EXPLORATEUR DU FUTUR:
MUHADDIB

Nombre de scénarios créés:  11

 

 


Scénarios 1 à 11 sur 11

10247


Quintessence

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Ce 19 janvier 2098, les êtres terrestres: les Biohums (il était devenu commun d'appeler ainsi les habitants actuels de la terre depuis le mariage des prothèses nano-métriques avec les organes de cultures dont étaient composés tout les êtres humains) savaient exactement ce qu'ils avaient à faire et tout semblait aller pour le mieux. Seul un problème commençait à les préoccuper, surtout ceux responsables de la gestion d'énergie. Il était devenu très urgent de développer une source d'énergie puissante pour permettre l'essor des colonies Biohums dans le système solaire.
A la fin des années 2020, la faisabilité de la production d'énergie par la technique de fusion par confinement inertiel avait été démontrée grâce au laser Mégajoule du C. E. A. (Commissariat à l'Energie Atomique Français). Mais le développement industriel du procédé ainsi que sa miniaturisation avait demandé 50 années supplémentaires.
Aujourd'hui, l'ensemble des besoins énergétiques de la planète était honoré par les films solaires à colorants et les micro centrales à fusion inertielle. Donc, tout allait bien pour les habitants de la terre... Chacun à ses activités dans un monde purifié et serein mais, depuis 28 ans, l'humanité connaissait son destin. Elle était seule et devait remplir de vie le reste de l'univers ! Et pour cela, elle ne disposait que de vaisseaux à fusion ou de voiles solaires qui ne lui permettaient que d'aller à la rencontre des autres planètes du système solaire !

Zahra al-Jamil, fille du célèbre physicien Hadi al-Jamil, arriva toute essoufflée au grand dôme du laboratoire d'énergie compactée du secteur des ressources énergétiques. Elle possédait pourtant depuis sa naissance des biopuces implantées qui lui avaient envoyé des avertissements répétés mais elle avait décidé de ne pas en tenir compte...
En faisant quelques rangements, elle était tombée sur un holodisque faisant partie des objets légués par son géniteur qui avait décidé de partir il y avait déjà 6 mois, intitulé:

« Quintessence et dimensions repliées »

Cela faisait déjà 2 ans qu'elle travaillait sur une technique nouvelle dont le but était d'extraire de l'énergie des dimensions repliées, composant l'univers, au delà de nos 4 dimensions bien connues. En effet, l'existence de telles dimensions (6 en tout) avait été mise en évidence au L. H. C. dans les années 2020 et les physiciens s'étaient consacrés, depuis cette époque, à tenter d'y pénétrer, sans succès !
Zahra al-Jamil lut un article d'une physicienne de ces années-là qui avançait l'idée que cet espace à 6 dimensions repliées pouvait fort bien être étendu au point de mesurer près d'un millimètre.
En plus, l'arrêt de l'Astéroïde en 2029 par l'expérience de son père avait prouvé l'utilité de manipuler ces dimensions.
L'holodisque de son père comportait un article intitulé:

« Etude sur la possibilité de voyager plus vite que la lumière, sans violer la relativité einsteinienne »

Y était décrite la possibilité de voyager plus vite que la lumière (jusqu'à théoriquement 10 puissance 32 c, c étant la vitesse de la lumière17). Pour cela, il suffisait d'augmenter la quintessence à l'avant du vaisseau et de la diminuer à l'arrière. Ainsi, le vaisseau ne bougeait pas dans son référentiel mais c'était l'espace lui-même qui se déplaçait et cela, à une vitesse dépendant de la différence d'énergie.
Or, elle savait depuis toujours que l'énergie de quintessence était inversement proportionnelle à l'extension spatial de l'espace compacté et arriva à la conclusion suivante:

Plus de quintessence = rétrécissement de l'espace compacté = dilatation de l'espace
moins de quintessence = dilatation de l'espace compacté = rétrécissement de l'espace
Cela lui parut très intéressant mais un autre article attira son attention. Il s'intitulait:

« Boson de Higgs et voyage luminique »

L'article expliquait que la théorie classique ne permettait pas d'atteindre la vitesse de la lumière car à cette vitesse, tout corps avait une masse infinie donc ne pouvait plus se déplacer !
Seuls les photons transporteurs de la lumière, de masse nulle, se déplaçaient à cette vitesse dans le vide.
Alors, une équipe, suivant les recommandations de son père, spécialisée dans les champs quantiques s'était attelée à la tâche et avait étudié la possibilité de manipuler la valeur du champ de higgs d'un vaisseau spatial.
Le procédé reposait sur la maîtrise de l'énergie du champ de higgs global du système par un champ pseudo magnétique qui rendait le champ de higgs hyperfluide, c'est à dire, n'offrant plus aucune résistance à l'écoulement. Ainsi traité, le système voyait sa masse s'annuler et pouvait donc être accéléré à la vitesse de la lumière.
Evidemment, il y avait de nombreuses autres applications que le voyage spatial car, sans masse, les robots pouvaient se déplacer extrêmement vite sur terre, déplacer des charges de masse très élevée ou à l'inverse, (en augmentant le champ) ancrer fortement tout système.

Si cette histoire vous intrigue, rendez-vous ici
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

9621


Expansion

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Ce jour de mai 2860, le consortium des transports s'apprètent a réaliser l'expérience la plus controversée, depuis la mise en évidence en 2011 de l'existence du fameux boson de higgs, responsable de la masse des particules de tout l'univers. Cette découverte avait permis alors de renforcer le modèle standard de la physique et de préciser les modèles de supercordes.
Mais, aujourd'hui, il s'agissait d'utiliser cette découverte à des fins technologiques au service du monde des cyborgs et leurs permettent enfin le déplacement luminique.
En effet, la théorie classique ne permettait pas d'atteindre la vitesse de la lumière car, à cette vitesse, tout corps avait une masse infinie donc, ne pouvait plus se déplacer !
Seuls les photons, transporteurs de la lumière, de masse nulle, se déplaçaient à cette vitesse.
Alors, un groupe de cyborgs spécialisés dans les champs quantiques s'était attelé à la tâche et, cet après-midi, le premier test grandeur nature de manipulation de la valeur du champ de higgs allait être tenté.
Le procédé reposait sur la maîtrise de l'énergie du champ de higgs global d'un système par un champ pseudo magnétique qui rendait le champ de higgs hyperfluide, c'est à dire, n'offrant plus aucune résistance à l'écoulement. Ainsi traité, le système voyait sa masse s'annuler et pouvait donc être accéléré à la vitesse de la lumière.
Evidemment, il y avait de nombreuses autres applications que le voyage spatial car, sans masse, le cyborg pouvait se déplacer extrêmement vite sur terre, déplacer des charges de masse très élevée ou, à l'inverse (en augmentant le champ) ancrer fortement tout système. d'ailleurs, un essai d'arrêt d'astéroïde géocroiseur était programmé à la fin du mois.
On allait enfin pouvoir atteindre un autre système planétaire, situé quand même à 3, 5 années lumière du soleil. Pour les cyborgs, cela représentait quasiment une sphère d'exploration de 300 années lumière. Cela n'était déjà pas si mal mais, ils en voulaient toujours plus et dorénavant, des recherches sur la création et le maintient de trous de verre étaient en cours...
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

9614


Le 3ème OEIL

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

En cette première moitié du 21ème siècle, une grande invention révolutionna le traitement des souffrances des hommes, souffrances attachées à la répétition d'actes et d'évènements du passé.
L'appareil holographique rétrogénérationnel (A. H. R.).

Depuis le 19ème siècle, de célèbres psychanalystes avaient compris le principe de répétitions des actes, aux conséquences douloureuses, au sein d'une même famille. D'où une souffrance qui conduisait l'homme à consulter pour une thérapie analytique dont il espérait un soulagement.
Il s'agissait de remonter dans son passé et celui de ses parents pour comprendre l'objet de sa souffrance ou le pourquoi d'un schéma récurrent de génération en génération, jusqu'à lui.

Or, seul celui qui connaissait l'histoire de ses ascendants pouvait comprendre l'origine des évènements présents, ainsi prendre conscience des répétitions et briser la chaine des évènements.

En effet, il faut que toutes les conditions soient réunies pour que l'acte puisse se faire...
Retirons une seule de ces conditions et l'action ne se fait pas dans l'arbre des possibles.

C'est, comme pour reprendre l'idée d'un célèbre écrivain des années 2000, la charge des expériences du passé définit les branches de l'arbre des possibles pour les générations à venir.
Comme tout chemin tracé, il est difficile d'en sortir, à moins de dépenser une certaine quantité d'énergie...
Cela semble fonctionner comme une banque, chaque lignée ayant un compte commun.

Exemple: - Il pleut, une femme traverse la route, l'automobiliste boit, la femme sera renversée et
blessée.

- Il ne pleut pas, une femme traverse la route, l'automobiliste boit. La femme ne sera pas renversée. (la voiture n'a pas dérapé sur la chaussée glissante).

- Il pleut, une femme traverse la route, l'automobiliste ne boit pas. La femme ne sera pas renversée. (l'automobiliste a bien freiné à temps).

- Il pleut, la femme ne traverse pas, l'automobiliste boit. La femme ne sera pas renversée (l'automobiliste n'a pas a freiner).
...
Voilà, il ne reste plus qu'à passer une petite heure au tomodensitomètre mémoriel de notre mémoire génétique pour constituer la banque du passé.
De toute évidence, l'hologramme rétrogénérationnel ne nous permet pas de modifier le passé, le présent en serait modifié, mais bien d'intervenir dans le présent.
Ce que nous voulons c'est seulement modifier l'affect des hommes et leur éviter de souffrir grâce à une prise de conscience des risques de comportements répétitifs.

L' A. H. R. nous le permet, il analyse les événements du futur immédiat de chacun et évalue les risques de répétitions. l'A. H. R. projette alors l'hologramme de la situation déjà vécue, au sujet, lui permettant d'éviter la répétition.
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

9606


Epuration

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Le 24 Février 2111, le conseil planétaire pouvait être fier de ses décisions: La situation planétaire était stabilisée et tous les efforts accomplis depuis la grande révélation (l'humanité était seule dans l'univers !) et la prise de conscience qui avait suivi commençaient à porter leurs fruits.
Cependant, ses membres éprouvaient de plus en plus de mal à gérer les toujours plus nombreuses demandes et propositions d'idées, émanant de l'ensemble des habitants de la planète.
En effet, comment trier ces informations, ces requètes ? Comment leur affecter des priorités, bref: les traiter avec un maximum d'efficacité...
Oh, bien sûr, l'humanité disposait depuis plus d'un siècle d'outils informatiques performant pour répertorier, organiser et planifier des ensembles de données mais, leur nombre avait atteint de telles proportions ses dernières années que la tâche semblait hors de portée et, l'on prenait petit à petit l'habitude de parer au plus pressé...
C'est alors que Paul-k251-y542-f214 se demanda comment il pourrait diminuer de manière importante la quantité de données et de problèmes à traiter et ce fut en faisant une partie d'échecs contre le computeur central qu'il lui vint l'idée suivante:
Il faudrait pouvoir, comme le fait un computeur, éliminer les problèmes et les questions déjà traitées ou tout le moins, savoir que tel problème a déjà été traité avec telle solution. Il ne faudrait accepter que les idées nouvelles et les questions jamais abordées. Quant à leur priorité, il lui semblait qu'un des meilleurs critères de classement était l'indice de pérennité écologique, déjà utilisé dans des domaines plus triviaux de la gestion des systèmes.
Il était donné par une équation complexe de tous les domaines intervenants dans l'évolution d'un système, pondérés par un nombre donnant une estimation de sa durée de vie en parfaite adéquation avec la sphère des biophases; l'indice PPDCE. Bref, on pouvait avoir confiance en lui !
Nanti de cette banque, il suffirait de calculer l'indice pour accepter ou rejeter toute pseudo idée nouvelle soumise au conseil. Alors, s'afficherait sur l'écran, pour chaque question posée, la mention:
Requète Acceptée
ou
Requète Rejettée (No 56385)

 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

9601


Mondoformation

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

En ce matin du 11 juin 3025, un groupe de cyborgs spécialisés entra dans le dôme de gigavision et pris place dans les alcôves semi sphériques de la salle. Face et tout autour d'eux, la surface de la planète XOR2560 défilait dans toute sa réalité: un monde métallique, froid et gris !
Evidemment, depuis l'époque du grand transfert des âmes biologiques vers les cyborg, tous les environnements pouvaient convenir (sauf les plus extrêmes) à l'établissement de nouvelles colonies mais, c'était oublier un peu vite les spécificités des biohums et la richesse de leurs sens, notamment l'ouie, l'odorat, la vision des couleurs. Certes, tous ces sens avaient été implémentés dans les cerveaux cybernétiques dès le départ mais les exigences des futurs colonies ne faisaient que croîtrent : elles voulaient que leur planète d'accueil soit « leur paradis ». Seulement voilà, la capacité des machines cybernétiques de l'époque étaient bien incapables de manipuler de telles quantités de données...
Heureusement, un cyborg du consortium des planètes, Christian-xref65234-jevr74236, se souvenait dans sa mémoire holographique des études faites dans les années 2000 sur une population d'humains qui avaient des propriétés étonnantes d'analyse des problèmes par toutes les aires de leur cerveau: calculer par association de couleurs, peindre par composition sonore, composer des oeuvres musicales par association de couleurs, créer des architectures par symphonie des sons et des couleurs. Au delà de la richesse et de la beauté de ses oeuvres, il était un facteur encore plus étonnant qui était le nombre de variables que pouvaient traiter ces humains simultanément.
On les appelaient à cette époque des Autistes Asperger.
Christian se dit alors que quelque soit le nombre de ces humains, ils avaient été transférés comme les autres et, sans qu'on le sache, un certain nombre de cyborgs avait hérité de ces facultés; il fallait qu'il les retrouve ! Mais comment ? Il se souvenait que les plus talentueux d'entre eux avaient des prédispositions gigantesques dans la manipulation des nombres, qu'ils vivaient repliés sur eux-mêmes, qu'ils ne pouvaient pas conduire ou prendre les transports en commun et que la simple évocation d'un appel téléphonique les plongeaient dans une panique extrême. Ils n'étaient bien que dans la nature, parmi les fleurs, le vent et les animaux.
Alors, évidemment, ces troubles avaient du s'estomper car la vie de cyborg était très différente de celle des humains de cette époque. Et la puce de communication personnelle présentait toutes les garanties de confidentialité.
Christian eut alors une idée: Créer un questionnaire planétaire de pure distraction...
et il se mit tout de suite à rédiger ses questions.
1. Je préfère tout faire continuellement de la même manière.
2. Quand j'essaye d'imaginer quelque chose, il est très facile de
m'en représenter une image mentalement.
3. Je suis fréquemment tellement absorbé par une chose que je
perds tout le reste de vue.
4. Mon attention est souvent attirée par des bruits discrets que
les autres ne remarquent pas.
5. Quand je lis une histoire, je peux facilement imaginer à quoi
les personnages pourraient ressembler.
6. Je suis fasciné par les dates.
7. Au sein d'un groupe, je peux facilement suivre les
conversations de plusieurs personnes à la fois.
8. J'ai tendance à remarquer certains détails que les autres ne
voient pas.
9. Je trouve facile d'inventer des histoires.
10. J'ai tendance à avoir des centres d'intérêt très importants.
Je me tracasse lorsque je ne peux m'y consacrer.
11. Je suis fasciné par les chiffres.
12. Je remarque sans cesse des schémas réguliers dans les choses
qui m'entourent.
13. Je trouve qu'il est facile de «lire entre les lignes» lorsque
quelqu'un me parle.
14. Je me concentre habituellement plus sur les petits détails que sur l'ensemble d'une image.
15. Je trouve qu'il est très difficile de faire plus d'une chose à la
fois.
16. Je fais toujours les choses de manière mûrement réfléchie.
17. Je trouve qu'il est facile de décoder ce que les autres
pensent ou ressentent juste en regardant leur visage.
18. J'aime planifier avec soin toute activité à laquelle je
participe.
19. Je peux réciter les 22000 premières décimales du nombre pi en moins de 2 heures.

Christian décida que chaque question devait être notée de 1 à 100. Il espérait ainsi détecter suffisamment de candidats obtenant des scores au-delà de 90.
Il appuya sur le lance-signal et toutes les puces de contrôle projetèrent le nouveau jeux-questionnaire en face de chaque cyborg de la planête.
30 secondes s'écoulèrent et le résultat s'afficha:
125
Ce fut pour Christian une explosion de joie ! Il avait enfin sa futur équipe de « mondoformeurs » et il savait déjà comment l'utiliser:
-réunir les cyborgs dans un dôme et leur projeter l'image du monde à transformer puis celle du monde désiré par les futurs colons.
-Alors, les laisser énoncer la séquence des bio-formes, leurs durées, leurs composition, leurs champs physico-chimiques.
-Le programme serait alors transféré aux machines chargées de la phase opérationnelle...
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

9596


Seules !

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Evidemment, depuis les années 1970, l'homme n'avait cessé d'envoyer des messages dans l'espace à destination d'éventuels civilisations extraterrestres mais, il n'avait jamais reçu la moindre réponse.
Alors, il avait développé des instruments d'exploration de notre galaxie toujours plus précis: les derniers interféromètres optiques en orbite étaient si précis qu'ils auraient pu voir une construction sur une planète lointaine et détecter toutes les molécules des cycles de vie biologiques.
Certes, ces appareils avaient permis de découvrir et de préciser d'autres formes de vie mais, les hommes n'avaient jamais trouvé de système planétaire réunissant tous les critères qui auraient permis l'éclosion et l'évolution de la vie que nous connaissions sur notre bonne vieille terre.
Et, en ce début d'année 2090, l'humanité se sentait bien seule devant l'ampleur des problèmes à résoudre face aux désordres du climat, conséquences de son activité depuis les débuts de l'ère industrielle.
En ce matin du 2 février 2090, les membres du conseil de gouvernement planétaire avaient de graves décisions à prendre pour tenter de sauver l'humanité et, au delà des aspects pratiques qu'ils devaient annoncer aux populations, ils avaient conclus qu'il était grand temps, pour avoir une chance de réussite, de placer l'humanité face à sa responsabilité dans l'avenir du monde et qu'il faudrait avant la fin de la journée déclarer le simple fait inéluctable suivant:
La terre était la seule planète de tout l'univers à disposer de l'ensemble des facteurs nécessaires aux développement d'une espèce vivante intelligente et qu'il fallait maintenant accepter l'évidence que nous étions seuls et responsables des conséquences de nos actes !
Le matin du 3, l'ensemble des canaux de communication de la planète étaient saturés et l'on annonçait déjà des scènes de suicides collectifs ainsi que d'autres drames plus isolés:
des humains se retranchaient chez eux tels des forcenés.
Des membres de sectes se regroupaient et priaient (on déplorait même des suicides collectifs...)
d'autres se jetaient depuis les plus hautes tours, sans échappatoires.
D'autres se tenaient prostrés dans les halls d'immeuble, dans les parcs, dans les centres commerciaux.
Et puis, après quelques semaines de désespoir, aidés par les messages de soutient et de visions positives de l'avenir, diffusés par tous les canaux, les êtres humains prirent conscience de leur nouvelle responsabilité: sauver le monde à tout prix, sans plus une seconde à perdre !
Nous ne remercierons jamais assez les membres du conseil d'avoir compris que seule l'énoncé de la grande vérité pourrais sauver le monde de ses errances.
La simple vérité est plus forte que tous les mensonges !
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

9594


Cyborg

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Tout a commencé il y a déjà bien longtemps dans les années 2000. Au début, il ne s'agissait que de remplacer un membre sectionné ou de corriger une déficience visuelle ou auditive, de remplacer un coeur défaillant... Presque simultanément, la biogénique a permis de relancer la croissance des fonctions détruites (membres, coeur, moelle épinière, neurones, etc...) ainsi que le développement de nouvelles fonctions notamment, en vision, audition, résistance aux maladies et capacités mentales.
En parallèle, La croissance en matière de matériaux compatibles et la miniaturisation en intelligence artificielle ont permis de développer des machines dénommées robots toujours plus puissantes dans l'accompagnement des hommes dans l'ensemble des taches de la vie quotidienne.
Ainsi, en ce début d'année 2150, deux types distincts d'intelligences peuplent et gèrent la planète:

Les Biohums
Les Robots

Tous allait bien dans le meilleur des mondes mais, les biohums étaient de plus en plus envieux de leurs partenaires les robots car seuls ceux-ci, de part leur nature non biologique, avaient accès aux voyages longs et périlleux dans le système solaire à la découverte des autres planètes. A une époque, l'humanité avait bien envisagé des voyages d'humains en utilisant la cryogénie mais, le taux de survie des astronautes ainsi traités s'étant avéré catastrophique, le procédé fut abandonné !
La tension entre les deux communautés se fit de plus en plus sentir jusqu'à ce jour béni du 12 mars 2178 qui vit l'entrée dans l'histoire de la mise au point du procédé Transame.
Ce tout nouveau procédé avait la prétention de transférer l'intégralité des informations représentant un Biohum enfin, l'hologramme de ces informations, dans une structure hologaphique contenue dans un computeur quantique à structure positronique.
Cela a peut-être pour vous l'air de rien mais, pour la première fois, la science pouvait séparer le contenu (le psychisme) du contenant (le corps) et cela permettait d'entrevoir une toute autre évolution des Biohums...
Ainsi, le premier transfert Biohum dans Robot fut réalisé, avec succès, le 7 juillet 2183 par l'équipe du professeur Migevant.
Imaginez ce que cet événement représentait...

- Une durée de vie illimitée
- Plus aucune nourriture à ingurgiter
- Plus de soucis de reproduction
- Plus de fatigue
- Plus de maladie
- Plus (où beaucoup moins) de contraintes d'environnement
- Un accès natif et permanent aux banques de données mondiales
- Une gestion parfaite de la reproduction
etc... (la liste est trop longue...)

Dès que la nouvelle fut envoyée dans l'intercom, les demandes de transfert affluèrent au centre de réquisition; chacun allait enfin pouvoir voyager en vaisseau spatial !
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)
 
 

9592


J'ai révé d'un monde...

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Plus de parents, plus de professeurs, plus de démocraties, plus de guerres, plus de centrales d'énergie, plus de politiciens, plus de flou dans l'avenir, plus de besoin de nourriture, plus de peine, plus d'amour... Ok ! Très bien, mais que reste t' il ?

En ce matin du 12 mai 2940, l'humanité doit statuer sur l'expérience en cours de finalisation concernant l'ouverture d'un trou de ver qui permettrait d'aller explorer bien plus aisément les autres galaxies ainsi que la nôtre d'ailleurs car, il faut bien se rendre à l'évidence, nos connaissances actuelles ne proviennent que des instruments envoyés dans tout le système solaire. Durant un temps, fut émise l'idée de lancer des voyages extrêmement longs en utilisant la cryogénie mais le conseil de cette époque a rejeté la proposition car elle possédait trop d'inconnues...

Evidemment, depuis cette époque, les moyens du conseil se sont considérablement accrus, surtout depuis l'apport du processeur d'évolution et son estimation des risques.
De plus, les décisions sont bien plus aisées à prendre aujourd'hui car chaque être humain cyborg possède, dés la conception, les mêmes connaissances que ses frères. Il ne diffère que par la spécialité que ses parents ont choisi pour lui lors de sa commande. (musicien, historien, philosophe, spationaute, concepteur cyborg...). Ainsi, chaque décision est prise à l'unanimité.
Il faut dire que cela est facile, imaginez...

Tout d'abord, il n'y a pas à proprement parler de conseil car le vote est réalisé par l'ensemble des humains en même temps, quel que soit ses activités du moment. En effet, chaque habitant de la terre possède sur lui une puce projecteur de sphère des décisions.

L'ensemble des questions posées à la communauté sont analysées, triées et misent dans la file d'attente des décisions. Aux instants définis, le système central active l'ensemble des puces de contrôle qui s'allument et projettent en 3D le sujet de la décision à prendre. Ce qui est le plus important, ce sont les 6 chiffres qui sont affichés au centre de l'hologramme. Chacun peut y lire:

Energie: 5 MgJ sur 800000
Risque de pollution: 5 %
Risque de destruction dans les 60 secondes: 13 %
Risque de destruction dans les 60 minutes: 13 %
Risque de destruction dans les 48 heures: 13 %
Risque de non réintégration: 5 %

Puis, 2 boutons; un vert (si accord) un rouge (si rejet).
Alors, vous vous demandez certainement quel est le processus qui permet de fournir ces chiffres...

Eh bien cela fait déjà bien longtemps que l'arbre des décisions du célèbre fondateur des années 2000 Bernard Werber a été placé au coeur de la logique de décision du processeur central qui permet, ainsi d'évaluer chaque futur prise de décision quand à ses conséquences pour le futur immédiat.

C'est ainsi, que pour chaque sujet, le processeur envoie ses conclusions et facilite les prises de décisions.
Mais qu'advient t' il d'un rejet ?
Eh bien, le temps n'étant plus une donnée critique de l'évolution, la question est automatiquement recyclée en fin de file d'attente et, un jour peut-être...
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

9589


Reproduction

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

En ce matin du 24 mai 2062, Mathilde Veng-See est envahie d'un nombre infini de questions et de sentiments car elle s'apprête en ce jour à réaliser pour la première fois dans l'histoire de l'humanité une fécondation humaine totalement artificielle, de la conception à la naissance; un être humain, juste désiré par ses géniteurs biologiques et entièrement réalisé par une matrice artificielle. En cet instant, elle prend conscience que plus rien ne sera comme avant et qu'enfin l'humanité va pouvoir maitriser sa reproduction tant en nombres qu'en qualité grâce à la sélection génétique des gamètes.

Elle imagine déjà que demain, on commandera un enfant en quelques clics sur le réseau mondial, dont on aura choisi les prédispositions selon ses choix et les besoins de l'humanité.
Mais, d'ici là, il faut que cette première fois se passe bien et il lui reste à préparer une foule de détails avant de lancer la séquence automatique du processus.

Les jours précédents ont consisté à sélectionner les gamètes mâles et femelles les plus sûrs en fonction des résultats des bilans génétiques, afin d'exclure toute maladie et dysfonctions importants.

Puis, les gamètes ont été fécondés in vitro et l'oeuf placé dans un premier milieu nutritif permettant les premières divisions. A ce stade, l'opération, réalisée depuis 80 ans, ne présente aucun problème.

D'ailleurs, l'ensemble des opérations est effectué par l'automate de conception, sans intervention humaine.

C'est maintenant, que Mathilde doit déclencher la séquence de transfert du futur foetus dans la matrice de culture et elle ne peut s'empécher de la regarder avec un sentiment maternel; après tout, elle va donner la vie comme moi.

Elle regarde le tableau de contrôle 3d des paramêtres de la matrice dont les couleurs douces dans les tons verts lui indiquent que tout est ok.

Cela fait maintenant 50 ans qu'elle à lancé ce projet fou, d'abord avec de très maigres moyens puis, avec l'accroissement des problèmes démographiques et la nécessité de plus en plus pressantes de maitriser la croissance mondiale, les gouvernements ont investi de plus en plus dans les recherches de son institut, conduisant son équipes jusqu'à aujourd'hui.

La matrice ! Une sphère de 60 centimètres de diamètre, translucide, baignée dans une faible lueur changeante qui diffuse de douces musiques. La paroi est constituée d'un réseau de bioplastes chargés d'amener tous les fluides nécessaires à la bonne croissance du foetus (sang, minéraux, protides, lipides, sucres, hormones, peptides et autres messagers de croissance). Elle est également équipée d'une membrane qui détecte les substances rejetées par la croissance et les filtres vers le processeur biologique de recyclage des nutriments. Bien sûr, la température est maintenue constante à 37 degrés celsius et le tout baigne dans un liquide dont la composition est très proche du placenta humain et qui possède son propre système de recyclage.

Aller, rien ne presse mais Mathilde ne peut plus attendre et enfonce le bouton de déclenchement de la séquence de transfert du futur foetus dans la matrice: Dans 6 mois, monsieur et madame Fetherli viendront chercher le bébé qu'ils auront commandé...

En ce beau jour de l'année 2423, Le bureau consultatif planétaire de la croissance s'apprête à utiliser le réseau des décisions pour programmer la future campagne de renouvellement de la population des pianistes classiques. En effet, la précédente campagne ayant eu lieu le 21 juin 2204, la population de ces musiciens arrivent à expiration et il convient de la renouveler, pour le bien de tous.

La pièce sphérique dans laquelle se trouve les membres du bureau s'illumine et sur le plafond en forme de géode se dessine un réseau de liens reliés par les noeuds constitués de géniteurs potentiels, sélectionnés dans la banque universelle des gamètes. Les sages discutent alors pour déterminer le nombre exacte nécessaire et commence la sélection. Pour chaque couple de gamètes sélectionné, une requête d'activation est envoyée aux géniteurs concernés pour obtenir leur accord. Chaque futur oeuf est ainsi activé ou relaxé.

La séance a duré 30 minutes et l'ordre de lancement de la chaîne des matrices est donné.
Les membres du bureau sortent sereins: l'année 2423 sera une bonne cuvée...
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

9586


Recyclage

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Nous sommes le Jeudi 28 Avril 2052, il est 10 heures et la journée promet d'être douce et ensoleillée.
Paul_gen-e218-z965-r326 à pris la décision, depuis plusieurs jours déja, que ce jour serait son dernier passé sur terre et qu'il enclencherait la séquence finale...
Après tout, cela faisait 215 années qu'il offrait ses compétences à la communauté de cette planète et il ressentait maintenant un besoin pressant de rejoindre ses disparus.
Il se rendit dans son Comvitorium et s'installa confortablement dans le fauteuil anti-G.
Face à lui, il fixa son regard et le plaslucid de commande s'afficha. Quelques mouvements des yeux lui permirent de régler les paramêtres du programme qu'il avait choisi:
- Thème: Univers
- Musique: Klaus Schulze - Vanity of Sounds
- Instrument: Multi-interferomètre-gamma_lagrange-1
- Durée: 90 minutes
- Déconnexion vitale: Buster temporix inhib
- Annonce: mon_groupe-1
- Recyclage: Premier stade unicellulaire disponible
- Fermeture crédits autorisée (sans transfert)
Alors, se sentant près, il cligna des yeux et le volume de la pièce s'illumina de toutes les couleurs, pendant qu'une douce musique multidim remplissait l'espace de ses volutes mystiques. Soudain, le système visuel 3D s'enclencha et ce fut comme une pénétration à la vitesse de la lumière parmis les phénomènes les plus puissant de l'univers. Les étoiles naissaient et explosaient, les galaxies se condensaient puis se mélangeaient, formant des structures de plus en plus étendues tel un gigantesque réseau de neurones qui s'illuminait de tout ses feux: Les lumières de la vie, en ce jour où Paul choisisait de mourrir.
Mais, il n'avait nul tristesse car il savait ce qui l'attendait de l'autre côté et, il avait pris toutes ses dispositions pour que son dernier jour soit un dernier don à sa planête.
Alors, une minuscule ogive fut tirée par le control, Paul ne la sentie même pas pénétrer son bras, pas plus que l'engourdissement qui s'ensuivi car, il voyageait déja dans les étoiles...
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

9582


La Chrysalide

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Le tubule fixa la molécule de sucre et la transporta dans la centrale à A. T. P., afin de produire l'énergie nécessaire à la contraction de la fibre, ainsi, était née l'action. L'ensemble des structures du monde répondent à cette nécessité de transformer une énergie en action. Oui, mais quelle action ? et dans quel but ?
Car le sujet n'est pas tant de savoir comment nous faisons mais, ce que nous faisons !
L'ensemble des structure de (des) l'univers et leurs dynamique me font penser à une Chrysalide dont la fonction est de transformer la chenille en papillon. Oui mais qui est la chenille et quel sera le papillon ?
Bien sûr, nous connaissons la chenille, notre mère qui sait tout, puisque chacun de nos électrons est issue de sa structure et a 13, 7 milliards d'années mais, ne dit-on pas que pour inventer du neuf, il faut faire le vide et donc, oublier... Or, il s'agit bien de cela.
Que voyons nous ?
Une multiplication d'entités, chacune porteuse d'une partie de la conscience du tout, dont le but est de se multiplier et de remplir l'univers entier.
Au départ biologiques, ces entités ne cesserons d'augmenter leur capacité et leur longévité en devenant cyborg (mariage du biologique et des nano technologies). Chaque organisme sera dieu, ainsi multiplié à l'infini. Alors, la conscience se mettra en mouvement.
 

 


| Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)
 
 

Scénarios 1 à 11 sur 11


Base de données
des scénarios

Sommaire