoir se nourrir.

De plus, moins d'enfants moins d'hommes moins de guerres moins de famines... PLUS d'amour à donner...

Ou alors, plus radical, éradication des humains en empêchant leur reproduction, laisser cette terre aux autres espèces moins invasives et destructrices...

100 ans pour qu'ils disparaissent...

1000 années pour que cette planète se reconstruise et efface toute trace du virus humain...
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)
 
 

11860


Petits cours d'espagnol... pas que ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Années scolaires 2014-2015 . Au programme en espagnol passé simple, futur, imparfait, connecteurs et "parler de ce que l'on fait à l'école ". Ma gentille professeur nous a données comme texte le témoignage de Juan qui cire des chaussures, accompagné d'un texte qui recense la population pauvre. Et j'ai été la seul à remarquer cette étrange ressemblance... 2 tiers de la population est considerée comme "pauvre"... tiens, tiens... parles-t-on vraiment d'aujourd'hui ou de notre moyen age avec le tiers-état (qui représentait deux tiers de la population) Alors au final la vie ne serait qu'un cercle vicieux... donc ce sera quoi les prochaines étapes ? certainement retour a la royauté avec cette fois ci des moyens bien plus développés pour maitriser le peuple, l'asservir, et en tirer profit. je vous le dis moi dans quelques centaines d'années on ferait mieux de se méfier nous allons revivre la découverte du nucléaire et les premières bombes atomiques et ca va pas être de la tarte mais attendons de voir ce que ça va donner avec les droits des femmes, le mariage homosexuel... Ce sera cette fois les mêmes débats mais pas avec les mêmes personnes... ? alors quoi ? maintenant on nous empêcheras de nous marier avec les extraterrestre de mars ? on devra consulter un avocat pour discrimination de la part des petits plutonien qui ne veulent pas nous laisser travailler ?
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11858


Un Enfant en 2043

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Imagine moi...

Je suis un être qui vit en 2043 je suis tout juste entré dans la phase de pleine conscience de mon environment...

J'ai pris une grande claque psychologique en apprenant que la société dont je fais partie par fatalité, à rejeté sciemment toutes formes de vie différente de la sienne.
Mes parents, mes grands parents, mes arrières-grands-parents m'ont, en toute impunité, interdit le droit de voir de sentir "la nature".

C'est grâce à un vieux livre retrouvé dans les déchets lors d'une fouille archéologique dans mon salon avec mon ami Mosentoh que j'ai découvert l'impensable.
Je ne verrai jamais ce géant appelé Eléphant ni même "un arbre"... ce mot "nature" me paraît tellement abstrait... pourtant mes grands parents l'ont connue et l'on détruite. C'est ce que raconte le livre!

Je ressens une profonde haine, un sentiment d'injustice et une grande tristesse. Le monde, la planète se referme sur moi. Me voici donc en prison? !

Je m'appelle Suaiz, j'ai 14 ans je ne marche pas, je n'ai jamais vu le soleil, je vis en permanence dans un nuage gris, je n'ai jamais palpé ou vu de la terre, ma vie se résume à mon écran, j'ai un ami c'est un robot, depuis mes 2 ans ma vie est rythmée par les cachets du sauveur ultime le laboratoire Sanaufy... et je rêve du paradis "nature".

PS: Je vous avoue que ca fait une semaine que je ne prends plus les cachets obligatoires.

 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)
 
 

11851


L'humanité règne et légifère sur l'humanité

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Comment utiliser le net à bon escient ?
Imaginez un gouvernement non pas composé d'une hiérarchie, mais du monde entier.
Imaginez que toutes nos lois soient proposées par le peuple souverain, qui pourrait valider ou invalider ses lois en votant pour, contre, ou simplement en les ignorant.
Tout pourrait se faire par le net, via quelques super-ordinateurs ultra-sécurisés à travers le monde.
Pour éviter la triche, il faudrait qu'il y ait un maximum de mega-ordinateurs stockant nos lois communes, et un système de comparatif automatique des données entre les divers ordinateurs, pour qu'aucun ne puisse être dévié, et que rien ne soit perdu.
Enfin, chacun de nous devrait avoir une identité numérique, comme un scan rétinien, qui lui permettrai d'être reconnu par des bornes reliés à ces méga-ordinateurs, de proposer ses lois, et de voter pour ou contre les lois des autres.
Avec le temps pourraient naitre des algorithmes permettant de reconnaitre des lois proposées identiques, d'éviter les doublons, après validation par des comités importants d'humains.
Et aussi des traducteur automatiques fiables pour que les lois puissent être multilingues "à tendance monolingue", en attendant de choisir une langue unique.
Je pense que les ordinateurs quantiques nous aiderons pour les systèmes de cryptage. Il faudrait d'ailleurs une police de l'informatique.
A la quantité de votes positifs seraient soustraits les votes négatifs.
Un pourcentage positif de votes représentatif de l'humanité devrait suffire à valider une loi, tandis qu'un pourcentage négatif équivalent l'invaliderait.
Chaque humain ne pourrait proposer qu'une loi par période à définir.
Par contre, on pourrait voter quand on veut pour toutes les lois que l'on veut, avec un moteur de recherche pour trouver ce que l'on veut, ou simplement des lois obtenues au hasard.
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11840


L'an 2468

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

L'an 2468 a été une année de changements: l'immortalité a été inventée, la planète est arrivé a un pic de pollution, les banquises ont entièrement fondus, la cinquième guerre mondiale a pris fin, la température moyenne en France est désormais de 31 degrés, environ 20 astéroïdes sont tombés, 17 nouvelles maladies ont été découvertes, chaque personnes a environ 5 allergies et 36 intolérances alimentaires, 86 espèces animales ont disparu, 1 enfant sur 3 est harcelé à l'école, le niveau nécessaire pour obtenir le bac est
celui d'un enfant de 9 ans en 2009 alors que le niveau nécessaire pour les candidat libres est le niveau du bac en 1980, 1 personne sur 3 est au chômage, le taux de réussite au bac est de 99 pourcents alors qu'en candidat libre il est de 42 pourcents, le SMIC s'élève a
100 euros par mois.
Pourtant les pays étrangers considèrent la France comme le plus beau pays du monde !

 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11816


Une étrange communication

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Aujourd'hui, j'ai communiqué avec grand-mère. Elle ne veut pas dire où elle se trouve à présent ni sous quelle forme. Je lui demande si le paradis existe, si l'âme est effectivement conservée et le corps banni de cet endroit. Ce n'est rien de tout cela, m'a-t-elle dit, il s'agit de quelque chose d'inimaginable que les religions n'ont pas su expliquer et n'ont pas été en mesure de décrire objectivement. Il y a un peu plus de 6 ans, une entité que l'on n'a pas pu identifier immédiatement a pris le contrôle du réseau mondial Internet et a établi une connexion entre le monde des vivants et le monde des morts. Depuis, chaque défunt ayant encore une famille dont les membres appartiennent tout au plus à la 9ème génération, peut contacter parmi ces gens la personne de son choix. Seulement, la "gardienne" de toutes ces âmes (c'est le seul nom qu'on lui attribue pour le moment), a organisé cette incroyable et invraisemblable rencontre et a inventé des règles bien précises: le défunt contacte une personne 5 fois par an via les réseaux sociaux et l'heureux destinataire ne peut répondre que 4 fois. Il doit donc choisir la conversation qu'il ne pourra pas poursuivre. Il peut poser toutes les questions qu'il veut mise-à-part sur "l'au-delà" sous peine de ne plus revoir son interlocuteur. De plus, chaque élu ne peut rien révéler aux autres. Même s'il le désire, il ne le pourra pas. Les morts, pour contourner ces fâcheuses lois, ont envahi les esprits des âmes encore vivantes et les appellent la nuit, dans leurs rêves.
J'ai été victime de cette intrusion. Mamie n'a pas profité de ce phénomène "illégal" pour me parler de son "après-vie". J'ai l'impression d'être manipulé par celle qui m'a pourtant ouvert les yeux sur ce qui m'entoure.
Que veulent-ils, ces morts qui ont un jour été à notre place? Qu'y-a-t-il de si mystérieux après la mort pour qu'elle pousse ces personnes à rompre la frontière qui devrait exister entre les deux mondes? Cet équilibre n'est-il pas instable maintenant? Les gens auront-ils encore peur de la mort après cela? Et si non, avons-nous supprimé la question originelle qui donne un sens à l'existence de l'homme? Avons-nous supprimé un but universel?
J'ai peur qu'elle revienne me voir. Je suis le seul frustré car j'ai été choisi par une personne qui ne me dira rien. Mais c'est peut-être mieux ainsi...
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11798


Troisième guerre mondiale ....

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Nous sommes le 7 janvier 2035, la France et toute l'Europe commémorent le 20e anniversaire de l'attentat de Charlie Hebdo qui a marqué le début de la troisième guerre mondiale, guerre la plus meurtrière de l'histoire de l’ humanité. Une guerre qui a durée pendant 6 ans et qui s'est achevée le 26 février 2021.
Aujourd'hui encore des tensions règnent dans le pays. En effet rappelons nous que les frontières de l'Europe avaient été fermées au début de cette guerre, celles-ci n'ont toujours pas été réouvertes après 100 ans. Pour cette journée emblématique, les soldats charlies défileront à Paris en tenue d'époque.
La France entière est impliquées dans ces événements puisqu'ils sont à l'origine de la tourmente actuelle. En effet récemment de nouvelles tensions ont surgies avec une tentative d'attentat qui a été déjouées en décembre dernier. Les Français n'oublient pas quelle a été leur peine au cours de cette guerre terrible et sont dans la crainte que les événements récent soit le prémices d'une quatrième guerre mondiale.

 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)
 
 

11792


Et si nous devenions plus sociables en partageant nos repas?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Dans une petite commune où il n'y a pas de restaurant une personne n'ayant plus d'emploi se voit confier la tâche de préparer des repas pour les habitants contre la garantie d'un revenu minimum. Comme il est chargé de le faire par la commune, il vent ses plats au prix d'achat des aliments, ainsi les habitants préfèrent venir le voir plutôt que de préparer eux-mêmes leur nourriture quand ils sont lassés de faire à manger.
Dès lors ces habitants qui étaient autrefois cloisonnés dans leurs maisons se réunissent et en viennent à communiquer autour de ces repas bon marchés mais de bonne qualité.
Progressivement, cette pratique se répand car ne plus cuisiner permet de passer plus de temps avec sa famille. Certains en viennent même à renoncer à acheter leur cuisine car ce serait une perte d'argent. Aussi les personnes qui continuent à cuisiner ne le font plus que par plaisir et mettent plus de soin dans leurs plats qui deviennent plus savoureux et valorisent leurs talents culinaires.

Maintenant l'Etat décide que le RSA doit être remis à toute personne qui aident la société en préparant des repas. Les anciens chômeurs sont forcés de participer à cette tâche qui est dans les capacités de tous (tout le monde ou presque peut couper un oignon, quelqu'un de plus compétent peut le cuisiner ensuite) et certains sont mécontents. Cependant cette activité permet à ces personnes de rencontrer plus de personnes dont des personnes issues de milieux qu'ils n'ont pas l'habitude de fréquenter. Ainsi ils peuvent avoirs des contacts pour trouver un emploi ou des solutions inédites à leurs problèmes (qu'ils soient sociaux, familiaux ou autres...).

Avec ces regroupements autour de repas naissent des lieux où peuvent s'exprimer la solidarité, les idées et les actions communautaires. Les humains vivent avec plus de confort et peuvent rediriger certains achats dans d'autres domaines que la cuisine. Il y a une réduction du gaspillage alimentaire puisque les particuliers achètent moins et jettent moins...
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11791


La tribu humanité

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Retour aux vielles meurs remisent au gout du jour de quoi faire un bon travail digne d'un bon élève.
Inspiré du khibouthz à ces débuts, soit un système de petits villages parsemant le monde, vivant dans une quasi autarcie. En incluant bien sûr une évolution spirituelle de chacun, car chaque tribu n'aurait pas besoin de leader ou de corps dirigeant mais serait capable de se gérer soit-même. Plus de propriété matériel, car chacun n'utilisera que le nécessaire ni plus ni moins. Les villes seront conservés dans l'unique but d'en faire des campus pour n'importe qui souhaitant instruire ou s'instruire si ce n'est pas dans un village.
Chaque village créé devra choisir une spécialité un domaine quelle sera la seule à promouvoir à ce titre, allant des roulades aériennes au sous-marin écologique.
Ainsi l'unique but de toutes ses tribus sera d'affiner ses connaissances et spécialités pour en faire le tribu commun à tous membres de tribu souhaitant apprendre et partager à son tour.
Bien évidemment tout cela se déroulera dans un respect profond du monde et de tout ce qui le compose. La joie perdurera en chaque être humain quelque soit l'expérience qui se vit.
Voila un vision quelle est bonne!
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11786


Si l'humanité guérissait de ses blessures

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Si chaque être humain arrivait à soigner ses blessures si bien que la peur de revivre les souffrances passées n'existe plus. L'énergie ne serait plus dispensée à lutter contre les peurs et à s'assurer qu'elles ne se réalisent pas. Mais à quoi serait-elle mise à profit ?
Et vous, si vous n'aviez plus peur, qu'elle serait votre première action ? Ou plutôt à quoi ressemblerait votre vie ?
Pour ma part je crois qu'elle serait faite de lecture, de méditation et je m'occuperais de mon jardin.

 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11783


Un autre monde

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

L'Humanité a élu domicile dans les abysses. Ainsi, l'Homme a réussi à dominer les 100 % de surface terrestre et marine habitables. Il a construit des maisons résistantes à la pression des mers, des sortes de bulles de savon ancrées dans le sable bien qu'à des profondeurs encore dérisoires. Les représentants des états du monde entier se sont réunis pour discuter du partage de ce nouveau territoire. Ils ont décidé d'une séparation ethnique entre les continents. Au total, six bulles géantes ont été crées durant ces 100 dernières années et deux nouvelles pourraient voir le jour. Mais il n'existe pour le moment pas de passage entre les bulles si bien que la diversité génétique et culturelle s'appauvrit. Seuls les médias sont en mesure de relayer des informations entre les Nations-bulles. On ne fait plus apprendre les langues étrangères aux petits africains, aux petits européens, aux petits américains, aux petits océaniens et aux petits asiatiques, éducation devenue inutile. Chacun mène, depuis le Traité du partage du continent aqueux, son petit bout de chemin, sa barque, ployant sous le poids d'une économie instable, peu diversifiée (réduite au traitement de l'eau salée et aux recherches actives et coûteuses).
Des recherches sont donc activement menées pour en savoir toujours un peu plus sur les parcelles potentiellement exploitables. On aurait, à ce jour, plus de connaissances sur le monde marin que sur la Lune à la différence d'il y a 300 ans.
D'ailleurs, l'Homme ne tourne plus son regard, jadis curieux et subjugué par les mystères du ciel, vers les étoiles. Il n'en a plus les moyens et les mentalités changent. On s'interroge bien plus sur la manière de comment survivre sur notre planète que de savoir si la vie existe ailleurs.
Les mentalités changent... les enfants ne se demandent plus si un jour un E. T débarquera pour nous faire comprendre notre place au sein de l'univers, mais si les méduses pourront un jour pénétrer dans les bulles grâce à leurs capacités d'adaptation.
Abandonnant les recherches spatiales, les fusées Arianne 15 et Arianne 16 attendent toujours d'être lancées, pour Arianne 16 achevée. Philae n'émet plus depuis 200 ans et ne donne plus de nouvelles de l'autre comète qu'il avait pu aborder et dont la quête biologique nous aurait été bien utile pour comprendre nos origines. Seulement, l'Humanité ne s'interroge plus sur son passé mais sur son avenir et il n'est pas aussi rayonnant que les scientifiques veulent nous faire croire.
Maintenant, de grands tuyaux pompent l'air d'en-haut pour le distribuer dans les bulles. Mais chacun s'y prend avec les moyens qu'il possède si bien que l'air est devenu une denrée, en aucun cas rare, mais convoitée et que les plus pauvres n'ont pas accès à l'air de façon illimitée. Celui-ci a pris l'ampleur d'un marché mondial.
Quelques crises balayent tous les cinq ans l'Amérique qui n'a toujours pas résolu ses problèmes de développement, apparus il y a 50 ans, et dont la population souffre d'une extrême pauvreté. La solidarité internationale, précaire il y a 400 ans, est inexistante à présent.
Les derniers humains foulant le sol terrestre s'y rendent pour récolter l'énergie solaire. La Terre est couverte de panneaux photovoltaïques, les images satellites conservées dévoilent une grosse boule miroitante.
On ne mange plus que du poisson et les réserves diminuent. Les chercheurs tentent donc de trouver au plus vite l'espèce de microplanctons pouvant être consommée par l'Homme. En creusant dans le sol marin, des virus vieux de plusieurs milliers d'années ont été libéré, causant de vastes épidémies à travers la "bulle Afrique". Heureusement, elles semblent, depuis quelques temps, être contrôlées par les services sanitaires.
L'Homme a donc reproduit, en bien pire, la vie qu'il avait sur la terre ferme. Après des années d'évolution, il est finalement contraint de retourner vivre dans les eaux.
Et il a reproduit les erreurs commises auparavant. Qu'adviendra-t-il quand les ressources marines auront été consommées, sucées jusqu'à la dernière goutte?

 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11782


C'est qu'on en prend quand-même beaucoup dans l'ensemble...

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Tous mourir dans des explosions nucléaires ou aller contaminer une autre planète?
Mais la question ne se pose pas voyons! Allons-y, les gars!

Admettons qu'on ait effectivement trouvé une autre planète dans les 100-200 prochaines années... Et qu'on décide de s'y rendre.
Si tel était le cas, la que deviendraient les animaux, les êtres humains n'ayant pas assez d'argent pour partir? Car c'est un fait, les riches sont avantagés, partout on parle d'élite sociale: les êtres humains vivant en société ont apparemment besoin de faire des petites cases, de classer tout ce petit monde et de les juger en fonction de références communes.
Je ne sais pas pour vous, mais je pense que ce type de société devrait complètement changer, cependant, cette société est le propre de la nature humaine.
Recommencerait-on alors le même schéma, mais ailleurs? Ou y aurait-t'il moyen que cela change, en prenant un nouveau départ?
Admettant cette possibilité, il faudrait tout recommencer, avec ou sans technologie, mais avec les mêmes personnes. Et on repasserait encore par les mêmes étapes: l'antiquité et ses progrès techniques, le moyen-âge et ses galères, les temps modernes et a nouveau les révolutions, les guerres, les massacres...
Souvenez-vous, en cours d'histoire à l'école, quand on vous apprenait comment était le monde au commencement, comment étaient les populations, comment elles ont évolué...
D'un côté, le monde a changé en bien: de nouveaux droits, des inventions, de l'art, des choses formidables se sont développées, et demande encore a se développer.
Mais d'un autre côté, regardez tout ce que l'Homme a crée dans le but de détruire l'Homme! C'est de la folie!

Et les populations qui n'ont pas évolué depuis des siècles, celles-là seraient alors vouées a disparaître, en même temps que toutes les ressources naturelles? Ou alors, vivraient-elle plus facilement, en autarcie, tel qu'ils l'ont fait depuis le commencement?
Peut-être que ces populations n'attendent que cela, nous voir partir pour toujours.
Peut-être la solution serait-elle de vivre a la manière des populations anciennes, dont l’ existence repose sur l'exploitation non abusive de la nature, mais présentent des points communs avec notre civilisation: ils suivent des traditions, interagissent entre eux, mais vivent dans une sorte de solidarité mécanique (caractéristique du modèle de civilisation ancien). Cependant, vivre comme eux est impossible pour une civilisation trop large et qui continue de s'élargir! (et en plus il parait que c'est une bonne chose pour les économistes, lol)

Pour ma part, je ne pense pas que recommencer a surexploiter une planète pour le petit confort de notre société aidera la race humaine: qu'elle aille de planète en planète ne changera rien, elle continuera a chaque fois de courir a sa perte.
Soit le modèle humain, non, tout le système doit être refait et se conformer a un mode d'existence plus sain, soit elle assume ses conneries jusqu'au bout, et elle s'éteint (notamment grâce a cette magnifique arme qu'est l'arme nucléaire) sur cette planète qui l'a vu naître et porté pendant toutes ces années.

Certes, j'aime mon petit confort et je me suis ancré dans cette civilisation moderne (sinon, je ne serais pas en train de taper ce texte sur mon PC), mais que je le critique ou non, je ne changerai pas le monde.
Alors en attendant, je vais me contenter d'aller voir Gravity...
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11778


Ceci n'est pas un jeu, c'est la vie qui avance

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Vendredi 18 octobre 2019
À grand renfort de publicité, voilà des mois que le jeu vidéo du futur nous est promis.
"Ceci n'est pas un jeu ! "
C'est le slogan que tout les médias martellent.
Au début le message est passé inaperçu. Ce sont les journalistes qui ont mis le doigt sur le phénomène. En effet, personne ne semble connaître la société d'édition qui allait le distribuer. Petit à petit les réseaux sociaux ont pris le relais. On avait l'impression que moins on en savait, plus l'attente se faisait grande. Beaucoup de rumeurs, plus farfelues les unes que les autres, naissaient. Le phénomène semblait mondial. Des pubs pirates et subliminales envahissaient les écrans, sans que personne ne sache en désigner l'origine.
On raconte que les Anonymous en sont à l'origine. D'autre disent que ce sont les Illuminati qui cherchaient à contrôler le monde.
Chacun y allait de son hypothèse. Mais le fait était là. Tout le monde n'avait qu'une hâte. Mettre la main sur ledit non-jeu le jour de sa sortie et découvrir ce qu'il cachait.
Moi aussi je me laissait avoir par l'attente induite. J'attendais avec impatience...

Mardi 5 novembre 2019
C'est le grand jour. Les autorités sont paniquées. Pratiquement tout les médiums subissent quotidiennement des attaques. Personne ne peux plus ignorer le phénomène, il est sur tout les écrans comme un compte à rebours. Les illuminés et les fanatiques ont envahi la place publique. Ils annoncent l'apocalypse.
Tout à coup plus rien, plus de bruit sur les écrans. On dirait que c'est éteint, que la vie des médias reprends son cours comme ci rien n'était survenu. Et c'est là le problème. Rien ne semble arriver. Alors que depuis des mois tout le monde attend la sortie du non-jeu. Rien ni personne ne semble savoir où ni comment l'obtenir.
Et pourtant...
Frustré, je me résigne. Je vais à la superette du coin faire quelques courses pour manger ce soir. J'achète une pizza industrielle et une bouteille de vodka. Je paye et rentre chez moi.
Mon smartphone sonne, un message.
Expéditeur: Ceci n'est pas un jeu.
Messages: 90% du prix de la pizza va se partager entre 3 #grandgroupefinancier. Liste des ingrédients #cancérigène #producteur #souffranceanimale #unagriculteursesuicidesouslepoiddescharges...
La liste des liens semble interminable
Je clique sur certains, tous sont liés à la pizza que j'ai acheté. Un autre message concernant la vodka est arrivé entre temps.
Les différents liens contenus dans les messages me guident vers les causes et les conséquences de mes achats.
La promesse du non-jeu me revient à l'esprit. " Cice n'est pas un jeu. C'est la vie qui avance"
J'ai toujours su que chacun de mes actes avait des conséquences que dépassait la portée de mes sens. Là on me donnait des réponses.
J'allume une chaîne info au hasard. C'est la panique, l'euphorie, la folie. Tout le monde en parle.
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)
 
 

11775


L'Humanité est-elle vraiment vouée à l'échec?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Surpopuation, épidémies, guerres de religions et de convictions, dangers environnementaux et tant d'autres... Que ce soit dans les médias ou par nos propres points de vus, on nous décrit le monde actuel souvent de manière bien pessimiste. Mais alors le monde est il réellement en perdition, l'Homme est il vraiment mauvais?
Il est vrai que depuis quelques temps, l'Humanité a bien changé la face de la Terre, pollution croissante, population qui augmente sans arrêt, des guerres incessantes et dérèglement climatique. Mais ne dit t on pas que c'est une fois devant le gouffre que l'on fait demi-tour?

A l'avenir, je vois des Hommes parlant tous une langue commune, probablement l'anglais, tout le monde pourrait se comprendre facilement, ce qui éviterait déjà bien des conflits. Les pays ne seront plus: plus de frontières, plus d'identité nationale, chacun sera libre de vivre ou bon lui semble. La politique ne sera donc plus aussi présente qu'aujourd'hui, car nous aurons perdu foi en cette institution bien trop peu concrète.
Les religions prendront un rôle d'arrière plan bien plus qu'aujourd'hui, elle ne seront pas délaissées, mais ne seront plus un critère dans nos prises de décisions mais plutot un moyen de se sentir mieux.

Malheureusement la Terre sera surpeuplée, car suite aux progrès de la médecine, l'espérance de vie ne cessera d'augmenter, et les causes de mourir non naturellement seront de plus en plus rare. Nous devront faire face à des problèmes de nutrition... et la qualité de vie ne cessera de diminuer pour les personnes moyennes tandis qu'elle continuera d'augmenter pour les plus aisés. Nous avons déjà atteint un taux de confort exceptionnel, et nous nous offusquons de choses qu'il y a 10 ans seraient insensées. Pas de 4G sur votre Smartphone? ! Le métro est encore bondé? !

Voilà l'avenir tel que je le vois dans les prochains centenaires, d'un point de vue personnel mais que j'ai essayé de rendre le plus objectif possible. La suite se rapproche plus de la fiction.

Et pour les milliers d'années suivantes donc, la population s'effondrera, nous passerons de 50 Milliards d'Humains à plus que quelques centaines de Millions sur certaines périodes, observant un cycle d'évolution et de régression. Nous subirons les lois de la Géologie: ères glaciaires et autres, mais survivrions car nos technologies nous le permettrons et nous réévoluerons n'apprenant jamais de nos erreurs que nous oublierons incessamment...
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)
 
 

11767


Chaque actes a ses conséquences

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Sombre, dans cette obscurité que pourrais-je voir ? Pensée a mes mémoires, subjuguer de désespoir.
Dans cette pièce je pensais a ce que je pourrais revoir; Combien même j'en serais avare. Pourtant peu de chose m'en sépare; Une porte, une simple porte; De cette apparence une s'éclaire. Dois-je l'ouvrir ? Cela m’ emmènerais où ? Comment pourrais-je savoir ce qu'il ce cache derrière sans l'ouvrir, sans forcement créer plus de noirceur a cette pièce.

 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11762


Uniformisation du monde

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Dans un futur lointain, il y aura une seule langue parlée par tous. Les différences physiques liées aux origines (couleur de peau, forme des yeux...) se seront estompées.
Les hommes seront capables de voir le passé dans son intégralité et de s'en servir comme leçon de morale.

Sur le plan du mode de vie, l'alimentation sera exclusivement végétarienne à quelques exceptions près, les personnes rechercheront de plus en plus à vivre dans des grands espaces et laisseront à l'abandon les immeubles et grandes villes.

La population sera moins dense et mieux répartie sur l'ensemble des territoires. Les richesses économiques seront également uniformisées à travers le monde.
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11756


La vrai démocratie

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Dans un futur pas si lointain, les citoyens du monde vivrons dans une démocratie où les assemblés ne seront plus élue mais tirée aux sort parmi les citoyens (comme à Athènes). Ce serons les citoyens qui voterons directement leurs lois et écriront eux même leurs institutions (leurs constitutions). Chacun pourra proposé un référendum au peuple, ce sera donc la politique des idées. On remettra en cause tous les système de hiérarchie qui impose des dominances, on se méfiera des pouvoirs (mis en place de système de contrôle et d'affaiblissement) . Au niveau économique, le système par répartition ne s'appliquera pas seulement aux retraites mais aux salaires. Chacun touchera un salaire d'existence sans aucune condition et cumulable avec un autre revenue. Ce salaire permettra de vivre (se nourrir, se loger, se soigner...) et de refusé un emploi aliénant (ou trop difficiles). Il y aura une limitation des richesses matérielle individuelle (ex: un écart pour les salaires de 1 pour 20 maximum par rapport au salaire d'existence; personne ne peut posséder plus de 2 ou 3 maisons...). La création monétaire ne sera plus l'affaire de banque privé commerciale, mais sera l'affaire des citoyens qui voterons où iront les investissement (avec des taux d'intérêt à 0 %). Le seul impôt qui existera sera la TVA, qui touchera environ 50 % du prix de toute les marchandises (donc plus de cotisation salarial, plus d'impôts sur le revenus...). On remettra en cause l'héritage. Le travail ne sera plus une finalité, l'oisiveté sera reconsidéré, chacun choisira son activité. Au niveau environnemental, les citoyens apprendront à cultiver leurs potagers de façon respectueux de la nature (permaculture, semis direct sous couvert, agro foresterie, culture sur lasagne, connaissance du sol, association des plantes, des insectes...) et chacun pourrait avoir accès à la terre (le droit au jardin, à la foret). Les circuits court se développeront. L'objectif principale des sociétés sera de maintenir la bonne qualité de l'eau, de la terre, de l'air et de maintenir la diversité des êtres vivants. Pour l'éducation, on apprendra à se soucier du bien commun (philosophie), à préserver sa santé (ex: sport, sommeil, nourriture, jeûne, plantes médicinales, inhibition de l'action, méditation,...), à s'auto suffire au niveau de l'alimentation, on apprendra à se connaître et l'humilité et la simplicité seront les plus hautes vertus.
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11751


Maladie

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Les terriens doivent faire face à une mutation de la maladie EBOLA qui lui permet de se propagé dans les airs, les eaux, les animaux, la nourriture, le simple fait de touché une personne peut l'infecté, au fur et à mesure du temps elle infecte un grand nombres de personnes avant d'atteindre la face létal de la maladie...

Avec un taux de létalité approchant les 90% peu de personne en survivront si ce n'est avec de grosses séquelles mentales et physiques, cela enchainera l'anarchie total, des guerres civil, la fermeture des voix aériennes, maritimes et frontalières de chaque pays.
Ce qui mettra fin aux guerres, à la hausse du chaumage et la pauvreté dans le monde.

FIN DU MONDE ! ! !

Pendant ce temps tous les riches sont parties sur Mars ou ils y mène une vie paisible.


 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)
 
 

11748


Quand le monde a changé

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Le monde a changé, depuis le temps que je le vous disais. Et vous ne m'avez pas écoutée !
"Le monde change chaque jour. Des enfants naissent, des autres meurent, certains s'aiment ou s'attirent la haine. Un homme vient de se faire élire à la tête d'un gouvernement. Les agriculteurs manifestent, leurs enfants vont à l'école, leurs frères vont travailler dans des bureaux pendant que leur patron, chef d'une grande entreprise, met en place un projet révolutionnaire. Et pendant ce temps notre planète se meurt.
Mais qu'en sera-t-il de notre bonne vieille Terre dans quelques dizaines d'années ? ", voilà ce que je vous ai dit, mot pour mot.

Et voilà que maintenant, cinquante ans après mon beau discours, nous ne pouvons plus vivre sur cette Terre. Et pourquoi ? Parce que l'homme la maltraitée malgré le fait qu'elle l'ai accueillie, nourrit. Il l'a privée de son sang noirci par le temps, privée de ses beaux yeux bleus dans lequel il allait pêcher des dorades, des moules, des calamars. Privée de ses poumons verts dans lesquels il allait, à l'aide de débroussailleuses, engins du Diable, sectionner ses arbres, comme un chirurgien scalpe les veines d'une souris blanche.

Vous souhaitez maintenant que je décrive mon monde ? Ce monde infernal dans lequel plus personne ne peut vivre, ni même survivre ? Venez donc par vous-même ! Vous et votre imagination si belle ! Seule une imagination dotée magie, créant prés fleuris (Mais que "fleuri" peut bien signifier dans ce monde sans fleurs ?), vaches ruminant au soleil de l'été (Mais qu'est-ce que l'été ? Une saison dites-vous ? Non je ne connais pas. Il n'y a plus que le temps gris ici.) sous la plume d'un écrivain chevronné pourrait refaire le monde. Du moins l'auteur pourrait l'imaginer. Mais en réalité, même l'imagination de Zola n'aurait pu sauver le monde. La Terre est vouée à l'échec, avec elle l'Humanité et l'Innocence.


 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11746


Comment faire pire

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Les êtres humains ont eu leur période où ils se sont améliorés sont devenus se que nous sommes maintenant, mais cette période est révolue
les Hommes de maintenant a force de chercher toujours mieux creusent leur propre tombe. La prochaine grande découverte sera eut être leurs perte.
En tout cas moi de ce que j'en voit c'est pas bien beaux la terre en 2153
les riches d'un coté et les pauvres de l'autre. Les riches vivent les pauvres tentent de survivre. Votre existence est un jeux de pile ou face.
Le pire dans tous ça c'est que les riches sont bien contents ils sont du bon coté et ne tentent rien pour aider les pauvres qui eux se débrouillent avec la pollution qu'on leur laisse.
Bref je fini ce message depuis ma machine à voyager dans le temps pour dire que vous n'avez plus beaucoup de temps avant de pouvoir " rectifier le tir ".
BONNE CHANCE
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11742


New York en 2500

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Nous sommes en 2500,
Les personnes ayant assez d'argent sont partis s’ installer sur Mars et les autres sont resté sur la Terre. Des catastrophes naturelles terribles ont ravagé la Terre si bien que la plupart des survivant se sont réfugier sous terre. Ils ne connaissent rien de la vie sur Mars. C'est comme si ils était revenus dans le passé. A New York, ils y a trois
catégories de personnes:
- ce qui ont mutés et sont devenus des bêtes sanguinaire. Ils ne pensent qu'à une chose, manger; leur visage n'est presque plus humanoïde et ils se mangent entre eux.
- ce qui se sont réfugier sous Terre. Ils ont été sauvé par leur instinct de conservation. Leur société et organisée en trois classes, les géniteurs, les chasseurs et les artisans. Ils sont choisis en fonction de leur aptitude, les personnes belles et en bonne santé sont destinées à devenir géniteurs... Ils pensent tous que la vie "Au Dessus" n'est plus possible et que la Terre est ravagé par des pluies acides, des tsunamis... A force de rester sous Terre ils ne connaissent même plus le soleil. Ils se nourrissent de champignon et de viande.
- ce qui sont rester dans la ville. Ils sont organisés en gangs qui se battent sans arrêt. Ils voient tous les jours des cadavres de voitures, des immeubles en ruines mais ne se souviennent pas à quoi ils servaient.
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11734


Et si les enfants étaient la clef?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Dans une décennie, ce seront nos enfant qui prendront le pouvoir, après avoir étais réveillez par ses parents et toute la révolte mondial qu'ils ont vécu, leurs capacité d'agir et leurs énergies toujours plus débordantes, ouvrira en fin la capacité a entrevoir les possibilités illimités dont est capable l'être humain.

Le seul fait de ne pas se laisser conditionner, leur donne une conscience plus forte et livre à fin de exploiter toute la créativité dont ils disposent et pouvoir mettre en place une forme de connexion universel leur permettant d'évaluer la situation et pouvoir mettre en place toutes les actions nécessaires a la continuité dans le plus profond respect de la vie sur cette terre.

Leurs gènes philosophiques leurs apporterons la capacité de suivre les trois pas-sages à suivre pour arriver a être parfaitement immobile, silencieux et aligne, laissant passer enfin la lumière créatrice et réparatrice de ce monde.

Et la mère, éleva ses enfants à force de persévérer.

 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11721


L'anarchie Bénéfique

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Je marche dans les rues de Paris, je remarque que, dans mon rêve, tous est coloré, extrêmement coloré, je ne vois aucun signe de technologie mais je ne vois pas non plus de signe d'êtres primates. Au loin, je vois un homme se lavant, nu dans cette étendue d'herbe découverte, je détourne mon regard, et remarque après longues minutes d'observation qu'ici aucune pudeur, aucun rang, aucune jalousie, tout le monde en harmonie avec autrui et la nature suit.
Je rentre dans une maison avec une porte grande ouverte, d ailleurs toutes les portes que je distingue dans cette allée sont ouvertes, aucune méfiance. Je rentre dans la maison: intérieur gracieux mais simple, téléphones portables extrêmement évolués (j'apprendrais que ce sont les rares éléments de technologie présent dans ce monde), enfin bon, j'arrive dans le salon et découvre une femme assise en train de lire. Je prépare mes explications en voyant son regard mais elle ne fait que me proposer un cookie pour me restaurer. Je me pose des questions. Je suis un parfait inconnu, je rentre chez elle comme si cette maison m'appartenait et elle me propose un cookie je lui souris et mange son gâteau: MMMMMHHHH explosion de saveurs dans ma bouche et, MALHEUR je me réveil dans mon monde, le réel, je suppose que je viens d avoir une vraie vision de futur. En ce jour du 19 juillet 2255 ou les guerres sont partout et où les enfants comme moi partent eux même a la guerre.
Deux sentiment se bousculent en moi: la frustration de ne jamais connaître ce monde rêvé, mais aussi, je me sens rassuré du monde que nous laisserons a nos enfants, peut être est ce paradis qu'ils connaîtront un jour.
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (2)
 
 

11720


Pas si loin en fait...

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Pourquoi n'imaginerions nous pas une société fonctionnant différemment.. pas loin de la notre en fait, mais juste en changeant quelques données...
Pour démarrer, pas loin du présent, on pourrait demander au chomeur de participer... 2h? par semaine à la vie sociale. Un truc qui ne prendrait l'emploi de personne bien sur! Du genre: passer 2h avec une mamy ou un papy isolé, avec un gamin handicapé... des associations se montent pour des bénévoles aujourd'hui, mais "l'Etat" n'a pas l'argent pour ça, le diminue meme! Mais dans ce demain, des gens qui "ne servent plus à rien" retrouverait un sens à leur vie, et donneraient un sens à celle d'autres!
Economie de temps d'hospitalisation derrière, de mal-etre car moi de solitude et de sentiment d'inutilité!
Des personnes qui trouvent un sens à leur vie et qui ne dépriment plus.
Des personnes qui ne sont plus seules, isolées et qui ont à nouveau envie de se bouger!
Moins de consommation d'antidépresseur de toutes sortes (médicamenteux, produit légaux -alcool? - ou illégaux -cannabis?) !
D'autres chomeurs naiment leur solitude. OK! on leur propose de travailler 2h dans des "jardins" plus écologiques (arracher les mauvaises herbes, chasser les "petites betes", avec des produits pas si cher pour une santé nouvelle! Pour eux d'abord (et pourquoi pas? !), pour les personnes aidées ensuite, et après, tout le monde à envie d'y aller pour avoir son "petit bout de lopin"... L'état y gagne: moins d'investissement dans la santé et l'isolement social, donc l'état favorise, reconnait la valeur de ces "2h" et le généralise et le proposant à tout travailleur.
Moins de stress pour tous du coup.
Un énergie nouvelle dans un pays un peu nouveau!
Une idée à creuser...
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)
 
 

11719


Un monde sans argent

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

J'imagine un monde où l'on respecterais le travail et la terre.
s'il n'y a plus d'argent en jeux, il n'y aurais plus de lutte de pouvoir, chacun rendrait un service à la place d'un autre, ceux qui veulent être formés pourront l'être gratuitement. Personne ne pourrais être égoïste car si une personne ne jouait pas le jeu, elle risquerait d'être exclue.
La course au pétrole n'aurais plus lieu d'être et les énergie positives gagneraient du terrain, car maintenant on a la science pour le faire, mais ça ne rapporte pas assez. Gaïa serais enfin respectée, car il n'y aurais plus de croissance, travailler pour le bien des autres, c'est aussi travailler pour son bien.
Et à tout ceux qui disent que certains profiteraient du système que j'ai des papillons dans la tête, je répondrais qu'en ce moment beaucoup trop de monde profite de la société au détriment des autres. Et je suis une croyante, je crois en l'être humain et en Gaïa.
 

Afficher les scénarios connectés

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)
 
 

11708


Dieu créa le marché, pas l'homme

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Il s’ agit, avec cet hypothèse délirante, de voir jusqu’ où pourrait aller un système fondé principalement sur la réussite personnelle et le chacun pour soi. Ceux qui échouent feraient simplement parti des « losers » et les autres, les gens normaux, ou les « winners ». Un monde sans assistance aux plus faibles et sans partage est-il souhaitable et possible ? Bas les masques, explorons sans à priori.

***

Le recul des idéaux fondés sur le contrat social de Rousseau, ou l’ engagement d’ hommes éminents comme J. Jaurès, qui nous invitaient à bâtir une société solidaire dans laquelle les forts assuraient l’ existence des plus faibles (malades, vieux, handicapés, chômeurs), est-il nécessairement un mal en soi ? N’ est-il pas temps que chacun se prennent en main, se batte et réussisse par le mérite, à se frayer un chemin vers la réussite ou simplement davantage de confort ? Le temps ou les actifs travaillaient pour les retraités n’ est-il pas révolu ? Ceux qui crient au loup, Ô désespoir, monde cruel, ne seraient-ils pas simplement incapable de se remettre en question, et se secouent le popotin ? Ceux qui se jettent pas les fenêtres ou se pendent aux lustres, simplement des victimes de Darwin ? La sélection de l’ espèce. Cruelle pensée que je formule ici, mais pourquoi l’ exclure ? Poussons le raisonnement au maximum, imaginons cette société centrée sur le chacun pour soi, voyons si elle est vraiment irréaliste…

Le système soviétique a tenté de niveler tous les individus, coupant l’ initiative individuelle pour tout régenter, démontrant par là même son incapacité à le faire. Sur le papier, dans les livres de Marx, ce système fonctionnait sans doute bien, mais entre les mains des hommes, il a échoué. Mauvais système, utopie ou perversion par une oligarchie castratrice, loin des fondement du grand Karl ? Toujours est-il que ce système n’ est plus, laissant tout l’ espace au capitalisme et à la finance occidentale. Encore Darwin ? Choix du système le plus fort, le plus adapté ? Le système vainqueur avance seul, sans craindre de susciter la comparaison avec un modèle concurrent, il n’ y a plus de concurrence des systèmes, comble du libéralisme… L’ herbe ne peut pas être plus verte à côté, il n’ y a plus « d’ à côté »…

Réussir, gravir les échelons, ne pas hésiter à jouer des coudes pour avancer, donner de son temps, améliorer sans cesse ses performances, et accepter en souriant, qu’ un jour, un SMS arrive avec un message qui vous invite à chercher du travail ailleurs. Cruel ! Sans doute, mais n’ est-ce pas là le prix de la liberté ? L’ employeur libère ainsi son salarié, il lui donne la chance d’ aller faire ses preuves ailleurs, pour le bien de tous. La chance, justement, l’ aura-t-il ? Il devra se débrouiller seul, car l’ assistanat est malsain, ça vous rend paresseux, toujours prêt à tendre la main. La chance, et si un jour, il ne l’ avait plus ? Et si toutes les économies, placées pour ses vieux jours, partaient en fumée dans un krach boursier ? Peut-être que Darwin viendrait alors lui rappeler que le chemin s’ arrête là.

Sommes nous égaux devant la chance ? Sommes-nous tous capables de nous en sortir dignement, et de nous permettre une fin de vie ailleurs que dans un caniveau ? Certains y parviendront, auront accès aux meilleurs soins, à une éducation supérieure, à des loisirs instructifs et à la culture. D’ autres non. D’ autres, ne feront plus soigner leurs dents, n’ iront plus chez le médecin, se nourriront des abats que l’ on donne aux chiens des plus modestes, d’ autres n’ auront pas droits à un enseignement de qualité, ils vivront peut-être un jour derrière des sortes de fortification, en fait, non, ce sont les autres qui élèveront des grilles de protection… D’ autres pourront mettre un terme à leur existence dans des mouroirs spécialisés, gratuitement. Et dans les 10. 000 ans, Darwin aura fait naître un nouvel hominidé, l’ homo efficience, celui à qui tout réussi, qui peut choisir sa progéniture selon des critères de plus en plus sélectifs, en modifiant son ADN pour s’ améliorer encore. Peu nombreux sur la terre, homo efficience auto purge son espèce lorsque certains ne suivent plus, ils s’ autodétruisent avec dignité, pour le bien de tous. L’ homo sapiens, beaucoup plus nombreux, lui sert de main d’ ½uvre qu’ il peut à tout moment utiliser, jeter, sacrifier. Dans 100. 000 ans des archéologues se demanderont: il semblerait qu’ homo sapiens et efficience aient vécu au même moment, cousins ? Il se peut qu’ il y ait eu des relations intimes entre certains d’ entre eux, mais cela ne pouvais pas déboucher sur un métissage, car leur ADN étaient incompatibles. Mystères… Il semblerait qu’ une bactérie ait définitivement détruit homo sapiens, un nom bizarre lui a été donné: malchance.
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11690


La nourriture de l'avenir

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Ça faisait deux ans que je ne mangeais plus du b½uf. Depuis "La Grande Réforme, " seulement les riches pouvaient se payer la viande. C'était un luxe très rare pour quelqu'un dans la classe moyenne, comme moi.
Les humains avaient fait beaucoup de progrès au cours des siècles passés, particulièrement dans la technologie. Il y avait eu beaucoup de découvertes révolutionnaires en santé depuis le XIIe siècle. Maintenant, nous pouvions vivre plus longtemps. Donc, la population augmentait considérablement et la majorité de la terre était occupée par les villes, les usines et les autres bâtiments.
Cependant, il y avait beaucoup de répercussions parce que les humains étaient moins attentionnés envers notre environnement en même temps. Un exemple d'une répercussion est la viande. Un très petit nombre d'animaux peut être produit parce qu'il n'y a pas assez d'espace, il n'y a pas assez d'énergie et les humains ont gaspillé trop de nourriture.
Donc, La Commission Mondiale de L'alimentation a adopté La Grande Réforme. Selon la réforme, il faut que les humains ne gaspillent plus de nourriture et essayent de cultiver les produits durables. Par conséquent, la quantité de fruits, de légumes et de grains grandissaient beaucoup et la quantité de viande diminuait radicalement.
Cet hiver, j'ai décidé de visiter une des villes les plus vertes dans le monde. La ville dans laquelle je me trouvais était très riche et hospitalière. La femme avec laquelle j'ai parlé dans leur centre de visite nous a invités chez elle. Mon groupe est allé chez elle et nous avons été étonnés quand on nous a offert du b½uf.
Après avoir mangé mon repas, j'ai regardé mon assiette et j'ai pensé à ce qui pourrait être fait. Peut-être que nous pouvons revenir à un moment où la viande est abondante. Les humains ont fait beaucoup d'améliorations depuis La Grande Réforme, mais il y a eu aussi des sacrifices. Si seulement nous avions commencé à faire de grands changements pour l'environnement plus tôt... qui sait comment la vie pourrait être maintenant.

 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)
 
 

11682


Demain

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Si les USA subissait un énorme tremblement de terre si fort que la terre s'ouvrirait engloutissant en trois jours au moins trois grandes villes que le reste de la population devrait fuir des zones inhabitables à cause de la sécheresse une énorme migration devenue intenable une chute économique monstrueuse
l'Europe resterait dans des luttes intestines est des guerres civiles incessantes
les russe en conflit avec la chine
Un nouveau mouvement philosophique éthique écologique pourrait voir le jour une façon linéaire de pensée ou chaque etre est un point d'une ligne droite ou le mouvement individuel de chacun entraine une vibration de la ligne pour entrainer un mouvement commun comme une onde les capacités de chacun formant une cohésion une redéfinition du pouvoir hiérarchique, la particularité et le don de chacun enrichie le groupe pour le guider vers l'excellence plus de chef chacun devient son propre chef pour le bien commun
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11678


Fin de l'électricité

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Un bog dans l'univers, provoque un arrêt du transport de l'électricité...

Que tu possède du charbon, du pétrole, des barrages Hydro-électrique, l'éolienne ou le solaire... Nos électron sont en grève...

Fin de l'électricité...

Tu n'as plus:

Chauffage, lumière, télé, ordi, argent... (Ta banque est out),
Heure, texto, cellulaire, automobile, avion, train, HÔPITAUX
Pompiers, etc...,

Les humains d'aujourd'hui en sont très dépendants.
Nous avons, avec le temps, toujours sus comment nous modifier.

J'aimerais bien avoir vos idées, a savoir:

Comment l'humanité pourra s'adaptée à ce phénomène.
 

Afficher les scénarios connectés

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11671


Fin de la violence éducative ordinaire

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

De plus en plus de parents prennent conscience grâce aux neurosciences que la violence de notre société vient de la violence faite aux enfants pour les "éduquer" (fessées, claques, tapes sur les mains et plus encore selon les pays) et décident d'éduquer leurs enfants de manière non violente. A la génération suivante ceux-ci vont le reproduire sur leurs enfants. Quand un nombre seuil d'enfants sera éduquée de cette manière la violence va décroitre pour finir par disparaitre.
Ce scénario a été exposé dans le livre d'Olivier Maurel "Oui la nature humaine est bonne... ". Il explique que les violences subies dans l'enfance modifient la structure du cerveau
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)
 
 

11670


Une vie meilleure

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

L'homme travail fort à la destruction de la planète pour assouvir ses besoins primaire, se protéger, manger, boire et dormir.

Et si l'homme avait enfin pris conscience que sa maison "la terre "brule à cause de ses actions négatives.. Et que cela ne garantit plus la sauvegarde de ses besoins fondamentaux.

Une nouvelle philosophie de vie pourrait apparaitre; peu à peu l'homme sortirait de la logique de consommation de masse pour une consommation responsable. Les gouvernement encouragerait cette transition il y aurait moins de travail mais tout le monde aurait un lopin de terre pour cultiver sa nourriture. Il y aurait moins d'humains mais un logement pour tous inscrit dans la loi. les maisons serait en partie enterré avec un toi végétalisé, pour redonner une place à la vie sauvage. les habitations n'aurait pas de clôture mais les routes serait toutes close pour éviter de tuer des animaux sauvages. l'énergie serait produite directement par l'habitation et les centrales nucléaire aurait toute disparu.

L'homme et la nature pourrait de nouveau cohabiter ensemble comme ils l'ont fait durant des millions d'années.
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11663


SS : supra-solitude

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Après quelques décennies de tensions, le monde assiste à la chute progressive des entités supranationnales. L'Europe s'effondre. L'ONU se dissout. Les humains n'ont plus foi à ce qui est extérieur. Les crises s'aggravent. Après les grandes entités, vient la fin des pays eux-mêmes. Le communautarisme semble le seul replis. Plus de guerres, plus de voisins, les régions se replient. Les lois, les langues se modifient.
Au fur et à mesure, on ne trouve plus d'intérêts à la vie en communauté.
Les départements réclament leur indépendance.
Les villes se ferment, les quartiers deviennent ghettos.
On ne fait plus d'enfants. Pourquoi en faire, on a rien à leur offrir, rien qu'on veuille leur donner.
L'humanité vieillit, s'aigrit, se disloque, disparaît.
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11662


Et si les silences parlaient

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Je veux dire en cela tous les silencieux qui décident de se taire, de se terrer sous une carapace réconfortante par peur que ne s'échappe de leur bouche un bruit dérangeant qu'on appelle la parole ou de leur tête des idées qui pourraient changer le cours des choses, et qui les exposeraient de ce fait a la résistance de ceux qui sont réfractaires aux changements ou a ceux qui au contraire sont ouverts aux changements et aux partages des connaissances. Tous ces gens qui par leur silence empêchent des futurs possibles de se produire. Ils possèdent peut-être un élément essentiel, ne serait-ce qu'une toute petite pièce du casse-tête qui pourraient aider notre société a changer pour redevenir plus humaine, qui redonnerait la place au VIVANT au détriment de l'objet. Mais ces entêtés sont bien décidés, ils se terreront coûte-que-coûte au plus profond de leur caverne, laissant aller les choses et se disant que ce n'est pas de leur faute, ce sont les autres. Alors, où s'en va le futur avec une telle attitude ?

Signé S no 1
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11659


La place de l'éducation

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

A la question "Peux-t-on voir le futur ? " Voici la réponse: "Probablement pas. " Mais rien ne nous empêche de l'imaginer dès maintenant.
Voilà comment j'imagine un futur optimiste:
Lorsque les enfants demanderont à leurs parents "Pourquoi les hommes se font la guerre ? " On ne leur répondra pas "C'est comme ça". Dans le futur que j'imagine, les enfants n'ont aucune idée de ce que peut bien signifier le mot "guerre". En effet, personne ne leur a appris à mépriser, à hair ou même à faire du mal. On ne les place en concurrence les uns aux autres, mais on leur enseigne qu'ils ne sont pas "un" simple être humain. On leur enseigne qu'en joignant leurs mains et leur imagination, tout l'impossible deviendra possible. On leur apprendra à tendre la main à un individu qui vient de tomber. On ne les délaissera pas dans la rue, seuls ou en bande, frotté à l'univers glauque de la drogue et de la misère, où l'on nous enseigne à haïr notre monde, notre propre vie.
L'éducation sera le premier mot d'ordre dans le monde. Mais on n'éduquera pas uniquement les enfants. Les adultes aussi iront à l'école. A l'école des parents, où ils apprendront à être des parents pour qu'ils puissent à leur tour enseigner le bon sens, la solidarité, l'amour, la non possession et l'harmonie.
Dans le futur que j'imagine, il n'y a plus de pays, ou de frontières. Il n'y a plus de chinois, d'allemands, de russes, de français, d'américains, de noirs, de blancs, d'indiens. Il y a des terriens. Un peuple bipède qui vit en harmonie avec la sphère qui leur sert de foyer, de maison (et non de pays ou de patrie) que l'on appelle la planète Terre. Sur cette planète vivent en parfaite liberté diverses espèces animales (celles qui auront survécu, dont la notre dans l'hypothèse où nous survivons bien entendu) avec lesquelles les être humains ont appris à communiquer, où ils ont appris à leur transmettre qu'ils ne sont pas une menace, et en retour ces animaux nous transmettront le même message de non danger, de non désir de tuer.
Les morts retourneront à la planète, formant ainsi le cycle perpétuel de l'existence. Une vie nait de la planète, une autre y retourne. Ainsi iront les choses.
Ce futur est utopique à tous les points de vue... Mais comme me l'a enseigné Bernard Werber, "toute chose qui existe aujourd'hui a été une idée il y a très longtemps". J'aime beaucoup cette phrase. Et si je devais imaginer un futur moins utopique et davantage réaliste, j'aimerais qu'on enseigne cette phrase aux enfants dans les écoles. Ainsi, ils pourront aller au bout de leurs idées, en se disant qu'un jour peut-etre, même s'ils ne sont plus de ce monde, leur pensée a traversé les siècles pour donner quelque chose de concret.
Imaginer un futur idéal est chose aisée, imaginer un futur probable est bien plus compliqué. Mais malgré tout, je suis persuadé que l'éducation prendra davantage d'importances à travers les siècles et un jour, nos enfants de nos enfants créeront nos idées d'aujourd'hui.
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11652


L'humanité entre en divergence

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Ce n'est pas un scénario à vraiment parler.

La mondialisation conduit à la spécialisation spatiale mais aussi à la fracture de plus en plus prononcée à l'intérieur même des sociétés.

Une partie de nos sociétés accumule pouvoir, privilèges et se protège des problèmes crées par le processus en se réfugiant dans certaines régions de la planète.

Les privilégiés de ce système jouiront à l'avenir des avancées technologiques, ceci les confortera dans leur pouvoir. Pour les autres la pollution, l'insécurité et la dégradation des systèmes d'éducation, santé et assistance les fera régresser.

Il y aura aussi une forte divergence génétique des deux groupes car les un modifieront leur génome à leur avantage mais les autres ne pourront le faire que si cela convient à l'élite au pouvoir.

Les avancées en communication ont vidé de leur sens le fonctionnement de la démocratie. La communication par l'internet et les réseaux sociaux deviendront très vite des outils puissants de contrôle.

On pourrait dire que dans le choix entre la vision de Orwell et celle d'Huxley, l'humanité prend un chemin proche de celui que le deuxième a décrit. Mais en cas de problème les élites dominantes ne voient pas d'inconvénient à faire appel au bon scénario décrit par Orwell (d'où l'impulsion donnée par certains aux extrêmes droites)

Les extrêmes gauches disparaitront car leur idéologie est en contradiction avec ceux qui cumulent le pouvoir dans les pays capitalistes. Mais si par accident ils parviennent à prendre le pouvoir localement, leur évolution sera celle du régime Nord Coréen.

 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11649


Un futur proche en déclin mais une nouvelle société

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

A l'heure où les plus grandes entreprises sont au pouvoir, levant sans vergogne le drapeau de la sécurité de l'humanité, l'homme lui se trouve maintenant complètement dépendant des systèmes. Au nom de sa propre ignorance, au nom de l'analphabétisme qui lui a été inculqué ces 50 dernières années, il s'est rendu lui-même esclave des machines, ne sachant plus les gérer et les contrôler.
Pour gagner du temps, on a remplacé certaines tâches par des robots après la délocalisation des services. Et pour vaincre l'ignorance et la médiocrité, on a instruit des procédures informatiques obligatoires dans toutes les cellules d'éducation, une sorte d'auto-perfectionnement dirigé par une conscience propre et unique accessible par une simple connexion à internet.
Les ports d'implants de puces électroniques apparaissent. Une campagne de sensibilisation est faîte à la population sur la santé et la sécurité pour que chacun y adhère à sa manière et avec ses problèmes. Les prisonniers, les soldats, les fonctionnaires et toute personne hospitalisée sont automatiquement opérés tandis que d'autres tentent de fuir le système et s'effacent.
Le gouvernement tente de faire disparaitre le système monnaitaire.
Deux sortes d'humains apparaissent:
1* Ceux qui suivent le nouveau système
L'opération (implant de la puce dans le poignet) est totalement gratuite. La première année l'adhésion est gratuite.
Ils sont assurés d'une sécurité optimale (santé, sociale, financière)
Toutes leurs données personnelles sont en connexion permanente avec « la mère » la plus grosse conscience du monde (située en Asie).
Les grandes entreprises, grandes enseignes de distribution commencent à s'équiper « d'identificateurs », l'accès dans certaines sphères devient limité.
2* Ceux qui ne le suivent pas
Ils n'ont plus de couverture sociale. Pas de compte bancaire. Ils vivent de troc. Ils n'ont pas accès à certaines villes, grandes enseignes ou magasins. Pas de services publics, pas de cliniques et pas d'hôpitaux.
Ils inventent alors un nouveau système utopique sous jacent capable de les maintenir en vie. De plus en plus de gens commencent à y adhérer.
Un rendez vous général est donné à travers les réseaux, les humains libres décident de se rassembler. Un boycott des portables est annoncé pour effacer toute localisation avec « la mère ».
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)
 
 

11648


Croissance illimitée

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

C'était le grand jour, des mois de recherche prospectiviste allaient être récompensés. Bien sûr, les résultats devaient rester secret en raison de leur nature explosive et c'est pour cette raison que les responsables du projet avaient tenu à réaliser la réunion de présentation dans une pièce voisine du LHC. Hélène Barreau, la coordinatrice en chef, toisait ses invités. On avait réuni des personnalités éminentes de tous les milieux: trois ministres français étaient présents ainsi que deux secrétaires d'Etat belges. Il y avait, aussi, des membres des différents partis politiques et syndicats, plusieurs chefs de grandes entreprises, d'éminents économistes et philosophes modernes, des personnalités du monde du spectacle et, bien sûr, bon nombre de scientifiques.

Hélène commença:
- En cette période de crise, beaucoup de Français s'interrogent sur leur avenir. Un chômage de plus de 12%, un pouvoir d'achat en berne, un creusement des inégalités et une paupérisation des classes inférieures, voilà ce que l'on constate depuis quelques années et pas seulement en France: c'est tous le modèle occidental qui est remis en cause.
Chacun dans la salle comprenait de quoi il en retournait. En effet, les élites avaient du faire face aux nombreuses critiques de l'opinion publique et un vent d'insurrection soufflait dans les rues de plusieurs métropoles du monde libre. Elle reprit:
- Peut-être que la situation peut s'arranger mais pour vous expliquer de quoi il en est, je vais laisser la parole à celui qui a été déterminant dans la réussite de ce projet.

Un petit homme entra et s'assit aux côtés d'Hélène.
- Bonjour à tous. Je suis Yannick Danton et je vais vous exposer aujourd'hui les différentes expériences que nous avons mené. Commençons par un petit cour d'histoire. Pendant de nombreux millénaires, la vie quotidienne des hommes est sensiblement restée la même. Concrètement, pour un homme vivant en 1100 dans n'importe quelle région du monde, il y avait de grandes chances pour que son arrière-arrière-arrière-petit-fils vivent dans les mêmes conditions souvent misérables...
- Excusez-moi mais en quoi cela peut-il nous intéresser à notre époque? C'était le ministre de l'économie qui avait parlé. "nos problèmes sont inédits dans l'Histoire et nous devons faire preuve d'originalité pour les résoudre, pas regarder en arrière" Comme partout il cherchait à attirer l'attention en vue d'être près pour les prochaines échéances électorales au cours desquelles l'actuel président ne se représentera probablement pas en raison de son impopularité. Yannick contra:
- Je comprends vos préoccupations mais je vous promet que tout ceci est de la plus haute importance. Je vais malgré tout essayer de synthétiser. D'après les études de Maddison, jusqu'en 1700 la croissance économique n'a été, en moyenne, que de 0, 05%, ce qui correspond à un doublement de la richesse mondiale tous les 1387 ans. Actuellement le taux de croissance mondiale est de 3%, soit un doublement tous les 24 ans.
- Cela veut donc dire que nous sommes 2 fois plus riches qu'en 1990, mais ne faut-il pas tenir compte de l'inflation ou d'autres phénomènes de ce genre, demanda un fameux philosophe qui voulait faire son intéressant.
La dernière prix Nobel d'économie lui répondit avec diplomatie:
- Le taux de croissance ne tient pas compte de l'augmentation des prix mais de l'accroissement en volume.
- En pratique, ajouta Yannick, tous les biens possédés en 1990 retrouvent des équivalents en double aujourd'hui. Nous n'avons pas 2 voitures chacun mais les nouvelles technologies nécessitent 2 fois plus de travail. C'est là que ça devient intéressant. Grâce aux plus puissants de nos supercalculateurs il nous a été possible de modéliser l'évolution de la société jusqu'à... l'an 3000.

Une vive stupeur s'empara de l'assistance et s'éternisa. Le ministre de l'économie brisa le silence: " Vous ne prétendait pas pouvoir prédire l'avenir? "
- Bien sûr que non mais la modélisation mathématique des facteurs sociologiques nous a permis de réaliser cette étude sur le long terme, répondit Hélène.
Yannick reprit:
- Il nous est apparu, qu'à moyen terme, la plupart des pays du Sud allaient rattraper le niveau de développement des pays du Nord. Bien entendu, cela va signifier une uniformisation des taux de croissance sur le modèle de ce que l'on connait aujourd'hui en France. Ne paniquez pas! Cela ne veut pas dire que nous sommes tous condamnés à la récession. En temps normal, il nous est apparu qu'une économie développée pouvait aisément maintenir un taux annuel de 1, 5%. Cela correspond au Japon qui ne connait pratiquement pas de chômage et qui a pris une belle avance technologique. 1, 5% cela signifie un doublement de la richesse tous les 47 ans.
Il marqua une pause avant d'annoncer:
- Dès lors, notre programme montre qu'en 3000 l'humanité sera... 2, 3 millions de fois plus riche qu'à l'heure actuelle.
La salle se mit à s'agiter devant les horizons que cela offrait.

Le secrétaire belge à l'environnement s'éleva au-dessus du tumulte:
- Cela est tout bonnement impossible. Notre économie actuelle a besoin des ressources d'une terre et demi par an pour pouvoir fonctionner normalement. Ce que vous dîtes signifierait que dans 1000 ans nous aurions besoin annuellement des ressources de plus de 3 millions de Terre. Nous allons droit vers le désastre écologique.
- Han! Mais quel rabat-joie, crut bon d'ajouter une célèbre chanteuse de variété.
Cependant Yannick comprenait les inquiétudes du Belge.
- Nous avons aussi été surpris par ces résultats mais après réflexion ils ne sont pas si utopiques. 1,5%, c'est bien plus faible que ce que l'on a connu ces dernières années. Nous avons pu observer que les sociétés modélisées avant largement le temps de s'adapter, par exemple, en développant des modes de fonctionnement plus écologiques ou en repoussant les limites du champs d'action des humains.
- C'est à dire? demanda le ministre de l'économie.
- Concrètement, en colonisant l'espace... Non ne riez pas! Les ressources interplanétaires sont abondantes et réussir à les exploiter, c'est déjà avoir développé un pan considérable d'une nouvelle économie. Ainsi, à chaque fois qu'un nouveau système est colonisé, les hommes modélisés mettent beaucoup de temps, d'énergie et de capitaux à en tirer pleinement profit. Ce n'est pas tout. Il est fort probable que dans les années à venir l'électronique, la robotique et l'informatique deviennent omniscientes dans nos vie.
- N'est-ce pas déjà le cas, demanda un célèbre réalisateur.
- Je vous parle d'un phénomène de bien plus grande ampleur que ce que l'on connait actuellement. En fait, si l'informatique continue de se développer aussi vite que maintenant il est sûr que dans moins d'un demi-siècle, les capacités de calcul d'un ordinateur dépasseront celle d'un cerveau humain.
- Si vous faîtes référence aux conjectures de Moore, sachez que de l'aveu même de leur créateur, elles sont arrivées à leur limite, objecta un scientifique de renom.
C'est Hélène qui lui répondit:
- Nous avons en effet constaté que l'humanité connaîtra bientôt une pause dans le développement des microprocesseurs... Mais cela sera vite compensé par des évolutions technologiques avec par exemple l'utilisation d'ordinateurs biologiques voire quantiques.
- Ce que vous nous dîtes, reprit le scientifique, c'est que vous avez supposé, pour votre étude, l'existence de technologies encore inconnues de nous et qui sont peut-être irréalisables.
Une certaine rumeur d'approbation parcourra la salle, mais Hélène ne se démonta pas:
- Nous avons forcément dû anticiper mais les technologies développées dans le programme n'ont rien d'extraordinaire au regard de la recherche actuelle. Cependant, nous avions prévu que ce point vous poserait quelques problèmes et avons différencié notre étude en fonction de postulats technologiques divergents.

Elle invita Yannick à poursuivre:
- Concrètement, nous avons pu dégager 3 scénarios exploitables. Le premier est celui que je viens de vous présenter: avec une évolution technologique mesurée, le deuxième, probablement irréaliste, est basé sur une stagnation du niveau technologique par rapport à maintenant. La croissance observée n'est que de 0, 5% ce qui correspond, tout de même, à une multiplication par 137 de la richesse d'ici à 3000. Une comparaison par rapport à nous, en terme de PIB/hab, nous ramènerait au néolithique.
- Mais vous considérez pour cela que la population n'augmentera pas, objecta le Belge.
Ne voulant pas rater une occasion c'est le ministre de l'économie qui lui répondit:
- Je pense qu'ils ont considéré comme certain le processus de transition démographique, probablement à raison.
- En effet, reprit Yannick, la population devrait se stabiliser dans une fourchette de 11 à 20 milliards d'habitants. Cependant elle pourrait largement dépasser cette limite dans le troisième scénario. Celui-ci est basé sur la possibilité d'une singularité technologique à court ou moyen terme. En fait, selon cette idée, les ordinateurs devenus plus intelligents que les humains seraient en mesure de créer des ordinateurs encore plus puissants et ainsi de suite. A ce stade, la barrière des ressources n'existerait plus vu que les machines seraient capables de créer un méta-univers dans lequel il n'y aurait aucune limite. La notion même d'économie perdrait, dès lors, son sens.
- Si cela se passe comme dans "Matrix" on aurait de quoi s'inquiéter, s'enquit le réalisateur.
- En fait le phénomène serait de bien plus grande ampleur avec la création de milliards de Terre mais rassurez-vous, il est fort probable que les humains gardent le contrôle voire qu'ils fusionnent avec les machines pour devenir des sortes de demi-dieux mais le programme n'a pas été très efficace pour évaluer cette perspective.

La salle se tut: il semblait que tout avait été énoncé.

- La conclusion de tout cela, finit par dire Hélène, c'est que nous ne devons pas nous inquiéter pour notre avenir. Même si beaucoup ont l'impression d'être arrivé au terme d'une époque il est bon de leur rétorquer que nous n'avons pas encore fait le tiers du chemin. Notre étude ne va que jusqu'en 3000 mais le phénomène peut très bien se poursuivre au-delà au vue des possibilité infinies de l'ingéniosité humaine.
Sur ce, tout le monde commença à se disperser en ayant dans la tête les perspectives que l'étude offrait. Le ministre de l'économie, en particulier, avait trouvé un axe de campagne qui, à l'avenir promettait, pour chaque Français, autant de richesse qu'une ville entière.

Les futurs évoqués sont peut-être un peu optimiste mais c'est, pourtant, ce qui nous attend si notre modèle de développement se prolonge. Il est fort probable qu'il rencontre bon nombre de crise mais si on s'en fie aux exemples du passé, il a toujours su se relever pour être encore plus efficace. Peut-être que l'intensité de ses crises sera sans commune mesure avec ce que l'on a connu (ex: désastre écologique, guerre nucléaire...) mais il est quasiment certain que l'inventivité humaine sera capable d'y faire fasse.
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11641


Et si on jouait ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Et si on profitait de la loi sur les nouveaux rythmes scolaires pour (ré) intégrer le jeu a l'école ?
Bien sur on ne demandera pas aux enfants (ces etres inconscient de leur avenir !) quels jeux.
Par contre nous adultes, ne nous rappelons nous pas d'un ou deux jeux de notre enfance pratiqué sur la cour de récré ?
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (2)
 
 

11635


Révolution humaine par de l'auto prefectionnement

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Imaginez que quelqu'un ai découvert que le phénomène de répétition pouvait avoir un effet sur l'esprit, comme la publicité par exemple. Un individu doit avoir vu une image 27 fois selon certains livres sur le marketing pour la retenir et être attiré par la marque prônée.
Imaginez maintenant que cette personne ait compris que les effets sur l'esprit (de ce phénomène de répétition) ne sont pas seulement liés à un seul sens dont la vue mais à tous; donc par déduction que l'esprit de l'homme n'est pas figé mais malléable selon ce qui lui est proposé à l'extérieur.
Imaginez encore que cet homme ai travaillé sur la meilleur formule possible qu'il pourrait se répéter à lui même, une formule douce, simple qui le rendrai de bonne humeur, une formule qui lui permettrait de s'aimer lui même, avoir confiance et de comprendre le sens de la vie. une formule par laquelle il pourrait remanier son esprit et changer le monde lui même. UNE VIBRATION.
l' Histoire:
Jack, pauvre et dans une solitude choisie, dévore des livres. Il n'est guère attiré par la renommée ni la fortune, décide de mettre en application son nouveau procédé, dont il a eu seul l'idée, persuadé que le monde qu'on superpose à son regard et une grande illusion. Il s'est toujours senti orienté, en premier par ses parents. Convaincu qu'il n'en est pas l'esclave, Il rencontre un certains nombre de phénomènes étranges, ses divers pouvoirs apparaissent et il obtient alors un poste élevé dans une entreprise mondiale. Son engagement total et son changement intérieur radical fait apparaître la possibilité d' une guerre de l'information. Des groupes de jeunes vont se monter aux 4 coins du globe, des hauts dirigeants de son entreprise sont mis au banc des accusés, les procédés jugés nocifs pour la planète et l'homme stoppés, la politique s'écroule, une mise à jour sur tous les systèmes religieux existant est demandée par la jeunesse dans son ensemble. Une nouvelle révolution naît, la révolution humaine, celle des anciens paramètres, d'une éducation bannie erronée. Chacun prend conscience de son existence unique. Le héros meurt à la fin de l'histoire. Il n'est pas marié et n'a pas d'enfants car il a pensé toute sa vie que ce n'était pas son rôle. Ainsi il devient le père de la nouvelle jeunesse leur laissant en héritage cette petite formule gratuite qui se glisse dans la poche !
Sourire:)

 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)
 
 

11629


Biothune

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Et si la valeur de l'argent n'était plus calculée selon la quantité d'or que possède un pays, mais selon la quantité d'arbre, de fleurs, de végétaux qui poussent sur son territoire ? Le Sahara deviendrait-il une oasis ? Et la forêt amazonienne, arrêterait-elle de diminuer ? Vivrions nous encore dans des cases en béton ? Signerions nous des chèques en bois pourr acheter notre bio-carburant ?
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11610


Et si on essayait l'économie basée sur les ressources ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Idée développée et soutenue par le "Projet Venus", elle n'est que la partie émergée de l'iceberg d'une refonte beaucoup plus profonde du système sociétal d'aujoud'hui...
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

11606


La fin de l'obsolescence programmée

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

D'ici quelques années, les gens en auront marre de racheter sans arrêt les mêmes marchandises, augmentant la pollution pour satisfaire les besoins de profits des entreprises.

Au lieu de cela ils paieront un service dont les coûts seront à la charge du prestataire.

Les ampoules par exemple: elles sont passées d'une durée de 5000h de fonctionnement, puis abaissées progressivement à 1000h de fonctionnement, pour pouvoir nous en vendre plus souvent.

A la place nous paierons un "abonnement Ampoule" et les changements d'ampoules seront à la charge de celui à qui on le paie.

Il aura tout intérêt à reprendre les bonnes vieilles ampoules qui durent, pour maximiser son bénéfice.

Il fera son bénéfice, nous polluerons moins. Objectifs conciliés ?


L'idée ne peut peut-être pas être appliquée systématiquement, mais elle pourrait l'être pour le thèmes sensibles:

Une prestation de service "technologique" qui aurait meilleur compte d'être payé pour du matériel qui n'a pas besoin d'être renouvelé parce que durable.

Une prestation de service "santé" qui aurait meilleur compte d'être payé par des gens pas malade.

Une prestation de service "automobile" qui aurait meilleur compte de changer la pièce manquante plutôt que tout l'essieu.

Etc.

 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

Scénarios 51 à 100 sur 1631


Base de données
des scénarios

Sommaire