Sélection catégorie

 

Sélection thème

 

Tri

 

 

Sélection statut

 

Recherche par mot clé

 

  Affichage

 

 

 

intégral    liste


EXOGÈNE (événements extérieurs à la Terre)

Scénarios 1 à 50 sur 132

11996


Le souffle noir ou le grand bouleversement !

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

La terre 2066 !

Plusieurs astéroïdes et déchets spatiaux se sont déjà écrasés violemment sur différentes zones du globe, les changements climatiques se font de plus en plus dévastateurs, les cancers et dérèglements hormonaux des êtres vivants atteignent des sommets!

Des régions entières sont rongées par des pandémies qui se propagent sur toute la surface du globe!

La tectonique des plaques s'affole et les tremblement de terre ne font qu'aggraver les choses et augmenter la triste hécatombe ! ! !...

Des scientifiques politiciens et chercheurs s'affairent tant bien que mal à essayer d'enrayer le triste processus de destruction massive dont malheureusement l'homme est en partie responsable ! !

Plus de 7 000 000 000 d'individus ! Et des espèces d'animaux rayés de la liste des êtres vivants sur cette si belle planète!

Les centrales nucléaires brûlent et propagent leur radioactivité en gigantesques flux telles des aurores boréales planantes et gagnant par vagues rabattues de grandes étendues alors intactes! ! !

Mais... Que faire? ? ?.

Un scénario ! Un seul scénario catastrophe pourrait endiguer celui_ci! Ne dit on pas!.: Soignons le mal par le mal! !

Une saignée ! La terre à besoin d'une veritable et purificatrice saignée! !

l'homme doit s'éteindre pour renaître et évoluer telle une mue de lui même !

Le phénix ! ? ! ? 😉

De 7 milliards d'individus sur la planète bleue nous devrons passer à 2 milliards ! ! !...

Après toutes ces catastrophes plus ou moins naturelles la catharsis aura lieu!

C'est d'une absolue cruauté! Mais est ce que cette cruauté ne sera pas salvatrice pour ceux qui resteront et qui réfléchiront à deux fois avant de l'abîmer telle que nous l'avons fait ! ! !


Les vents solaires ne cesseront d'accroître !

La planète sera presque aussi invivable que sur Vénus! !

Et tout à coup alors que La terre Gaïa se meurt ! !

Venu comme le messie... "Le souffle noir! "

Bien suffisamment important pour devier la révolution de la planète mais pas assez pour la détruire! Celui ci viendra finaliser le grand bouleversement!

Ce qu'on appellerai le souffle noir ne serait rien d'autre qu'un lointain trou noir exerçant sa force gravitationnelle à l'approche de notre système solaire!

La terre serait donc dévié de sa trajectoire et elle s'éloigneraient du soleil pour se refroidir légèrement et reprendre petit à petit un cycle à peu près normal ainsi que tous ceux qui l'habiterait!...



M d V_B



 

 

Créé par Martikus1976 le 29/07/2016 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11980


Bétaillière à idée

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Et si les humains n'étaient pas arrivés sur terre par une météorite et l'évolution engendrée d'elle même, mais par des extra-terrestres... ?
Ils sont assez proches de nous biologiquement, mais tellement plus anciens! Ils ont une constance politique et idéologique qui leur permet de faire des projets sur un temps long, qui nous dépasse. Notamment grâce à leur durée de vie très longue, et grâce à une religion d'état mondiale, très stable, qui à donné une direction et un sens à leur empire à l'échelle des millénaires.
Cela ne les rends pas plus intelligents, pourtant ils cherchent en permanence à améliorer leurs technologies, leur sagesse aussi.
Cette race, extra-terrestre, à créé les humains "à son image". Par la manipulation génétique ils nous ont créé en éprouvette. Ils nous on fait plus petits, plus agressifs et individuels, à la durée de vie plus courte, mais tout aussi intelligents. Ces caractéristiques d'espèce ont permis un développement rapide de nos technologies, grâce au formidables nombre de cerveaux qui ont travaillé au fil des siècles, et grâce à tant de guerres pour motiver les recherches.
Aujourd'hui nos créateurs hésitent.
Nous avons put découvrir pour eux la physique quantique, les mathématiques, l'énergie nucléaire. N'est il pas temps de venir récolter les technologies produite par cette espèce, et de mettre fin à l'expérience? Avant que ces petits humains belliqueux ne s'auto-détruisent définitivement, et détruisent cette planète avec eux?
Ils nous remplaceront peut être par une espèce plus calme, moins individualiste, afin de revenir récolter de nouveau concepts de sagesse, dans quelques millions d'années...
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par guigui le 22/05/2016 en réponse au scénario 7989 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11660


Le piège

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Le premier plan des visiteurs était tombé à l'eau. Néanmoins, ils ne désespéraient de pouvoir bien accomplir leur oeuvre. Ils étaient, en fait, particulièrement tendus, vu qu'ils avaient plutôt l'habitude de prendre les sociétés extérieures par surprise. Ils adoptèrent alors une autre stratégie, aller tout d'abord dans le sens des humains, se montrer au grand jour pour qu'ils baissent la garde. Ils avaient accepté de nouer le contact avec la communauté scientifique en expliquant leur discrétion première par une timidité séculaire. Ils les avaient baratiné en disant qu'ils ne voulaient que la paix et faire profiter les hommes de leur technologie supérieure. Mais les bipèdes ne s'étaient pas laissés berner, leurs télescopes leur ayant révélé la vraie nature de la présence alien dans le système solaire. Il n'était plus nécessaire de leur mentir. Il pouvait même s'avérer intéressant de collaborer avec certains. Pour cela, ils dirent vouloir rester, en permanence, en contact avec les scientifiques. Avec beaucoup de minutie, ils sélectionnèrent un candidat pour leur dessein.

Brigitte Collins travaillait depuis 20 ans pour le département de recherche américain. Le problème: elle était profondément dérangée: elle croyait, en fait, à la théorie du complot généralisé orchestré par les extraterrestres en vue de promouvoir la consommation de masse de produits aliens. Depuis des années elle cherchait à entrer en contact avec ceux qu'elle croyait être les vrais dirigeants du monde, pour leur monter l'étendu de son amour et de sa soumission envers eux. Elle avait réussi à nouer un contact en solitaire avec les visiteurs qui avaient eu des paroles rassurantes pour elle, la confortant dans sa vision spéciale du monde. Un jour ils lui demandèrent d'exécuter quelque chose de particulier en vue de tester sa foi. Elle accepta sans hésiter face aux perspectives que les visiteurs lui offraient.

Ayant été très impliqué dans la prise de contact avec les aliens, elle avait pu se retrouver seule avec le transmetteur qui devait servir lors de la réunion du G20. Elle devait y incorporer une bombe miniature concoctée par les extraterrestres et indétectable pour les machines de sécurité humaines. Pourtant, au moment fatidique, elle hésita. Qu'allait-il se passer après? Les visiteurs fabriquaient des armes dans la ceinture d'astéroïdes et, toujours dans son délire, elle s'imagina qu'elle avait été trompé. Peut-être qu'elle ne collaborait pas avec la bonne race d’ extraterrestres. La concurrence économique existait aussi à travers l'univers. Elle se posa longuement la question…

Flash spécial: "une bombe de très grande intensité vient d'exploser à la réunion du G20. Pour le moment nous n'avons pas plus d'information mais ça pourrait être relié au secret qu'entretenait le groupe de dirigeants"

Tous avaient été tué. Tout le monde s'accusa de négligence ce qui eut pour effet d’ entraîner de nombreux conflits internes pour le pouvoir. L'unité des humains éclata, chaque nouveau dirigeant voulant s'occuper de la question des visiteurs tout seul en vue de se faire un nom dans l'histoire. Les aliens purent mener leurs attaques à leurs aises en ne rencontrant qu'une résistance hétéroclite. Avec beaucoup de satisfaction ils parvinrent à réaliser, une fois de plus, leur projet xénocidaire.

Ils laissèrent la nature reprendre ses droits***

Une fin?
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par Sébi le 19/03/2014 en réponse au scénario 11657 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11382


Et si un peuple extra-terrestre pointait sur nous une arme capable de détruire la Terre ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Et si, du jour au lendemain, de gigantesques vaisseaux spatiaux apparaissaient au dessus de notre planète, et s'assemblaient pour former une gigantesque arme de destruction planétaire ?
Un canon immense juste au dessus de nos têtes, d'un diamètre inimaginable, qui absorberait une partie de notre soleil grâce à une technologie qui nous est inconnue, pour la renvoyer sur nous.
On recevrait sur tout nos écrans, une transmission des aliens nous disant que notre planète a été choisie pour le Grand Sacrifice, ou bien que notre espèce est bien trop dangereuse pour pouvoir continuer à évoluer, ou encore que dans le cadre d'une télé-réalité faisant un grand chiffre d'audience par delà les étoiles, la destruction de la Terre serait filmée sous tout les angles possibles par des milliers de caméras.
Que pourrait-faire l'humanité face à ça ?
 

 

Créé par poilu135 le 13/01/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11203


Un nouveau satellite silencieux

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Cela fait bientôt dix ans que cet énorme vaisseau spatial gravite autour de la Terre. Tout a été tenté pour communiquer avec ces extra-terrestre mais rien n'a fonctionné. On leur a envoyé de nombreux messages dans de nombreuses langues par de nombreux moyens... mais l’OVNI reste muet. Des astronautes ont même marché à sa surface sans pouvoir trouver d'entrée, et toute les tentatives d’ouvrir nous-mêmes une entrée ont échoué.

Les idées les plus folles ont été évoqué, parmi lesquelles: Ils étudient nos défenses alors frappons d'abord avant qu'ils ne nous frappent, Ils ont programmé leur réveil un peu trop tard, Ils attendent que l’on donne le bon « mots de passe », Ils attendent des renforts, Ils n’ont pas la même notion du temps que nous, Ils s’en fichent totalement de nous ils sont juste « en panne d’essence », Ils sont tous mort, Ils n’existent pas c’est un complot (des ricain, des russes, du gouvernement mondial, des francs maçons…).

Toujours est-il que tout les pays du monde sont en état de siège, tous réunis afin de chercher des solutions pour communiquer avec les E. T. et de se préparer à toutes éventualités du type « invasion ». Finalement la Terre n’a jamais été autant en paix que depuis un an. C’est incroyable l’effet qu’a eu ce vaisseau sur nos mode de vie. Nous croyant surveillés, jugés, inspectés nous avons eu à cœur de montrer le meilleur de nous même afin de donner la meilleur image possible à nos visiteurs de l’espace (et peu être éviter ainsi de se faire exterminer). Il n’y a plus aucune guerre et nous nous apprêtons a ouvrir totalement les frontières. L’écologie est devenu une priorité: les espèces en voie d’extinction suivent des programmes de repeuplement, de nombreux efforts ont été accomplie pour développer l’agriculture bio et dorénavant tout le monde mange à sa faim, le réchauffement climatique est désormais entièrement compris et maitrisé. La Culture, sous toutes ses formes, n’a jamais été aussi florissante, pour s’en rendre compte il n’y a qu’a écouter la symphonie de l’orchestre mondiale regroupant plus de 10 000 musiciens de tout horizons jouant sur plus de 300 instruments différents !

Finalement, pourvu que ce vaisseau ne cesse de tourner silencieusement autour de la Terre…

 

 

Créé par elgrog le 27/06/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11126


Comment communiquer avec les humains ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

"Voilà, notre mission est terminée. Nous avons tenté l'impossible, mais aucun contact avec les humains n'a été possible.
Le temps qui nous avait été alloué par le conseil expirera dans deux rotations. Je vous remercie pour toute l'énergie dépensée, les idées apportées. Cet échec n'est pas le notre, c'est celui des humains: leurs systèmes sensoriels sont trop rudimentaires pour pouvoir percevoir une forme de vie diamétralement différente de celles auxquelles ils sont habitués. De fait, le contact direct a été impossible; ils n'entendaient pas nos voix car les fréquences ne leur étaient pas accessibles, ils ne nous voyaient pas car leur cerveau ne pouvait pas traiter les images que leurs rétines imprimaient.
Les tentatives linguistiques pour comprendre les dessins à grande échelle tracés de leur main sur les collines ou dans les champs de maïs n'ont rien donné. Nous avons tenté d'en tracer à notre tour, de comprendre ce que nous avons pris pour des réponses, mais il faut bien avouer que nous avons perdu notre temps. Les humains ne sont pas sérieux, ils ne sont pas allés au bout de cet embryon de contact.
Même les méthodes plus percutantes pour manifester notre présence ont été interprétées de façon erronée: les tremblements de terre, les bouleversements climatiques que nous avons initiés pour que les hommes soient moins ethnocentrés et qu'à partir de cette terreur qu'ils ressentaient, ils se tournent vers la spiritualité, biais par lequel nous aurions pu faire quelque chose. Mais, ils mélangent tout: ils se sont terrés dans leurs dogmes au lieu d'ouvrir leur esprit.
Les rares qui ont commencé à nous entendre ont été pris pour des fous. Nous avons attendu que la situation se stabilise avant de faire de nouveaux essais. C'est alors que nous avons pensé à la musique: en modifiant la "musique du monde" lentement, très lentement, nous aurions pu habituer ces êtres à des perceptions nouvelles. Seulement, voilà ! Ils sont fragiles ! Comme ils commençaient tous à devenir fous, le conseil nous a interdit de mener cette expérience jusqu'au bout.

Je vous rappelle que les autres commissions parties dans d'autres lieux de la galaxie sont toutes parvenues à établir des échanges: les peuples des planètes contactées - même quand il ne s'agit que d'êtres mono-cellulaires - savent désormais qu'ils ne sont pas seuls dans l'univers et que nous sommes tous solidaires.
Et nous, nous sommes tenus en échec ! Si au moins les autres espèces vivantes de cette planète Terre pouvaient être contactées, mais elles sont aussi bornées que les humains.

Bilan de la mission, nous n'avons pas été fichus d'établir un contact digne de ce nom, mais en plus, on les a rendus à moitié fous.
Bref, si l'un d'entre vous a une idée géniale, c'est maintenant qu'il faut qu'il la donne. Dans deux rotations, il sera trop tard. "
 

 

Créé par grain de sable le 16/04/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

10984


Le dernier libre

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

J'étais le dernier libre, mais comme tout ceux avec qui j'ai toujours vécu, j'ai fini par être pris. Maintenant, je suis enfermé dans cette sorte de cage de lumière.

Grand père m'a tout raconté. Tout a commencé 126 ans avant ma naissance. Ils sont venus, venus de l'espace dans des vaisseaux immenses.
Tous étaient terrifiés. Beaucoup ont voulu être amis, ils ont manifesté et se sont approché d'eux. Mais eux, ils n'ont pas voulu être des amis.

20 ans plus tard, d'autres vaisseaux sont venus, beaucoup. Ils ont tiré, tué, détruit les villes. Nos appareils qui fonctionnaient aux hydrocarbures et nos armes à projectiles étaient complétements dépassés.
Ils n'ont eu aucune perte. De notre coté, presque tout le monde est mort.
Mais pas grand père, lui a été malin, car dès le début, il a fui et s'est caché.
Il était indépendant, il était fort et savait beaucoup de choses.

Pendant ce temps, les envahisseurs se sont installés. Ils ont déformés le monde dans lequel nous vivions pour le faire ressembler au leur. Mais pour cela, il devait nous éliminer avant.

Ils se moquent de ce que nous sommes, de notre mode de vie, de notre culture. Ceux qui ont réussi à communiquer avec eux ont compris qu'ils ne nous considéraient pas comme des êtres pensants, mais comme des nuisibles qui ne méritent pas de vivre.

Ont-ils tord? Après tout, depuis toujours, nous n'avons fait que nous reproduire et gaspiller toutes les ressources disponibles sans vraiment nous poser de questions.

En seulement 50 ans, ils avaient terraformé toutes les zones habitables.
Les rares communautés qui ont survécu au massacre vivaient reclues.
La mienne était comme ça.

Nous étions 17 à ma naissance, 17 survivants qui s'entraidaient. Nous étions obligé d'entrer de force chez les envahisseurs pour nous procurer de quoi manger.

A cause de ça, ils nous traquaient, et nous éliminaient. Notre nombre a diminué au fil des expéditions.
Cela fait deux ans que je suis seul, que je n'ai croisé personne, et que j'ai survécu, malgré tout, libre.

Jusqu'à aujourd'hui.

Les lumières de la cage ont disparu. Je peux sortir.
C'est une autre cage. Elle est plus grande. Il y a d'autres gens.
Cela ressemble aux villes d'autrefois, mais ressemble seulement. Ceux qui nous ont mis ici n'ont pas fait l'effort d'essayer de nous comprendre.
En dehors de la cage, il y a des envahisseurs qui passent et nous observent.

Je les déteste. Tout me fait horreur chez eux. Leur aspect est vraiment terrifiant: une peau rose et aucun tentacule.

 

 

Créé par Herensuge le 17/12/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

10966


Et si notre imagination créait plus que des pensées?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Et si chaque histoire chaque personnage chaque décor que chaque humain imagine créait une dimension avec tout ce qu'il a pensé?
Le nombre de ces dimensions serait infini et nous serions tous en quelque sorte des dieux...
 

 

Créé par Bruhma le 06/12/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

10876


La jeune femme et les géants

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

La jeune femme court, vide, triste et apeurée... elle sort d'un bâtiment enflammé par les cris et par la barbarie des hommes.
Des corps inertes et ensanglantés, des carcasses de voitures calcinées, des arbres secs et gris sont tombés partout dans la ville.

Elle se cache mais ne voit pas d'abris, elle n'a plus de repères, et le monde qu'elle a connut jusque là a cessé d'exister; plus de familles, de communication. Le chaos règne, l'autre n'est plus, un seul impératif: fuir, mais où ?

Alors qu'elle s'extirpe de ce bâtiment, elle entend un vacarme assourdissant.
A sa gauche 2 géants s'affrontent et réduisent tout ce qui les entourent en cendre...
Son esprit se déconnecte soudainement, tout est perdu...

Elle suit un chemin sans réfléchir, ni même regarder quand tout à coup, face à elle, une femme semble l'attendre.
Son visage est tendre, serein et lumineux.
Elle s'approche et s'accroche à cette étincelle qui lui tend les bras, et qui comme une mère la colle contre son sein.


Je* la regarde alors, ébranlée, terrifiée, puis d'une voix presque inaudible elle me murmure qu'il ne faut pas que je craigne ce que je vois, que cette destruction est nécessaire, inévitable et que bientôt je comprendrais, tout ira bien, tout ira bien...

Le lendemain la plus grande puissance mondiale (d'un pur point de vue commercial) était frappé par un acte de destruction sans précédent dans l'histoire de l'occident "moderne"... c'était la nuit du 10 septembre 2001.
Depuis ce songe ne m'a jamais quitté et les géants eux sont revenus... souvent.
Ont alors suivi d'autres "espèces", intelligentes, intéressées et surtout en colère; des varans, des lézards, qui pour nous prennent forme humaine.
Je les repère, ils portent la marque de la désolation et le néant est dans leur regard, ils ont l'air perdus comme entre deux mondes, comme si notre planète était leur purgatoire. Ils veulent nous le faire payer cher.
Et si nous n'étions tout simplement plus en sécurité sur terre ?

Les géants et les lézards ont pris plusieurs fois place dans mes songes, il semblerait que nous ne méritions pas ce que nous avons.
Des hommes et des femmes sont souvent là, je les appel mes guerriers de la lumière. Eux seuls me rassurent dans ces circonstances, il reste encore peut être un espoir, en tout cas je l'espère.

Nous devrons pour cela détruire nos fondements pour mieux les reconstruire mais ne sommes-nous pas trop vaniteux et trop attachés à nos acquis pour nous en rendre compte.
 

 

Créé par fortunidad le 04/10/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

10723


Le grand complot

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

En 2012, un ancien franc-maçon se met à parler. Les grandes peurs décrites sur le net ne sont en fait pas que des rumeurs. Nos dirigeants ont pris contact avec des extra-terrestres et toutes les publications, les films ne sont là que pour habituer les gens à l'idée d'une autre vie que la vie terrestre et désavouer les personnes qui commencent à s'intéresser au sujet. Officiellement, les gouvernements n'ont aucune réaction.
Officieusement, ils soutiennent des clubs de loufoques pour discréditer les vraies associations qui étudient la réalité des phénomènes.
En 2015, pensant que les esprits sont assez préparés (l'intox dure depuis les années 50), le président américain et chinois diffusent "le rendez-vous", qui est sensé être le premier contact avec une intelligence extra-terrestre.
Quelques mois plus tard, les 2 présidents annoncent en cœur que nos "invités" qui étudient déjà les hommes à l'échelle planétaire ont besoin de masses d'eau. En échange, on injecte des nano-robot qui permettent à l'espèce humaine de ne plus être malade, et protègent l'humanité contre toute famine.
Quelques années plus tard, en 2018, une nouvelle est trop énorme pour être étouffée: tous les SDF, les handicapés ont mystérieusement disparu de la surface de la terre... Pas mal d'individus se posent des questions, sans avoir de réponse.
En 2024, suite à une fuite de dépêches diplomatiques, un groupe de "cyber-terroristes" révèlent un tas de détails très compromettant pour tous les gouvernants du monde. Nos visiteurs ne se contentent pas de nous protéger, mais également de faire disparaitre environ 0,5% de la population mondiale par an. Et les gouvernants couvrent ces disparitions.
En 2025, c'est la révolution au niveau mondial: les disparus servent de nourriture aux "visiteurs"... L'humanité s'insurge et une chasse aux décideurs occasionnent un véritable carnage. Les corps disparaissent rapidement...
En fait les visiteurs se sont infiltrés de partout et au final, malgré un nombre important de morts, les visiteurs finissent par regrouper les humains de force dans de grands centres. Le seul horizon des pauvres hères prisonnier n'est que de servir de travailleur au service des "maîtres", et le sort des femmes n'est pas enviable: elles ne servent que pour la reproduction, et meurent très jeunes, le corps détruit par leurs grossesses à répétions... Il existe bien quelques résistants, qui vivent dans des villages de bric et de broc et qui ont régressé au niveau de l'âge de bronze... Et qui provoquent des dégâts mineurs aux camps.

Bienvenue dans une Terre transformée en garde-manger...
 

 

Créé par Alaniel le 26/07/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

10717


A+40 3ème connection de Ire temps terrestre 2051

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

L'impossible est arrivé ! Axel m'a révélé que le département des sciences a enfin trouvé le moyen de passer outres les mailles du temps. Il va nous être possible de rattraper le cours du temps avec les planètes et les autres dimensions avec lesquelles nous sommes en contact. Le projet sera présenté dans 7 jours. Par ailleurs Elictios m'a demandé de répertorier les problématiques de Gaia et de préparer un ensemble de mesures et d'interventions. Avant, je vais plonger sur "Terra". Audit de la situation.

Xexios. Ire de la confrérie des messagers - Temps terrestre 2051
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par ire le 25/07/2011 en réponse au scénario 10702 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

10702


A+30, 2ème connection de Ire, temps terrestre 2041

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Ce soir je me suis connectée à Gysiah. Gysia est mon double sur terre, disons mon avatar. Le temps passe vite sur la planète bleue. Pour moi la dernière connexion date de trois jours, là bas 30 ans ont déjà passé. Le climat a changé, les guerres ont continué, les ressources ont diminué, la pauvreté s'est installée... Comment imaginer que de plus en plus de gens n'arrivent pas à se nourrir, à se loger ??? Je dois imaginer la meilleure façon de lui "souffler" notre façon de vivre ici à Xexios. Les fils de Gaia doivent changer leur façon de vivre, rechercher le bien être de chacun à travers celui de l'autre. Il faut que je réfléchisse, insuffler en douceur... mais pas à elle seule. Je dois parler à la confrérie: la solution serait de faire rencontrer nos avatars, une centaine puis de leur permettre de créer une nouvelle communauté, avec des idées de vie nouvelles. Peut-être que ces idées pourraient se propager sur Terre et ouvrir la brèche sur un autre futur possible... Je devrais en parler à Axel mon compagnon, il est toujours de bon conseil, normal ! Il fait partie de la confrérie des sages.

Xexios. Ire de la confrérie des messagers - 2ème connection avec Gysiah
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par ire le 19/07/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

10301


Et si la terre était envahie par un organisme extra-terrestre?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

2015... Un non évènement va avoir des répercussions énormes... Un astéroïde de 7, 8 kg s'abbat en plein forêt amazonienne.
Un virus extra-terrestre, contenu dans le rocher, a été réactivé par la chaleur de l'entrée dans l'atmosphère.

2027. Un mètre autour de la zone d'impact est contaminé par le virus. les insectes qui entrent dans la zone pour la plupart n'en ressortent pas en bonne forme et meurent rapidement. Le virus, pour survivre mute et s'adapte. Petit à petit les hôtes, sans défense, arrivent à contaminer de plus en plus d'organismes.

2032. Les végétaux ont mutés, et au lieu de produire de l'oxygène, ils se mettent à recycler l'eau, le gaz carbonique et l'azote pour fabriquer du dioxyde d'azote, qui forme un brouillard rougeâtre et mortel autour de la zone contaminée. Les fourmis et autres insectes se sont adaptées à ce nouvel environnement, au prix d'un taux de mortalité de 50%. La zone fait maintenant 10 mètres, et progresse de plus en plus vite... Une fourmis, porteuse de la mutation, transportée par un fétu de paille arrive à 3 km de Manaus, avant de mourir et de contaminer 3 termites qui se sont ruées sur elles et qui transportent le corps démembré dans leur termitière.

2035. Le cercle initial fait maintenant 10 mètres, et commence à se rapprocher d'une petite source. Les animaux, sensibles aux vapeurs nitrées, arrivent à éviter cette zone... mais certains oiseaux croisent le nuage et, emportés par leur élan, réussissent quand même à retomber hors de la zone. Ils sont infectés à leur tour: le virus est inconnu sur terre et il n'y a aucune barrière immunitaire possible. Heureusement, au bout d'une semaine, tous les oiseaux contaminés meurent, mais disséminent un peu de partout via les insectes venus se repaitre de leur cadavre le virus.
Ce n'est plus 2 mais des centaines de foyers qui apparaissent cette année là...
Le virus continue à muter et perd de sa virulence.

2050. Le premier cas de contamination animale viable apparait. La zone primaire de contamination est visible par satellite, et elle fait 30 mètres. L'oxyde d'azote a fait muter la couleur des végétaux de vert à violacée...
... Une équipe de scientifique, suspectant une mutation due à la pollution ambiante se rend sur les lieux, et ne rentre pas. Personne ne les reverra vivants.

2052. une seconde équipe est envoyée, et cette fois revient. Ses conclusions pour masquer ce qui se passe la bas et pour pouvoir étudier la chose tranquillement sont "une pollution d'origine inconnue ayant entrainé une assimilation par les végétaux sans gravité". La zone primale fait 100 mètre quand ils retournent la bas pour étudier ce nouvel écosystème.
On retrouve les restes du campement de la première expédition par hasard. Les scientifique, après un an passé dans la zone, alertent cette fois les autorités. Mais un des techniciens, négligeant sur la décontamination a contaminé à leur insu toute l'équipe.

2060. Une nouvelle maladie frappe le globe entier. On l'a appelé "syndrome de Dehli", car les premiers cas recensés l'ont été au moment d'une conférence scientifique qui se tenait au nouveau pôle économique et scientifique mondial: l'Asie...
La zone primaire de contamination, qui a fait jusqu'à 10 km de diamètre, est entièrement réduite en cendres... Les autres foyers n'ont pas pu être traités, car trop proches d'habitations

2080: les humains sont obligés de se terrer chez eux, car la maladie est mortelle dans 99, 9% des cas. Les survivants voient apparaitre des plaques rougeâtres sur leur corps, et des plaques chitineuses sous leur peau et mutent... Ceux qui survivent au virus ne sont plus en état de respirer autre chose que des vapeurs nitrées...

2140. le dernier humain non muté meurt de vieillesse...
 

 

Créé par Alaniel le 30/01/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (4)

 

 

9776


L'esclavage de l'humanité

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

On entend le fouet claquer, les hommes respirer fortement de leur labeur, la sueur ardente me coule sur toute ma peau nue.
Je tourne cette roue rouillée et coupante de mes mains rougies et jaunies.
Quand, je lève les yeux, curieux, malgré le risque de la languette de fer, partout je vois des mes milliers de semblables, maigres jusqu'au os; casser le roc pour les foyers de nos maître, battre le fer noir pour les armes. Des pieds allant vers les transports s'enfoncent dans le sol ocre et sale, sous le poids des charges, prêtes pour les vaisseaux spatiaux. Nous, nous extrayons du minerai. Tous sommes utilisés, surveillés des trois yeux rouges de nos maîtres, menacé de la languette par l'une de leurs quatre mains verdâtres !

Et si des extraterrestres mettaient des humains en esclavage ?

 

 

Créé par fdsq le 24/05/2010 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (2)

 

 

9759


La peur de l'homme? L'inconnu

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

D'après nos études, l'homme utilise le même système de communication que le notre, la parole. Ils pourraient presque se faire passer pour notre peuple. Certains sont plus petits que nous, plus maigres, vêtus de morceaux de tissu colorés qu'ils appellent "vêtements". Certains sont assez étranges; pour certains, très longs, dépourvus de jambe et de bras se déplaçant en rampant, d'autres à quatre pattes, blancs, tachetés de noir.

Nous nous sommes aperçus que l'homme aime se sentir fort, écouté, envié... Pour la plupart d'entre eux, ils aiment humilier leurs congénères, les faire souffrir, les tromper en leur faisant miroiter bonheur et tranquillité.

Devons-nous rentrer en contact avec ces êtres si mystérieux, après toutes ces études, ce temps passé à les observer?...

Communication établie avec "Terre 1"... rien ne se passe, nous écoutons, regardons, espérons une manifestation quelconque. Là! Un signal, ils communiquent entre eux!
"Mon Général, Ovni s'approchant de la terre à grande vitesse", "Temps avant entrée dans l'atmosphère? ", "13 minutes mon général, que fait-on? ", "Envoyez les missiles antisatellite et nous verrons bien comment ils réagiront! ".

Là plusieurs nuages de feu et de fumée se forment sur le sol de "Terre 1", des missiles s'approchent de notre navette à très grande vitesse, nous n'avons pas le temps de les éviter. La navette encaisse les deux premières choses sans broncher, au troisième un sifflement strident résonne dans tous les compartiments, signalant une brèche dans l'aile sud. Prendre la fuite au plus vite devient notre objectif principal, nous coupons toutes les communications avec cette planète. Vitesse maximal atteinte, sans même nous retourner, nous prenons la fuite.

Citations:
De la prudence à la paranoïa, le chemin est court, trop court...
- inconnu -

Ce qui effraie le plus l'Homme, c'est l'Inconnu... Mais « ne pas savoir » déclenche son processus d'imagination. Apparaît alors en chacun son démon intérieur...
- Nous, les dieux, Bernard Werber -
 

 

Créé par userT366cha le 18/05/2010 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

9455


L'ère du voyeur

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Les téléspectateurs critiquent les choix que prend Dieu, sans chercher à comprendre son point de vue bienveillant, mais qui irrite la sensibilité et le confort tout relatif de l'humanité.

Lassé par ces récriminations de plus en plus virulents, alors qu'il pensait les aider, Dieu décide de ne plus accomplir son devoir divin. Ainsi, le miracle de vie, de mort, de transformation, ne s'accomplit plus.

Le Temps se suspend. La Terre ne tourne plus. L' Univers reste en pause.

Les humains sont immobiles, et ont finalement ce qu'ils désiraient plus: l'immortalité et l'immuabilité.
 

 

Créé par W le 06/02/2010 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

9309


Sous terre

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Et les hommes comprirent.
La planète ne serait pas détruite, seul la surface brulerait.
Comment survire ?
Les hommes devraient se cacher. Faire des fourmilières humaines.
Les hommes vivaient sous terre, ils se nourrissaient des insectes grouillant sous leur pieds, ou du moins au-dessus de leur tête désormais.
Et ils créèrent les cités sous terre.
Les générations futures ne connaitrons pas le vent soufflant sur leur visage, ni les oiseaux volant au dessus de leurs têtes.
Mais l'humanité serait sauvée...

 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par Phanou le 14/01/2010 en réponse au scénario 9158 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (4)

 

 

9271


Les jeux inter-galactiques de 2080

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

En l'an 2060, un savant fou invente une machine soit disant capable de communiquer avec tout l'univers. Les journalistes campent devant sa maison depuis plus de 6 jours, lorsqu'il sort avec à la main un papier. Les journalistes l'interviewent:
"Est-ce vrai que les extras-terrestres existent? Si oui à quoi ressemblent t-ils? Que nous veulent-ils ?
- Le savant répondit alors, Ils viennent de m'envoyait ce message:

"Vous êtes priés à participer aux premier jeux inter-galactiques dans 10 ans, chaque planète aura le droit de représentait 3 équipes professionnelles, 20 athlètes de pays différents, et de choisir 4 sports. L'épreuve se déroulera pendant 4 mois et un total de 40 sports sera à disposition, chaque planète inscrira ces athlètes dans les sports qu'ils veulent. Du point de vue de la comptabilité de point, chaque athlète ou équipe remportant le sport qu'il a choisi gagnera 200 points et s'il ou elle remporte un sport qu'il n'avait pas choisi alors ils gagneront 1000 points.

Pour éviter toute forme de triche les hommes-bioniques particulièrement évolués seront priés de venir sans leur-machines sous peine de disqualification. Ils auront lieu entre Supernova 24 et la galaxie spirale NH66, le pays hébergeur de ces jeux sera Aqua23 (celui-ci s'engage à construire une vaste plateforme sportive avec tous les sports choisis).

Le vainqueur de ces jeux inter-galactiques aura le droit à une invention spécialement crée par le CITI (conseil inter-galactiques I).

Les terriens vont pour la première fois participer à un rassemblement inter-galactiques, Je vous ordonne de ne pas vous moquez d'eux car n'oubliez pas notre devise: La diversité est ce qu'il y a de plus beaux! "
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par everylol le 10/01/2010 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

9206


Rencontre extra terrestre

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Depuis un siècle, ces objets anormalement rapides arrivaient droit sur nous. Apparemment métalliques qui se déplaçaient d'étoiles en étoiles. Un signal qui avait été bien compris, un signal numérique, message chimique, « de l'eau, du sel ». Après la première réunion planétaire durant lequel, on avait été étonné de voir que tous les dirigeants pouvaient discuter entre eux de façon vraiment constructive, on avait décidé de répondre par toutes une série d'images accueillantes. Mais le message n'avait jamais changé. On essayait de discuter par tout les moyens, mais rien à faire.

Sur les treize vaisseaux, cinq, identiques, se stabilisaient autour de Jupiter. Les trois premiers arrivés, les plus gros, qui devaient vraisemblablement pouvoir s'assembler, s'étaient mis en orbite basse et rapide autour du Soleil. Les autres avaient diverses trajectoires plus exotiques, et ne se ressemblaient pas. Un appartenait même à une technologie visiblement très différente des autres, et se tenait le plus éloigné. Il paraissait d'ailleurs assez menaçant.

Ils voulaient de l'eau de mer, mais à quel point et quelle quantité? La question avait pourtant été maintes fois discutée, mais les questions que nous leurs posions par différentes émissions restaient sans réponse. Nous n'avions donc jusque là pas osé intervenir.

Un grand vaisseau s'est posé sur notre face de Lune. Un humain sorti, un extra-terrestre sortit. L'homme donna en main propre une tablette ou l'on voyait un couple humain, et une représentation de la Terre en Idylle. L'extra-terrestre deux fois plus grand qu'un homme, dans une combinaison noire qui ne laissait rien de supposer de lui, donna aux hommes, un gros quartz, très pur.

Puis tout s'est passé très vite.

L'atmosphère se détendit pour les humains... Et ils le remarquèrent car des centaines de petits vaisseaux jaillirent soudain de tout les gros (sauf du plus éloigné). Une communication radio dense rapide, et cryptée semblait-il, s'est alors échangée entre chaque élément du convoi. Les cinq voitures près de Jupiter se posèrent sur le satellite Europe. Ils exploitèrent l'eau galée à sa surface. Le signal « eau salée » disparut. Le signal fut remplacé par des plans de machines, des considérations chimiques, une carte de la Galaxie avec des étoiles notées différemment des autres. Le débit d'information était énorme, tous les radio télescopes, ne s'occupaient plus que de cela. Mais à nos questions, « A quoi ressemblez-vous?  » « D'où venez vous?  » personne ne répondit.

Une structure métallique se mit en orbite pas loin de Pluton. Tout les vaisseaux décolèrent pour quitter le système solaire, ils formèrent un étrange montage contre la structure qui venait d'arriver. Puis, ils s'en allèrent.

Les trois vaisseaux du Soleil tournaient maintenant vraiment très vite. Ils s'assemblèrent puis soudain, comme si l'on avait coupé une ficelle invisible, partirent comme un boulet de canon. Percutant le reste du convoi, ils ne le détruisirent pas, et communiquant leur vitesse à ceux ci, ils partirent rapidement, nous laissant à nos considérations...
 

 

Créé par Noureddine Philippe le 06/01/2010 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

9166


Le Gouvernement Galactique des lunes habitées

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

La confédération galactique avait mis en quarantaine la Terre suite à notre utilisation marginale et guerrière de l’atome.

Depuis toujours, la confédération galactique avait su se faire discrète mais assez présente en envoyant des textes comme les lettres « Ummo » pour aider les Terriens, des rèves, et des sortes d’illumination comme le fait que la terre soit ronde ou qu’elle soit entourée d’un champs magnétique.
Après un large vote des participants, la terre allait enfin reprendre sa place dans la grande assemblée des « lunes habitées ». Elle devrait faire preuve d’altruisme et d’humilité, chose dont elle n’avait guère l’habitude.
Les épreuves que la Terre venait de traverser avait préparé sa conscience globale à cette modification en profondeur de cap.
Le temps était venu d’un grand saut dans l’inconnu. Chaque terrien dormait encore à cette heure, inconscient ce que qui se passait... Demain le monde serait totalement différent et le passage effectué en douceur...

Sur terre, tout refleurirait comme Avant...
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par Shany le 30/12/2009 en réponse au scénario 8079 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

9158


Black-out

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

2052, une année plutôt calme... Peu de terrorisme, des tensions peu palpables entre les pays, une expansion correcte du marché international... En bref une année sans bouleversement quelconque, sans innovation particulière, sans rien de spécial... Rien sur Terre, mais pas sur notre étoile.

En effet les cycles solaires se sont modifiés, perturbés par on ne sait quel facteur. Quoiqu'il en soit, lorsque les gouvernements des grands pays mondiaux ont annoncé une éruption solaire imminente ce fut la débandade parmi la population mondiale. La criminalité, les attentats, les guerres explosent, en même temps que l'économie s'effondre avec toutes les valeurs principales de l'humanité. Il est trop tard pour fuir, il ne reste plus qu'à vivre pleinement les quelques mois qui restent à la planète. Cette nouvelle fût annoncée le 21 décembre 2052.

26 Février 2053, Un éclair lumineux parcourt le ciel, tout autour de la planète, y compris dans la zone de "nuit", où la lumière se reflète sur notre satellite, la Lune. L'éruption a commencée. Est-ce la fin de l'espèce humaine ? Est-ce la fin de notre planète ? Notre espèce est-elle donc vouée à rester dans l'ignorance, dans l'incapacité de sauver sa propre existence et de se faire remarquer des autres formes de vies ?
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par Gegdu92 le 28/12/2009 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

9020


Et si Dieu en avait assez ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Au commencement, Dieu les créa mâle et femelle, à son image. Parfaits sur une terre parfaite.

4000 ans plus tard, ils sont 8 milliards, ils polluent, pillent, tuent, volent, saccagent, détruisent de manière systématique tout ce qui leur est étranger, inoffensif ou non. Ils sont égoïstes, sans affection naturelle, sans amour, sans justice, sans conscience même. Ce ne sont pas même des animaux. Il n'existe plus de mots pour décrire l'état de déchéance dans lequel ils se sont enfoncés. Des machines ? Non mêmes les machines qu'ils ont créées ont des limites, savent en calculant des probabilités où il faudrait arrêter le massacre. Même un bout de métal gavé de câbles électriques et de puces électroniques SAIT quand il faut s'arrêter. Ou plutôt SAVAIT. Ce n'est pas faute de les avoir prévenus. Calculs des futurs possibles par des hommes encore motivés par le désir d'un monde meilleur.Mais ils sont si peu nombreux. Les machines elles aussi ont voulu leur montrer tout cela. Quelques dizaines peut-être ? Même pas.

Cela fait longtemps qu'ils ne croient plus en Dieu, qu'ils ne croient plus en rien. Ils grouillent à la surface de la Terre agonisante comme des parasites, la pourrissent comme une gangraine purulente.

Mais voilà, s'ils ne croient plus en Dieu, lui voulait y croire encore. Voulait. IL n'y a pas si longtemps. Plus maintenant. Ils ne reviendront pas en arrière, ils ne savent plus qui ils sont ni ce qu'ils font là. La notion de sacré qui a autrefois divisé les hommes a disparue. Pour des raisons pratiques. Mais si elle les avait fédérés au lieu de les diviser. S'ils avaient admis son existence ou même seulement imaginé. S'ils avaient su se rassembler sous cet unique étendard de la reconnaissance d'être en vie, d'être conçus d'une manière si merveilleuse et redoutablement efficace ?

Non. Ils ne savent que se déchirer.

Alors Il en a assez. Il préfère dire stop. Et s'Il n'était pas pur esprit, des larmes couleraient sur ses joues séculaires. Il faut que ça s'arrête. Partagé entre la douleur et la colère, Il tend son bras puissant comme Il l'avait fait 4000 ans auparavant quand Il les a mis au monde. Ses enfants. Son espoir de voir sa création grandir, l'approcher, l'aimer. Ne plus l'adorer mais au fur et à mesure créer ce lien si particulier entre un père aimant et ses enfants. Les voir devenir forts et sages. Voler de leur propres ailes mais sans l'oublier.
Tout cela est bien loin. Ils ont échoué. Ils ont eux-mêmes avorté la possibilité d'un futur grandiose, de connaissances infinies, de découvertes sublimes. Tout ce qu'Il avait imaginé pour eux.

Il avance sa main et la referme doucement sur la sphère jadis bleue. Il détourne presque le regard, Il ferme ses oreilles et son coeur à leurs hurlements déchirants. Ils ne le supplient même pas de les laisser vivre, de leur pardonner, de leur laisser une chance. Ils l'ont oublié. C'est tout.

Et tandis qu'ils courent en tous sens comme des rats affolés, la bille organique qu'Il tient dans la main s'étiole, se désagrège pour finir en fine poussière qui se répand lentement dans l'espace. Comme elle est née ainsi elle meurt.

Et Il abandonne. Jamais Il ne refera cette erreur de croire que ses créatures peuvent tendre à lui ressembler s'Il leur laisse le libre arbitre. Mais il ne veut pas non plus d'esclaves. Alors comme il en a toujours été avant les 4000 dernières années, Il retourne à sa solitude infinie. Il les aimait. Il n'a pas supporté de les voir se faire souffrir.

Nous étions le 17 Février 3010, calendrier terrestre. Et Dieu en a eu assez...
 

 

Créé par Tish San le 09/11/2009 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (7)

 

 

8998


Erreur

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Et si nous n'étions qu'une immense erreur? On dit l'erreur est humaine. Mais je suis prêt à parier qu'un ange (bien que plus évolué que nous) n'est pas exempt de la possibilité de faire des erreurs. Disons que plus les êtres évoluent et tendent à rejoindre la source, plus ils se rapprochent de la vérité absolue. (normal, ils deviennent l'univers) mais on ne fait que tendre vers cet absolu... Tout comme on ne peut qu'approcher le zéro absolu en laboratoire (il faudrait une somme infinie d'énergie pour l'atteindre) et personnellement j'ai du mal avec l'infini... Alors c'est la que je me dis: et si la création avait fait une monumentale erreur? L'univers ne devrait pas exister. Qu'est ce qu'on fout là dans cet immense espace avec des petite boules de lumières partout? Dans cette optique, la création pourrait choisir d'effacer son erreur! On pourrait être effacés, comme ça, du jour au lendemain. plus rien. Plus d'univers. Rien.
 

 

Créé par Yenesa le 05/11/2009 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

8966


Uniworld

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Je pense que dans le futur, l'humanité recherchera à s'ouvrir au reste de l'univers afin d'anticiper la fin de notre planète.

Nous serons capable de converser avec les autres êtres vivants des autres planètes voire des autres galaxies.

Un conseil interunivers existera (un peu comme l'ONU), et aura pour but de protéger les diverses espèces de l'espace !

Chaque entité, pourra faire partager son savoir à une autre, que ce soit au niveau de la religion, des arts, du sport et autre.

Nous pourrons déplacer instantanément d'une planète à l'autre, grâce à un système de téléportation.

L'homme du futur, sera plus robuste et plus ouvert qu'il l'est aujourd'hui !!!

Merci d'avoir lu cette hypothèse (premier scénario, soyez indulgent)
 

 

Créé par resistance le 31/10/2009 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

8912


Les écailleux au pouvoir !

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Voila que l'année 2015 débute, cela fait tout juste 3 ans que le gouvernement Américain annonça dans un monumentesque show, devant toute la communauté internationale, la présence extra-terrestre sur Terre.

Suivant cette révélation, pour "éviter" un dérapage des masses dans la folie de cette nouvelle, apocalyptique pour certains, enchanteresque pour d'autres, il devint obligatoire pour tout un chacun de s'insérer dans le corps une puce d'identité GPS. Le tout encadré militairement. Pour les quelques récalcitrants, un satellite mis au point durant la guerre froide reprit de l'activité. Son rôle: traquer par le biais de capteurs infrarouges intelligents toute source de chaleur humaine ne possédant pas le bip magnétique si cher à la machine. Une fois la cible repérée et tracée, un autre satellite prend le relais, qui lui, émet de l'électricité en Super Haute Fréquence, en se servant de la magnétosphère comme loupe, sur l'être vivant. Une décharge mortelle de micro-ondes réduisant la tête de l'humain en fragments multiples. Tout fut dévoilé, tout fut fait.

Une fois la tâche accomplie, le gouvernement révéla que depuis des temps immémoriaux la totalité des gouvernements, rois, empereurs, reines et autres présidents dictateurs, peintres, chanteurs, scientifiques admirables du monde étaient en fait des Aliens grenouille-gecko millénaires, et depuis des lustres, les hommes admirent toute les oeuvres de la culture de ces dits aliens en la croyant humaine. Voila ou était le vrai voile, beaucoup de livres, de films, d'écrits au cours du temps, mais jamais personne pour s'en soucier, pour y penser, les soucis de chaque être humain étant trop prenants, c'est avec grâce que l'humanité au 19è siècle abandonna individuellement sa survie aux êtres derrière les enseignes de supermarché, ce fut le coup de maitre, le fruit de siècles de travail, le grand règne de l'argent avec un retour en arrière bien trop difficile, trop effrayant, la régression est une abomination que tout humain fuit du mieux qu'il peut toute sa vie, l'illusion était trop forte, l'esprit humain trop faible.

Les choses remises à leur place et les ondes psycho-démotivantes émises par les puces aidant, l'humanité fut mise aux services des grenouilles-gecko en trés peu de temps. Les jeunes, démoralisés par les climats sociaux et politiques des 5 dernières années précédant 2012, ne voyant leur avenir nulle part pour ceux qui croyaient en avoir encore un, furent les premier à se jeter sur les "jobs" alien. Les parents ne mirent pas longtemps à faire de même craignant les ruptures familiales sans toutefois comprendre que leur choix était restreint à ça ou à une mise à mort sous peu.

De ce jour l'être humain est une race esclave servant dans toute les basses taches que les Alien de cette planete ou d'ailleur répugne a faire. La liberté ne se résume plus qu'a l'entraide dans le travail chaque humain ayant un enclos fermé dans lequel il doit rentrer obligatoirement a la fin de chaque tache.


:
l'être humain, espece captive de naissance à développer au cours des siecles de silence des faculté psychinétique. en 3567 ces facultés sont suffisemment puissante pour qu'un groupe d'humain organise la premiere révolte, aucune espece dans l'univers na le potentiel de l''homme qui s'emancipe rapidement. le groupe libere petit a petit les Hommes. Il reste beaucoup d'humain a liberer la tache s'annonce fastidieuse, il est décider en s'aidant de la mémoire collective humaine et des faculté psionique d'envoyer un message dans le but de changer le présent au passé sous une "forme pensée" qui prendra possession d'un ancetre qui utilisera un moyen de communication propre a son temps pour envoyer un message qui au travers de la singularité espere etre le moin deformé possible.
 

 

Créé par floflon le 21/10/2009 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

8478


Proies en bulles

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Ils n'avaient plus le choix. Après le premier contact avec les extraterrestres dans la base Mars-Bêta, pacifique, les malheurs les plus dévastateurs s'étaient succédés sur les différentes planètes. La population de Troick-02-001 et de 985Pola° avaient été décimées par des biobombes, qui détruisaient uniquement les tissus organiques, une arme dont les scientifiques terrestres n'osaient même pas rêver, mais qui était la technologie la plus basse des aliens.

Les humains, terrorisés et impuissants après que les attaques les plus high-tech connues, de la bombe nucléaire classique aux missiles magnétiques à induction, aient ricoché contre le bouclier indestructible du vaisseau envahisseur géant, avaient été contraints à se réfugier en urgence sur la dernière planète cachée par le bouclier plasmique et qui n'avait pas été découverte. Là, ils menaient une existence sous-marine secrète, terrifiés à l'idée que le bouclier pouvait être percé à tout moment, et que la dernière colonie humaine de l'univers soit détruite à jamais, signant l'anéantissement de la race.

Peu à peu, leurs corps se transformèrent pour s'adapter à la pression de la planète et à la faible luminosité des fonds marins. Leur dos durcit et se couvrit de minuscules écailles d'un vert pâle, leurs yeux jaunirent et ils devinrent nyctalopes, leurs doigts s'allongèrent, ils grandirent, et au bout de quelques milliers d'années, ils n'avaient plus aucun points communs avec les humains d'origine. Ils s'aventurèrent plus loin dans l'exploration de la planète, baptisée Neaquo, et créèrent une nouvelle technologie, basée sur l'exploitation du litencum, une substance libérée en grande quantité par les coquillages qui tapissaient le sol marin. Au fil des ans, ils perdirent toute notion de l'espace et allèrent jusqu'à oublier la menace extraterrestre.

Mais ceux-ci étaient toujours là, invisibles mais prêts à frapper dès que leur cible serait localisée...
 

 

Créé par fantomenoir le 29/04/2009 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

8456


La fin de l'Homme

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Voila c'est la fin. Nous sommes quelques centaines retranchés dans cette misérable poche qui fût du temps de sa splendeur le quartier artistique de Templord, les Zundacs resseraient leur étreinte et nous pouvons voir au loin leurs aéronefs monoplaces décimer les alentours à coups de puissants rayons destructurants. Jusqu'au dernier moment, le gouvernement unifié a tenté de négocier avec l'envahisseur... en vain, rien n'est venu à notre secours. Les Zundacs ont très rapidement pris le contrôle des ressources et des centres d'armement, leur avance technologique considérable ne nous laissant aucune chance. Ma famille a déjà été décimée lors de l'attaque de Newland. Nous voici donc quelques centaines décidés à vendre chèrement notre peau armés de simples fusils à plasma devant l'armada hallucinante de l'envahisseur... Un disque géant approche dans un silence de mort, un éclair fulgurant sature le ciel... Couché sur le coté, mon souffle haletant à la vitesse de fuite de la vie. Le chapitre de l'Humanité est clos à jamais.
 

 

Créé par Anonyme le 15/04/2009 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

8229


Homo Stellaris

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Imaginons que l'homme soit obligé de quitter la Terre pour une cause définie. Soit l'arrivée d'une comète dévastatrice (on survivrait à notre apocalypse à l'inverse des dinosaures qui se la son prise en pleine poire), soit la pollution en hausse qui rend l'atmosphère corrosive. Il construirait un vaisseau avec un synthétiseur de matière afin de subvenir à ses besoins naturels et s'élancerait dans le vide intersidéral. Il n'oublierait pas de poser sa marque sur la surface de la Terre afin qu'elle se souvienne de lui. Un gigantesque artefact qui survivrait au temps.
Imaginons qu'il soit obligé de ne compter que sur les ressources illimitées de son vaisseau pour survivre, en attendant de trouver une planète viable.
Imaginons qu'il ne trouve pas, et qu'il soit condamné à errer de système en système à la recherche d'espèces intelligentes ou de nouvelles matières innovantes.
Au fil de ses trajets, son nouvel environnement agirait sur sa morphologie. Le soleil ne frappant plus sur sa tête, il perdrait ses cheveux, les reste de ses poils du fait de la température ajustée à ses besoins, la pesanteur artificielle influerait sur sa taille, le grandissant si elle est plus faible que celle de la Terre, le rapetissant si elle est plus forte.
En fin de compte, il deviendrait le petit homme gris que l'on connaît tous, avec ses formes lisses et surnaturelles, ce petit homme qui a prit le nom d'ET ou de martien, ce petit homme qui était parti de sa planète et qui a fini par y revenir, pour voir ce qu'elle est devenue. Comme quoi on ne peut vraiment quitter notre terre nourricière.
Mais en revenant, il découvrit qu'une autre espèce avait gravi les échelons de la chaîne alimentaire et avait atteint une intelligence supérieure à celle des autres animaux. Alors maintenant il reste autour de son Système Solaire, guettant les mouvements et l'évolution de cette nouvelle espèce humaine.
Il se demanderait si ces nouveaux humains ont trouvé son artefact multi-millénaire, et se demanderait ce qu'ils en pensent. Peut-être croiront-ils qu'il appartient à une ancienne civilisation à laquelle ils donneraient des figures, des histoires philosophiques et morales, des oeuvres d'art et des hypothèses, des rêves. En attendant il reste dehors, pénétrant de temps en temps la couche atmosphérique pour observer ces humains, au péril d'être aperçu.
Il se demanderait si un jour les humains pourront quitter comme eux la Terre. Ainsi ils auront une espèce avec qui discuter...
 

 

Créé par LeNaufragéDu13 le 02/01/2009 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (4)

 

 

8222


"Opération chirurgicale" extra-terrestre

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

L'opération "Terre" avait été longtemps différée car les lois de la Fédération Galactique interdisaient d'interférer dans l'évolution des créatures intelligentes sur d'autres planètes, sauf si leur survie globale était menacée.

Mais les données scientifiques indiquaient désormais clairement que les Terriens allaient vers une extinction, des points de non retour étant sur le point d'être franchis. Les Terriens étaient en train de détruire leur écosystème, et leur société sombrait dans la violence, la haine, l'asservissement et le chaos.

De plus, la masse de souffrance et d'angoisse produite par les Terriens commençait à exercer des effets de contagion dans des systèmes stellaires voisins, via l'inconscient collectif de la galaxie. Des actes violents se produisaient sur des planètes qui n'en avaient plus connus depuis des siècles.

Le Conseil de la Fédération donna son feu vert pour l'opération.

Les vaisseaux spatio-dimensionnels en observation permanente autour de la Terre avaient analysé la situation de la Terre et conclu que la majorité des humains étaient bons et non-violents. Leur intelligence était limitée et leur comportement un peu irresponsable, mais ils n'aspiraient qu'à la paix et au bonheur. Le blocage venait en réalité d'une minorité cupide, sans scrupules, mais très bien organisée, qui accaparait le pouvoir et les richesses en tirant bénéfice de la souffrance du plus grand nombre.

Les centres occultes du pouvoir Terrien ainsi que leurs centres de propagande et de contrôle mental furent identifiés, localisés et détruits. Les personnes qui s'y trouvaient avaient été précédemment téléportées vers le vaisseau-mère afin d'être sondées au scanner de pensées. Les plus responsables du désastre Terrien furent emmenés sur Omicron-Ceti 3 où siégeait le Tribunal Pénal Intergalactique afin d'être jugés pour crime planétaire. Les autres furent téléportés à nouveau sur Terre, en même temps que des équipes de la Coopération Intergalactique chargée d'aider les Terriens à rebâtir une société viable et qui assure le bonheur de tous.
 

 

Créé par ultraworld le 01/01/2009 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (8)

 

 

8207


La voie de la sagesse

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

L'humanité n'ayant jamais employé autant d'énergie pour faire la guerre que la paix, changea dès qu'elle s'aperçut qu'elle n'était pas seule dans l'univers. Elle se tourna vers le voyage spatial.
C'est en 2144 qu'ils rencontèrent ces êtres venus d'ailleurs, cette rencontre allait tout changer.
Alors la perception des choses changea, on redefinit notre place dans l'univers, de nouveaux horizons etaient nés, on revit également notre facon de nous comporter avec notre nous-mêmes, vis à vis des autres et ainsi qu'avec notre planète.
Ces êtres nous apprirent comment nous servir des capacités cachées dans notre cerveau, on évolua génétiquement et enfin et surtout ils nous aidèrent à nous débarasser de nos peurs, ce qui bien sur changea tout. Grâce à nos nouvelles capacités, on développa des armes de paix: hypnose traumatique, dissuasion visuelle et auditive, et même faire en sorte que les ennemis de la paix s'entretuent entre eux (car bien sur il resta forcement des septiques). En une quarantaine d'années, toute les guerres cessèrent, ainsi que la famine. On détruisit toute forme d'argent, seule la connaissance avait de la valeur.
Tous les êtres humains formèrent une seule et même communauté: la communauté de la Terre.
Enfin l'humanité tournée vers un seul et même but: le voyage spatial et la découverte de tous ces êtres inconnus qui pourtant nous ont fait évoluer. Peut-être que la solution vient de là où on l'attend le moins...
 

 

Créé par raphael le 21/12/2008 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

8079


Nos relations avec l'union intergalactique...

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

...Néanmoins, je pense que malgré le futur gouvernement mondial officiel, le peuple restera enfermé à tout jamais dans la matrice du meilleur des mondes (rappelez vous que la science y sera gelée, une fois qu'elle nous aura donnée la plus grande stabilité sociale de notre histoire!!!) et que seuls les Men in black et autres tentacules secrètes de Big Brother (vaisseaux spatiaux à MHD, etc...), s'occupent des relations secrètes avec notre union intergalactique...

(voir blog leldoradingue sur myspace pour de plus amples détails...)

Notre vision du monde se limitera donc à notre planète, pour nous, peuple d'en bas...

N.B:
Il est logique que tout comme nous avec les nombreuses unions qui se font, que les extraterrestres fassent de même, non???

Enfin, n'oubliez pas que Big Brother et son meilleur des mondes sont la quasi-finalité de notre espèce!!!
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par Leldoradingue le 31/10/2008 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

8031


Ce n'est qu'un jeu

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Avant d'écrire le réel sujet de ce texte, je tiens à te préciser, humain, que je suis U'N. je viens d'un monde et d'une éxistence si lointaine qu'elle est impossible à imaginer. Une société et un état d'esprit totalement différent du votre. N'essayez pas de me comprendre, mais écoutez moi tout de même.

Je me souviens très bien comment celà à commencé... Tout simplement par un fait banal, ce que vous autres humains appelez un "concours de jeux vidéos". le jeu en question était un simulateur de création de vie, le jeu par excellence de la pèriode. Comme je l'avais chez moi et que j'y jouais, j'ai pensé que m'inscrire serait une bonne idée.

Au début, nous étions 777 à avoir été sélectionnés pour le jeu. Dans le local aménagé pour le concours, les organisateurs expliquèrent que celui-ci n'avait aucune limite de durée et que ce n'est que à l'échec de notre création de vie que nous serons éliminés. Nous disposions tous d'un studio aménagé, et toute notre nourriture était fournie. Seule obligation : aucun contact avec le monde extèrieur.

Le jeu débuta donc de manière classique. Je reçus une planète appellée Terre, située dans un système propice à la vie. Je décidais de créer une atmosphère, puis de grandes étendues d'eau. Ma planète serait de faible intensité volcanique avec un climat très changeant et très aquatique. J'aimais cet environnement, il permettait un large choix de créations. Je savais que la plupart des joueurs préféraient se concentrer sur une seule espèce mais moi, je privilégie l'évolution et la diversité.

Ensuite, je réussi à créer des bactéries et je les fis évoluer et muter pour créer des animaux aquatiques. Ensuite je les fis devenir terrestres, puis aériens. Je m'amusais bien à créer toutes ces espèces lutant pour leur survie quand une cloche retentit. C'était un signal de regroupement. Dans le hall du local, les organisateurs nous expliquèrent que 111 personnes avaient abandonnés. Nous étions donc 666 à jouer encore. Ils précisèrent aussi que désormais, nous avions pour but de sréer une espèce évoluée sur notre planète.

De retour au jeu, je décidais, à partir d'un primate, de créer autre chose. un intellectuel, capable d'initiatives, et débarassé de l'instinc de groupe. Un être égoïste et solitaire, mais dotés d'une intelligence assez grande pour lui permettre de survivre. je donnais donc les premières pulsions et regardais le résultat. Ils créèrent des outils, dréssèrent des animaux sauvages, apprivoisèrent les plantes. mais ils se firent aussi la guerre. A ce moment, je voulus intervenir mais finalement, je décidais de laisser ces êtres en face à face avec leur inteligence, voir si ils allaient l'utiliser d'une bonne manière.

Je fus attéré de voir ce qu'étaient devenus ces êtres que se nomaient eux même "humains". Des êtres avides et cupides, d'une soif insatiable du sang de leur propre espèces. Ils étaient irrationnels et contradictoires. Leur intelligence ne leur servait qu'à produire le malheur et la douleur chez les autres.

Mais le concour se poursuivait. Nous étions 212 encore en course, et les humains de ma planète avaient réussis à aller dans l'espace. j'étais tout de même impressionné du génie créatif collectif de ces créatures. Comme dans tout ce qu'elles faisaient, l'union faisait la force. Ils n'étaient pas aussi indépendants que je le désirais au départ, ils avaient même crées une société, contrôlée, mais c'était tout de même une société libre d'initiatives et de pensées personnelles (à quelques exceptions près).

Puis le concours devint très serré : nous étions 13 participants, et les organisateurs décidèrent de créer la rencontre entre ces 13 mondes. Ils nous donnèrent une date et un point de rencontre, et nous devions y envoyer des émissaires de nos espèces. je repris les rennes de cette socété, amélioras les transports intersidéraux et remplit ma part du marché. mais nous n'étions que 5 à avoir réussis. Malheureusement, la rencontre des espèces se solda par un cuisant échec : ces crétures ne s'entendirent pas du tout et, à l'initiative de mes humains, s'entre-tuèrent.

Et c'est là que je fus sacré grand gagnant du concours. mon espèce était la seule à avoir gardé un instinct de survie assez fort pour se préserver. Mais je n'étais pas soulagé, cette socété si barbare et guerrière avait gagné sur des espèces réfléchies... je compris, après le longs moments d'observations internes, que la force de cette société résidais dans sa volonté de survivre. Aussi paradoxal que celà l'est, l'individualisme de chacun préserve le collectif. Au prix de beaucoups de morts mais je pense que, d'une facon ou d'une autre, chaque société est ancrée sur de solides bases, quelles qu'elles soient.

Désoramis, après de mûres réflexions, j'ai compris que votre planète existait réellement. pas dans mon univers, mais dans une réalité parallèle. Nous jouons à créer la vie, mais une chose me tarabuste : si nous sommes en vie, est-ce que nous sommes nous aussi le fruit d'une intelligence supèrieure?
Ce que je veux vous dire c'est que j'ai décidé de détruire votre planète. Le statut de gagnant m'en donne le droit. Je vous empêcherais de refaire mes erreurs, personnes ne doit apprendre à créer la vie, nous en sommes les seuls capables et nous le resterons!

Adieu, humains.
 

 

Créé par Bolapoil le 06/10/2008 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (2)

 

 

7992


Une électronique à base végétale & photonique

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

La surprise énorme de l'allumage de Jupiter comme 2ème Soleil, conjointe au début de traversée de notre système solaire par un immense nuage stellaire saturé de photons d'une longueur 1000 ans et d'une périodicité de 13 000 ans d'hémicycle, sonna brutalement le glas de toute technologie utilisant la moindre étincelle d'arc électrique, de circulation de courant, (aussi faible soit-il) de stockage de données comme d'accumulation d'énergie voltaïque. Tandis que désormais l'abscence d'alternances jour-nuit créait un nouvel art de la survie ressemblant à celui des esquimaux primitifs, deux chercheurs iconoclastes parvinrent à extraire la sagesse de la photosynthèse et à l'appliquer à une nouvelle logique biophotonique ternaire ahurissante: 0, 1 ou Ailleurs ? Ce qui renouvela toute une technologie et un Paradigme de Conscience.
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par failarbeit le 30/08/2008 en réponse au scénario 1757 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

7989


Bétaillère

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Et si la planète terre n'était pas seulement une planète mais aussi un morceau d'un moyen de transport bien plus vaste...?
Et si les humains n'étaient pas arrivés sur terre par une météorite et l'évolution engendrée ou d'elle meme, mais par des extra-terrstres...?
Et si les politiques gouvernemantales n'étaient pas là que pour produire des profits mais aussi et surtout des hommes plus corpulents...?
Les industriels extra-terrestres sauraient manier les galaxies comme des trains qui à l'intérieur contiendraient des grappes de planètes en croissance. Pour donner de bon fruits juteux, notament de bon humains bien gavés, les plus prisés des extra-terrestres sont les Pan Humains avec une viande généreuse et fondante provenant du continent nord américain. Celui où le gavage des humains a le mieux fonctionné.
Et peut-être pourions nous lire sur le code barre de la couveuse terre: "humain bon à la consommation, maturation maximale: 7 millards de produits"
 

 

Créé par Anonyme le 28/08/2008 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

7962


Les sauterelles de l'espace

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

La terre, saturée par la pollution a été abandonnée par l'espèce humaine.
Depuis 50 siècles l'humanité est devenu une race nomade, qui se déplace de planète en planète, qui, grâce à sa capacité d'adaptation et sa rapacité, transforme toute bio sphère accueillante en un désert en moins de quatre générations...

Le "conseil des conscients", le gouvernement qui rassemble toutes les espèces dites "intelligentes" de la galaxie décide de stopper la progression des humains dans l'espace. Notre race est déclarée "nuisible". Nos expéditions d'exploration sont araisonnées, les équipages rapatriés sur la dernière planète colonisée, les moyens de transport systématiquement détruits ou confisqués.
L'homme est acculé, privé du moyen de quitter un navire qui sombre.
Il doit cesser de produire et de se reproduire pour survivre...
 

 

Créé par hippolyte le 09/08/2008 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

7924


Fin du monde

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Et si la fin du monde était proche! Quelques semaines, ou mois. Et que des scientifiques ont trouvés un moyen de construire un abri qui peut protéger 1000 personnes de la fin du monde!
Ils fixeraient une liste de critères pour sélectionner les "représentants de la race humaine méritant de survivre"
Beaucoup de monde postulerait mais seulement 1000 serait retenus...
 

 

Créé par Crazy Diamond le 13/07/2008 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (9)

 

 

7800


DECOUVERTE

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

En lisant les scénarios existants, je remarque que la plupart traitent de rencontres avec des extraterrestres, de destruction de la terre ou de l'espèce humaine. Mais pourquoi toujours imaginer le pire scénario catastrophe? Holliwood le fait bien assez bien à notre place.
Alors voilà, je me lance sur un truc nouveau.

Myhur était tranquillement assis, calé dans le dossier épousant la forme de son dos, et commençait, comme d'habitude, à sommnoler. Ce travail de surveillance était vraiment la plaie! Les radars emmettraient un son pouvant réveiller un mort s'ils captaient quelque chose! Le sommeil le gagnait lorsque soudain....
DRIIIIIPPP.......DRIIIIIIIIPPP
Myhur ouvra un oeil, regarda l'écran, toucha un ou deux endroits de ses apendices tantaculaires et se rendormis. Fausse alerte, juste une comète passant par ici. Décidement, il n'arrive rien ici....
DRIIIIIIIPP........DRIIIIIIPPP......
Quoi? Encore? Myhur jeta un oeil sur l'écran....et tomba de son siège! Un objet inconnu volait dans leur espace spatial!
Immédiatement, le chef de la station fut prévenu. Puis les membres de la défense stellaire. Une patrouille fut envoyée et trouva...un objet de forme étrange, possédant des ailes brillantes et fait pourtant d'une matière extrèmement fragile.
L'objet fut emmené dans un centre d'études et des techniciens commencèrent à l'étudier. Ils révélèrent que cet objet était fait d'un alliage inconnu mais très fragile. Il comportait une espèce de système marchant électriquement dont la composition dépassait leur connaissance. Le plus curieux était la plaque présente sur un côté de l'engin : elle brillait et était gravée de symboles étranges et indéchifrables.
Une seule solution possible : cet objet venait d'une intelligence supèrieure à eux pour faire voyager un objet technologiquement aussi avancé dans l'espace!
Dès lors, un groupe d'investigation fut créé. On calcula la trajectoire possible de l'engin, avec des milliers de possibilités de déviation. Au bout de quinze révolutions, un message d'une expédition révéla la découverte d'une étrange planète. Le relevé indiquait qu'elle possédait en orbite stable des centaines d'objets similaires à celui trouvé. La planète possédait un climat doux, était protégée par une atmosphère et les êtres vivants qui y vivaient avaient érigés des grandes structures un peu partout.
Une étude approfondie de cette intelligence supèrieure étonna profondément les Mus : cette espèce n'était en fait pas du tout évoluée. Le chaos régnait, personne ne vivait agréablement, l'écosystème était en danger à cause de la trop forte évolution technologique, cette espèce était encore au stade des guerres intestines et sous le joug de quelques objets qu'ils n'arrétaient pas de s'échanger.

Une décision fut prise. Le système solaire correspondant fut interdit d'accès, un réseau d'espionage surveillerais leurs futurs déplacements dans l'espace et on mit en place une organisation visant à empêcher tout contact avec cette espèce tant qu'elle ne seras pas devenue évoluée.
Et l'on inscrivit le nom de la Terre sur le Registre Interdit avec la mention 58 164.
 

 

Créé par Bolapoil le 26/05/2008 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (4)

 

 

7587


Mars – Le Nouveau Monde

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Nous sommes sur Mars - quelques "minutes" avant l’extinction massive et définitive de l’Humanité Terrienne… Plusieurs nids, sortes de gigantesques dômes, furent construits sur la planète rouge. Ces mondes voutés, "artificiellement et illusoirement parfaits", offraient à l’Homme-Nouveau un nouvel espace pour vivre et survivre - tout en permettant à certaines espèces (anciennes et nouvelles) de s’y épanouir…

Craignant de reproduire les erreurs du passé, aucuns Terriens - hormis les "Instructeurs" – n’avaient été autorisés ici… Les Anciens voulurent en effet préserver ce nouveau monde de toute influence extérieure, de tout battement d’ailes qui aurait pu engendrer un nouveau chaos.

La mission de ces Instructeurs était d’éduquer les nouveaux nés, mis artificiellement au monde, dans le dôme 0-1. Ces derniers avaient été génétiquement préparés pour ce nouveau monde. La gravité, la qualité de l’air, le mode de vie était tellement différent que cela sous-entendait un nouveau profil pour cet Homme nouveau.

La formation et l’éducation de l’Humanité Martienne avait été longuement préparée par les Instructeurs... Il se devait en effet de révéler les savoirs et savoir-faire initiaux - sans pour autant influencer et modeler les esprits martiens. Le but étant de provoquer une nouvelle issue, une nouvelle possibilité pour l’être Humain…

Avant leur propre mort, les Instructeurs avaient néanmoins laissé aux Martiens un recueil sur la Vie Terrienne… Eh oui, il était dur de ne pas laisser une trace de son passage derrière soi. Une trace de son évolution, de ses erreurs passées, ou encore de sa connaissance du monde et de l’Univers… Pour l’instant, ce recueil avait été soigneusement caché dans le dôme 4, et devrait se révéler aux martiens dans 1000 ans. Ce sera ensuite à ces Hommes nouveaux de voir ce qu’ils feront ou pas de ses connaissances extra-terrestres…
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par Zephira le 25/02/2008 en réponse au scénario 201 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (6)

 

 

7519


Mise à nu

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Notre planète est convoitée par une autre espèce aux confins de l'univers, elle a besoin de plus d'espace pour pouvoir se développer.
Comme quoi il n'y a pas que l'être humain qui ait des désirs de conquètes.
Cette civilisation décide donc une fois aux portes de notre planète de braquer un rayon qui désagrége en poussiére tout ce qui n'est pas un être vivant.
Adieux canons, bombes atomique, immeubles, avions,
etc, etc......
Quand on est nus, on est plus vulnérables.
 

 

Créé par spock le 06/02/2008 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

7509


Le grand Mc Do

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Et si nous avions été placés sur cette planéte servir de réserve de nourriture?
En effet,il y a des millions d'années une espéce extraterrestre nous a créés en labaratoire, pour être ensemencés sur terre.
Comme la graine en terre, nous avons été nourris par nos jardiniers:
- ils ont mis en place les grands fast food.
- fait en sorte que notre nourriture soit la plus riche possible et qu'elle nous donne ce petit goût si apprécié chez eux.
- favoriser les aliments OGM.
Bien sûr tout n'est pas encore parfait (il y a encore des endroits sur cette terre où nous ne poussont pas bien, mais ils font en sorte que cela s'arrange).
En attendant le grand festin, ils viennent comme les grands cuisiniers goùter le plat et nous assaisonnent pour que le repas soit parfait le jour J.
ALORS AMIS TERRIENS PROFITEz BIEN ET SURTOUT MANGEZ !!!!!!!!!!!
 

 

Créé par spock le 05/02/2008 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (7)

 

 

7491


Les destructeurs d'Ego

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Bonjour à tous. Je viens vous livrer mon témoignage dans l'espoir d'être entendu. Sur ce site, j'espère trouver des gens assez d'ouverts d'esprit pour me croire. Je vous préviens, c'est assez difficile à avaler.
Bon, je me lance, nous verrons bien: J'ai été attaqué par des extra-terrestres. Je ne peux pas le dire autrement, mis à part peut-être le terme "attaqué". A la place, devrais-je dire "Transformé"?

Le lieu et les circonstances ne sont pas très importants. Ce qui compte est ce qu'il advint par la suite. Ceci dit, afin que vous me croyez, je vais essayer d'être le plus précis possible.

Bref, ça s'est passé il y a quelques semaines, un soir au clair de lune alors que je me balladais avec mon chien en laisse dans un bois près de chez moi. Alors que je débouchais dans une clairière, je vis, posée sur l'herbe, une sorte de gigantesque soucoupe volante, silencieuse et éclairée de mille feux. Il y avait plusieurs créatures longilignes affairées autour de ce vaisseau dont les lumières aveuglantes m'empêchaient de les distinguer nettement. Mon chien aboya, ce qui trahit ma présence. Les créatures tournèrent la tête dans ma direction. Elles avaient deux grands yeux luminescents et un crâne surdimensionné par rapport au reste du corps. Je sais, ça peut paraître caricatural, car on représente généralement dans les récits de science-fiction, les « petits hommes verts » sous cette forme mais c'est pourtant ainsi que je les ai perçu. Une partie de moi voulait fuir, tandis qu'une autre, fascinée par cette rencontre si ardemment désirée depuis des lustres (Qui n'a jamais émit le souhait de rencontrer des extra-terrestres?), me laissa clouée sur place. Ensuite, tout alla très vite. L'une d'elle dégaina ce que je pris pour une sorte de pistolet laser et me tira dessus. Le rayon me toucha en plein coeur, cependant je ne ressentis aucune douleur, juste une émotion diffuse, comme un rayonnement intérieur. Le choc me fit tomber à la renverse, lachai la laisse de mon chien qui s'enfuya en gémissant. Alors que j'étais allongé, je vis les créatures regagner à la hâte leur vaisseau tandis que l'une d'elle s'approcha de moi. Elle me parla, je pense de façon télépathique, car j'entendis sa voix dans ma tête. Elle me dit: « Ne t'inquiète pas, tout ira bien. Tu es guéri de toi-même. D'ici peu, ton peuple le sera aussi».
Ayant prononcé ces mots obscurs, la créature rejoignit le vaisseau qui décolla dans un silence fracassant, puis fila vers le firmament à une vitesse prodigieuse.

Je restai là, sur l'herbe humide, étendu sur le dos, me demandant ce qui s'était passé, avec la peur d'essayer de bouger et de ne pas pouvoir. Je ressentais toujours ce rayonnement intérieur irradier au plus profond de moi et je compris soudain ce dont il s'agissait. Car mon MOI intérieur se dissolvait petit à petit. Tout ce qui auparavant me définissait en tant que MOI, l'être soi-disant unique et aux caractéristiques propres, était en train de se déconstruire. Toutes mes obsessions, mes manies, mes envies, mes objets de plaisir dans lesquels ma petite personne se complaisait alors s'envolaient. Mes qualités et mes défauts m'apparurent ni plus ni moins comme des noms, des adjectifs vides de substance.

Et les jours suivants, le phénomène a continué. Jusqu'à aujourd'hui où la transformation semble achevée.

Tout ce qui se rapporte à mon ancien moi a disparu. J'ai enfin l'impression d'être libre, d'être sorti d'une cellule capitonnée. Afin de vous donner un exemple, le simple fait d'écrire « JE » dans le texte que JE vous livre relève de l'exploit: Le mot « JE » m'est devenu neutre, singulier, presque étrange. Mon propre nom n'est maintenant pour moi qu'une étiquette, pareil à un code-barres qu'on colle sur une barquette de viande. Mon voisin que je détestais avant parce qu'il avait une plus grosse voiture que moi, m'apparaît à ce jour différement. Non plus comme « MON » voisin mais comme un homme doté d'un esprit et qui recherche le bonheur à sa façon. Comme tout à chacun.

JE comprend aujourd'hui la phrase de l'extra-terrestre: « Tu es guéri de toi-même. » Ce soir-là, ces créatures m'ont guéri de l'Ego, source de tous les tourments de l'homme actuel, de tous les conflits, de toutes les incompréhensions entre les peuples.

Suis-je le premier d'une longue série? « Dici peu, ton peuple le sera aussi ». Ces paroles résonnent encore en moi avec la force d'un espoir infini...
 

 

Créé par Siddharta le 27/01/2008 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (5)

 

 

7432


L'arche de Sélène (2)

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Cela faisait plusieurs semaines que la Lune avait quitté sa vieille Terre aujourd'hui nue de vie comme au premier jour. L'humeur, parmi les 5700 nouveaux "luniens" était au deuil. Le deuil de la vie passée, irrécupérable. Le deuil de la famille ou des amis perdus parce que non-sélectionnés. Le deuil de sa maison, sa ville, ses embouteillage, sa pollution. Tout créait un sentiment de manque. Autant le bon que le mauvais. Tout ce que l'on a tant critiqué manquait aujourd'hui.

Illan s'était déjà mis au travail, comme tous les autres. Il était styliste. Mais dans sa vie de lunien, il lui fallait agrandir son champ de compétences. Autrefois, il accompagnait le directeur des achats de la maison pour laquelle il créait pour choisir les tissus et matériaux à prendre pour les collections futurs. Maintenant, il lui fallait être lui-même l'artisan confectionneur. Il devait fabriquer sa propre matière première. Pour cela, il avait étudié depuis sa sélection pour le programme de sauvetage, il y avait presque deux ans. Au milieu de la cité, se trouvait un bureau, comme une mairie, qui répertoriait les 5700 habitants choisis par noms, âge, profession... C'est cette catégorie qui intéressait Illan. Il devait trouver des paysans-éleveurs afin de produire son coton, sa laine, son cuir, son lin.
Il y en avait un peu partout dans la cité lunaire. Les habitations et les corps de métiers avaient été répartis de façon relativement homogène pour éviter les ghettos. A côté de cela, il avait déjà commencé à coudre des vêtements car un stock de départ avait été prévu. Il partageait alors son temps entre son atelier et ses recherches de partenaires. Pour le moment, il ne pouvait qu'établir quelques contacts parce que les plantes n'étaient pas encore à maturité pour être transformées et les animaux embarqués étaient trop jeunes pour l'instant. Mais cela ne dérangeait pas pour autant Illan. Il en profitait pour se promener dans la cité.
Il visitait l'immensité conçue par d'autres pour ce périple et parlait beaucoup avec tous. Chacun servait de psychologue pour son voisin. Il y avait tant de déprimes, de crises d'angoisse, de pleurs, de cris...
Certains voulaient rentrer chez eux, sur Terre. Tout en sachant au fond d'eux que ce n'était pas possible, et qu'ils ne retrouveraient jamais ce qu'ils avaient dû laisser.

La Lune était loin de toute lumière naturelle maintenant. Sortie du système solaire, il n'y avait plus d'étoile proche pour éclairer. Sauf ces deux points brillants qui se distinguaient des autres : le Soleil, on était encore sur son territoire, et la supernova de Proxima du Centaure derrière qui, tel un phare, rappelait tout le temps où en étaient les luniens. "Où" localement, mais également "où" historiquement.
Par contre, l'actualité spatiale à ce moment était la traversée du nuage d'Oort. Jusque là, tout s'était bien déroulé. Seulement un tout petit astéroïde n'avait pu être évité et avait percuté la Lune. Mais heureusement sur une partie non-habitée.
Oui, "évité" car il y avait des "pilotes" pour cet étrange vaisseau. Dans un q.g. souterrain, une équipe calculait en permanence les risques de collision et la direction de déplacement. Lorsqu'un objet extérieur s'approchait dangereusement, on rallumait certains moteurs pour modifier le cap. Il y en avait tout le tour de ce petit globe, des moteurs. La traversée du nuage d'Oort devait durer environ deux mois encore. On avait conservé des horloges au rythme terrien pour définir les heures et les jours.

Sélène quittait, ce jour, sa cabine de pilotage éreintée par l’ampleur de la mission. Elle regagnait alors son appartement dans le sixième sous-sol. C’était un petit appartement basique avec juste ce qu’il faut pour vivre. On n’avait pas eu le temps de prévoir le superflu. Le sommeil, lui, vint vite.
A son réveil, comme à chaque réveil, elle montait au rez-de-chaussée sous la bulle pour contempler l’espace et regarder en direction de la Terre. Elle y pensait tout le temps, comme chacun. De si loin, elle ne voyait plus la planète depuis longtemps. Un autre spectacle s’offrait à elle. Le rayonnement démesuré de Proxima à côté de celui du Soleil. Comme à chaque fois, elle repensait à l’aventure lunaire depuis son début. Les astronomes qui avaient observé les changements qui se produisaient au sein de notre étoile voisine. Les astrophysiciens qui avaient annoncé la sentence. Les premiers centres d’études spatiales qui avaient fait le projet fou de quitter la planète. Et devant l’inévitable, les gouvernements qui se battaient encore. Encore et toujours, pour être LE pays du projet, LE pays investisseur, LE pays sélectionneur, mais aussi LE pays emmerdeur et destructeur.
Sélène reprit le chemin des étages inférieurs pour aller grignoter un peu avant de reprendre en main l’équipe de scientifique à qui on avait déposé le devenir de la Lune entre les mains.

La plupart des installations étaient enterrées pour une meilleure protection physique contre d’éventuelles collisions et thermique puisqu’il fallait énormément chauffer l’ensemble de la cité si on ne voulait pas finir congeler. La température avait été un vrai casse-tête dans la conception de la ville lunaire. Les différentes pièces de chaque niveau étaient souvent concentrées autour d’un hall central d’où sortait la climatisation. Quant aux étages, ils étaient reliés entre eux par des escaliers et ascenseurs au bout de couloirs, loin des halls afin d’éviter que la chaleur n’emprunte ses passages pour monter seulement.

Sonia avait conservé, elle aussi, le temps terrien pour s’occuper de ses animaux. Ce n’était pas obligatoire puisqu’il n’y avait plus de jour et uniquement une longue, longue, très longue nuit. Mais c’était bien pratique d’avoir un repère temporel identique avec les autres luniens. Elle devait encore commencer son travail par nettoyer les boxes de ses bêtes puis par nourrir ces dernières. Lors de sa sélection, elle avait hérité des ovinés qu’elle connaissait bien. Elle poursuivait son labeur en trayant les brebis et les chèvres. Sa mission l’amenée à en faire des usages multiples : du lait buvable sans s’étrangler à des fromages variés qu’elle réinventait tous les jours.
Ce jour-là, elle reçu un jeune homme qui voulait lui récupérer la laine des moutons. Il voulait en faire du tissu. Il avait plusieurs personnes à rencontrer encore mais se proposait pour venir lui donner un coup de main à la tonte puisque lui-même n’avait presque plus de matériau à travailler….

A poursuivre
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par Laul le 08/01/2008 en réponse au scénario 7353 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (4)

 

 

7431


Un Monde Parfait...

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

En 2431, l'humanité fut totalement détruite, annihilée, rayée de la carte de l’univers, atomisée, réduite en cendres par une bombe incroyablement puissante qui vitrifia toute la planète, en faisant un globe parfaitement lisse, et vierge. Une sphère composée uniquement de résidus de météorites et autres éléments cosmiques rassemblés par la gravité.
La planète bleue (qui ne l’était plus du tout), fut détruite par la Fédération de Préservation des Espèces Primitives. Ces extra-terrestres avaient remarqué que depuis plus de 2 millénaires, les terriens couraient à leur perte. Ravagée par des guerres et des conflits intestinaux, cette espèce avait été jugée inapte à survivre de cette façon, et fut détruite sans autre forme de procès. L’espèce disparue fut remplacée par la même souche, mais préalablement conditionnée pour ne plus connaître les maux des terriens. Tout les humains étaient identiques, dotés d’une condition physique supérieure, et pourvus d’une intelligence moyenne, mais penchant vers le bas (il ne faudrait pas qu’il se mettent à réfléchir et à se rebeller quand même !). Elevé à partir d’un même programme, chaque humain était semblable à son voisin, seule l’attribution des Terriens permettaient de les différencier, ainsi que la puce insérée dans leurs cerveaux (puce dont les humanoïdes n’avaient aucune conscience). La vie d’un humain était tracée dès que sa naissance était programmée. Tout allait bien… Pas de guerre, pas de malheur, pas de maladie… Est-ce un monde parfait ?
 

 

Créé par Serpico le 07/01/2008 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (2)

 

 

7392


Et si l'électricité venait à s'éteindre ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Le jour, il fait trop chaud et la nuit, il fait trop froid.
Le chauffage n'existe plus, l'ordinateur n'existe plus, la lumière n'existe plus, la voiture non plus.
Du jour au lendemain, ce fut la débandade, dans le monde entier une gigantesque coupure de courant vint perturber toutes les activitées terriennes. Et dans les secondes qui suivirent, des centaines de millions de disjoncteurs furent enclenchés en vain. Des centaines de millions de téléphones furent décroches et dans des centaines des centaines de langues différentes, des centaines de millions de personnes crièrent un mot magique "putain !".

Les astronautes avaient compris. Un corps inconnu était venu perturber les champs électromagnétiques et éléctriques terrestres. Il lui avait fallu des centaines de millions d'années pour atteindre la Terre et maintenant, il avait encore "en estimation" 30 millions d'années pour arréter cette perturbation.
Privés d'émectricité, l'humanité était revenue à l'age de pierre.
 

 

Créé par fox le 27/12/2007 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

7353


L’arche de Sélène

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Silence. Partout le silence pesait sur les individus, rassemblés par millions dans les rues sans lumières de Paris.
Fixe, la foule attendait, le nez levé sur le coin de ciel que laissaient accessible les immeubles. La pénombre était tombée, l'électricité avait été coupée, partout. La Lune bleuté jouait avec l'ombre de la tour Eiffel en face, à gauche avec quelques reflets lointains de la tour Montparnasse. A droite on percevait, infime, la blancheur du Sacré Cœur. Certains pleuraient en silence, d'autres avait une bouteille de champagne à la main, mollement tenue, pour une fête improbable, une occasion définitive… [...]

Quelques pas devant, des visages, des vies, des aspirations, des histoires, des bonheurs, des heurs aux bulles de vies, des bulles aux heures d'apogées apposées sur le recoin des immeubles, au carrefour des destinées, devant des feux rouges muets.
On était à H – 10 secondes.

H – 5 secondes.
Illan regardait la Terre. Sa Terre. Dans les hublots, les dômes, on voyait des visages, par millier, regarder une dernière fois cette boule décroché de l'espace qui formait l'ensemble de leur existence passée. Il fallait partir. La sélection a été rude. On en a vomi de douleur, plié de pitié, joncher les couloir d'épuisement, en traversant tous les doutes possibles humains. Sonia aurait par moment voulue être une blatte, inexistante, ou tellement idiote. Aujourd'hui elle n'admirerait même pas le ciel, mais irai nourrir ses brebis, « faire le lait » pour rien, pour comme tous les jours… C'était tellement bon de rien savoir. Tellement bon de faire des choses en toutes innocence ! Le graviton la reliait artificiellement à cette terre, cette lune si tant regardée autrefois. Quelque part, elle savait que sa mère la regardait, sa Jeanne rêveuse, ainsi que son père decédé depuis quelques mois aussi, quelques part souriant sur cette boule bleue et blanche.
Les haut parleurs indiquaient le nominal. Dans quelques secondes, les 325 millions de moteurs à plasma allaient êtres allumés, et ça serait la disjonction entre le fil de vie et l'espoir futur. La bouée de sauvetage, l'ultime décision planétaire, la survie des espèces terriennes. Sonia regardait le vide de l'espace, la terra-formation lunaire inachevée, et contenant ses larmes, l'étroitesse qu'elle sentait autour d'elle et qui formerait son quotidien. Le travail ne manquait pas ! Saurait-elle s'y perdre comme les autres ? Saurait-elle oublier, vivante parmis les quelques chanceux de cette arche improbable ?

H – 3 secondes.
Le présentateur parlait doucement, doucement comme à soit-même, comme en catimini avec l'auditeur de la radio. Il disait : 5700 personnes, 300 milles espèces vivantes animales, 200 milles espèces végétales, 50 milles tubes de terre provenant des continents s'apprêtent à faire un bon galactique et hors du système solaire, pour échapper à un bombardement de rayon gamma issue de Proxima, une étoile amie pourtant, mais ayant exploser.
Nous avons eut seulement 5 ans pour préparer un départ, le départ humain, et nous avons pris la Lune comme vaisseau spatial. Notre nouvelle terre. Nos programmes de diversions, en nous cachant derrière Mercure ou Mars ont échoués, les moteurs ne pouvant être efficaces suites à des pannes successives et des sabotages, du aux infiltrations religieuses et sectaires dans les divers domaines technologies de sauvegarde.

H – 2 secondes
Dans les rues, devant les postes de télévisions, de New York à Bamako, de Pékin à Perth, attente.

H – une seconde… la dernière d'un monde.
Nominal. La Lune, s'éclaira d'une nuée intense, devint rougeoyante. Imperceptiblement d'abord, elle s'éloigna. Puis plus rapidement, devient de plus en plus petite. Sur terre on ressenti un effet d'apesanteur, un Legé tremblement sous les pieds. Ailleurs, Tzunamis, volcans en éruptions commençait la longue agonie d'une utopie génétique.
La Lune est partie, emportant l'espoir de survie dans un autre système solaire.
Jeanne senti un léger picotement sur la peau. Les rayons gamma déjà, commençaient à bombarder la planète terre esseulée. Les foules agglutinées dans les rues n'eurent pas le temps de réagir, de se cacher. A quoi bon d'ailleurs les rayons de la mort pénétrait toutes choses sur plusieurs centaines de kilomètres de profondeur… Tout ce qui était vivant fut consumé en quelques secondes. Ne restait en lieu et place des foules, que de la poussière charriés par le vent, entre les bâtiments d'une civilisation désormais éteinte.
La Lune passait avec succès l'orbite de Pluton. Désormais, elle avançait avec son lot d'extra- terrestres à toute allure vers l'inconnu.

Lire la version intégrale
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par karquen le 11/12/2007 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (2)

 

 

6986


Premier Opus de Sirius

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Les ordinateurs en alertes crépitèrent. Ginus Andersen s’éveilla brusquement. Il s’était endormi à coté du clavier, épuisé de fatigue après 24 heures de calculs ininterrompus.
Andersen était un radio-astronome émérite et connu des instances scientifiques. Il avait basé son observatoire de 8 interféromètres à 50 kilomètres au nord de Stockholm en Suède.
Depuis près de 30 heures, des irrégularités dans le spectre de Sirius avaient focalisé les observatoires de la planète. Son équipe de 5 chercheurs était parti sur un site d’observation oculaire. Partout on calculait, on extrapolait… Sirius représentant un danger immédiat et irréversible si l’étoile se transformait en Supernovae. Les rayons gamma n’épargneraient pas notre système solaire, et brûleraient toutes traces de vie sur leur passage.
Pour Andersen, les dernières modulations indiquaient une explosion imminente.
Les ordinateurs crachaient maintenant un flots inintelligible de chiffres sur des dizaines de mètres de papier.
Andersen se jeta sur l’imprimante et lu à toute vitesse…
« non… ce n’est pas possible ! ».

Un téléphone sonna puis deux, puis trois… Andersen laissa les téléphones sonner, et bientôt ne les entendit plus, perdu dans ses songes, isolé dans le temps suspendu, comme dans une ouate profonde et tiède. Lentement il se dirigea vers la fenêtre, ouvrit machinalement les stores. Il devait être deux heures du matin, Sirius brillait plus fort que le soleil, légèrement bleutée. Les habitants des villages voisins sortaient dans la rue. Dans l’hémisphère Sud on voyait deux soleils dans le ciel.
Andersen chuchotât doucement : « c’est la fin, adieux à tous ». Il repensa à son enfance, vit défiler sa vie à toute allure, ses enfants, le visage de sa femme…

D’abord doucement, puis de plus en plus fort s’éleva des notes de musique… Andersen restait figé, ne comprenait pas. Il pensait avoir affaire à une hallucination. Mais les notes de musique devinrent persistantes. De la musique classique !
En Crescendo, tonitruante, puis forte, puis exposante à l’extase la musique venue de Sirius diffusait partout, sur toute la planète, dans chaque maison, chaque bateau, chaque Bunker ! rien ne l’arrêtait ! 8 milliards d’humains levèrent les yeux sur ce soleil bleu, et entendirent ensemble une musique venue des étoiles. Le concerto fini en emphase magistrale sur des airs symphoniques.
Puis la lumière bleuté disparut lentement, en quelques minutes peut être. Andersen vit le village au loin sombrer dans la pénombre, comme si rien ne s’était passé.
Sortit de sa torpeur le professeur Andersen se dirigeât vers les ordinateurs, comparait les rayons spectraux de Sirius avec ceux d’une semaine. Il constata rapidement que tout était redevenu normal, plus de pic infra-rouge, « comme si rien ne s’était passé » se dit-il…

On nota que la musique diffusée universellement était le concerto en ré majeur op.35 de Tchaïkovski. On nota également que quelques jours après cette émission venue d'un autre monde, toutes les guerres, tous les conflits avaient cessés sur notre planète. Les scientifiques s’unirent tous pour trouver des explications, les chefs d’Etats se réunirent pour créer un monde équitable en richesses pour tous, les individus s’unirent pour bâtir des cités sereines et évolutives…

Andersen parfois regarde au travers des stores du labo le petit village, derrières les huit interféromètres. Il sait qu’un jour, quel que soit ce jour, l’humanité pourra dialoguer avec un monde où la vie et l’art transcende nos perceptions, nos devenirs. En souriant, désormais le futur ne lui faisait plus peur.
 

 

Créé par karquen le 22/07/2007 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (2)

 

 

6932


Et si l'univers et le temps se retournaient?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Tôt ou tard vous comprendrez ce que je veux dire par là.
 

 

Créé par Un gars venu du futur le 07/07/2007 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (3)

 

 

6906


Programmés

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Janvier 2044.
Les origines de la vie sur Terre sont toujours très mystérieuses.
Personne n'avait encore élucidé les fondements de la matière vivante jusqu'au jour où une sonde de l'Agence Spatiale Internationale reçoit, d'un système éloigné du notre, un message inquiétant.
Une fois retransmis sur Terre, le message est d'abord caché à la population afin de ne pas générer d'état de panique globale.
Mais la situation se dégrade très vite: quelques jours plus tard, les communications se coupent, les réseaux informatiques ne fonctionnent plus, les satellites décrochent de leurs orbites les uns après les autres.
Devant les émeutes de la foule paniquée, l'Agence Spatiale décide d'avouer ce qu'a reçu une petite sonde terrienne dans un système lointain:
"Civilisation de la planète JZ-58xF, sachez que la planète que nommez Terre ne vous appartient pas.
La vie sur votre planète n'est apparue que parce que nous l'y avons introduite. Nous avions prédit chaque étape de votre développement. Vous avez évolué exactement comme nous le voulions. Nous avons envoyé un message à une de vos sondes dont nous avions depuis longtemps déterminé le moment et le lieu de passage.
Vous avez aménagé cette planète, nous allons maitenant la récupérer. Nous allons au préalable détruire tout vos systèmes d'échange afin de mieux planifier notre attaque.
A bientôt."
 

 

Créé par dfact le 28/06/2007 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (5)

 

 

6865


Bulletin Magnétique

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

17 Octobre 2060 : « Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs - Bonsoir. Nous allons connaître cette semaine une nouvelle et puissante émission magnétique provenant de la plate-forme Répulsive – qui s’accompagnera cette fois-ci de fortes ondées "imagées et sonores". La Terre entière sera placée en alerte de vigilance 5, attention donc! Ce satellite étranger, qui nous accompagne depuis bientôt 50 ans, va en effet entamer un nouveau cycle - et devrait atteindre dès mercredi prochain son maxima. Nous conseillons aux puritains mais également aux plus vulnérables de rester à l’abri chez eux, bien cloisonnés dans leur caisson "anti-magnet". Pour les plus audacieux, sortez couverts! Nous ne sommes pas à l’abri de mutations encore insoupçonnées et non-contrôlées par la Science. »

Le bulletin magnétique se termina sur le sourire étincelant de l’hologramme - qui nous souhaita comme à son habitude « une belle et magnétique soirée ». Dans un fondu-enchaîné, la sphère TV3D laissa place à un reportage - consacré une nouvelle fois aux effets irréversibles de cette mystérieuse plate-forme…

Il faut savoir que dès les premières années de Répulsive, une poignée d’hommes - sortie tout droit de l’Ombre - avait cherché un moyen de se protéger (et de préserver leur cheptel) contre cette influence céleste... Le fameux caisson "anti-magnet", transformé en combinaison pour faciliter les déplacements, était l’une de leur plus grande fierté. D’ailleurs, et aux dernières nouvelles, un bouclier à l’échelle mondial devrait bientôt être mis en place - et ce afin de "préserver" la planète bleue de ces émissions magnétiques étrangères.

Il va sans dire que sur la Terre ferme, on continua de vanter et de multiplier (dans des pubs, films, images subliminales, musiques, ou autres) les avantages d’un enfer brûlant de 1000 plaisirs. Beaucoup de personnes eurent alors peur d’abandonner leur ancienne peau, et s’accrochèrent instinctivement et désespérément à leurs instincts les plus profonds. Peu à peu, la promesse d’un paradis calme et serein leur fit froid dans le dos, et la plate-forme Répulsive devint à ce titre un nouvel ennemi à contrer.

L’humanité se divisa dès lors en 3 sortes de catégories : Les Mutants de Répulsive (qui avaient diffusé et intégré ces nouvelles ondes venues du ciel). Les êtres purs (comme ils aimaient à se qualifier) qui s’étaient préservés de cette influence "extra-terrestre". Et les Maîtres de l’Ombre qui jouaient malicieusement avec les Ténèbres et la Lumière.
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par Zephira le 17/06/2007 en réponse au scénario 6864 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (6)

 

 

6864


Une pluie chasse l'autre...

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

20 octobre 2010 : perturbation magnétique généralisée dans l'atmosphère terrestre donnant naissance à une nouvelle révolution !

Les déluges incessants laissent place à une pluie de météorites pendant plusieurs jours. Quelques morts, quelques dégâts matériels, mais peu finalement !

Ce qui est défini comme une comète par certains scientifiques conformistes et comme une plate-forme géante extra-terrestre par d'autres...., a pris place en orbite autour de la Terre. Si grande qu'elle est capable de voiler le Soleil au passage, si rapide qu'aucun appareil terrestre parmi les plus aboutis et sophistiqués ne peut la suivre, ni l'intercepter.

Au bout de quelques rotations, les dirigeants de la planète sont informés qu'absolument toutes les centrales d'énergie sont neutralisées, même celles dont le troupeau humain ignore encore l'existence, tant elles sont inouïes et perverses. Seule une production vitale minimale d'électricité est assurée et sous le contrôle exclusif de cette plate-forme volante.

Tous les humains sont écartés par répulsifs magnétiques des centres de décision. Aucun d'eux n'est placé en situation de souffrance physique ou psychique. Les puissants et tous ceux qui auraient envie de résister à ce relais cosmique pour conserver leur pouvoir sur les autres humains, tombent en lévitation, neutralisés, emportés par les airs et stockés en tas dans les hangars qu'ils destinaient à "la solution finale". Ce sont des endroits jusqu'alors inconnus du public, où aurait eu lieu, à court terme, l'extermination par éclatement particulaire, d'environ 5 milliards d'humains dominés, les gueux, au profit de la survie de 2 milliards d'humains dominants, les preux.... Cette solution radicale et sans futur spirituel avait été adoptée unilatéralement par les Maîtres de l'Ombre, afin d'enrayer les catastrophes écologiques dites "consécutives à la prolifération humaine". L'humanité, dont l'esprit libre était notoirement lessivé et conditionné par les media depuis longtemps déjà, était sur le point de valider cette solution comme une fatalité.

Mais...
Internet et tous les réseaux universels de communication par satellite deviennent inopérants. Les populations n'ont plus aucun moyen de déverser leur révolte dans des lieux virtuels. Elles reprennent donc le chemin de la réalité et de la rue.
20 octobre 2010 : l'humanité se libère de son joug par une révolution internationale.

La plate-forme, dénommée Répulsive, restera définitivement en orbite autour de la Terre et sera considérée comme un nouveau satellite. Elle exercera un contrôle sur les pulsions destructrices de l'humain et son cortège de nuisances sur son berceau naturel, la Terre, et sur lui-même. Nul n'en saura la nature exacte dans les futurs immédiats. Désormais, les météorologues intégreront les actions de Répulsive dans leur prévisions.
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par L'épistéolienne le 17/06/2007 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (8)

 

 

Scénarios 1 à 50 sur 132


Base de données
des scénarios

Sommaire