Sélection catégorie

 

Sélection thème

 

Tri

 

 

Sélection statut

 

Recherche par mot clé

 

  Affichage

 

 

 

intégral    liste


BIOSPHÈRE

Scénarios 1 à 50 sur 278

11962


Sous l'océan

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

C'était un jour comme les autres. Mara nageait sur Su. Même y vivant depuis 16 ans, elle s'emmerveille chaque jour en voyant la beauté de cette planète d'eau au Milieu de la Galaxie Comète, appelée autrefois "Terre". Cette eau la recouvrant étant plus bleu que le ciel dégagé recèle de nombreuses créatures plus impréssionnantes les unes que les autres.
Mara, quand à elle, est une jeune fille curieuse, solitaire et pensive. Elle s'aventure dans les fins Fonds de Su pour en découvrire sa richesse bien que son père l'en défend. Il est très protecteur et, bien que les Serea peuvent respirer Sous l'eau, il craint que le pire ne se produise. L'ayant vu se rendre dans les profondeurs il y a quelques jours, il lui a formellement interdit d'y retourner.
Sa curiosité étant tellement décuplé, elle décide par la Suite d'explorer la Surface sans que son père ne le Sache.
Mara n'est pas comme les autres. Elle se préocuppe plus découvrir de quoi le monde est fait alors que les autres redoutent les créatures incunnues ne pouvant faire qu'une bouchée d'elle.
Les Serea ont la capacité de nager plus vite grâce à leurs pieds et leurs main parlmées.

Actuellement, elle s'éloigne de chez elle en faisant croire à son père qu'elle se rend à Ipaka, une grande ville près de la sienne. Étant à distance suffisante pour que son père ne puisse plus la voir, elle remonta vers la Surface Avec la détermination de découvrir les soit disant " danger de la Surface" Avec prudense. L'eau étant tellement Claire qu'elle aurait le temps de s'enfuire en voyant quelqu'un ou quelque Chose s'approcher d'elle. L'air n'avait jamais effleuré son Corps. Tout d'abord, elle décide d'émerger sa main. Voyant que son doigt ne ressentait rien d'étrange, elle sortir sa main entière. Avec émerveillement, elle Remarque que sa main palmée perd la fine peau reliant chaque dois. En replongeant sa main, tout est revenu à la normale. Mara descend à la recherche d'un cristal. En remontant, elle émerge sa tête et regarde son reflet dans la pierre. Avec stupeur, son Teint bleuté vire au blanc, ses orreilles pointues s'arrondient et ses bronchies sur son cou disparaissent. Elle resprire désormais Avec son nez et sa bouche. Appeurée, elle retourne dans l'eau et essaie de reprendre ses Esprits. Elle tente à nouveau l'expérience et Remarque exactement les mêmes effets.
Regardant au loin, elle essaie de s'habituer à la nouvelle façon qu'elle a de respirer. "Pourquoi nous avoir toujours interdit de remonter? " Voilà une question sans réponse. Du moins pour le Moment.

Scrutant l'horizon, elle voit une forme dépasser. Curieuse comme elle est, elle ne peut pas ignorer un mystère tel que celui-ci.

Elle s'approche de plus en plus et Remarque et voit que c'est une personne. " Pourquoi est-elle là? " Elle s'enthousiasme en pensant pouvoir enfin se faire une amie. Étant à la Surface, elle doit être curieuse comme elle. Étant plus proche, elle peut désormais affirmer que c'est un garçon. Comme elle l'avais découvert plus tôt, il est pâle et ses mains et ses pieds ne sont pas parlmés. Sentant une présence, il ouvre ses yeux. Son regard bleu d'acier se plonge dans les yeux vert emmeraude.
 

 

Créé par Mara le 23/03/2016 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11938


Et si il était déja trop tard?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Les humains ne donnent aucune importance a tout ce qui les entourent... Dans un ou ans, le dernier flocon de neige tomdera. Dans dix ans, la dernire espèce animale sauvage s'éteindra. Dans 100 ans, le dernier humain mourra. Mais les gens le savent, tout ce que j écris. Ils le savent, mais sont tellement obsédépar leur propre bonheur de leur vie inutile, laisserons, autour d'eux, s'effonfrer le monde qui les a fait naitre.
 

 

Créé par Lemondevasevenger le 14/01/2016 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11763


Avenir écolo

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Dans une centaine d'année voire plus, le monde connaîtra une véritable renaissance grâce aux avancées technologiques. Les problèmes de pollution liés à l'utilisation de véhicules n'existeront plus grâce à la téléportation. De nouveaux outils permettront la destruction pure et simple des déchets sans émission de gaz à effet de serre. Enfin on découvrira des nouveaux matériaux plus résistants, plus pratiques et dont la fabrication ne concourra pas à l'épuisement des ressources !

Alors à quand cet avenir écolo ?
 

 

Créé par FloTom le 05/11/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11714


Juste une ère

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

L'homme se prends à rêver d'une indépendance avec la Terre. Eliminer tous ses prédateurs fût un premier pas. Eliminer toute limitation démographique en fût une seconde.
Et maintenant... force est de constater que l'homme se pose la question. Mais quoi qu'il arrive, il n'est pas si différent que d'autres espèces avant lui. Les écosystèmes sont modélisables avec des cycles proix-prédateurs simples et efficaces. Plus de proies impliquent plus de nourriture pour les prédateurs qui feront alors plus de descendant. Et les annéees suivantes, le cycle s'inversent. Plus de prédateur impliquent plus de proies éliminées. Je pense que je n'apprends rien à personne. Mais ça, ça marche quand un équilibre est en place. Que se passe-t-il pour une espèce qui fonce droit vers le mur ? Une espèce comme nous qui n'a plus de contre-balancement ? Beaucoup vous disent qu'elle s'éteint mais penser aux cyanobactéries (et ancêtre anaérobie). Pour eux, l'oxygène est un déchet qui les propulse au bord de l'extinction.
Et bien si les guerres, virus ou autre fléau ne vient pas nous réguler, il est évident que nous seront les prochaines "cyanobactéries" de la planète.
Un exemple... ce continent de déchet dans le pacifique. Un autre ? On vient de découvrir une roche constitué de notre plastique! ! (chercher plastiglomérat si vous ne me croyait pas) Ca va plus loin que du verre poli en mer...

L'avenir de l'humanité... et bien l'inexorable suite de ce que vous croisez tous les matins: le réchauffement, les guerres, les avancées scientifiques, la fatalité de la fin inavouée et la dépression sociale. Les mécanismes de l'homme sont de plus en plus maitrisés et cela servira à maintenir la course vers l'inconnu, vers l'espoir d'un avenir difficile. Les hommes seront leurs propres maîtres et esclaves.
Au détour d'un climat difficile, il y aura des oasis artificiels dans lesquels l'homme se barricade. Ces avant-postes de la résistance permettront à l'homme de survivre tout en légitimant un régime de fer. L'espoir d'une injustice et d'un monde paradisiaque ne pourra être que récurrent et occasionner des rebellions stabilisant la démographie et rendant la gestion de ces structures chaotiques en apparence.
L'homme se détournera alors de la terre et se retournera comme les statues de Pâques vers son microcosme.

Heureusement, il en restera toujours pour réussir une échappée. Des millénaires plus tard, ces roches de plastiques deviendront des ressources inestimables. Et peut-être que d'autres terre seront créées pour en assurer la production.
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par ItSays le 05/08/2014 en réponse au scénario 9952 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11687


Oasis

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

... Le monde n'avait plus assez de ressources pour soutenir la population, qui n'arrêtait pas de grandir. Les pays étaient tous inquiets. Comment distribueront-ils les ressources restantes? La Chine, qui avait la plus grande population, voulait la plupart de ce qui restait. Les États-Unis, absolument contre l'idée de perdre leur pouvoir, ont décidé d'utiliser une façon sournoise pour affirmer leur supériorité, car les bombes thermonucléaires étaient trop évidentes.

Un projet, avec le nom de code « Oasis », était annoncé comme une recherche pour la solution au manque de ressources. En réalité, les scientifiques développaient une arme biologique pour estropier tout le monde qui était une menace pour les États-Unis. Oasis était un virus biologique, réalisé à la perfection— l'adaptabilité sur beaucoup d'animaux sur la planète (pour être transmis plus rapidement), une longue période de temps dormant (pour être transmis sans détection), et une morte rapide après que les symptômes ont été détectés.

La majorité des gens aux États-Unis étaient vaccinés contre Oasis, pour qu'ils soient protégés contre la mort. Le 23 juillet 2120, le virus a été lancé sur la Chine. Son progrès a été vraiment étonnant, jusqu'à ce que le vaccin ait finalement été créé là-bas. Cependant, le virus était plus efficace que les scientifiques avaient prédis, car une capacité imprévue en Asie le rendait capable à subir les mutations plus rapidement que les vaccins pouvaient les prévenir. Les scientifiques ne comprenaient pas la cause et pour éviter que le virus arrive aux États-Unis, ils ont bombardé la Chine en essayant de contrôler la pandémie.

Malheureusement, ils étaient trop en retard. Le premier cas de la maladie Oasis avait été découvert aux États-Unis le 29 août 2120, et ce n'était pas long temps après que le monde a été complètement affecté et la société s'est désintégrée. Les derniers politiciens vivants se sont échappés dans un bunker pour attendre que le monde soit calmé.
***

Cela faisait un an que la pandémie se propageait dans le monde et le virus restait toujours vivant. Les gens dans le bunker sont devenus fous. Une solution reste— je suis responsable d'arrêter la torture des humains. Quatre bombes thermonucléaires seront suffisantes pour anéantir le reste des gens vivants sur la surface de la Terre. Peut-être que quelqu'un survivrait, alors je laisserai cette histoire de l'humanité pour qu'ils puissent la trouver et apprendre de nos défauts. Mais pour l'instant, les humains n'ont plus d'avenir.

Le 5 septembre 2121
 

 

Créé par oppicery666 le 15/06/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11603


Le réchauffement climatique

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Rien ne freinera le réchauffement climatique, qui entraînera la destruction de la planète et par conséquent celle de l'humanité.

Le réchauffement climatique provoquera la monté des océans, et donc, la disparition de multitudes d'île et d(îlots, et la réduction des superficie terrestre totale.

Les cyclones, les tempêtes, les tornades, les orages, les inondations les sécheresses, tout les phénomènes climatiques, surgiront plus fréquemment, mais aussi plus violemment, ce qui aura pour conséquent le déclin de l'humanité, qui ne sera pas encore assez évolué pour quitter la planète Terre et s'installer ailleurs.

Certaines espèces ne résisteront pas à ces degrés supplémentaires, et seront donc voué à disparaître. Viendront alors des vagues de famines, qui décimeront les populations les plus vulnérables.

Tout autour du monde, des maladies, des manifestations, des mouvement de révoltes naîtrons.

La politique deviendra instable, et des guerres se feront, en ayant pour motif: La nourriture, l'eau potable (qui aura été gaspillée) les médicaments, où tout simplement la réductions du nombres de vivants.

Des tri seront fait parmi les survivants: Toutes personnes jugées inaptes (handicapé, malades mentaux, personnes âgées...) à apporter de l'aide à l'humanité (constructions de digues, de refuges...) seront éliminése.

Partout régnera le chaos, et après plusieurs décennies, viendra alors la fin de l'humanité, qui aura essayé de survivre à ce scénario, tant bien que mal, mais qui échouera.
 
 

 

Créé par Mortis Speculum le 07/12/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11544


Et si une épidémie entraînait une sorte de zombification ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Janvier 2050.

Les humains ont déjà fait face à de nombreuses maladies, dont les mutations de la grippe, qui, à chaque retour, sont renforcées et font plus de morts. A ce jour, 5 milliards d'humains peuplent la planète et de nombreuses espèces animales ont disparues.
Même si elles s'effacent avec le temps, les traces de la 3ème guerre mondiale sont encore là. De 2027 à 2031, les Etats-Unis et la France étaient en guerre, les alliés allant et venant des deux camps. L'espèce humaine n'étant que principalement violence, cette guerre fit environ trois milliards de morts. La technologie des divers armées avaient évolué et, même si le canon restait toujours pratique, les bombes bactériologiques l'étaient encore plus.

Les travaux sur la téléportation avancent, mais ne sont pas concluants. Après de nombreux essais, les scientifiques n'arrivent pas à téléporter un bout de bois. Oui, un bout de bois. Après un élan d'intelligence, des gens commencèrent à réclamer des tests sur des êtres non-vivants pour la téléportation, car elle causait trop de morts sur les cobayes: patte mal-reformée, organes manquants, etc.

Les énergies renouvelables sont toujours très peu utilisées, par le fait qu'elles ne sont pas assez rentables pour les bestioles que nous sommes. Mais d'ici quatre ans, les réserves de pétrole seront taries pour de bon et nous n'aurons aucun autre moyen de nous fournir de l'énergie.

Comme il était prévu, la Chine est devenu le pays le plus riche, malgré les trop grandes inégalités entre les citoyens. Globalement, l'Afrique s'enrichit et le niveau de vie augmente mais reste faible, à contrario des Etats-Unis, qui s'appauvrissent. L'Europe stagne.

---

Juillet 2050.

Une nouvelle épidémie, cocktail d'autres virus, ravage la planète. L'hémisphère nord étant en été, les gens voyagent et la propagent aux quatre coins du monde.
Contrairement à d'autres maladies, celle-ci ne contamine que les humains, comme si la Terre cherchait à se débarrasser des parasites qui l'habite.

Maladie contagieuse, ses symptômes sont une sorte de décomposition très lente qui ne sera visible qu'environ deux semaines après la contamination ainsi que, dès le début, un régime alimentaire changeant sans que le contaminé ne s'en rende compte. Il élimine inconsciemment tout ce qui n'est pas de la viande et mange plus souvent. Progressivement, il commence à perdre le peu de conscience qu'il avait avant pour commencer à devenir une chose, sans âme ni esprit ni empathie. La seule différence avec un objet est qu'il doit encore respirer et manger. Se nourrir est inutile, les nutriments n'étant jamais digérés, ce qu'il fait que le contaminé vomit souvent. Son c½ur bat de moins en moins jusqu'à s'arrêter totalement sans que cela ne le tue, et ses gestes ainsi que ses paroles deviennent plus violents.
Cette maladie laisse place aux racines-même de l'homme, qui sont la violence et la brutalité.
Extrêmement contagieuse, il y avait au moins cent cas par pays avant que les autorités déclarent l'alerte rouge.

Chacun est rejeté par les autres, craignant une possible contamination. Environ 70% de la population est touchée, consciemment ou non.
 

 

Créé par Klywen le 15/07/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11539


Fin du monde, non! Fin de l'humanité, oui...

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

182.

182 est le nombre de prédictions de fins du monde qui ont été prédites jusqu'en 2013.

Pourtant les humains ne sont qu'une race arrogante qui pensent survivre à la terre alors qu'ils n'en sont que des parasites (dont la définition est:
a/ adj. inv. Inutile et importun; b/ adj. inv. Désigne un être vivant, animal ou végétal, qui se nourrit aux dépends de l'organisme vivant qui l'abrite; c/ nom masc. pl. Perturbations dans la réception des signaux radioélectriques... mais ça n'a rien à voir).

An 3001.

Maintenant, tout ne peut aller que mieux. Après tout, une fois qu'on a touché le fond, on ne peut qu'y rester ou remonter; mais on ne peut descendre plus bas.

Et l'humanité à touché le fond.

Seulement pour bien comprendre, il faut d'abord revenir longtemps en arrière, mais pas trop non plus... juste d'un peu plus d'un millénaire, avec le développement de la médecine (qui a permis aux vieux de vieillir, aux enfants de vivre, aux humains de se multiplier en repoussant les frontières d'une nature sauvage qu'ils ont fini par emprisonner derrière des grilles appelées "réserves naturelles", comme ils ont mis les indiens dans des réserves), des technologies (machines à vapeur, à pétrole, à nucléaire; bombes, bombes atomiques et nucléaires, bombes bactériologiques, bombes humaines...) et de l'industrie massive.

Cette dernière à rendue l'humain plus actif. Se brimant pour accomplir une activité souvent inutile pour la productivité de la communauté, il se consola, pendant plus d'un siècle, en consommant des choses aussi peu nécessaires que ne l'est son travail. "L'inutile, l'apparat, le superficiel et surtout le plus facile", voilà sa devise!

Pendant ce temps les guerres dictatoriales devinrent une mode: on appela les deux premières "la première et la deuxième guerres mondiale" et elle marquèrent tant qu'il fallut presque un siècle avant qu'une autre ne reprenne, puis une autre, puis encore une autre. La population mondiale chuta de plus de la moitié: En 2104 on compta 2 412 588 013 âmes humaines dans le monde entiers.

Malheureusement (ou son contraire?), après la destruction de l'Homme par l'homme, se fut la révolution de la Terre. Les choses se passèrent un peu comme si plusieurs armées de puces avaient élu le dos d'un chien comme champ de bataille et, pour se débarrasser de ces parasites, le mammifère se gratte encore et encore jusqu'à ce que son maître lui fasse plusieurs shampooing d'antipuces, parce qu'elles sont coriaces ces sales bêtes!

En somme, il y eu des tremblements de terre, des inondations, des sècheresses, des périodes glacières, des ouragans et un tas d'autres cataclysmes.

Enfin, ce fut la nuit. Des mois durant. Les humains qui restaient, tout juste 20 736 personnes (elles sont coriaces ces sales bêtes!), s'étaient tous réunis dans Paris. Certains avaient profité de la dernière période glacière pour quitter le continent américain par l'Alaska, traverser la Sibérie et l'Europe de l'est pour rejoindre la capitale française. Lorsque le jour réapparut, les satellites ne comptèrent plus aucune vie humaine ailleurs que dans cette ville qui n'en n'était plus une, d'ailleurs: un beau champ de ruine dans lequel la nature a repris ses droits.

Les humains s'organisent. Ils veulent reconstruire.

La Nature n'est pas d'accord. L'humain est bête et veut reproduire ce qui n'a pas marché. Alors se répand une épidémie de peste qu'on pensait avoir vaincu. Le proverbe dit: "Ce n'est pas la petite bête qui va manger la grosse". Pourtant, cette fois-ci, l'infiniment petit a eu raison de son contraire.

Nous sommes en 3001 et la "Grande épidémie" a eu lieu il y a tout juste un an, ne laissant que 144 habitants.

A l'heure où j'écris ces mots, nous sommes organisés en société autarcique dans laquelle les mots "travail" et "monnaie" sont interdits. Chacun développe ses talents selon l'envie, les mettant aux profits des autres.

L'agriculture n'est plus. La Terre a repris ses droits sur toute sa surface.

On a découvert dans les archives d'internet qu'un visionnaire du nom de Masanobu Fukuoka, né le 2 février 1913 et mort le 16 août 2008) était un agriculteur japonais, connu pour son engagement en faveur de l'agriculture naturelle (Masanobu Fukuoka a vraiment existé). En inventant "l'agriculture du non-agir" il avait tout compris ou presque:
En laissant faire la nature, et en limitant au maximum les interventions humaines nécessaires, il réalisa que le rendement de sa production de riz était meilleur qu'en agriculture classique. Même sans apport extérieur, sa méthode d'agriculture avait pour principal effet d'enrichir le sol plutôt que de l'épuiser.

L'idée était venue en regardant les forêts. Il s'était aperçue que si l'homme n'intervient pas, la Nature s'équilibre. Le japonais a passé des dizaines d'années à cultiver sans jamais labourer...

C'est ce qui nous a convaincu d'essayer. D'ailleurs, on commence à voir quelques résultats positifs.

Puisqu'on a du temps devant nous, on a décidé de trouver une solution pour que, si avenir de l'humanité il y a, rien de nos erreurs passées ne se reproduisent.

Einstein disait que l'être humain n'utilise que 10% des capacités de son cerveau, ou quelque chose de ce genre. Nous tentons de découvrir les 90 autres %, dans le but de devenir plus... comment dire... HUMAINS. L'empathie se développe petit à petit dans nos rangs, de même que la télépathie. Nous, Humains, nous vivons enfin en osmose avec la Terre, les humains, les animaux, les plantes, les minéraux, les bactéries, les atomes. A ce jour, nous sommes UN. Nos 144 cerveaux sont comme connectés les uns aux autres. Plus besoins de mots, on s'exprime en sentiments.

Au proverbe, " L'union fait la force", moi je préfère dire "L'union fait la sagesse", ou plutôt non, "L'union fait l'esprit".
 

 

Créé par Charlie Berté le 06/07/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (3)

 

 

11527


Le site d'enfouissement

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

C'est 2222. L'espèce humaine n'existe plus. En fait, rien ne vive sur la Terre. Leurs actions ont causé leur mort. Ils ont utilisé toutes les ressources du monde comme on l'a presque fait pendant la révolution industrielle. Ils avaient pensé que les ressources du monde étaient illimitées mais, bien sûr, ils s'étaient trompés. Ça fait 122 années depuis que la Terre a arrêté de fournir une maison à toute forme de vie. Bienvenue sur la Terre, le plus grand site d'enfouissement dans la galaxie entière.
Ils n'ont pas appris notre leçon; ils ont ignoré ce que les environnementalistes leur ont dit. Ils ont continué à jeter des ordures, ils ont continué à perdre des combustibles fossiles et de l'énergie, ils ont continué à faire les choses que les environnementalistes leur ont dit d'arrêter de faire. Quand ont-ils enfin cessé de marcher sur leur chemin vers la destruction ? Jamais. Ils se sont détruits. Ils étaient responsables pour la destruction d'eux-mêmes, des plantes et des animaux, et de la Terre. Ils ont été des monstres, des terreurs de la vie de tout le monde. Mort par noyade sous un dépotoir, c'est comme ça qu'ils sont morts. C'est une honte.
Des océans et des pays sont couverts par des ordures. La beauté de la Terre a disparu. On ne dirait jamais que des gens, des plantes et des animaux ont habité sur la Terre si l'on voyait la Terre aujourd'hui. La Terre est définitivement inhabitable.
Ils ont eu la chance de se sauver. Cette chance, elle était toujours là. Peut-être le monde ne serait-il pas devenu un site d'enfouissement si les humains avaient pris la chance. Mais les humains ont fait ce qu'ils ont voulu faire, comme toujours.
Il est triste que le monde ait perdu sa beauté et sa pureté, mais on peut espérer que les erreurs commises par les humains ne seront pas répétées par d'autres habitants de la galaxie.
 

 

Créé par lise de l'avenir le 21/06/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11526


Chers citoyens du futur

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

le 31 mai 2045

Chers citoyens du futur:

C'est l'année 2045, et il n'y a que peu d'humains sur la terre. Comment est la planète sur laquelle nos ancêtres avaient vécu pendant des milliers d'années, devenue tellement démolie? La réponse est très simple. Autrefois, l'espèce humaine était goinfre, égoïste, et négligente. Ça faisait plusieurs années que nous continuions à ne pas tenir compte des appels des écologistes de préserver la terre. Quand les écologistes nous demandaient de conserver l'énergie, nous laisserions les lumières allumées dans nos maisons pendent toute la journée. Aussi, quand les écologistes nous demandaient de réduire notre consommation, nous continuions d'acheter des jouets, et des jeux inutiles. Donc, ce n'est pas une surprise que nous sommes maintenant dans un état de chaos et de corruption. Le danger dans lequel nous nous sommes mis nous-mêmes continue à augmenter chaque jour. Peut-être que si nous avions écouté les avertissements nous n'aurions pas été tués par les catastrophes naturelles, et les conditions météorologiques extrêmes.

L'année 2025 était l'année quand la dame nature s'est mise en colère contre nous. Dans l'année 2025 il y a eu plus de 50 ouragans majeurs, 12 tornades, 23 tsunamis, 6 sécheresses, et 10 tremblements de terre. Tous ces phénomènes avaient été causés par le réchauffement climatique et la pollution. Beaucoup de gens ont essayé de s'échapper, mais dans tous les cas le nombre des morts était très élevé. Je suis triste de dire que plus de 4 milliards de gens sont morts cette année à cause de la vengeance de la dame nature. Pire encore, il y avait 20 ans que les catastrophes naturelles avaient apparus, et maintenant les animaux sont en révolte. Les animaux de compagnie attaquaient leurs propriétaires, et les autres courraient pour ne jamais revenir. Il y avait beaucoup de cas ou des lions, des tigres, et des singes ont tué leurs dresseurs. Les écologistes ont estimé que peut-être cette révolte était la façon choisie par des animaux pour nous dire qu'ils sont en colère contre nous. Aujourd'hui, en 2045, notre planète est un désastre complet. Il y a des disettes partout parce que la terre n'est pas assez fertile pour la récolte. L'eau douce est rare aussi.

La chance de la survie pour les 20 millions de gens restant sur la terre est très faible. Cette lettre est un avertissement pour la génération à venir. Nos ancêtres ont créé cette situation pour vous, et il faut que vous la changiez. Vous pouvez continuer vos comportements terribles, qui sont en train de tuer la terre, ou vous pouvez essayer de changer. Maintenant vous connaissez l'histoire tragique, donc vous devez changer votre histoire. C'est nécessaire que vous travailliez rapidement, et travailliez maintenant. Peut-être que votre génération sauvera l'espèce humaine!

Un sombre avenir!
 

 

Créé par robin de l'avenir le 19/06/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11485


Ecoutez moi...

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

A force d'épuiser mes ressources, de me vider de toute mon énergie, je n'ai plus d'autre moyens que de me défendre.

J'ai longtemps été fiers de mes enfants, leurs capacité d'évoluer vite, leurs adaptation incroyable à toutes sorte d'environnements.

J'étais fier, j'étais heureuse, et je leurs donnés toutes les ressources nécessaires, bien sûr à l'époque ils me respectaient, j'étais vénéré
J'ai donc laissée faire mes enfants...

Tout est arrivé si vite, ils me vidaient de mon sang, me perçaient très profondément mes entrailles.
Ils coupaient mes arbres, détruisant mon écosystème, mon oxygène, leur oxygène.

Mais maintenant, je commence à être épuisée. Pour eux je suis qu'une planète sans âme, alors que c'est moi qui leur ai donné la vie, qui les ai éduqués, aimés...

Qu'ai je fais? pour mériter cette souffrance, j'ai beau leur parler mais personne ne m'écoute, personne...

Bientôt je n'aurais pas d'autre choix que de passer à l'action, de toute façon ils deviennent trop nombreux...

Mon dernier recours serait de trouver quelques personnes, même une qui pourrait m'écouter... m'aider, m'aimer...
 

 

Créé par Casse-bonbon67520 le 01/05/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (2)

 

 

11360


Glaciation

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Et si une nouvelle période de glaciation se déroulait ?

2074
De la neige tombe dans le Sahara, le désert le plus chaud devient le désert le plus froid. le Canada et l'Alaska deviennent inhabitables car ce sont devenu des banquises.

2080
La glaciation continue, les températures chutent partout de 30 degrés.
Une fine couche de glace relie le continent Europe-Asie au continent Amérique.

2100
Les 99% de la surface de la terre sont prises sous les glaces, il ne reste plus que un bout de terre en Egypte à ne pas avoir été pris dans les glaces.

2150
La terre n'est plus qu'une boule de glace
 

 

Créé par guillaume le 15/12/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11343


Aurores boréales

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Dans le futur, demain, dans cent ans ou mille ans, la terre connaîtra un changement. Ce changement, elle l'a déjà connu dans le passé. Au départ, les forces sont stables, et soudain, le noyau s'emballe, les pôles magnétiques sont chamboulés, voyagent à toute vitesse pour finalement s'installer dans la position opposée. La terre a déjà connu ça, les animaux et les hommes aussi...

Et si cela se produisait à nouveau? Plus d'internet, plus de télé, ni de téléphone. Plus de journaux, plus d'élèves dans les classes, plus de banques, plus de RMN. Ce qui se passe chez le voisin on l'ignore. Jusque là l'homme pensait avoir une vision globale du monde, il pouvait communiquer avec sa famille qui habite à l'autre bout de la planète, connaître la situation politique à travers les continents. Mais plus maintenant.

A présent sa vision du monde c'est ici et maintenant. On retourne dans le "manger-dormir-trouver un endroit à l'abri du danger". Tous les points de repères disparaissent: la "sécurité", la "possession de biens"... L'homme moderne est entourés d'objets ayant eu jadis un usage technologique ou informatique qui ne lui servent plus à rien.

L'homme n'a plus le choix, il DOIT se remettre en question, il DOIT faire autrement, il doit retourner à la terre pour manger, il doit regarder le ciel, il doit s'occuper du présent et de manière très concrète.

Ce sera alors peut-être le début d'une vision différente de l'homme envers l'univers, envers la planète, envers lui-même. Pas seulement une leçon d'humilité, mais un rééquilibrage de la nature. La nature rééquilibre toujours les choses. La terre survivra, mais l'homme, que fera-t-il pour s'adapter?
 

 

Créé par plpl le 24/11/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11342


Et si le centre de la terre deviendrait froid...?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

C'est indiscutable, le centre de la terre ce refroidit, lentement mais surement, un jour comme celui de Mars il ne seras plus qu'un bloc de pierre sans vie. C'est aussi sa qui a fait que Mars et ce qu'elle est, un caillou mort flottant dans le vide de l'espace, elle a perdus son bouclier magnétique, les vent solaire ont balayer toute forme d'eau, et de vie primitive de sa surface. Car son noyau ayant perdu sa chaleur, le bouclier ne fonctionnerait plus, et l'atmosphère du coup se serait fait balayer par les vents solaires, laissant les météorites s'écraser contre la croûte de la planète, et les températures descendre du zéro absolu ou monter à 500 degrés...
Et si la même chose arrivait a notre planète ? L'humanité serait assurément détruite ainsi que toute les formes de vie. Elle deviendrait complètement désertique, plus d'eau, plus d'atmosphère, plus de plante, plus de vie, juste un énorme caillou...
Cette Apocalypse arrivera ! On ne pourra pas l'éviter sauf peut être, en fuyant, comme on a toujours su si bien le faire... Mais cela n'arrivera pas avant plusieurs millier d'années, alors ont peut encore dormir sur nos deux oreilles... Enfin pour ce coté la du moins...
 

 

Créé par Yohann BZH le 14/11/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11137


Et si nous allions irrévocablement à notre perte ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Nous sommes en l’an 2125.
La majorité des Hommes ne s’est pas remise en question. Nous avons continué à vivre dans le déni de la destruction de notre Terre. Paradoxalement, nous savions très bien ce que nous faisions mais nous n’avons pas été assez courageux pour l’admettre et pour tout abandonner, pour tout recommencer sur de nouvelles bases saines. Durant des années, tout en sachant cela, nous avons continué à utiliser des voitures polluantes. Le co-voiturage avait totalement disparu car trop d’incidents (comme des agressions) ont eu lieu et la méfiance a remplis le cœur de chacun. Les transports en communs ont également disparu pour tenter de diminuer les attentats terroristes comme dans les métros où les bus car ceux-ci étaient devenus quotidiens à partir des années 2020. D’ailleurs, les attentats terroristes ont disparus également car les religions ont éclatés et ne sont plus. Plus personne ne se déplace en voiture aujourd’hui car plus personnes n’a à se rendre quelque part… Plus personne ne veut croire en un lendemain meilleur où même en un paradis… Mon grand-père me racontait également que toutes les associations caritatives avaient été abandonnées. Je ne savais même pas qu’un jour des personnes s’étaient réunies pour venir en aide à d’autres personnes… Les progrès technologiques ont stagné depuis que tout le monde ne pense qu’à sa survie. Il n’y a plus eu de grandes découvertes et les nouvelles maladies n’ont hélas pas encore été étudiées par les chercheurs. Les hôpitaux sont laissés à l’abandon et les malades s’entassent et tentent comme ils le peuvent d’attendre la fin en souffrant le moins possible. Les écoles n’existent plus depuis 20 ans. Depuis que l’ont sait que notre Terre se meure… Enfin… depuis que nous savons que nous avons franchit le point de non retour car avant cela, au fond de nous même, nous savions... Chacun vaque à ses occupations en tentant d’oublier la fin probable et inévitable vers laquelle nous allons. C’est regrettable car finalement les envies de futurs de nos ancêtres ont été atteintes…En effet, nous n’utilisons plus de transports qui polluent…Nous n’avons plus d’usines fonctionnelles, nos ressources énergétiques viennent du soleil et du vent ainsi que de l’eau et nous donnent seulement ce dont nous avons besoin pour survivre... Ensuite, les religions ont cessé d’être source de conflits. Nous sommes devenus entièrement pacifiques. Nous ne produisons quasiment plus de déchets car nous nous servons du strict minimum. Ils en avaient rêvé… Malheureusement, le rêve de nos ancêtres n’a pas mené à un paradis mais plutôt à notre fin car nous n’avons même pas su en tirer parti à temps… La pollution ne peut même plus disparaitre car trop présente dans notre air. Nous ne voyons plus le ciel bleu depuis au moins trente ans…Aujourd’hui, il est trop tard pour revenir en arrière. Les catastrophes se multiplient. Notre air devient irrespirable, nous nous mourrons. La population mondiale a diminué de moitié et notre fin est proche. Ah si seulement nous avions voulu agir…
 

 

Créé par Cicine2307 le 24/04/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11065


La Terre, notre Mère à Tous

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Nous sommes en 2062.

Je me présente, je me nomme Alexandre et je suis un citoyen de la Terre.

Je vis en communauté avec mes enfants, quelques membres de ma famille et des amis.

Je me trouve chez moi. Chez moi, c'est une petite maison intelligente qui utilise l'énergie éolienne, solaire, géothermique,... et qui est donc entièrement autonome. Une partie de cette maison se trouve à l'extérieur et une autre partie est sous-terraine.

Tout autour de cette maison, il y a des vergers, des serres, des potagers. La viande a été remplacée par d'autres aliments comme le tofu ou encore d'autres plantes apportant les mêmes apports comme les orties.

Viennent ensuite les zones de reforestation entretenus par nos soins.

Il y a à travers le monde des millions de communautés comme la mienne qui se sont adaptées à leur environnement et non le contaire.

Nous avons conservé de notre passé les laboratoires, les hôpitaux, les écoles et les entreprises qui sont liées à nos besoins et non nos envies.

La technologie a elle aussi une grande place car elle met en lien toutes les composantes de l'équilibre que nous avons créé et les solidifie.
Nous avons, par exemple, un moteur qui fonctionne à l'eau sans en abuser ou un vélo électrique qui utilise notre force.

Nous avons aussi créé un réseau international qui connecte toutes les communautés entre-elles. Grâce à ça, il y a une constitution mondiale respectée par tous et des autorités au pouvoir limité qui appliquent des sanctions votées par tous. Même chose pour la création de lois,...

La population mondiale a redescendu à cinq milliard d'individus et continue de diminuer. La solution, l'adoption. Les êtres humains ont enfin compris les conséquences de la course démographique. Cela crée en plus un métissage de notre population et un mélange des cultures.

Toutes ces avancés ont permis à l'être humain d'aller mieux avec lui-même, avec les autres et avec la planète. Plus personne n'a ce sentiment d'être un parasite. Nous sommes redevenus un chaînon de l'équilibre fragile terrien et nous luttons tous les jours pour cette équilibre.

Les oiseaux ont remplacés les avions dans le ciel, les poissons et les mammifères, les bateaux dans l'océan. Nous avons su retourné à la nature tout en gardant un confort rationnel et non destructeur.

Nous sommes en 2062, je m'appelle Alexandre et je suis un citoyen de la Terre.
 

 

Créé par Alex0203 le 16/02/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11049


L'égoïsme de l'humanité

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

La nature elle-même a baissé les bras. Une espèce disparait, la chaîne alimentaire se brise, un peu plus chaque jour. La fonte des glaces de l'arctique a atteint un niveau historique, irréversible. Les ours polaires, les manchots, n'existent plus que dans les livres. Le monde s'enfonce dans une panique irréparable en assistant impuissant à la montée des eaux, recouvrant ainsi les régions côtières de plusieurs pays. Le coût financier mit en oeuvre sera réparti selon les moyens des différents gouvernements, certains ne participeront pas, ne se sentant pas concernés. Peut être profiteront-ils du chaos afin de verser sur l'humanité toute entière une dictature, une idéologie extrême, contagieuse, comme le firent Adolphe Hitler et Mussolini. Les gens auront de moins en moins de conscience, de moins en moins d'humanité, l'égoïsme évoluera, de par notre instinct de survie. La disparition des icebergs provoquera forcément des tsunamis d'une violence que l'humanité n'a pas encore connue. J'ai lu une étude disant qu'il y aura moins d'eau douce en Afrique, que le climat pourrait même changer l'ordre des saisons.
Pourrons-nous survivre à notre égoïsme ?
Nous pouvons imaginer que la gravité d'une telle situation pourrait nous donner une réelle prise de conscience sur notre façon d'agir, avant que cela n'arrive.
La fin du monde provoquera peut être la troisième guerre mondiale. Et pendant que l'Homme se battra, nos plantes, nos arbres, nos rivières, nos animaux, notre air, disparaitront. Et notre égoïsme avec.
 

 

Créé par Le_messager le 09/02/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (2)

 

 

11040


La Grande Purge: qui seraient nos successeurs ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Une extinction des dinosaures 2, où seuls les mieux adaptés survivraient. Une grande purge pour la planète. A l'époque des dinosaures, seuls les petits mammifères avaient survécu. Et si les grands mammifères disparaissaient, qui seraient nos successeurs ? Retours aux océans ? A des formes de vies plus primitives ? Ou au contraire à des êtres vivants plus évolués ? Des êtres faits d'intelligence pure, et non de matière ? Un monde végétal, filtrant des années de pollution intensive ? Un monde minéral où les cailloux prendraient vie ? Un micro-monde de bactéries intelligentes ? Les insectes prendraient-ils le pouvoir ? Dans ce cas, quelle(s) espèce(s) régneraient ? Les insectes sociaux, fourmis, abeilles, termites, frelons géants ? Les solitaires ? Arachnides, guêpes solitaires ? Les batraciens et la poiscaille au pouvoir, dans le cas d’inondations causées par la fonte des glaces ? Un monde régit par des lois nouvelles et inconcevables pour l'esprit humain égoïste ? Et si les planètes rocheuses nous entourant avaient été un jour semblable à la Terre ? Même scénario: le Terre deviendrait-elle vide de vie, d'atmosphère, d'eau liquide... bref, viable ?
 

 

Créé par Valkyry Jane le 27/01/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11022


Un monde sans nous

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Le futur, pour moi, c'est un monde sans humain, où toutes les autres espèces vivantes pourront s'épanouir. La nature reprendrait ses droits. Les humains seront morts par autodestruction, et ce sera peut-être pas plus mal. Peut-être qu'une nouvelle espèce animale nous remplacera, mais fera mieux que nous. Elle pensera aux conséquences de ses actes avant de les faire. Elle vivra en harmonie avec les autres espèces.
 

 

Créé par Atomos le 18/01/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (3)

 

 

11005


Les voiles se dissolvent

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Tout ce qui empêchait les humains de voir la réalité se dissout rapidement. Les voiles de l'illusion s'estompent et leur disparition révèle un univers incommensurablement plus riche que celui qui nous était donné de voir jusque là.
On s'aperçoit ainsi que le cosmos n'est pas une immensité vide parsemée d'étoiles et de planètes, mais une véritable entité vivante baignant dans un plasma luminescent et quasi-transparent. Les étoiles sont des neurones et nos consciences leurs synapses.
Et la myéline ? L'amour, bien sûr ! !

C'est en fait le spectre de notre vision qui vient de changer. Enfin débarrassés de nos visions étriquées, centrées sur l'égo, et notre niveau de conscience s'étant élevé suffisamment pour accepter l'impossible, nous sommes devenus uns avec l'univers et tout ce qui y vit.

...

D'aucun dirait que l'histoire pourrait s'arrêter là, tant cet état nous semble inatteignable. Mais non, c'est justement maintenant que tout commence, maintenant que nous allons vraiment découvrir tout ce qui nous semblait inconcevable.

Comme des enfants tombés soudain dans la caverne d'un Ali Baba patron d'un hypermarché de jeux et jouets.
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par Cassandre67220 le 02/01/2012 en réponse au scénario 10994 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

10967


La course au pétrole

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Et si les nappes de pétrole étaient le réservoir de carburant du moteur gravitationnel central de la Terre ?

Tout avait été bien pensé, les nappes étaient suffisamment éloignées du centre avec des canaux d'approvisionnement afin d'empêcher tout risque d'explosion et les nappes se régénéraient alternativement d'une ère sur l'autre, garantissant une autonomie quasi infinie.

Personne n'avait prévu que les terriens creuseraient au plus profond jusqu'à aspirer la dernière goutte du carburant.

Dans un dernier soubresaut, le moteur cala, à sec, et la terre s'arrêta de tourner.

Ainsi la Terre fut gelée.
 

 

Créé par H477W47K3R le 07/12/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (3)

 

 

10964


En harmonie avec notre créatrice...

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Et si on décidait de se rapprocher de la nature au lieu d'aller a son encontre...
On cultiverait chacun son potager bio, du coup on reviendrait au troc entre voisins, on sortirait de cette société de consommation. On aurait tous un endroit pour faire notre compost et limiter la production de déchets. Les magasines seraient tous en papier recyclés, on déciderait de limiter les emballages alimentaires en développant les commerces de proximité, les épiceries, boucheries,...
Les centrales nucléaires ne seraient qu'un souvenir, on aurait posé des panneaux solaires dans les déserts, afin que chacun puisse avoir accès à l'électricité sans détruire la planète. Les peuples se rapprocheraient au lieu de s'autodétruire.
On aurait tous des voitures électriques et pour les longs voyages, les gens utiliseraient des transports en commun.
On réapprendrait a prendre le temps, a savourer chaque minute. Le mot stress ne serait plus dans notre vocabulaire.
Puisque les gens auront accès a une nourriture saine et équilibrée, il y aurait moins de maladies.
On élèverait nos enfants dans le respect de la nature, ils pourraient jouer dehors au lieu de s'enfermer devant leur jeu vidéo. Du coup, il y aurait plus de contact humain et moins de dépression.
Parallèlement a ça, on apprendrait a réguler la population mondiale, on aurait peu d'enfants mais ce seraient des enfants désirés et donc aimés.
La nature reprendrait le pouvoir, les animaux ne seraient plus en voie de disparition et pourraient vivre en liberté au lieu d'être enfermés dans des zoo ou des cirques. On vivrait en communion avec toute forme de vie sur terre que l'on apprendrait a respecter.
La couche d'ozone cicatriserait, les forêts pourraient proliférer, l'air serait sain et une fois la nuit tombée, les étoiles seraient visibles dans le ciel, même en ville...
 

 

Créé par Chlotte le 06/12/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

10894


Cataclysme

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Année 2075:
Après une séries de séismes époustouflants sur tout le globe en 2060, toute les grandes villes ont été détruites. Dans les campagnes les survivants sont calfeutrés chez eux sans éléctricité ni eaux. Ils n'ont que des provisions préparées avant le grand cataclysme.
Quelque laboratoire ont survécu. Tout ceux qui étaient dans dans endroits stables et déserts. Vraiment, plus aucune ville ne ressemble à une ville. Les campagnes sont morcelées. Seul les connections satellites sont disponibles dans ces quelques laboratoires.
Les chercheurs ont remarqués, d'après les satellites, que les "continents" comme nous les connaissions sont légèrement restructurés. A certains endroits cela parait même choquant tant la restructuration a été rude.

Aujourd'hui en 2075, les chercheurs ont bien observé la Terre. Mais parmi tout ce qu'a pu causer comme dégats le cataclysme, une chose les attirent tout particulièrement. De petites îles noires. Cette couleurs noire est dûe à une forte concentration de minéraux et d'humus.
Quant on observe minutieusement ces îles, on peut y voir une concentration exponentielle de vie ! Malheureusement, comme aucun moyens de transport n'est possible ces îles resteront pour le moment un mystère.
Quant à lui, l'homme sort tout juste la tête dehors pour admirer ces nouveau paysages. Et la première chose qui l'attire dehors ce sont ces mots: Sans frontières.
[La liberté. Être autonome pour survivre. Devenir nomade pour découvrir, comprendre et utiliser à des fins de survie. ]
 

 

Créé par Satanos le 10/10/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (24)

 

 

10773


Une bactérie de l'immortalité

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Imaginez dans un futur proche, en 3000, que des chercheurs scientifiques trouvent une bactérie immortelle: rien ni personne ne peut l'endommager, même pas le pouvoir de destruction du temps. Cette trouvaille alors unique va révolutionner la société et en particulier la médecine. Après de multiples tests pour s'assurer de son innocuité, elle sera administrée dans un premier temps à des animaux puis à des humains. Tous ceux qui l'auront pris vont se révéler immunisés contre toute maladie. De plus, la vieillesse n'agira plus. Le temps sera comme figé. La multiplication de cette bactérie exceptionnelle aura lieu puis seuls les plus riches auront le pouvoir de se la procurer.
Imaginez-vous vous vivre pour l'éternité et toujours en bonne santé à l'âge que vous aurez décidé ?
Mais ceci engendra forcément de nombreux problèmes... La Terre n'est pas assez grande pour un taux de mortalité de 0%.
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par Lisy le 13/08/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

10684


A boire !

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Panne, deux heures déjà que le groupe attend dans ce garage de tôles sous le soleil de fin juin.
- "S'il-vous-plaît, monsieur, vous avez de l'eau ? Pour boire... "

Au début du 20ème siècle, les femmes des campagnes puisaient l'eau au puits. Une fois bouillie, elle servait aux tâches ménagères mais aussi à la préparation des repas. Et même à boire. Certaines familles s'enorgueillissait de constituer des tribus à chaque union.

Quelques décennies plus tard, tous avaient "l'eau courante". Aujourd'hui, 23ème siècle, elle courre, elle courre, la...

Garagiste:
- "C'est 150 la bouteille de 20cl"
... saloperie !

- "A ce prix, vous la garantissez extra daubée ! "

Garagiste:
- "Je garantis rien, c'est Sanity qui s'en charge. Moi, je l'achète 140, hors frais de port. Tenez, voilà leur pub au dos... "

Qualité:
- Radioéléments
- métaux lourds
- dérivés chlorés
- dérivés fluorés
- nitrates
- nitrites
- pesticides
- arsenic
la liste continuait.

- "C'est pas chez Sanity qu'un type avait pété un câble ? "
- "Vous parlez du chimiste qui s'est suicidé dans une cuve ? "
- "Ouaip ! "

Garagiste:
- "J'ai reçu les bouteilles la semaine dernière et Sanity garantit qu'aucun humain n'a plus accès aux cuves à présent. On l'a vu aux infos d'ailleurs, c'est fliqué de partout ! "
- "Ça me rassure pas pour autant ! "

- "Je sens que ça monte... Quelqu'un a du loxapax ou du nozinan ? "
- "Euh... j'ai du solian si ça peut vous aider... "
- "Solid... "
- "Par ici ! Tenez... Vérifiez si le dosage vous convient. "
- "Qui n'est pas contaminé parmi nous ? "
- "C'te blague ! "
- "On s'en fous. C'est la norme: population schizo, fertilité en berne, foies et reins à récurer, maladies auto-immun, cancers... Je continue ? "
- "Et si on parlait d'autre chose ? "
- "Ou de rien"
- "Un peu d'hébétude ? "
- "Oui, si on se taisait. "
...

- "Allez, j'ai soif ! 150, je prends ! "
 

 

Créé par Serendipity le 14/07/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (4)

 

 

10629


Disparition des... animaux !

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

4025, ère de cannibalisme.

Ça fait maintenant 1000 ans que nous vivons dans une époque d'anthropophagie... Comment avons pu en arriver là ? C'est simple, à cause de la surpopulation et de l'extinction progressive des espèces vivantes permettant de nous nourrir !
Les Hommes ont pour objectif de manger la chair humaine, ils élèvent des humains en détention dans des cages. Ils sont dénudés, enchainé et pauvrement nourris... Ces prisonniers ou esclaves, réparent, aménagent ou construisent des biens pour leurs tortionnaires. Mais ce n'est pas là, leur première fonction, la toute première utilité est de répondre à l'appétit des bourreaux. La deuxième qui est aussi essentiel, consiste à se reproduire contre leur volonté, afin que les tourmenteurs puissent continuer à vivre.
Comme on peut le voir, la civilisation s’est peu à peu craquelée permettant aux instincts animaux de revenir instantanément au premier plan, celle du plus fort, du dominant, du chef de meute. Seuls les plus forts ou les plus malins survécurent.


 

 

Créé par Migou le 22/06/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (4)

 

 

10589


Quand Gaïa dévore la Ville...

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

L'urbanisation toujours croissante englobe maintenant la quasi-totalité de la planète Terre. Les béton recouvre à présent le Grand Rift d'Afrique, Hymalaya n'est plus qu'un centre commercial géant, les plaines de Mongolie un parking mondial, sans parler du Mont Blanc, déchèterie nucléaire officielle... Les hommes ne cultivent plus, se contentant de pilules alimentaires synthétisées par de grandes firmes mondiales. L'eau est elle aussi conçue par des procédés artificiels particulièrement complexes. En somme, ni pour sa survie, ni pour sa production, l'homme n'a plus besoin de la Nature. Les forêts ne sont plus, tout comme la banquise ainsi que les lacs et les rivières jadis tant précieux pour sa survie. Mais voici venu le jour où la belle Gaïa décide de se rebeller, notamment en s'adaptant aux nouvelles conditions imposées par l'Humain avec l'aide de son outil le plus efficace; l'Evolution. Aussi, les plantes consomment-elles dès à présent les substances synthétiques toxiques tel que le goudron ou les produits ménagers. Les insectes voient la solidité de leurs carapaces décupler et leur taille croitre toujours plus. Bientôt, les villes sont hantées par ces créatures, toujours plus nombreuses et redoutables, qui se nourrissent des déchêts, abondants en masses colossales. Les tours sont recouvertes d'un lierre ultra-résistant et les routes d'une mousse dense sûr laquelle aucun véhicule ne peut circuler. La vie en ville devient très vite un fardeau pour les hommes qui cherchent refuge en campagne, mais les places viennent très vite à manquer, et le quotidien en pleine "nature" n'est pas des plus agréables. Rien ne pousse et toute l'eau est contaminée par des produits toxiques. Un seul recours pour l'humanité; les colonies spatiales.
C'est ainsi que les migrations vers la Lune et Gliese 581 se font, promettant à l'Homme une vie d'austérité inqualifiable dans des mondes ou tout est à faire.
Pendant ce temps sur Terre, l'atmosphère est vite contaminée par les spores des champignons toxiques, interdisant aux humains d'y retourner un jour.
Question; l'Homme reproduira-t-il les mêmes erreurs dans ses nouvelles colonies ? Nul ne saurait répondre aujourd'hui...
 

 

Créé par Grégory Follet le 09/06/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

10528


Et si une nouvelle espèce d'Homme apparaissait ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Dans un futur très lointain...

Les homo sapiens sont de moins en moins nombreux sur Terre, beaucoup sont parti coloniser Mars, leurs descendants sont des martiens d'origine terrienne. Des siècles s'étaient écoulés, la fameuse planète rouge est devenue une belle planète semblable à la Terre, parfaitement habitable. Ceux qui ont choisi de rester sur Terre cohabitent désormais avec une nouvelle espèce d'Homme. Elle est bien différente de la nôtre bien qu'elle partage un certain pourcentage de l'ADN de l'homme dit "moderne". Ces nouveaux hommes et femmes ne peuvent ni voir, ni entendre, ni parler. Ce sont les Hommes du Silence. En revanche, ils peuvent ressentir les moindres vibrations, les moindres émotions et sentiments et les moindres pensées et possèdent une grande sensibilité au toucher, et un odorat très sophistiqué, leurs oreilles sont comme des sonars capables "d'entendre" des ultra-sons et des sons dis inaudibles, leur permettant d'éviter très facilement des obstacles quand ils courent ou marchent. Il vivent nus et en pleine nature qui a désormais repris ces droits. Leurs maigres vêtements ne servant qu'à les protéger des intempéries. Leur mode de vie est comparable à celui des "Hommes-fleurs" mais en plus approfondi. Leur cerveau est plus petit que celui de l'homme moderne mais aussi plus "rond" et plus fourni car doté de nouvelles zones neurologiques et une meilleure connexion neuronale leur permettant de développer des caractéristiques dont l'homme dit "moderne" est totalement dépourvu. Ils se tiennent bien droit, ont une allure digne, et un visage paisible très fin, finement ciselé, avec une petite bouche, avec une peau fine et souple. Bien entendu, ne piuvant pas voir ni même se voir dans un miroir, ils n'ont aucune idée de leur beauté physique. Pour ces hommes et ces femmes, les plus beaux sont qui ont les plus belles vibrations, le plus bel âme, ils sont très attirés par les touchers. Ils possèdent bien entendu des capacités cognitifs et intellectuelles largement supérieures. Leur mode de communication n'est pas oratoire mais est semblable à certains animaux aquatiques et terrestres, comme une sorte de télépathie. Ils ont une taille moyenne compris entre 1m75 et 1m90 selon les continents, et leur poids varient entre 52 et 62 kilos. Ils possèdent 4 doigts de pieds au lieu de 5 (le 5 ème doigt devenu inutile car il ne leur est pas nécessaire de grimper aux arbres), très très peu de poils, des yeux fermés (le monde est une illusion, une sorte de feux d'artifice, ils n'ont dont plus besoin de voir ni même de posséder quoi que ce soit), un front bien haut, une belle chevelure de toutes les couleurs possibles, différentes couleurs de peau aussi. Ils adorent les câlins, les touchers, les gestes d'affections et rester assis silencieusement pendant des heures, leur rythme cardiaque est généralement très lent et leur espérance de vie bien plus longue, un peu comme des chênes. Leur mode alimentaire est surtout végétarien, ils mangent peu et ont rarement faim, ils respirent beaucoup et boivent beaucoup d'eau, ils ont une silhouette fine et magnifique. Ils aiment vivre en harmonie avec la nature et s'entourer de végétation luxuriante, de fleurs à la senteur enivrante et sont capables de repérer des dangers et communiquer avec les animaux et leur environnement grâce à leur extrême sensibilité, leur corps fonctionnant comme des antennes, ils fonctionnent comme des plantes, tout est basé sur les ressentis jusque dans les moindres détails. Ils connaissent très bien leur nature originelle, ont une connaissance profonde des choses et de la vie, et pratiquent le partage systématique comme cela a été observé chez certains groupes indigènes. Toute leur société est basée sur le partage mutuel. Ils se reproduisent de la même façon que l'homme dit "moderne" mais leur accouplement dure beaucoup plus longtemps, atteignant parfois des sommets inimaginables. Ils n'ont aucune notion de la violence verbale et physique et sont dépourvus de technologie, de même qu'ils sont dépourvus d'esprit de possession, le concept de "supérieur" et "inférieur" leur est totalement inconnu et ne connaissent aucune idéologie. Communiquer avec eux, c'est se mettre complètement à nu car leur mentir ou leur cacher des intention mauvaise est quasiment impossible: mieux vaut être complètement honnête et naturel ! Apparemment cette cohabitation est pacifique même si cette nouvelle espèce d'Hommes nous laisse complètement perplexe: on a du mal à savoir comment elle fonctionne vraiment ! ^^


 

 

Créé par LOGEOMI le 08/05/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

10475


2012

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

En décembre 2012, des événements cataclysmiques se suivent. le mouvement des plaques tectoniques, dues au changement des pôles, créent tremblements de terre, tsunamis et volcans. Les usines nucléaires libèrent leurs radiations à cause des dommages, les volcans couvrent le ciel avec un nuage épais et les tremblements de terre ouvrent des failles qui couvrent plusieurs kilomètres. À cause des nuages qui cachent le soleil, l'agriculture devient impossible. Les radiations tuent un grand nombre de personnes avec d'affreux cancers. Les nuages finissent par recouvrir toute la planète et une nouvelle ère glacière survient.
 

 

Créé par heartrage le 10/04/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

10466


Nouvelle forme de vie intelligente intra-terrestre

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

L'homme a longtemps cherché dans les étoiles une forme de vie intelligente, avec qui il pourrait échanger. Et si la réponse n'était pas dans l'espace mais sur la planète originelle de notre espèce ? Et si ce genre de créature était... le poulpe ? !
En effet, le poulpe est un animal très intelligent, conscient de son existence lorsqu'on le place devant son reflet, et avant tout, capable de réfléchir pour s'adapter face à une situation.
On pensait jusqu'à présent que le grand ennui qui empêchait cette espèce d'évoluer était lié au fait qu'un poulpe peut apprendre d'un problème, mais qu'il est incapable d'en transmettre la solution à ses descendants... Pourtant, il paraît que des chercheurs ont croisé des pieuvres, en Méditerranée, qui commençaient à vivre en communauté.
Et si cet animal venait de faire une sorte de bond dans son évolution, que l'on pourrait comparer au jour où nos lointains ancêtres sont descendus de l'arbre ?
Et si le poulpe devenait (ou est devenu, qui sait) une espèce à l'intelligence et à la conscience semblable à la notre ? Et si le poulpe devenait un octopus sapiens ?
Comment réagira l'homme, si la situation se présentait ? Acceptera-t-il de ne plus être l'unique espèce intelligente à dominer le monde ? Fera-t-il la chasse au poulpe ou tentera-t-il de communiquer avec le futur maître des abysses ?
 

 

Créé par Basda le 05/04/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (7)

 

 

10461


Et si les dauphins retourneraient à la terre ferme?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

La pêche intensive entrainerait un manque important de poissons dans les océans. Et si cette disparition de cette denrée essentielle aux dauphins les forcerait à faire un retour sur la terre ferme, là où la nourriture est plus abondante. Sur terre, la mobilité est de loin supérieur à dans l’eau. Avec l’évolution, les dauphins s’adapteraient à vivre à l’air libre. Les humains se seraient probablement auto-décimé, ou presque. Il resterait quelques tribus éparpiller d’une part et d’autre du globe. L’évolution du cerveau du dauphin se ferait alors, sans menace d’une autre espèce. Le volume du cerveau du dauphin étant supérieur à celui de l’être humain, celui-ci ce développerait plus rapidement que nous. Le langage évoluerait en même temps qu’une nouvelle sorte d’écriture: L’émoiforme. Des signes avec des nuances selon le contexte de la phrase et l’émotion de celui qui l’écrit. L’altruisme serait une valeur primordiale dans la société. Des civilisations se développeraient avec l’éducation comme pilier. Le savoir fait la force. Ils enseigneraient l’histoire des dauphins, mais aussi celle de l’humanité pour ne pas reproduire les mêmes erreurs. L’Eugénie et le contrôle des naissances seraient nécessaires pour ne pas dépasser la capacité de nourriture disponible. Étant plus matures que les humains, ils les garderaient sans les exploiter ni les dresser à exercer des tours ridicules. Voulant apprendre d’avantage, ils inventeraient un système de traduction de nos langues. Ils les enseigneraient dans les écoles comme langues secondes. Pour simplifier les choses, une seule langue dauphin existerait pour éviter les préjugés, la formation de clan ainsi serait d'éviter les guerres. La guerre n’existerait pas, ni clan, ni patrie, ni pays. Tous les habitants seraient égaux.
 

 

Créé par Sand le 04/04/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

10397


Explosion nucléaire

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Elle marchait sur la pointe des pieds au milieux des décombres et débris de de son monde. Autour d'elle une multitude d'incendies timides s'éteignaient de part et d'autre. L'air irrespirable déchirait ses poumons désormais inutiles.

Tout avait disparu, tout avait été anéanti, en l'espace de quelques secondes inimaginables, tous ces principes, toutes ses croyances, tous ses projets, tous ses rêves, avaient disparu avec l'explosion. Maintenant plus rien n'était vrai.
Cela avait fini par arriver. Le noyau terrien subissant trop de pression avait implosé provoquant un drame humain indéfinissable, au delà de l'imagination.
Elle y avait pensé parfois, oui, à la fin du monde, mais seulement quand elle était assez seule pour être sûre de ne pas commencer à y croire.
Elle y avait pensé comme on pense parfois de loin, dans un flottement ouaté indescriptible.
Mais maintenant elle était là, les pieds dans les dégâts des Hommes. Elle se croyait seule survivante et cherchait depuis plus de deux heures le moyen de mettre fin au destin qu'elle n'avait déjà plus.
L'Humanité toute entière pleurait des larmes de honte et de cendre à travers ses petits yeux, les yeux de ses 16 ans.
 

 

Créé par july75 le 18/03/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

10376


Et si les insectes devenaient les nouveaux rois du monde ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Année: futur très lointain.

Les hommes modernes ont disparu de la surface de la Terre depuis belle lurette. Il ne leur reste plus que des squelettes fossilisés en guise de témoignages.

Autrefois c'était les animaux préhistoriques et surtout les dinosaures qui régnaient en maître sur Terre, et ce, pendant plusieurs millions d'années.

Ensuite les différentes espèces d'hommes ont dominé la planète, surtout l'Homme Moderne.

Et si c'était les insectes qui prenaient le relais ? A l'image de l'Arthropleura ou du Méganeura dans un passé très éloigné ?

Des insectes qui grandissent de plus en plus, encouragés par l'extrême chaleur des différents continents, par un très faible nombre de prédateurs, et par une nature luxuriante qui a repris ses droits. Et la Terre tourne plus lentement.

Capables de développer une importante intelligence ainsi qu'une société très complexe à l'image des fourmis ou des abeilles et autres guêpes.

Et pouvant mesurer plusieurs mètres de longueurs. Le gigantisme !

Les différentes espèces qui se font la guerre dans cet eco-système pour asseoir leur domination et gagner une place au soleil, à l'instar des plantes qui usent de stratagèmes pour survivre. On peut également les penser capable de créer des "villes" très bien organisées, avec des ouvriers, des reines qui pondent des oeufs gros comme des melons.

On peut imaginer une horde de frelons de 70 cm foncer vers un nid d'abeilles de plusieurs mètres de haut pour le mettre à sac. Ou bien une mygale de 3 mètres se cacher dans une grotte, prêt à foncer sur une proie qui a le malheur de passer devant elle. Des araignées ultra-venimeuses tisser stratégiquement leur grosses toiles de plusieurs dizaines de mètres d'envergure dans une forêt. Des grosses mouches à foison qui se reproduisent à une vitesse folle. D'énormes et lourds scarabées qui se battent avec leur solides cornes. D'énormes fourmis rouges qui attaquent les mammifères et qui sèment la terreur partout. Des libellules géantes très bruyantes avec leurs ailes qui écument la mer ou des papillons géants, colorés et gracieux qui évoluent dans les airs... ainsi que plein d'autres espèces totalement fantaisistes et étranges plus ou moins ou moins belles, plus ou moins dangereuses.

Bref, un monde en paix en apparence mais qui cache une lutte féroce pour la survie et la domination.

Les insectes seront-ils les nouveaux dieux de la Terre en cas de disparition de l'Homme ?


Ce texte est un petit hommage à la trilogie des fourmis de Bernard Werber...

PS: je ne suis ni un écrivain, ni un journaliste, juste un gars qui aime écrire des petits scénarios du futur ^^

 

 

Créé par LOGEOMI le 06/03/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

10375


인간 멸종

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

몇 세 기 가 지 나 지 않 아 지 구 에 인 간 밖 에 남 지 않 으 면
자 연 은 인 간 을 버 릴 것 이 다. 자 연 은 모 든 생 물 을 이 끌 어 갈 특 별 한 생 물 로
지 능 이 높 은 인 간 을 지 목 했 다. 그 러 나 그 들 은 실 수 했 던 것 이 고
새 로 운 선 도 자 를 창 조 할 것 이 다. 자 연 의 후 속 작 인 그 들 은 자 연 이 생 각 하 기 엔
앞 선 인 간 보 다 지 능 은 낮 되, 자 연 을 더 사 랑 하 는 종 이 였 다.
그 들 은 인 간 들 의 눈 에 안 띄 는 곳 에 서 서 서 희 수 를 늘 리 며,
인 간 의 속 박 에 서 자 연 이 벗 어 나 길 애 타 게 기 다 릴 것 이 다.
곧 이 어 그 들 의 존 재 가 인 간 에 게 알 려 지 지 만, 그 들 은 돌 연 변 이 라 고 생 각 하 며
그 런 사 실 들 을 받 아 들 이 지 않 는 다. 대 부 분 의 사 람 들 은 그 들 을 대 수 롭 게
생 각 하 지 않 고, 그 들 이 인 류 와 큰 싸 움 을 시 작 할 떄, 정 치 가 들 은 그 들 을
반 동 분 자 라 고 생 각 하 여 자 신 의 안 위 만 을 걱 정 할 것 이 며, 대 비 안 된 전 세 계 의 군 대 들 은 그 들 과 싸 우 긴 커 녕 자 신 의 나 라 에 그 들 의 유 입 을 막 는 것 에 최 선 을
다 할 것 이 다. 한 나 라 가 무 너 지 고, 또 다 른 나 라 가 무 너 지 는 동 안 인 류 의 나 머 지 는
그 들 을 구 경 만 할 것 이 며, 자 신 의 나 라 가 공 격 을 받 을 때 다 른 나 라 에 게 급 히 원 조 를
청 할 것 이 다. 그 렇 게 속 속 들 이 무 너 지 는 나 라 와 무 너 진 나 라 마 다 널 부 러 진 인 류 의
흔 적 은 그 들 은 말 끔 히 제 거 할 것 이 다. 인 간 은 그 들 에 게 질 것 이 고, 멸 종 할 것 이 다.
그 러 면 서 그 들 은 지 구 상 에 인 간 의 손 이 닿 은 모 든 물 건 을 파 괴 하 고
더 이 상 자 연 을 지 배 했 던 폭 군 인 간 을 기 억 하 지 않 기 위 해
자 연 의 가 계 도 에 서 인 간 의 호 적 을 지 워 버 릴 것 이 다.
이 렇 게 자 연 이 생 각 하 기 에 우 주 역 사 상 가 장 자 만 하 고 사 악 한 생 물 인
인 간 이 없 어 졌 다. 그 리 고 인 류 를 멸 종 시 킨, 자 연 이 선 택 한
또 다 른 이 름 의 인 류 는 자 신 들 만 의 또 다 른 세 계 를 구 성 하 여
언 젠 가 또 다 시 자 신 들 의 어 머 니 인 자 연 에 봉 기 를 들 것 이 며,
그 전 의 인 간 들 과 같 은 길 을 걷 게 될 것 이 다. 아 마 우 리 도 그 랬 겠 지.

 

 

Créé par Kim Young Gin le 06/03/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (4)

 

 

10326


Touchez pas au permafrost

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

C'est un grand jour, nous avons réussi! on a remonté une carotte de glace du fond du permafrost, plus de 2500 mètres de forage et aujourd'hui, il y a de la roche dans le prélèvement. Nous avons touché la couche terrestre enfouie depuis des millénaires. Tout le monde est content et je me dis que je vais pouvoir passer le nouvel an chez moi. J'adore mon boulot de chercheur dans cette station perdue de l'Antarctique mais là, j'ai besoin de décompresser, les conditions climatiques sont infernales et la promiscuité devient stressante. D'ailleurs, ça fait deux fois que Greg laisse tomber un échantillon par terre et il a écrasé le dernier sans le faire exprès! Je l'entend râler quand il décoince le caillou de sa semelle. Après avoir préparé les lamelles destinées aux divers centres de recherche, c'est avec plaisir que nous préparons nos bagages. Personne ne se doutait, en montant dans l'avion, que, sous la semelle de Greg, il y a une colonie de virus, tellement virulents que l'être humain n'a aucune chance face a eux. Ces virus vont rejoindre partout dans le monde leurs camarades disséminés à travers tous les labos de la planète! !
 

 

Créé par lebasy le 11/02/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

10240


L'extinction humaine, une mort programmée

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Pollution, Violence, Chaos, Mort certaine. Telles sont les prévisions les plus défaitistes.

Je vois dans un avenir lointain, la clarté s'obscurcir.
Car par le feu venu des cieux, les âmes s'envoleront.

Un matin de mort Mère Nature nous prévoit.
Car bien tort a l'humain de croire en son karma.

Du soleil nourricier, viendront des lames acérées.
Car de la couche d'ozone trouée, déferleront les rayons meurtriers

Cette fin de l'humain, sera pour la terre un nouveau départ.
les espèces ont leurs temps sur la planète, les sapiens ne le connaissent.

Après nous d'autres viendront, avec j'ose croire moins de prétentions.
Ainsi la nature va, ainsi l'homme s'en va.
 

 

Créé par highlander95 le 13/01/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

10207


Humains aquatiques

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Et si l'Homme, en 2010, avait fini d'évoluer? Et si notre espèce avait atteint son paroxysme au niveau évolution et qu'il ne nous restait plus qu'à "régresser"?
Il semblerait que l'homme de Cro-Magnon utilisait quasiment 20% des capacités de son cerveau tandis qu'actuellement, l'homme n'en utiliserait que 10%. Au lieu d'étendre notre champ et nos capacités cérébrales, on les restreint. Pourquoi? Serait-ce dû aux formes de morales, aux schémas "bien pensant" qui nous formatent et du coup nous limitent? Ou bien parce que nous n'avons plus à élaborer des stratagèmes qui nous assureraient notre survie pour l'heure qui suit, à présent que nous sommes confortablement installés dans nos civilisations?
Ajouté à cette diminution d'utilisation des capacités de notre cerveau, on observe également chez l'homme davantage d'individus aux couleurs claires: cheveux blonds, yeux bleus. Non pas que la nature réponde aux prières d'un certain tyran allemand en fournissant des individus conformes à son idéal aryen, il semblerait davantage que ce soit le signe d'une dégénérescence génétique de l'espèce qui prendrait de plus en plus d'ampleur en se traduisant par des couleurs toujours plus claires. Le cas extrême de cette dégénérescence est incarné par les êtres albinos (qui par ailleurs craignent davantage la lumière du soleil). Il n'y a pas de discrimination intellectuelle, une personne blonde aux yeux bleus peut tout à fait être plus intelligente qu'une personne brune aux yeux marrons. Seulement au niveau couleur, les yeux bleus correspondent à un gène récessif. Ainsi, il semblerait que notre espèce, même sur un plan génétique, suit une logique de récession.
Récession pour aller où?
Peut-être là d'où nous venons.
Mais d'où venons-nous?
Peut-être d'une météorite dont les formes de vie qu'elle transportait ont fécondé la Terre. Mais dans ce cas, on en revient à la question première: ces formes de vie, d'où venaient-elles?
La théorie qui me semble la plus probable, c'est que nous venons de l'eau. Comme toutes les espèces de ce monde.
L'eau est à l'origine de la vie. Si l'on prend de l'eau pure, et qu'on la laisse stagner, on s'aperçoit au bout d'un certain temps que des êtres unicellulaires sont entre temps apparus. Des êtres unicellulaires qui vont ensuite évoluer et se complexifier pour petit à petit (au fil des siècles) se transformer, et développer de nouvelles capacités afin d'explorer, toujours dans un instinct de survie, de nouveaux territoires, tels que la terre ferme.
Les dauphins ont pendant un temps eu les capacités physiques pour vivre à la fois dans la mer et sur terre. Mais ils ont finalement choisi de n'appartenir qu'à l'élément aquatique.
Quant à nous, peut-être que dans des siècles, nous ne serons que des albinos. Si nous ne réussissons pas à enrayer la pollution que nous avons produite dans l'environnement, nous aurons développé les capacités physiques pour nous y adapter, ou pour la fuir. Avec une peau beaucoup plus hermétique. Avec des poumons capables de filtrer toute forme d'impureté pour ne conserver que l'oxygène. Des capacités qui nous permettront de renouer avec notre qualité amphibie que nous avions jadis. Et, afin de protéger notre peau d'albinos qui se sentira sur terre continuellement agressée par la violence de la lumière naturelle, pourquoi pas, à terme, faire le choix comme nos amis les dauphins, de retourner vivre dans notre milieu originel: l'environnement aquatique.
 

 

Créé par coccinella le 29/12/2010 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

10095


La Grande Pollution de 2360

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

23 Novembre 2359.
Paris. France.
Ici, l'air est irrespirable. Plus personne ne sort, par peur de la radioactivité ambiante. Il pleut 4 jours dans la semaine, des pluies acides, et le reste du temps il est fortement conseillé de rester chez soi. Malgré la Révolution de 2189 contre l'épuisement de l'énergie solaire, la seule qui restait, tout fonctionne désormais au nucléaire, car le soleil ne nous atteint même plus... D'ailleurs, je ne me souviens plus de ce qu'est le Soleil... Tout aujourd'hui est gris. l'interdiction du port des couleurs recule: Désormais, nous avons le droit de porter du bleu cyan et du magenta, tout au plus. 40x le contenu de Tchernobyl: c'est l'air de Paris. On ne fait plus d'enfants, tellement la peur des maladies, qui ont bien évolué, est présente. On ne fait plus la cuisine, car utiliser une quelconque source de chaleur est devenu dangereux, et de plus, il est strictement impossible de cultiver quoi que ce soit. La nourriture est un mélange de vitamines artificielles. Plus rien ne vit, à part les Hommes, enfermés dans leurs cellules insonorisées et numérotées. Et le pire, c'est que personne ne se demande QUI dirige ce monde noir...
Paris. France.
Ici l'air est irrespirable...
 

 

Créé par camilleG le 07/11/2010 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

10046


Compte à rebours

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Et si la Terre commençait à ralentir ? ? ?

Une modification inconnue vient perturber la course de notre planète...

Le Soleil perd de sa force et entraîne une décélération de la rotation de la Terre sur elle-même.

Au début ce ralentissement est imperceptible... la Terre ralentit de quelques mètres par secondes... puis les journées s'allongent à vue d'oeil... 26h... 37h...
Le principe plait beaucoup, on ne travaille pas plus longtemps dans la journée, mais on trouve plus de temps pour les activités extra-professionnelles... les Hommes ont plus de loisirs, s'occupent plus de leurs enfants, partent plus en voyage, ont le temps de voir la familles et les amis. Le quotidien est plus... détendu.

Mais la vitesse de rotation est toujours diminuée, la Terre est en "chute libre"... en 2358, les journées durent 85h... le cycle biologique de l'Homme est modifié, le temps de sommeil aussi...

Les saisons sont complètement déréglées: en hiver il peut faire jour pendant 5 jours, puis nuit pendant 6... les températures ne correspondent plus à rien...

La Terre poursuit sa chute, toujours et encore... La dégringolade est inévitable.

En 4745, la journée dure 203h.

(Evidemment, la façon de compter le temps est totalement modifié, nouveaux calendriers, nouvelles horloges, l'année n'existe plus telle qu'elle est maintenant...)

Mais tout change tellement vite...

Jusqu'au jour où...

En 6596...

La Terre ne tourne plus. Le temps s'arrête. Pendant 9 ans (d'aujourd'hui) IL FAIT NUIT. Le monde dort pendant 15ans. L'écosystème est dégradé, plus de photosynthèse, les végétaux ne poussent plus que très difficilement, beaucoup d'animaux sauvages meurent de faim... et ô malheur.. même les calculatrices solaires ne fonctionnent plus ! !

Jusqu'au jour où...

La Terre reprend sa course...

L'événement était imprévu, personne ne s'en est aperçu au début, mais la luminosité était de plus en plus forte... la Vie reprit son cour...

Seulement, la Terre tournait, certes, MAIS, elle avait changé son sens de rotation.

Le temps recule, remonte son cour... la Terre rajeunit... l'Histoire de la planète se reforme... le temps humain ne cesse d'avancer mais la Terre répète son vécu...

6594: tsunami en Bretagne (le 12ème)

4071: séisme à Lima

2062: tempête de neige au Kenya (hihi)

2009: éruption de l'Etna

79: éruption du Vésuve (la site archéologique de Pompéi est une nouvelle fois enseveli)

puis...

la Pangée retrouve son apparence d'antan

les glaciations se renouvellent.

Jusqu'au jour où...

tu étais poussière... tu retourneras poussière...

BOUUUUUM !
 

 

Créé par sansx le 24/10/2010 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

9987


Le plancton disparrait

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Beaucoup de personnes pensent que les forêt sont le "poumon de notre Terre". Mais ils faut savoir que le phytoplancton marin, fournit de 60 à 80 % de l’oxygène atmosphérique et qu'il consomme autant de CO2 que les végétaux terrestres. Sans compté, que le phytoplancton est un des premier maillon de la chaine alimentaire des océans et mers.

Sachant que la température des océans est en augmentation, phénomène qui entraine la disparition des coraux (environ 60% des coraux auront disparu d'ici fin 2010) dont plusieurs scientifiques en ont parlé dans diverses publication.

Que se passera-t-il si le phytoplancton disparaissait?
Sachant que des données recueillies dans l'hémisphère nord laissent penser que le phytoplancton a diminué d'environ 40 % depuis les années 1950.

L'ensemble de la chaîne alimentaire marine serait menacé par le déclin marqué du plancton végétal dans les océans.
L'atmosphère s'appauvrirait en dioxygène tout en s'enrichissant en CO2.
Ce qui augmenterait, in fine, encore plus la température des eaux. Entrainant ici notre planète dans une spirale sans fin de réchauffement.
 

 

Créé par Ktulu le 21/09/2010 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

9709


Aux hommes d'hier

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Voici une mise en garde qui s'adresse à vous, hommes et femmes du passé, vous qui êtes les témoins du changement que la Terre va subir. Les témoins... et les principaux auteurs.
Le message que vous lisez provient de l'année 2045.
En cette veille du solstice d'été, les températures frisent les 20°C. C'est peu, me direz vous, mais me croiriez-vous si je vous affirmais que je suis au pôle Nord ?
Pendant environ 10 ans, les thermomètres de la Terre entière ont joué au yo-yo, descendant sous la barre des zéros dès l'automne pour remonter au-delà de 40°C au coeur de l'été. Les conséquences sont désastreuses. Outre les pluies diluvienne qui inondent les vallées, nous avons eu droit, en France, à pas moins de 3 réveils de volcan, 5 tornades, 10 tremblements de terre, 15 raz-de-marée et des vents atteignant les 150 km/h 5 jours durant, et ce uniquement au cours de l'année 2032, autrement dit la moins pire depuis cette période.
Les dégâts matériels sont tels qu'il n'est plus question de reconstruire. Des villes entières sont détruites et laissé à l'abandon, aux bons soins de la nature qui reprend ainsi ses droits. Les populations de pays entiers trouvent refuge dans les hauteurs, s'exilent notamment en Afrique, un continent entier que VOUS avez "laissé en jachère", petite parcelle de terrain bien dérisoire pour les quelques 10 milliards d'habitants.
En 2042, le sommet de la Terre à réuni plus d'une centaine de milliers de dirigeants parmi lesquels des chefs d'état, des délégués et des membres des Nations-Unis. C'est au terme de cette rencontre qu'il a officiellement été reconnu que le Groenland serait à l'avenir notre seul salut. 3 ans plus tard, nous y sommes. Les quelques 2 millions km² de surface ont été exploités afin d'accueillir un maximum de personnes. Des tours de plus de 2 km de haut ont poussé aussi vite que l'herbe et les arbres.
Vous pouvez penser que dans notre malheur nous avons eu de la chance ! Désolé de gâcher vos espoirs ! L'or noir, source de problèmes écologiques et économique durant un siècle, est libéré de sa prison de glace !
 

 

Créé par JuliXzero le 28/04/2010 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

9706


Et si l'abeille disparaissait ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Depuis 1993 avec un pic inquiétant en 2007 les colonies d'abeilles de par le monde n'ont cessé de décroitre...

En 2016 la totalité de la population mondiale d'abeilles a disparu de façon progressive depuis le début des années 2010. Ceci malgré la création en urgence d'un fond mondial de sauvegarde des abeilles et la mise en place par la majorité des gouvernements d'un plan d'élevage et de sauvetage des abeilles.

Nous sommes en 2019. Sur les 80% des végétaux (herbes, plantes, arbres) dont les abeilles assuraient la pollinisation, certaines espèces commencent à disparaître, mettant en péril une grande partie des espèces animales ainsi que l'humanité.
La disparition de la totalité de ces végétaux entrainerait une énorme répercussion sur l'humain, ainsi disparaitrait également 40% de notre alimentation. Sans compter l'impossibilité d'élaborer les quelques 70% de nos médicaments et autre remèdes.

Des mesures doivent être prises et l'initiative vient d'une communauté d'agglomération, ou plutôt de villages, de Provence qui lance un appel à la population afin de créer des groupes de " pollinisateurs  humains ". Ces groupes sont dans un premier temps chargés de s'occuper des cultures maraîchères... De polliniser manuellement chaque fleur de chaque plant.

Devant le succès de cette action, et l'implication de la population, le gouvernement lance un programme massif d'appel aux " pollinisateurs humains ". Il impose dans un premier temps que les allocataires des aides sociales (RMI, Allocation chomages...) donnent 50% de leur temps pour polliniser. Puis il propose de défiscaliser tout citoyen qui participerait aux actions de pollinisation de façon proportionnelle à leur temps passé. Tout en interdisant toute spéculation sur la main d'oeuvre.

En 2050, la prise de conscience est générale. Les " pollinisateurs humains ", ont créé plus qu'une profession: une réelle courant philosophique supplantant même les grandes religions.

Mais, malgré ces efforts, les récoltes ne sont toutefois pas suffisantes pour nourrir tout le monde. Et la population mondiale, déjà redescendue à 5 milliards d'êtres, décroit de façon constante jusqu'à se stabiliser, en 2315, aux environs de 3 milliards d'individus, principalement répartis dans les zones où la bio-diversité a été le mieux préservée,.

Nous sommes en 2318, ces hommes et femmes vivent maintenant en harmonie avec la nature et ont su utiliser et adapter la technologie et les sciences à leur mode de vie. Ils ont atteint un niveau de maturité inégalé dans le passé...
 

 

Créé par Fab le 27/04/2010 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

9684


J'attend...

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Vendredi 13 mai 2033. C'est mon anniversaire ! !
Ici tellement de chose ont changé depuis la dernière fois. C'était quand déjà ? Ah oui, il y a 23 ans.
Bien sûr, les températures ont bien diminués depuis. -30°C en plein mois d'août, du jamais vu ! ! A titre comparatif, imagine que chez toi il fasse -150°C lorsque Sirius est au zénith ! ! Incroyable, non ?
Cela est dû au dérèglement climatique bien sûr. Les gaz à effet de serre agissent plus que jamais comme un filtre, et si au début il piégeait la chaleur et était cause du réchauffement planétaire, aujourd'hui la chaleur s'est entièrement dissipé et les rayonnements électromagnétiques du Soleil (l'étoile qui nous apporte l'énergie nécessaire à la vie, celle autour de laquelle nous gravitons, je t'en ai parlé la dernière fois) ne nous réchauffe plus.
Beaucoup d'espèces ont totalement disparu, seuls les extrêmophiles et les espèces ayant une forte capacité d'adaptation ont survécu. Et parmi ces dernières l'espèce humaine. Mais il n'y a pas que la faune qui souffre de perte.
80% de la flore terrestre a disparu ! A l'heure où je t'écris, les quelques 500 000 000 de survivants ont trouvé refuge près des dernières forêts, au Canada, en Europe du Nord et au nord de la Russie, là où les conifères résistent encore à des hivers bien rigoureux.
Côté gouvernement, hé bien... en fait, on ne peut plus vraiment dire qu'il y en ai ! Il y a bien un homme, il y a quelques années, qui à essayé de prendre la tête du monde et de s'auto-proclamer "leader du monde nouveau", un titre onirique, quand on y pense, car il ne s'agit nullement d'un nouveau monde.
C'est tout simplement notre monde, notre planète, et ce que nous en avons fait ! Et nous ne sommes pas près de bâtir quoi que ce soit de nouveau dans ce vaste paysage de désolation.
Aujourd'hui, nous nous efforçons de survivre, chaque jour qui passe étant plus un fardeau qu'une bénédiction.
Notre individualisme et notre conformisme nous poussent encore à rester éloigné les uns des autres. Je n'ai pas vraiment d'espoir quant aux années à venir.
Ceci sera surement ma dernière lettre. Faire parti des survivants aujourd'hui ne veux pas dire que je sois voué à être encore là demain.
Au moment où j'écris je suis assis au pied d'un arbre. C'est un magnifique sapin de quarante mètres de haut, dont les branches qui oscillent sous le vent et le poids de la neige font tomber des aiguilles qui traversent mon pantalon en peau de Chamois.
Je me dis que tout ça aurait pu être évité. Il n'aurait fallut qu'une poignée d'hommes et de femmes, qui auraient soulevé les problèmes au bon moment, et auraient ainsi anticipé ces évènements et leur conséquences, et auraient apporté des solutions adapté et adopté par tous.
Au lieu de ça nous avons eu droit à "oui, je sais qu'il y a un problème, j'y travaille, revenez me voir dans 20 ans".
Je me dis que même moi j'aurais pu faire "quelque chose". Ca n'aurait rien apporté de concret de marcher au lieu de prendre la voiture, ou d'éteindre les lumières à 21h, où de recycler mes déchets, car j'aurais été l'un des rares à le faire, mais peut-être me serais-je senti moins coupable, qui sais.
Je me dis qu'à l'avenir (pour peu qu'il y en ai un), les gens devront faire abstraction de ce qui est inné chez eux et commencer à se rapprocher plus les uns des autres.
Je me dis qu'il faudra du temps pour que la planète pense ses plaies.
Je me dis que j'ai froid.
Je me dis que j'ai faim.
Et j'attend...
 

 

Créé par JuliXzero le 15/04/2010 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

9604


Les arbres, la vie

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

2033, j’ai maintenant un peu plus de la cinquantaine. Je me souviens bien de la première décennie des années 2000, les gens prenaient conscience des troubles climatiques, des catastrophes qui en découleraient dus à la seule bêtise de l’homme, seule espèce d’ailleurs complètement inutile pour le bon développement de la nature. Le scénario n’a pas été celui que tous prévoyaient: la montée des eaux par la fonte des glaces et toutes ces conséquences.

En effet, ce sont les vents qui ont augmentés en fréquence et en intensité. 120-130Km/h étaient devenues des vitesses habituelles, ça n’a duré que quelques mois, ou peut être un an maximum. Nous avons regardés les arbres chutés de tous cotés de notre terre, aucun continent n’a été épargné. Nous ne pouvions rien faire d’autre que pleurer, impuissants. Faut dire qu’il n’en restait plus beaucoup des arbres, l’Amazonie ne faisait plus la taille que d’une grand forêt française, le poumon était crevé. Les usines fabricant du papier tournaient à plein régime, on y transformait des bois précieux autant que les communs, on brulait le bois dans les cheminés en trouvant ça superbe, on débitait des planches, on fabriquait des meubles par millions à travers le monde… Comme pour nous punir, le peu qui restait est tombé ! L’oxygène allait devenir rare, prise de conscience, regrets, mais il était trop tard ! C’est ce que nous pensions en tous les cas.

Nous nous étions trompés à ce moment, car aujourd’hui, je vis dans la nature, au milieu d’arbres, par milliers, et tous les humains sont dans ce cas. Bien sur, ils sont jeunes, mais ils seront majestueux. Et même jeunes, ils nous suffisent à vivre, et à nous émerveiller de ce qui avant nous laissait de marbre, indifférent. Chaque personne a fait ce qu’il a pu, nous sommes devenus solidaires. Certains ont détruits les kilomètres de bitume recouvrant les routes, d’autres ont descendus les immeubles où les gens s’entassaient. Ensuite, les « planteurs » arrivés, les bras chargés de graines ou de jeunes plans que les pépiniéristes fournissaient. On bouturait, on marcottait, on divisait pour pouvoir multiplier rapidement. Nous arborions chaque coin de terre prêt à accueillir nos espoirs de survie. Plus rien n’avait d’importance à part ça, quoi d’autre aurait pu être plus important que l’humanité ? Certainement tout ce qu’on avait aidé à disparaitre, tout ce qu’on avait détruit, mais nous n’avions pas assez d’humilité pour nous l’avouer.

Nous n’avons laissés que quelques zones pour nous y installer et nous avons réappris à vivre en symbiose avec la nature, la faune, la flore. Elle seule peut nous faire vivre, et il a fallut qu’elle manque de disparaitre pour que nous nous en rendions compte. Et maintenant, je penses que plus personne n’aimerait retourner à une vie comme elle l’était il y a une trentaine d’années…
 

 

Créé par leroilezard le 20/03/2010 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

9596


Seules !

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Evidemment, depuis les années 1970, l'homme n'avait cessé d'envoyer des messages dans l'espace à destination d'éventuels civilisations extraterrestres mais, il n'avait jamais reçu la moindre réponse.
Alors, il avait développé des instruments d'exploration de notre galaxie toujours plus précis: les derniers interféromètres optiques en orbite étaient si précis qu'ils auraient pu voir une construction sur une planète lointaine et détecter toutes les molécules des cycles de vie biologiques.
Certes, ces appareils avaient permis de découvrir et de préciser d'autres formes de vie mais, les hommes n'avaient jamais trouvé de système planétaire réunissant tous les critères qui auraient permis l'éclosion et l'évolution de la vie que nous connaissions sur notre bonne vieille terre.
Et, en ce début d'année 2090, l'humanité se sentait bien seule devant l'ampleur des problèmes à résoudre face aux désordres du climat, conséquences de son activité depuis les débuts de l'ère industrielle.
En ce matin du 2 février 2090, les membres du conseil de gouvernement planétaire avaient de graves décisions à prendre pour tenter de sauver l'humanité et, au delà des aspects pratiques qu'ils devaient annoncer aux populations, ils avaient conclus qu'il était grand temps, pour avoir une chance de réussite, de placer l'humanité face à sa responsabilité dans l'avenir du monde et qu'il faudrait avant la fin de la journée déclarer le simple fait inéluctable suivant:
La terre était la seule planète de tout l'univers à disposer de l'ensemble des facteurs nécessaires aux développement d'une espèce vivante intelligente et qu'il fallait maintenant accepter l'évidence que nous étions seuls et responsables des conséquences de nos actes !
Le matin du 3, l'ensemble des canaux de communication de la planète étaient saturés et l'on annonçait déjà des scènes de suicides collectifs ainsi que d'autres drames plus isolés:
des humains se retranchaient chez eux tels des forcenés.
Des membres de sectes se regroupaient et priaient (on déplorait même des suicides collectifs...)
d'autres se jetaient depuis les plus hautes tours, sans échappatoires.
D'autres se tenaient prostrés dans les halls d'immeuble, dans les parcs, dans les centres commerciaux.
Et puis, après quelques semaines de désespoir, aidés par les messages de soutient et de visions positives de l'avenir, diffusés par tous les canaux, les êtres humains prirent conscience de leur nouvelle responsabilité: sauver le monde à tout prix, sans plus une seconde à perdre !
Nous ne remercierons jamais assez les membres du conseil d'avoir compris que seule l'énoncé de la grande vérité pourrais sauver le monde de ses errances.
La simple vérité est plus forte que tous les mensonges !
 

 

Créé par muhaddib le 17/03/2010 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

9585


L'erreur de Bernard Werber

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

J'ai enfin réussi à reprendre contact avec vous mais nous sommes en 2028,
et j'ai tant de choses à vous raconter, le passage bien que physiquement difficile à supporter, m'a permis de découvrir des choses extraordinaires.

Tout d'abord ce qui vous attend dans les 15 années à venir, puis la façon dont l'espèce humaine va réussir à s'adapter, à muter...

J'ai adoré les écrits de Bernard mais pourquoi ne s'est il pas vraiment intéressé à la mer? Le papillon des étoiles (génial), les fourmis, les dieux, les Thanatonautes, Le miroir de Cassandre, le père de nos pères,... etc... tout se dirige vers la terre, l'air, l'espace, l'univers, comme si l'humain devait obligatoirement, s'envoler pour échapper au destin tragique qu'il se dessine sur la planète bleue. LA PLANÈTE BLEUE: là est la clé.

Tous les scénarios scientifiques, fictifs, représentent la fin du monde sous forme d'une vague géante qui recouvrirait la terre, ou le niveau de l'eau qui monterait irrémédiablement, ou le déluge... la solution se trouve sous nos yeux: oui l'eau occupe la plus grande partie de la planète, oui il existe d'énormes réserves d'eau stockées sous différentes formes (glace, nappes souterraines, nuages), oui la grande préoccupation du futur sera l'eau, oui le réchauffement va modifier la météo donc l'hydrologie, oui l'inquiétude des météorologues d'aujourd'hui plus que les modifications du JET STREAM s'oriente vers l'accélération des modifications climatiques et événementielles qu'on espérait voir arriver sur une période beaucoup plus longue, oui les scénarios alarmistes se multiplient comme si l'homme pressentant ce changement avait besoin "d'en finir"! ! ! là ou je suis des hommes on tout prévu depuis longtemps, c'est l'eau qui règnera sur terre, c'est elle qui recouvrira 98% des territoires actuellement émergés, c'est donc à elle qu'il fallait s'adapter. Au lieu de fuir l'homme devra s'adapter à son retour au milieu aquatique ainsi que toute la faune terrestre comme si après avoir mis des millénaires à en sortir tous devaient y retourner...

Je ne sais pas si mon message trouva une lecture attentive dans le passé mais j'essaierai d'en envoyer un autre dès que j'en aurai l'occasion, en effet il est concevable d'envoyer un message dans le futur. Il suffit de l'envoyer dans l'espace et d'attendre son retour, mais en envoyer un dans le passé c'est à dire à vous en 2010 environ; c'est faisable aujourd'hui en juin 2028, mais encore inconcevable dans votre logique de réflexion.
Ceux qui l'auront lu sont peut être aujourd'hui parmi nous.
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par aghorn le 11/03/2010 en réponse au scénario 9579 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

9584


L'après

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Partons de la terre telle que nous la connaissons aujourd'hui.

L'humanité domine de loin la planète, les dirigeants et les hommes riches des diverses nations décident pour la majorité de l'humanité.
La situation se dégrade peu à peu, les conflits s'étendent et durent de plus en plus longtemps, les gouvernements délivrent des "droits de polluer".

Le futur:
La situation continue à se dégrader malgré les efforts de dernière minute entrepris par les puissants de la terre, la pollution et par conséquent le réchauffement climatique sont arrivés à un point de non-retour.
La température toujours en hausse rend de plus en plus de terrains arides et stériles de par le monde. La misère et la famine gagne du terrain, décimant les populations de plus en plus pauvres qui ne se cantonnent plus seulement aux pays du "sud" mais qui s'étend maintenant partout dans le monde. Des guerres civiles et des conflits éclatent pour les dernières ressources terrestres, et on se souvient avec nostalgie de l'époque où on ne se battait que pour du pétrole ou de l'argent.
Les maladies, la faim et la pollution atmosphérique ont raison de la grande majorité de l'espèce humaine. Les rares survivants oublient de génération en génération l'usage de toute la technologie de leurs ancêtres et ré-apprennent à vivre en osmose avec la nature.
La terre étant bien plus résistante que l'espèce humaine, guérit et cicatrise au fil des siècles, l'évolution reprend le dessus et la vie de la planète reprend son cour, sans garder de trace de l'ancienne civilisation humaine du vingt-et-unième siècle.
L'humanité repart de zéro. Avec le temps, les descendants des survivants ont tout oublié des erreurs et de la culture de leurs ancêtres et peuvent ré-écrire l'histoire à partir d'une feuille vierge.
En espérant que cette humanité prendra d'autres chemins que la précédente...
 

 

Créé par Cihem le 11/03/2010 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

9580


L'humanité disparait, quelle espèce prend le relai ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

L'humanité entière a disparue (on se fiche de la façon).
L'érosion ronge les zones urbanisées. Le monde végétal profite de la moindre fissure dans le bitume pour surgir.
Quelques millénaires plus tard les villes sont méconnaissables, certaines devenues des jungles, d'autres des déserts.
Les animaux circulent librement, prennent refuges sous les abris de vestiges ou décombres.

Une espèce prend alors le relai, elle apprend à maitriser le feu, maitriser des ressources (...)
Une nouvelle espèce qui règne en maitre sur les autres espèces.
L'humanité fait désormais parti du passé, de l'archéologie.
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par Madissan le 09/03/2010 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

9536


Quand la terre se déchaine

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Dans 50 ans au moins les humains seront victimes d'une grande rebellion! ! Laquelle?
Celle de notre planète qui chaque jour absorbe des milliards de tonnes de C02, de déchets, de produits toxiques.
En effet le mal que nous lui causons actuellement va tous nous détruire.
La planète reprendra est vivante et consciente de ce qu'on lui fais subir! Elle reprendra ses droits, il y aura des ouragans, des séismes, des tsunamis et bien d'autres catastrophes naturelles et nous seront en grande partie au moins (90%) décimés! ! ! !
Seuls les êtres respectueux de mère nature survivront.
Nous ne sommes que des êtres capables de destruction de notre espace vital et nous le paierons (enfin nos enfants) très cher! ! ! !
 

 

Créé par nyatatsu le 26/02/2010 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

9352


Après la tempête, le calme...

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Le monde connaît une grande crise écologique. Les catastrophes naturelles s'enchaînent, le niveau des océans remontent engloutissant les archipels et les côtes. Des millions d'êtres humains meurent décimés par des épidémies.

Les puissances économiques sont affaiblies par une crise qui n'en finit pas, les pays ont de moins en moins d'argent pour faire face aux problèmes du monde.

Le réchauffement climatique est suivi par une période glaciaire très longue qui donne le coup de grâce à notre monde tel que nous le connaissons.

Cette glaciation laisse une humanité amoindrie, seulement quelques milliers de personnes, concentrées au Proche Orient et en Asie du Sud-Est.

Les survivants commencent un nouveau départ. Ils se développent à nouveau mais cette fois en respectant la nature. Les nouvelles villes sont écologiques. Les petits pays dirigés par des gens clairvoyants qui font naître une paix mondiale.

Il fallait que tout soit détruit pour pouvoir repartir.
 

 

Créé par Lancelott le 20/01/2010 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

Scénarios 1 à 50 sur 278


Base de données
des scénarios

Sommaire