Sélection catégorie

 

Sélection thème

 

Tri

 

 

Sélection statut

 

Recherche par mot clé

 

  Affichage

 

 

 

intégral    liste


SCIENCE

Scénarios 1 à 50 sur 288

12098


Et si nous créons un robot philosophe ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Il serait capable d'apprendre seul et de réfléchir à diverses problématiques, imposées ou posées par luis même.

Il réfléchirait sur le sens de sa propre existence, de l'existence des hommes, le sens éventuel de l'Univers... Sur la notion de sens elle-même.
Il donnerait des définitions inédites de termes que l'on croit bien définis aujourd'hui:
La liberté, l'amour, La morale, la vérité, la technique, les sciences, la conscience... Et bien d'autres.

Et surtout, il saurait le faire aussi vite que les sciences progressent. Il pourrait ainsi donner des avis éthiques, et nous éclairer sur les possibles scénarios selon les hypothèses retenues.

Cela entendrait qu'on sous-traite aux algorithmes (capables de créativité et de bon sens) nos jugements ? Car nous deviendrons incapable de cet exercice au rythme des progrès nombreux.
Un algorithme peut-il dresser un arbre des possibles plus varié, original, complet et pertinent que l'ensemble des humains se prêtant à l'exercice ?

 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par RAINETTE le 03/11/2017 en réponse au scénario 1529 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

12085


Et si nous allions jusqu'au maximum, technologiquement parlant?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Grâce à leurs capacités cérébrales bien au delà de la moyenne animale, les humains inventent.
Non, de nos jours, les humains n'inventent plus, il améliorent ce qui a été inventé.
Alors demain, que feront-ils ?

Plus d'illusions. La fiction selon laquelle les humains vont se reposer sur leurs acquis commence bel et bien a être réelle. Avant, le cerveau humain redoublait d'effort pour faire mieux que son prédécesseur afin d'assurer la survie de son propriétaire. Mais sans danger, sans défi, sans problèmes, comment le cerveau peut-il s'améliorer? Après tout on dit bien que la lumière ne se révèle forte que dans l'obscurité...

Ainsi la courbe de création de l'humanité grimpera de moins en moins vite jusqu'à devenir horizontale. L'aventure de l'humanité pourrait bien s'étirer à l'infini, ayant ses hauts et ses bas mais restant stable malgré tout. Un jour, l'humain sera peut-être une créature parfaite ayant contrer tout les problèmes. Qui pourrait alors même songé a imaginer une telle époque?

Une humanité ayant atteint son paroxysme en technologie, science de toute sorte, art, etc. Peut-être une petite idée du paradis? Aller, plus qu'a s'amuser!
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par Maître Rapace le 27/08/2017 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

12071


Une Création poétique de l'univers

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type


Il était une fois, au-delà du mur de Planck, dans un espace temps fort lointain un trou noir qui avait concentré son univers. Appelons-le Alpha.

Dans l’ immense solitude du vide sidéral qu’ il avait créé, il fut attiré irrésistiblement par un autre trou noir au comportement temporel similaire, bien plus massif que lui et dont la matière était de nature symétriquement opposée, appelons le Oméga.

Lorsque la collision eu lieu, Alpha pénétra à l’ intérieur d’ oméga déclenchant la transformation des matières symétriquement opposées des deux univers en une énergie de plus en plus globale.

Une fois la matière d’ Alpha combinée à la quantité de matière équivalente d’ Oméga transformée en énergie fut accomplie, l‘ énergie produite était telle que toute la matière d’ Oméga fut à son tour transformée elle aussi en énergie intrinsèque.

Cette nouvelle entité d’ énergie, appelons là Lambda, en résultat et se concentra sur elle même à tel point qu’ elle devint immobile et que sa taille et sa température devinrent infiniment petites et la pression qui la maintenait ponctuelle tendait vers l’ infini et vers le zéro absolu.

Il aurait été logique que Lambda se transforme en vide sidéral froid, n’ existant plus qu’ en un point infiniment petit, mais l’ infini n’ existant pas dans l’ univers il se produit un phénomène de rupture qui fit que lambda implosa.

Juste avant le mur de Planck, qui nous cache cette transformation de Lambda, il y eut une transformation de l’ énergie pure en deux types de composants de base de notre univers actuel: la matière et l’ énergie neutralisée.

Au moment de l’ implosion de Lambda, les quantités d’ énergie d’ oméga et d’ alpha avaient conservé une nature symétriquement opposée et s’ étaient associées sous l’ effet de l’ implosion, de telle sorte que l’ effet d’ attraction qui les aurait fait s’ annihiler était équilibré par leur rotation. La force centrifuge qui animait ces deux types d’ énergie constituait un objet à la fois vibrant et physique de par leur vitesse telle des « bolas » cette arme de jet utilisée en Patagonie.

De sont coté, le reste de l’ énergie d’ Omega, qui n’ avait pu se combiner avec l’ énergie d’ origine Alpha, compte tenu des quantités de matière d’ origine, resta sous forme d’ énergie neutre.

Lors de l’ implosion de Lambda les « bolas » d’ énergie, propulsés à la vitesse de la lumière se transformèrent progressivement en une matière de plus en plus complexe au fur et à mesure que la pression de l’ implosion diminuait.

L’ énergie neutre qui accompagnait les « bolas » dans la suite de l’ implosion, étant à la fois répulsive et attractive vis-à-vis des deux types d’ énergie en rotation l’ une par rapport à l’ autre des « bolas » fit aguerrir de la masse à cette matière en transformation du fait de la résistance/ accélération qu’ elle subissait de la part de l’ énergie neutre.

Ainsi les « bolas » en ayant plus d’ espace se condensèrent devinrent plus grosses et constituant ainsi progressivement la matière que nous connaissons et dont la genèse a été mise en évidence après le mur de Planck.

En appliquant de l'énergie sur la matière actuelle, on remonte ainsi le temps diminuant la taille des « bolas » la constituant.

Ces « bolas » à la fois onde, de par leur vibration, et corpuscule, du fait de la vitesse de déplacement des deux énergies opposées constituent une matière qui acquière sa masse par la présence de l’ énergie neutre qui la répulse et l’ attire du fait des deux types d’ énergie antagonistes qui l’ ont constituée à l’ origine.

 

 

Créé par kivepe le 22/04/2017 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

12060


La physique quantique ouvre le champ des possibles

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

En 2017, les scientifiques du LHC en Suisse font une découverte majeure: une nouvelle particule (le Quantos) remet en cause le modèle standard de la physique et permet de faire le lien entre les théories de la relativité générale (infiniment grand) et les théories de la physique quantique (infiniment petit). L'humain est désormais capable de maîtriser les forces de la physique quantique en utilisant les possibilités offertes par le Quantos qu'il devient possible de produire en recréant à petite échelle les conditions de l'expérience Alpha réalisée dans le Grand Collisionneur de Hadron originel. Des ingénieurs parviennent très vite à mettre au point un petit appareil, de la taille d'un portable, qui permet à chacun de devenir un être pleinement quantique.
Le saut qualitatif d'un point de vue technologique est énorme et ouvre de multiples possibilités:
- création de base de données et d'ordinateurs quantique qui démultiplient les possibilités de connections des savoirs non pas sur une base binaire mais sur la base d'une infinités de codifications complexes
- développement du don d'ubiquité: possibilité d'être et de ne pas être une qualité, ce qui démultiplie le nombre de choix potentiels et ouvre la porte au multivers. Au lieu de vivre une seule vie, chacun peut voyager d'univers en univers en modifiant la trajectoire par ses choix.
- l'essentiel devient non plus la production matérielle mais le développement de sa "conscience quantique". Le fait d'inclure un observateur permet en effet de transformer le résultat d'une expérience
- les théories de l'espace temps limité et relatif qui faisaient de nous des animaux évolués aux capacités limitées se développant à l'échelle d'une histoire unique sur une planète unique sont devenus obsolètes

Bref l'humanité est en marche vers un nouveau mode de vie qui renvoit à la préhistoire l'ensemble des problématiques de notre vieux monde matérialiste unidimensionnel et unitemporel. Reste à prendre conscience des nouvelles lois du multivers: le combat devient celui de la lutte contre la confusion mentale créée par la nouvelle technologie. Il s'agit désormais de comprendre ce qui se passe et de maîtriser le flux des conséquences du Quantos. D'autant que le problème de "l'autre" n'est pas résolu et qu'il devient désormais possible d'être comme le chat de Shrodinger: à la fois vivant et mort selon le regard de celui qui observe. Toutes les frontières de l'ancien monde volent en éclat !
 

 

Créé par ADAM le 19/02/2017 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

12047


Le Dernier Chapitre

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

En l'année 2042, les habitants de la planète Terre ne sortent plus de chez eux: pour la simple raison qu'ils ne le peuvent plus. Le monde est devenu surpeuplé, circuler en ville est désormais impossible. Et la campagne? Elle n'existe plus. Et oui, toutes ces années passées a négliger dame nature ont finalement porté leurs fruits. Il ne reste plus que quelques milliers d'arbres en tout sur la terre, et ceux-ci sont conservés dans des musées ou vendus à prix d'or à
à des milliardaires excentriques.

Heureusement pour nous, des scientifiques ont trouvés le moyen de créer de l'oxygène en utilisant des réactions chimiques à très grande échelle. Cet air synthétique s'est désormais substitué à l'oxygène naturel extérieur, presque inexistant, et est expédié directement dans les maisons par des tuyaux souterrains, tout comme l'eau et le gaz.

Se déplacer à l'extérieur est devenu périlleux. A cause du réchauffement climatique, la surface de la terre est devenue une sorte d'immense désert planétaire, dénué d'eau douce, d'oxygène et de vie, mis à part quelques insectes particulièrement coriaces. Pour se déplacer à la surface, il faut une combinaison spéciale, tout comme pour la plongée sous-marine.

Pour échapper à l'étouffante chaleur de la surface, les habitants de la terre se sont réfugiés dans d'immenses colonies souterraines, ou s'alignent, rangés comme des boîtes de sardines, leurs appartements qui ressemblent étrangement à des containers.

Les magasins et centres commerciaux, devenus trop encombrants pour cette société troglodyte, ont vite été remplacés par d'immenses hangars, où s'amoncellent des produits en tout genre, commandés par un clic et livrés par drone à domicile, à la grande joie du consommateur fainéant.

L'homme moyen, à force de manquer d'exercice, est devenu 350% plus gras que l'homme du 20ème siècle. Il se déplace avec difficulté au sein de son habitacle, se reproduit beaucoup plus rarement qu'avant et son espérance de vie moyenne a beaucoup chuté. Aujourd'hui elle est de 48 ans.

Regardons maintenant le côté positif des choses: le monde entier est désormais gouverné comme un seul pays, la guerre est officiellement révolue (en fin de compte, si les terriens d'aujourd'hui essayaient de ce battre entre eux, ça ressemblerait plus à un combat de sumos qu'à autre chose), et le racisme n'existe plus. Tout simplement par ce qu'on se ressemble tous. Nous ne sortons plus de chez nous mais notre vie sociale virtuelle est beaucoup plus riche qu'avant. Les réseaux sociaux ont avantageusement remplacé les amitiés "traditionnelles" impossibles à entretenir sans sortir de chez soi. Pareil pour les activités physiques et sportives, beaucoup trop fatigantes et consommatrices d'oxygène: la réalité virtuelle permet aujourd'hui à chacun d'enfiler son casque pour jouer au foot avec ses amis sans sortir de son fauteuil.

Et puis nous avons beaucoup plus de temps de loisirs qu'avant. Cette fameuse société de loisirs dont rêvaient les hommes du 20ème siècle est finalement arrivée: le temps de travail n'est que d'une heure ou deux par jour, le reste de la journée étant consacré aux jeux virtuels. Chacun travaille de chez soi, en se connectant à des réseaux informatiques gigantesques. Les enfants se connectent chaque jour à leur école virtuelle. Ils suivent une éducation individualisée qui les préparent à la spécialité qu'on leur a assigné. Les diagnostics médicaux sont réalisés par ordinateur et les médicaments sont envoyés directement par drone.

Les morts sont incinérés à domicile dans les fours domestiques. On dit que de nombreux appartements sont vides, leurs habitants étant décédés, mail il est difficile de savoir exactement combien car leurs avatars continuent à vivre sur les réseaux virtuels.

Il n'y a plus de médecins, d'enseignants... Plus que des informaticien spécialisés.

Et notre classe dirigeante, bien sûr. Depuis des années, nos dirigeants ont réussi à cacher la pénurie de ressources naturelles au public pour éviter la panique. Ils diffusent à longueur de journée de la propagande optimiste sur l'unique chaine de télévision disponible tout en essayant d'accumuler le plus de resources possibles pour eux-même et leur famille.

L'homme a enfin trouvé la clé du bonheur absolu. Béat derrière ses lunettes de réalité virtuelle, il glisse mollement en direction du gouffre qui lui fait face: celui de l'extinction totale de sa race.

Moi, je m'appelle Vincent, j'ai 15 ans, et je suis aveugle de naissance. Les jeux virtuels, ne sont pas pour moi et on m'a dispensé d'enseignement technique. Pourtant il me semble que j'y vois plus clair que tous ceux qui m'entourent.
 

 

Créé par v.guely le 08/01/2017 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11974


Onironaute et mondes parallèles

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Nous avons découvert le lien entre les mondes paralelles
. Grâce à l'onironaute nous avons réussi à franchir le pont ultime qui relie deux personnes biologiquement identiques de mondes différents. Imaginez vous dans un rêve, Vous vous voyez souvent dans un monde différent du vôtre, Dans un autre style de vie, très différent de ce que vous êtes actuellement. Mais dans ce rêve c'est toujours vous et même si les rêves sont tous différents, vous ressentez que dans ces rêves qui paraissent bien réels, un lien vous unis avez votre double onirique. Et si vous rêviez tout simplement d'un autre monde, parralèle au votre dont le seul lien qui vous lie à votre homologue est cette ressemblance physique et métaphysique. En clair, Vous et votre homologue ayant la même capacité à rêver, un pont se créait entre vous et lui, laissant à l'un comme à l'autre entrer dans son monde. Et devant la multitudes de mondes, de multiples ponts se créés. Et grâce à l'onironaute nous avons découvert le moyen d'exploiter ces ponts, créant un moyen de communiquer entre ces mondes et prouvant ainsi que les mondes parralèle sont une réalité. PS. Merci à Monsieur Weber de nous faire rêver.
 

 

Créé par lordhegtintol le 17/04/2016 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11968


IA Angel

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

A partir du moment ou l'on a conscience de soi et de l'autre, jusqu'à la fin de notre vie, nous sommes dirigés par les actes que nous faisons, qui sont eux mêmes déterminés par nos choix.
Mais d'ou viennent nos choix? De l'expérience, du vécu, et ce vécu nous détermine à son tour, nous défini et fait ce que nous sommes.
Cela est parfois bon, quand ces choix font de nous des hommes meilleurs, ou nous permet de nous rendre compte de nos erreurs. Mais c'est loin d'être toujours le cas. Quelque fois, ces choix nous confortent dans des chemins qui ne sont pas forcément les bon et nous font croire que nous avons réussi. Alors qu'en réalité, ce n'est qu'une illusion. Parfois, notre esprit est si borné que nous croyons ne pas avoir de choix, alors que c'est faux. Ou tout simplement nous ne le voyons pas. Le plus souvent lorsqu'ils sont important, nous prenons conseils auprés de nos proches ou ceux que nous croyons être les plus compétents. Ce qui n'est pas toujours le cas. En fait, une grosse partie de notre vie est déterminé par des variables aléatoires. Ou bien par manque de volonté. Ce qui donne ce que nous connaissons. Nous sommes imparfait, mais nous sommes des hommes. Pourtant, une grande partie d'entre nous aurait pu avoir une autre destinée si leurs choix était différent. Certaines personnes qui ont échoués, auraient réussi, certain criminels seraient devenu homme d'affaire, certains frustrés de la vie aurait trouvé un épanouissement. Tout cela parce qu'à un moment de leur vie, ils n'on pas eu le déclic, ou n'ont tout simplement pas pu faire le bon choix.
existe t-il une solution à ce problème?
Non, mais il est possible de pallier ces difficultés grâce à un conseiller électronique personnalisé, qui sera s'adapter à toute les situation:
- Votre ange gardien électronique veillera sur vous.
Il vous donnera les bon conseils au moment opportun.
- psychologie (Amitié, Amour, sexualité etc)
- santé
- famille
- Jeu
- Finance
- Nutrition (j'avais déjà imaginé pour les supermarché la mise en place d'un lecteur de nutrition, il s'agit de faire son panier en fonction de l'équilibre nutritionnel, et prévoir en conséquence une certaine activité physique, certaines appli de I-phone vont déjà dans ce sens)
- démarches administratives (recherche d'emploi, déclaration d'impôts, placement, bourse, droit)
- conflit
- sciences
- voyages
- astrologie (l'idée est de prendre en compte la subjectivité de l'homme)
- art
- réseau social.
La liste est non exhaustive. Il existera une infinité d'applicatifs, comme il en existe sur tout les téléphones portables, seulement certains d'entre eux seront actifs en fonction du paramétrage de l'IA angel.
Cette IA prendra en compte toute les variables possibles et imaginables, pour vous trouver les meilleurs solutions dans la vie de tout les jours en fonctions des variables connus en temps réelles et vous conseillera. Ce sera à la fois votre ami, votre confident et une prolongation de vous même, votre deuxième conscience.
(J'ai aussi imaginé en rentrant un nombre assez important de donnés de mettre en place un lecteur de pensée = en anticipant par le biais de métadonnés, on aurait alors véritablement une seconde conscience, et la possibilité d'anticipé et de faire d'autres choix). Ainsi, cette IA, grâce à la puissance de l'intelligence collective de la toile mondiale, sera en mesure d'anticiper l'avenir et de lire dans nos pensées.
Il sera aussi nécessaire d'installer un maximum de capteurs et de caméras, afin de détailler au maximum notre attitude afin de pouvoir anticiper et mieux nous conseiller.
En vous prodiguant ces conseils votre ange gardien vous permettra d'évoluer.
- L'idée ici serait de mettre en place une sorte de jeux en points positifs et négatifs en fonctions de vos actions. Le but de votre conseiller étant de vous faire gagner un maximum de points. Il serait aussi possible de faire une mise en commun de ces scores et de faire gagner des prix aux plus valeureux. (le paradis sur terre?), et d'établir une moyenne mondiale qui établira le niveau de conscience, sur une échelle de 1 à 10.
Le but ultime et utopique de cette IA et de faire évoluer l'homme au stade d'ange. In fine si ce produit se développe, il sera potentiellement en mesure de combattre voir même de dépasser google.
 

 

Créé par Noname le 08/04/2016 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11936


La peine de vie

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Et si nous avions la possibilité de rajeunir mais sans être toutefois capable de conserver nos souvenirs.
Nous pourrions par exemple condamner les coupables de délits à redevenir des enfants afin qu'ils (ré)apprennent à être "gentils"?
En fonction du délit ou du crime commis, les condamnés reviendraient plus ou moins loin dans leur enfance. Le crime le plus grave ramènerait à l'état de nourrisson... le moins grave à celui de jeune enfant de 10 ans...
De cette façon, ça ne serait plus une peine de mort mais une peine de vie! On formaterait en quelques sortes la mauvaise programmation de l'âme...

 

 

Créé par Lenia le 04/01/2016 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (2)

 

 

11901


La rencontre

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

- Y a quelqu’ un ?

Les bruits de pas s’ arrêtèrent. L’ inquiétude grandit dans l’ esprit de l’ archéologue.

- Si vous êtes là, montrez-vous !

La salle plongea dans l’ obscurité totale durant quelques secondes avant que, dans un même mouvement, toutes les lumières de la salle s’ illuminèrent. Il put ainsi s’ apercevoir de l’ immensité qui l'entourait. Cela ressemblait à un hangar.

A quelques dizaines de mètres de lui se dressait un homme aux cheveux grisonnants.

- Bonjour, salua l'archéologue.

Le mutisme de l'homme lui répondit. Son regard inexpressif était quelque peu inquiétant.

- Vous aussi, vous êtes venu visiter ce lieu ?

L'impassibilité de l'inconnu donnait l'impression à l'archéologue d'avoir affaire à une statue de cire.

- Est-ce que vous comprenez ma langue ?

L'autre déglutit.

- Do you speak english ?

La statue leva son cil droit.

- Hablaïs español ?

L'étrange individu rabaissa son cil et se racla la gorge.

- Sprechen sie deutsch ?
- Kiu vi estas* ? demanda l'homme.

L'explorateur fut soulagé d'apprendre que son vis-à-vis parlait l'espéranto, la langue véhiculaire la plus parlée dans le monde.

- Je m'appelle Jules. Je suis archéologue. Je suis venu ici pour découvrir ce que les Hommes de l'ère industrielle...
- Vous ne devriez pas être ici, coupa l'inconnu.

Jules resta interdit.

- Pourquoi ? Je suis chez vous ?
- Je vous conseille de partir, répondit-il après un long silence.

L'étrange personnage se montrait peu chaleureux. Il semblait fort probable qu'il ne s'agissait pas d'un voyageur ou d'un archéologue. Sa venue peu de temps avant l'éclairage des lieux n'était pas une coïncidence.

- Vous êtes le gardien de ce bâtiment ?

La non-réponse de son interlocuteur fut une réponse affirmative pour l'interrogateur.

- Vous avez découvert le secret ? demanda l'homme.

L'interrogé resta interloqué.

- Quel secret ?
- Vous savez de quoi je parle.
- Non, désolé, je ne comprends pas, dit l'archéologue après quelques secondes de réflexion.

Le gardien tendit sa main après avoir bien observé son vis-à-vis.

- Donnez-moi les lunettes, et vous pourrez partir.

L'aventurier ne s'était pas attendu à cela. Comment pouvait-il savoir qu'il avait récupéré les lunettes ? En regardant la main mécanique ouverte derrière lui, il comprit.

Il sortit son sac, récupéra les lunettes et fit quelques manipulations afin qu'elles reprennent leur taille initiale.

- Vous voulez parler de cela ? demanda-t-il en montrant fièrement l'objet du désir.
- Ne faites pas l'enfant. Remettez moi-ce que vous avez pris.

Jules regarda les lunettes et revint vers son interlocuteur.

- Ah bon, c'est à vous ? demanda-t-il d'un air faussement naïf.

L'autre ne répondit pas et resta immobile. L'archéologue comprit qu'il devait reprendre son sérieux.

- Pourquoi sont-elles si importantes pour vous ? demanda l'archéologue.
- Ce que vous tenez entre vos mains est une arme dévastatrice, bien plus dangereuse que toutes les armes inventées par l'Humanité.

Jules regarda les lunettes. Comment un simple objet inoffensif pouvait faire autant de dégâts ?

- Vous êtes sûr de vous ? Moi, tout ce que j'ai vu, c'est une vidéo d'un homme qui regardait la mer.

L'homme eut un sourire amusé.

- Ne vous fiez pas aux apparences.

Il fit un geste de réclamation de la main.

Jules ne pouvait se résigner à laisser cet objet, fruit de plusieurs années de recherches. Après tant de refus d'expédition, il avait fini par obtenir un avis favorable grâce à son amitié avec un des sous-directeur de recherche.

Il devait trouver un moyen de manipuler le gardien...


* "Qui êtes-vous ? " en espéranto
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par Schopen le 30/10/2015 en réponse au scénario 11900 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11882


Bioshadow

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

« Pourquoi, demande Plutarque, se voile-t-on la tête en adorant les dieux ? ». Pour croire qu'ils sont là, et qu'ils vont nous sauver.

2018. Le juge tourna le potentiomètre de l'halogène pour augmenter la lumière dans la pièce. Ses gros doigts potelés rappelaient ceux d'un bébé. Comme la luminosité se faisait plus vive, une fine pluie de bulles de savon avaient immédiatement mouillé son crâne lisse. Il fit glisser un mouchoir froissé à gros carreaux sur son front moite, laissant une traînée mate aux relents de Blenheim Bouquet. Puis le magistrat ramassa péniblement ses jambes difformes sous son grand fauteuil et s'éclaircit ostensiblement la voix.
« Plaidez-vous coupable au moins? », éructa-t-il. Son regard amblyope fixait confusément le banc des accusés. Dégénérescence rétinienne unilatérale. Il l'avait contractée à l'âge de deux ans et en voulait à la terre entière.
« Oui votre honneur, mais je vous le répète, c'est l'Agence Fédérale d'Evaluation de la Recherche qui m'a conduit à jeter à l'évier les fioles en ma possession. », répondit Barth Saint-Clair, posant la main sur le sac qui remuait à ses côtés. Il en profita pour fixer des yeux l'ampoule vissée au plafond et cligna bizarrement des yeux. Son complet gris foncé, dans lequel s'incrustait une chemise d'un blanc immaculé, lui allait comme un gant. Il y avait assurément du Corto Maltese dans cet homme, la casquette en moins, et du Sinatra aussi, dans ses jeunes années.
LE JUGE. « Pourquoi ne pas avoir informé l'Agence de vos découvertes, pourquoi ne pas lui avoir donné tous les détails ? ».
Barth Saint-Clair. « Découvrir Trichoplax obscurans a été l'½uvre d'une vie. Il n'était pas question que je livre à ce bataillon de technocrates le fruit de mes recherches, ils n'auraient pas été capables d'en voir l'intérêt, ni la beauté », jubila-t-il en toisant d'un regard stroboscopique les anciens collègues de son Institut qui avait fait le déplacement jusqu'au palais de justice.
LE JUGE. « Dans votre déclaration, vous avez indiqué avoir isolé et cloné le gène responsable de toute cette obscurité, est-ce exact ? »
Barth Saint-Clair. « Parfaitement, j'ai élucidé la réaction chimique qui a lieu dans les cellules de ces animaux. J'ai dû observer des milliers d'individus avant de trouver un mutant qui n'émette plus de lumière noire et partant de là, remonter jusqu'à l'enzyme qui me vaudra un jour le prix Nobel: l'obscurantine ! »
LE JUGE. « Pourquoi donc avoir introduit cette enzyme dans des bactéries ? »
Barth Saint-Clair. « Pour la surproduire évidemment, n'importe quel homme de l'art aurait fait la même chose. De façon à connaitre sa structure dans l'espace, qui promettait d'être unique en son genre. Comprenez-moi bien, la séquence de l'enzyme n'est pareille à aucune autre, la caractérisation de cette protéine allait révéler des merveilles ! »

2042. Le tunnel était bondé. Tous ces visages blafards ne revenaient toujours pas à ceux qui avaient connu l'ancien hémisphère. Au bout du tunnel, la minute de réconfort, celle qui valait que l'on attende son tour pendant de longues heures, sans même savoir si on allait pouvoir en profiter. Le marché noir et le deal allaient bon train dans ce dédale de couloirs sombres et infects. Certains y vendaient des LED vieilles de vingt ans, d'autres y perdaient la vie, le sourire aux lèvres, défoncés, ils avaient cru la voir, la lumière, la laiteuse. Mais son vrai dieu à lui, c'était toujours la science. Si seulement il avait pu y arriver. Mais comment aurait-il pu faire de là où on l'avait mis ? Sans équipement ni réactifs. Ses geôliers n'avaient pas été tendres non plus. Il avait fallu Baccio i mani et montrer patte blanche. Enfin, façon de parler. On l'avait dépossédé de tout. Sauf de son temps. Et il le trouva long.

LE JUGE. « Calmez-vous. Revenons un moment sur les circonstances qui vous ont amené à vous débarrasser de toutes vos souches bactériennes recombinantes en les disséminant dans la nature. »
Barth Saint-Clair. « Je m'en suis déjà expliqué. L'Agence m'avait notifié par courrier la fermeture immédiate de mon laboratoire, en me sommant de stopper toutes mes activités. "Projet tenu secret". "Personnalité paranoïaque du chef d'équipe". Foutaises ! C'est en réalité à eux que nous devons ce carnage ! Sans eux, je n'aurais pas, dans un moment de désespoir, jeté à l'évier ces bactéries mutantes ainsi que toutes mes cultures de Trichoplax obscurans. ». Saint-Clair n'était pas paranoïaque, mais souffrait d'un trouble obsessionnel compulsif très spécial, au sujet duquel les psychiatres avaient peiné à établir un diagnostic et une étiologie; comme de coutume en pareil cas, ils avaient simplement donné un nom au trouble, en l'affublant du patronyme de « TOC de Hegel ». Saint-Clair ne pouvait en effet s'empêcher de dialectiser, il retournait dans tous les sens, jusqu'à la lisière de la folie, toutes les données du quotidien, mêmes les plus évidentes. Il n'avait de cesse de bondir d'une notion à son contraire, de s'engourdir l'esprit dans un tourbillon d'oppositions binaires, cherchant en vain à polariser la réalité, à la grillager dans une matrice infinie d'alternatives. C'est d'ailleurs comme ça que lui était venue l'idée de la lumière noire, ou de l'obscurité éclairante si l'on préfère. Sa femme en avait bavé. Tant bien que mal, elle avait tenté de préserver leur fils. Saint-Clair avait de son côté trouvé une parade pour calmer son TOC: il fixait une lumière vive avant de fermer les yeux pour contempler des phosphènes. L'apparition de bouteilles de Klein fluorescentes sous ses paupières closes lui donnait le sentiment qu'il n'y avait plus rien à opposer; même si le truc ne marchait pas toujours, il lui arrivait parfois de souffler quelques minutes.
LE JUGE. « Vous dites pouvoir trouver un antidote ? Un vrai cette fois-ci ? Autre chose que ces bulles de savon gluantes qui servent pour l'instant à dissoudre votre animal? »
Barth Saint-Clair. « Oui. Dans son habitat naturel, Trichoplax obscurans n'est pas toujours noir: l'animal n'émet de l'obscurité que lorsqu'on s'approche de lui, ce qui explique pourquoi il n'a pas été découvert plus tôt, les fonds marins étant particulièrement obscurs. Mais j'avais très tôt remarqué que lorsque le danger s'éloignait, la forme benthique de ce placozoaire redevenait instantanément translucide. Il doit exister un inhibiteur, il-doit-exister un in-hi-bi-teur, je veux dire, l'enzyme émettant la lumière noire doit forcément être neutralisée par une autre activité cellulaire, ne croyez-vous pas ? ».
LE JUGE. « C'est moi qui pose les questions. Comment allez-vous procéder pour découvrir cet inhibiteur ? »
Barth Saint-Clair. « Je vais retourner à l'endroit où se trouvent les Trichoplax obscurans. Un peu de plongée me changerait les idées. Je les remettrai ensuite en culture dans mon laboratoire, je sais ce qu'il faut leur donner à manger, comment les amplifier. Quelques expériences simples de biochimie devraient ensuite nous livrer l'identité de l'inhibiteur. »

Il l'avait connu, lui, l'ancien hémisphère. Avant de se retrouver piétinant comme ces twenty-twenties translucides dans cet enchevêtrement de boyaux sombres et froids, à convoiter les entrailles de la Terre. Maintenant qu'il n'y avait plus les wagons, on y descendait à pied, il fallait des semaines, parfois des mois pour commencer à sentir la chaleur. Plus personne ne vivait en surface de ce côté-là de la planète. Qu'était devenue sa douce ? Et son fils adoré ? Peut-être faisaient-ils la queue eux aussi, quelque part. Ou bien avaient-ils gagné l'absolution en passant sous l'équateur. Dire que quelques années plus tôt, on pouvait encore s'envoyer des emails. Black is black. Et c'était par sa faute. Il craignit un instant que l'un de ses camarades d'infortune devinât son terrible secret. Fiat lux, et lux pfuit ? Négatif, la lumière n'avait pas fui, il l'avait congédiée, pour toujours, ou au moins pour un bon moment.

LE JUGE. « En attendant, comment faire pour ne plus vivre dans ce noir glacial qui nous a envahi par votre faute ? Vous rendez-vous compte de la catastrophe dans laquelle vous avez plongé la moitié de l'humanité et un hémisphère tout entier de notre planète ? ». La salle réagit mollement, quelques insultes fusèrent, un sifflement, des huées, rapidement calmées par les ricochets du marteau. L'obèse magistrat aimait exhiber sa férule et ses galons.
Barth Saint-Clair. « Je ne pouvais pas savoir que les bactéries mutantes allaient se propager aussi rapidement et coloniser tous les biotopes, y compris les particules flottant dans l'air. L'expression de l'enzyme doit leur conférer une sorte d'avantage sélectif. Il faudrait se pencher sur la question ».
« J'ai plutôt envie de vous faire arrêter » lâcha le Juge, la lèvre supérieure de plus en plus proéminente, diminuant la portance de l'épaisse moustache qui ornait son visage bouffi.
« Oui, mais… je suis le seul à connaitre certains secrets à même de nous sortir de ce cauchemar », fit Saint-Clair dans une grimace, sans y croire.
LE JUGE. « Cette histoire est sans queue ni tête, Mesdames et Messieurs les jurés s'impatientent, et je sens l'audience incrédule. Il est temps d'en finir. Avez-vous un moyen de nous prouver votre bonne foi ? »
Barth Saint-Clair prit un air offensé puis saisit le sac qui n'en finissait pas de remuer à sa droite. Il l'ouvrit lentement. L'assemblée retint sa respiration. Saint-Clair en sortit une chose noire et tremblotante qui avait les contours d'un rongeur, on aurait dit l'ombre d'une souris ou d'un rat, mais une ombre en trois dimensions, vivante, qui s'agitait. On entendit la salle frémir, puis Barth Saint-Clair lança d'un ton fier:
« Voici la première souris transgénique exprimant l'obscurantine ! Je l'ai obtenue il y a deux ans. Magnifique, n'est-ce pas ? Enfin, dommage que vous ne puissiez pas la voir, elle doit être impressionnée… ».
Le Juge, autant fasciné que dégouté, murmura un:
« Diantre… Cet homme n'est donc pas fou. » Redressant son dos sur sa chaise, il plaça une main sur l'autre, repliant ses doigts boudinés, on croyait voir deux escargots montés tête-bêche. La bêtise le rendait digne.
Barth Saint-Clair. « Bien sûr que je ne suis pas fou ! Il ne manquerait plus que ça. Rendez-vous compte, en identifiant une protéine qui produit de la lumière noire, le biologiste que je suis n'a pas seulement fait une découverte majeure en sciences naturelles, mais également en physique. On m'a déjà questionné sur le fait que nos yeux pouvaient voir la lumière noire, c'est sûr qu'il doit exister des opsines qui lui sont sensibles, mais ce n'est pas là le point le plus important; ma découverte est en réalité une énigme pour la physique ! On a toujours pensé que l'obscurité était l'absence de luminosité, mais la voilà maintenant dotée de sa propre énergie, de sa propre lumière ! Quelles sont les propriétés de cette lumière noire ? A quelle vitesse se déplace-t-elle ? Est-elle constituée de photons ? Pourquoi est-elle froide ? Reconnaissez mon génie au lieu de vouloir me porter au bûcher comme Galilée ! ». C'est que Saint-Clair n'en était pas à sa première trouvaille. A l'époque de sa recherche mainstream, il avait publié dans les plus prestigieuses revues scientifiques des preuves irréfutables montrant que la bonne fortune d'un individu était corrélée à la qualité de son microbiome. Exit l'astrologie et la divination, depuis les liseuses de tarot s'étaient toutes reconverties dans les tests de flore microbienne.

Avant, la Terre était blonde. Parce que le soleil l'irradiait. Mais de toute blonde, elle avait viré moitié au noir. Et pas que de nuit. Un grain de beauté intégral casquait son hémisphère nord. Sûr qu'à certaines heures on ne pouvait plus la voir de la Lune. Sûr aussi qu'elle pouvait tenir comme ça encore longtemps, cette moitié de la Terre, malgré la mousse et la noirceur. Ses habitants, c'était moins certain. Toutes ces galeries allaient finir par devenir des mouroirs souterrains dans leur partie superficielle, et des fours crématoires en profondeur. Les nations en étaient réduites à venir se brûler les ailes à proximité des laves telluriques. On n'en était pas au manteau, mais c'était tout comme. Les Textes avaient raison, les damnés seraient conduits en enfer, sauf qu'ils s'y rendaient pour s'y réchauffer. Quinze ans de labeur pour fabriquer ce gruyère, la croûte était percée de part en part. Parfois la lave montait d'un coup, et c'était une ville entière qui disparaissait. Et le Messie qui n'en finissait pas de se faire attendre. Il devait se la couler douce de l'autre côté, sous l'équateur. Il pria pour que sa créole caribéenne et son petit rubis aient réussi à s'y rendre eux aussi. Il se tint la tête des deux mains, en psalmodiant ce vieux psaume qu'il détestait: « It's better to burn out than to fade away ». Saint-Clair riait sans bruit, pleurait sans larmes, aimait des souvenirs, un instant il se crût dans le cinquième état de la matière, mort.

LE JUGE. " Calmez-vous Barth, les travaux de Galilée ne nous ont pas plongés dans le noir, ni dans le froid. Vous permettez que je vous appelle Barth ? L'ironie de la situation m'empêche de vous appeler par votre nom. Escortez s'il-vous-plait ce Monsieur jusqu'à son laboratoire. Celui-ci sera sa prison jusqu'à qu'il nous délivre de l'obscurité ». Les jurés acquiescèrent. Le Juge arbora un rictus de contentement, son rêve de goulag planétaire prenait forme: les coupables (la plupart des accusés) étaient surveillés à leur domicile ou à leur boulot par son affreuse milice juridictionnelle, et ils devaient tout raquer, depuis les bulles de savon s'ils souhaitaient avoir la lumière jusqu'à l'air conditionné et les aliments de synthèse.
On entendit retentir le marteau du Juge et la salle se vider progressivement. Quand tout le monde fut sorti, on put apercevoir dans un angle une petite souris blanche. Elle ne tremblait plus de froid, et n'avait plus peur. On pouvait la voir en train de dévorer un reste de Milky Way, ses vibrisses fouillant l'air vicié du prétoire, tel un robot à moustaches.

D'étranges formes de vie avaient pullulées là-haut, de São Tomé à Reykjavík. Et ce n'était pas des sirènes, bien qu'il les ait cherchées, au moins autant que sa petite famille. Fantasme d'impénétrabilité, elle était peut-être là la sortie du duel. De toute façon, on ne s'en échappera ni par le Un, ni par le Trois et le multiple. Balivernes. La seule façon de se sortir de la dualité, c'est de ne pas y entrer. Maudit TOC. Trichoplax obscurans clarens. Personne ne savait pourquoi ce chiendent n'avait pas pris en dessous, laissant une moitié de la Terre hors des ténèbres et l'autre totalement biodégradée. Au début, il s'était expliqué la disparition des espèces par le suicide. C'était sans compter tous ces animaux devenus invisibles, dont la morsure guettait n'importe où dans cet invivable terrier. Cette migration génique n'avait pas pu être prévue. Prévue, non. Mais décidée par lui, oui. Les mercenaires du juge étaient à ses trousses, il se savait traqué et n'avait qu'une seule chance de salut. Ce fut sa dernière manipulation, son ultime coup de génie génétique. Meilleur qu'à son époque burlingue – bourlingue. Chaque cellule de son corps exprimait maintenant la protéine. Il était terrifié comme tous les autres. Mais lui, on ne le voyait pas dans ce tunnel opaque, tant il dégoulinait d'obscurantine par tous les pores de sa peau. Son angoisse et sa peur le rendaient invisible. De son vivant, il avait réussi à disparaitre. Pudiquement. Timoré certes, mais en état de chic. Et le monde n'allait pas tarder à en faire de même. « Amor Fati » se dit Saint-Clair, en fixant le liquide orange en ébullition, tout en bas. La chaleur était maintenant insoutenable. Peu importe, le phosphène en valait le coup.

Epilogue: Des accomplissements majeurs et imprévisibles peuvent naitre d'erreurs et de contingences. Avec sa catastrophe, Saint-Clair avait préparé et rendu inévitable l'exode d'humains sur d'autres corps célestes. Comme les habitants de l'hémisphère sud de la Terre s'étaient ligués pour ériger une ligne infranchissable au niveau de l'équateur (alors qu'ils ne risquaient rien), les résidents de l'hémisphère nord avaient été contraints de puiser dans leurs ressources créatives pour s'émanciper des conditions de froideur et d'obscurité dans lesquelles ils étaient empêtrés. Ils avaient exploité la chaleur magmatique rendue disponible par leur programme intensif de forage pour faire décoller des fusées d'une taille gigantesque. En seulement deux décennies, les pionniers avaient su faire fructifier la Lune. Et les lunaires étaient tous des variants génétiques exprimant l'obscurantine, comme Barth. Bien leur en fît: on s'était rendu compte que Trichoplax obscurans ne produisait pas seulement de l'obscurité, mais également de l'air et de l'eau à partir d'une source inconnue. C'était d'ailleurs ce qui faisait mousser le savon utilisé pour le solubiliser. La civilisation lunaire découvrit un peu plus tard que la matière et le psychique n'étaient pas dissociés, et comprit que l'obscurantine métabolisait des émotions et des pensées. Comme leurs aïeuls émettaient de la lumière noire à la moindre anxiété, les lunaires s'étaient aussi très tôt préoccupés d'élaborer un programme de psychologie positive pour vivre plus joyeux. Les Sélénophiles d'aujourd'hui n'ont pas de livre sacré, ne connaissent pas le TOC de leur Saint-Clair adamique, et ont naturellement évolué vers un panpsychisme plein de promesses. La lignée de leurs ancêtres terrestres est aujourd'hui éteinte. De s'être tant construite sur des oppositions, l'humanité aurait pu se douter que les choses allaient se développer de la sorte. What's within, so without.
 

 

Créé par Lovelycraven le 22/09/2015 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11880


Êtres Humains

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Nous sommes le présent, le passé, le futur Nous évoluons et nous régressons à travers le temps. Du point de vue technologique nous progressons à une vitesse qui nous parait folle, mais en contrepartie notre sens moral, lui, ne cesse de régresser. La population terrienne atteint 6 milliards d'individus, puis7-8-9 milliards et de plus en plus d'injustices et d'inégalités se produisent. Une partie de la planète sert à la survie d'une autre. Les guerres se multiplient, les conflits alimentés par les religions tout comme la politiques sont insolvables. Pourquoi ne pas penser que toutes les nouvelles technologies et applications qui inondent les marchés ne seraient pas programmées d'avance pour en tirer un maximum de profits, basé sur le système capitaliste planétaire et qui serviraient les intérêts personnels d'une poignée d'individus, de pays ou d'organisations religieuses qui ont soif d'argent et de pouvoir. Ces pseudo découvertes seraient en fait que des technologies et des connaissances déjà connues depuis longtemps et apportées par des extra-terrestres. Après avoir détruit ces visiteurs venus de l'au-delà, nos représentants humains les plus puissants contrôlent les mises en marché et le développement des technologies de façon optimale de manière à en tirer un profit maximum, un contrôle et une stabilité relative de notre planète bleue. Il est intéressant de la loi de Moore ou la conjoncture de Moore qui prédit de façon empirique qu'à tous; es 18 mois le nombre de transistor et de microprocesseurs double sur une puce de silicium ou que quelque chose » double tous les dix-huit mois, cette chose étant « la puissance », « la capacité », « la vitesse », « la fréquence d'horloge » et bien d'autres variantes. Pourquoi? Est-ce une coincidence ou une introduction à petites doses des technologies connues depuis longtemps, venues d'habitants extra-terrestres? Notre futur sera prévisible, mais il sera notre vrai futur lorsque l'humain aura réussi à surmonter ses instincts primitifs de pouvoir, de cupidité et de narcissisme. Je prédis un avenir sombre, mais de toute façon, un jour, tout sera à recommencer... serons-nous là? Serons-nous différents? Merci merci Bernard Weber!
 

 

Créé par Jotorieux le 13/09/2015 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11790


Voyager dans le temps et l'espace instantanément

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Grâce aux applications de l'intrication photonique appliquée à la matière, les voyages instantanés dans l'espace seront possibles une fois que les plateformes d'intrication quantique auront été mises en place préalablement.

Ces infrastructures permettront d'atteindre quasi instantanément, via des drones temporels, une destination en passant de l'une à l'autre infrastructure pour atteindre une destination finale.

Pour les voyages dans le temps il sera nécessaire de repérer les photons intriqués créés lors du bigbang et qui permettront une télécommunication basée sur l'intrication photonique des photons "jumeaux".


 

 

Créé par kivepe le 20/12/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11732


La découverte du millénaire

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Nous sommes vendredi 13 en l'année 2220. Ce jour est très sacré pour nous, terriens. Le monde a bien changé depuis quelques années. Nous avons fait une grande découverte.

La mort auparavant était un mot qui nous donnait a tous sans exception des frissons, qui nous glacait la colonne vertébrale et qui nous incitait a profiter de la vie comme si ce jour était le dernier. Mais grace a cette découverte, plus personne n'a peur de la mort.
Nous avons decouvert qu'elle consistait en nous donnant une nouvelle vie. Une deuxieme chance. Ou plutot, une infinité de chances car ce procesus se répétait infiniment.

Un vendredi 13 mai 2200, un psychologue mondialement connu, Jonathan Seuss, agé de 120 ans mourut. Cette mort diffusa beaucoup de peine autour de ses proches. Le jour suivant le monde entier fit une minute de silence pour commémorer a cette peine.

9 mois plus tard une femme, Michèle accoucha d'un petit garcon et le nomma Jonathan. Le nouveau-né grandit et chaque fois qu'il se rendait quelque part il avait la sensation d'y etre déja venu. Il entendait souvent parler de ce fameux psychologue qui mourut a l'age exeptionnel de 120 ans dont le nom etait le meme que le sien. Il lut de nombreuses oeuvres de Seuss et il devint très vite son idole.

Le jour de ses dix ans le jeune homme fit un reve etrange. Un reve ou il se voyait vieux, tout fripppé dans un mirroir. Il avait l'apparence de Jonathan Seuss. Puis sa reflexion disparu et tout autour de lui devint noir. Il se retrouva soundain dans un cocon chaud ou on lui donnait a manger et boire a longueure de journée. Il etait dans l'utérus d'une femme. Mais pas n'importe laquelle. C'était la sienne, Michèle.
Puis il se vit grandir jusqu'a ce qu'il naisse.


Jonathan se réveilla en sueur, contrarié par ce mystérieux reve. Etait-ce une révélation ou un simple reve?

Tous les jours il y pensa et en parla a sa mère. Les mois passèrent et le jour de ses 11 ans, il fit le meme reve. En se réveillant, il eut un déclic. Serait-ce possible qu'il soit Jonathan Seuss, plus grand psychologue mondial? Non. Aucune chance. Meme si cela etait vrai personne ne le croirait. A l'aube il alla voir sa mère et lui dit qu'il se sentait très mal depuis quelques jours et qu'il fallait a tout prix qu'il fasse une prise de sang. Etonnée de la demande de son fils qui pourtant detestait les hopitaux, elle l'emmena.

Jonathan se reveilla ébloui par la lumière de la chambre d'hopital. Il vit sa mère assise près de lui et lui dremanda si les analyses etaient bonnes. Sa mère s'approcha de lui et dit:
"Oui chéri, ne t'inquiète pas, les docteurs ont dit que tu devais tout simplement etre contrarié ces temps-ci. Au fait tu te rappelles de quand tu m'avais parlé de tes reves répétitifs? "
"Oui biensure je t'en ai parlé chaque jour suivant le reve. Mais pourquoi me poses-tu si soundainement cette question? "
"Eh bien, en regardant tes tests d'analyses et d'empreinte digitale, nous avons fait une découverte. " A ces mots Jonathan se remplit de joie sachant ce que sa mère allait lui annoncer.
"Tu as le meme résultat d'ADN que le fameux Jonathan Seuss. Ton idole. Les édecins ont du mal a y croire mais on ne peut pas contredire la science mon enfant. Il se pourrait donc que tu aies l'ame de Seuss en toi. Cela pout paraitre absurde mais il faut le croire mon enfant. "

Cette nouvelle fit la une des journaux pendant des mois et il arriva la meme choses a de nombreux autres enfants. Quelques années plus tard tous les enfants du monde avaient l'ame de quelqun étant décédé auparavant. Depuisla decouverte de Jonathan, plus personne n'a peur de ce grand mot "mort" et les gens sont soulagés voir contents de savoir qu'ils auront une infinité de vies derriere eux.

J'ai 110 et je sais que je vais bientot mourrir mais je n'ai pas peur. Je n'ai plus peur. J'ai de l'éspoir.


 

 

Créé par evebouaziz le 09/10/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11655


Je suis âme, et je vis

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Né en 2250, je suis de la toute première génération d "Ameoïde". Je suis âme, seulement âme, je vis, je vois, j’entends, et ressent. Je comprends et l’on me comprend.
Chut, pas de phases, pas de mots, non rien que le silence. Nous transmettons uniquement par la pensée.
Nous sommes toujours d’humeur égale. Pas de jugement, de réflexions plus grandes ou plus puissantes les unes que les autres, d’ ailleurs il n’y a plus de privilège. Nous sommes tous égaux.
Je ne suis pas seul dans ce cas. Nous sommes les nouveaux êtres. Nous sommes les « Ameoïde » Nous ne faisons qu'un avec la flore et la faune. Le vent, le soleil, la pluie comme le jour et la nuit communiquent avec nous. La notion de chaud ou froid n'existe plus.
Il y a encore des humanoïdes sur Terre, mais ils ne nous voient pas. Seule la cessation avec cette vie permettra lors de leurs prochaines venues cette transformation.

 

 

Créé par Koriru le 13/03/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11647


L'instant T

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Quelque part dans l'univers, quelque chose a cessé de fonctionner selon les lois connues de la physique et... le temps a disparu. Les journées n'ont été ni plus courtes ni plus longues qu'elles n'auraient du l'être quoique moins fidèles aux saisons. Les cadrans des montres n'ont pas cessé d'être le théâtre de milliards de mouvements réguliers, circulaires et opiniâtres. Rien ne s'est figé... et pourtant la matière essentielle du temps a cessé d'être: la récurrence des causes et des effets, le déterminisme et l'harmonieuse cohérence des faits explicatifs et des phénomènes observés ne sont plus. Les équations sont devenues inutiles. Elégantes et oisives, elles témoignent que jadis cette terre a porté des génies capables, dans l'espace réduit d'une feuille de papier, quatre paumes de mains, d'embrasser d'un seul coup des pans entier de l'univers. Tous les scientifiques se sont mis d'accord, un peu tard, sur une formulation commune, peut être, sans doute, la dernière vérité scientifique: "le temps n'est rien d'autre que la mesure ultime de la causalité. Si l'un disparaît, l'autre est révolu sans qu'aucun ne soit une variable déterminante ou dépendante". Plus rien n'est mathématisable, plus rien n'est prévisible. Pour autant le monde reste intelligible. L'intelligence humaine, tenace, s'est adaptée et à changé de forme. Voilà tout. Désormais, elle s'exprime exclusivement dans le présent et plus précisément dans l'immédiat, par sensations, par intuitions, elle est devenue animale. La simplification, la modélisation, la prédictibilité ont laissé place à la finesse et à la précision des sens ainsi qu'à la capacité à saisir instantanément un très large faisceau de stimuli et à le convertir en une sensation et en une action unique, toujours adaptée, toujours efficiente, toujours ressentie mais jamais expliquée. A quoi bon ? Le réel se suffit à lui même.

 

 

Créé par aladin le 05/03/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11632


Origines

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Imaginons. Imaginons que nous soyons dans le futur, que l'univers est en train de s'éteindre et que tout ce qui est à savoir est su. Que faire? Une seule solution: remonter le fil de l'univers à son origine la plus lointaine possible. Les peuples de la terre originelle ont chacun leur arche. Des vaisseaux gigantesques. Tous remontent le temps et l'espace pour leur propre survie, quand ils en sont capables. les meilleures places là bas seront prises par les premiers. Oû aller si ce n'est sur la planète d'origine... et ceux qui partent trop tard seront anihilés par les conséquences du voyage des autres. Quelles sont nos origines? de quelle génération d'humains sommes nous? Que se passera t il dans le futur? Aura-ce une conséquence dans notre passé? Préparons cela dans notre présent.
 

 

Créé par GAUMUDA ISRAEL le 26/01/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11615


Le visualisateur

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Parfois, il m'arrive de penser que notre cerveau soit connecté à une espèce de source ou se trouvent toutes les informations, idées et fantasmes possiblse; un grand réseau semblable à internet dont nous ignorons l'existence.

A l'heure ou je vous écris ceci, peut être qu'un homme quelque part dans le monde imagine lui aussi l'existence d'un tel concept. Peut être même y a t-il des livres que je ne connais pas qui l'ont mentionnés.

Ainsi, nous puisons nos idées dans une source sans pour autant l'épuiser, cette dernière étant liée à nous, nous la nourrissons de même.


J'ai donc imaginé l'arrivée d'une machine capable de crypter les informations émises par cette source et de les transmettre à une autre machine, un casque branché à notre cerveau par de très fines aiguilles capable de crypter les données émanant de ce dernier.

Une machine que j'ai nommé: Le visualisateur.

Le visualisateur aurait pour utilité première de donner à leurs utilisateur un support visuel et auditifs à leurs idées, mais aussi de les partager à travers le monde entier.
Ainsi, un homme par sa simple pensée pourra partager un concept, aussi abstrait soit-il, parfaitement fidèle à la représentation qu'en fait son imagination.

Ainsi, un passionné de fantastique pourra montré l'image qu'il se fait de telle créature et de tel personnage.
N'importe quel musicien pourra faire écouter une mélodie avant même de l'avoir composé.


Chaque informations seraient retransmises à la source afin d'être puisées par un autre utilisateur de visualisateur.

Les détenteurs de ces machines auraient alors accès à un savoir absolu, et l'internet que nous connaissons aujourd'hui n'aurait plus lieu d'être.
 

 

Créé par Owlferein le 05/01/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11588


La schizophrénie de Dieu

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Et si on découvrait que les lois qui régissent le fonctionnement du subconscient étaient semblables à celle de la physique quantique, ou d'autres sciences ? Et si l'univers était régi par deux forces qui équivaudraient aux deux pulsions de la psychanalyse ? Et si on découvrait qu'en fait, notre perception de la réalité était une maladie mentale extrêmement complexe, qui nous faisait interpréter les signaux extérieurs de façon erronée ? Nous serions plongés dans une gigantesque hallucination collective. Mais dans ce cas pourquoi verrions nous tous la même chose ? Peut-être parce que nous sommes en réalité un unique inconscient collectif.

ET SI NOUS ETIONS EN REALITE UN SEUL ÊTRE SURHUMAIN, MAIS ATTEINT DE FRAGMENTATION DE LA PERSONNALITE ?
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par Eschatos le 03/11/2013 en réponse au scénario 11531 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (2)

 

 

11572


8 mµ 2/3

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

« Paramètres établis; trajectoire et coordonnées stabilisées; trajectoires d'évitements d'impacts ordonnés; Flux d'intrication complet; graphène en place sur… Glièse 581c » indiquait l'ordinateur à voix fluette…
Giggs pris la parole parmi les dix « intrinautes » dans la salle de réunion. La table ronde et ses dix scientifiques de renoms, avaient un dossier devant eux, scellé, et un stylo.
« Chers collègues, Zina et moi allons sur Glièse 581 pour vérifier le protocole… Vous avez été préparés à faire ce voyage, et vous le ferez après cette vérification, deux, cinq, dix fois de suite pour entraînement… Notre mission est à l'origine, la découverte de planètes viables, d'accumuler des connaissances, et de nous affranchir du temps pour les voyages »…
Un intrinaute pris la parole: « Oui et nous sommes impatient, pourquoi de dossier papier et ce sylo cela date un peu… c'est pour un engagement sur une police de vie Gibbs ? « … les intrinautes rirent ensembles…
« C'est un peu ça » dit Gibbs sérieusement …. « Vous avez devant vous un dossier papier, et un stylo pour signer à l'ancienne une clause de confidentialité. Car notre mission n'est pas uniquement la découverte et le voyage vers d'autres planètes, en nous matérialisant instantanément là où nos recherches nous mènent… mais nous avons une mission bien plus importante et dangereuse à mener »… Silence parmi les intrinautes….
« Notre planète – repris Gibbs – est menacée par une supernovæ d'Andromède, et nous avons deux mois pour trouver un élément dans l'Univers qui nous protègerai des rayons gammas…. En secret et pour ne pas affoler les populations, des déflecteurs ont été mis en place entre Mars et Jupiter… Ils protègeront un temps notre planète, mais les risques de collisions d'astéroïdes avec les voiles, la pression des vents solaires, les sursauts gamma même corrigés par les moteurs ioniques, ne suffiront pas si l'éruption dure… l'Estimation de la résistance de ces déflecteurs est d'un an…. Andromède se rapproche de nous, et sa supernovæ éjecte sans cesse plus de matière, de façon inédite et jamais observé jusque-là… Les calculateurs Q-bit sont sollicités en permanences, vous l'avez remarqué, dans la diminution de vos calculs et de vos accès à vos travaux ces derniers mois. Les calculateurs n'arrivent pas à calibrer la durée et l'intensité, la supernovae en question réagissant par sursauts aléatoires, les probabilités montrant une période optimiste de deux semaines…. A 10 ans !
Aussi les dossiers papiers devant vous, et le stylographe qui rappelle le bon vieux temps, est pour un engagement personnel à ne rien révéler au public, aux journalistes, comme votre famille, ne pas même en faire allusion nulle part…. Et à ceux qui signeront le deuxième feuillet, à participer à cette recherche pour sauver notre planète menacée…
Vous n'avez plus le choix; vous pouvez ouvrir le dossier et le lire, tous vous signerez le premier feuillet de discrétion…. Le deuxième feuillet vous laisse libre de participer ou non, en sachant qu'il est possible d'y laisser la vie…. Car l'entrainement se déroulera bien sur Glièse 581c, mais nous sommes dix intrinautes, et nous devons parcourir toutes les planètes possibles, voire hostiles, pour trouver un élément protecteur contre les rayons gammas…. Une dernière chose: ces rayons sont si intense qu'il brûlera toutes forme de vie, jusqu'à 10 mètres de profondeur et laissera notre planète morte, sans oxygène, sans moyen de la terraformer durant des sciècles même si nous nous réfugions en sous-sol… »
Silence complet dans la salle…
Chan, un intrinaute astrophysicien pris parole en levant la main…. « n'est-il pas plus simple d'utiliser notre ionosphère en augmentant le magnétisme de celle-ci, et en envoyant des nuages de nano carbone ? ».
Improbable dit Gibbs, cela plongerait notre planète dans noir total durant des décennies, et les pluies diffuseraient des particules cancérigènes.
Ynis (astro-géologue) leva la main: « En utilisant l'énergie de notre soleil et en fixant par des miroirs la source de rayon gamma, sur terre et proche de Mercure, avons-nous une chance de dévier les rayons gammas ?
Impossible dit Chan, la puissance nécessaire nécessiterait 5 ou 6 soleils vue l'intensité; et les miroirs soumis à des perturbations, fondraient eux-même, de plus la périhélie des planètes et….
S'en suivit un débat entre les Intrinautes qui dura la nuit entière… Gibbs et Zina s'éclipsèrent, dans une salle adjacente, s'embrassèrent longuement et s'allongèrent sur la moquette… et si c'était notre dernière nuit dit Zina… alors j'espère qu'elle dura toujours dit Gibbs…. Ici ou ailleurs….
Au petit matin Gibbs et Zina prirent place dans leurs fauteuils, les capteurs en place, deux heures de préparation. Les intrinautes prenaient place dans la salle d'observation.
Tous les intrinautes avaient signé, et partant pour la mission de sauvetage de notre planète…
L'ordinateur de sa voix fluette indiqua le champs des possibilités sur Glièse 581c, Il fallait attendre 25 minutes pour une coordination en ligne… télé transportation prête, attente de coordonnées dit la voix fluette… Coordonnées fixées…. Départ dans 10… 9….
Le compte à rebours sembla un temps infini….
Puis Gibbs et Zina firent la première connexion extra-galactique de l'Histoire…. Tout d'abord un sentiment de chaleur dans le corps, puis un froid intense, immense, glacial, un vide de froid, un tourbillon emportant l'âme vers une sensation incompréhensible de saveur et de glace, de chaleur et de couleur, de recomposition en archétype improbable corporel et métallique…. Jonction effectué dit la voix fluette….
Gibbs et Zina ouvrirent les yeux…. Un désert de type martien autour d'eux…. Glièse 581c dit la voix fluette dans leurs crânes de graphène… Ils se regardèrent, s'amusèrent de leurs physiques identiques mais métalliques, ressemblant à de la pierre marbrée…
Tu semblais plus doux tout à l'heure dit Zina…. Oui mais on était à fleur de peau dit Gibbs d'un clin d'½il de statue Grecque…. Ils ressemblaient à deux statues en marbre noir. Bon test de protocole 1: Gibbs et Zina avançèrent en marchant droit…. Gauche, droite retour au point initial. Ils s'accroupirent…. Tout roule pour l'instant… test 2: ils se donnèrent la main…. Aucunes interférences, ils étaient parfaitement distincts… pas d'amalgames de matières… test 3: Zina giflat violemment Gibbs qui en ressentit la douleur…. Connexion parfaite dit Gibbs et au central ?
Le rayon intricateur est parfait dit Chan, la connexion nette, pas mal la gifle Zina, frappe plus fort la prochaine fois ! Tout fonctionne, vos corps réagissent sur Terre…. Gibbs désolé mon vieux, test 4 … …
Gibbs pris une petite pierre au sol, et se griffât le bras avec, sur Glièse un morceau de pierre sur un bras de métal mobile….
« Nominal » dit Chan…. Tu as une griffure sur Terre et ça saigne…. On soigne ça sur place…. On devrait envoyer des pansements s locaux ! les paramètres ont marqués la douleur et enregistrés par le super ordi !
J'y pense dit Gibbs….. ok on rentre… c'est le désert ici… attend ça enregistre quoi là ? tu as une vision ?
Oui, tes yeux sont des caméras… ouawou quel ciel rouge !
Gibbs s'était approché de Zina, la prenant dans ses bras et l'embrassa longuement ressentant toutes les sensations…
Chan dit: bon heu…. Nos petits graphènes ont peut-être un 7eme ciel mais l'ordinateur n'a pas à être témoin de ça hein, un peu de respect pour la machine….. retour programmé dans 30 secondes…. Restez collés l'un a l'autre: test 5 lancé…
Zina et Gibbs entendirent dans leurs tête « retour »… … et se réveillèrent sur leurs fauteuils… bien sur Terre…
Non accolés pas d'interférence dit la voix fluette….
L'assemblée dans la cabine applaudit….. les intrinautes étaient enthousiasmés et émerveillés en même temps.
Débriffing de Gibbs:
Zina et moi avons ressenti une intense différence de température, C'est douloureux mais acceptable. Sur place pas d'oxygène, nous respirions sur Terre, nous étions comme des statues mobiles, métalliques, sensation de légèreté, mais avec uniquement le sens du touché. Une blessure en graphène et c'est confirmé c'est une blessure sur Terre, soignable sur Terre. La mort en graphène est une mort sur Terre et sur la planète visitée. Les deux prochaines semaines seront passées à nous entrainer à réagir sur des planètes différentes mais connues pour êtres neutres…. Après notre mission est de rechercher un matériau capable de résister aux rayons gammas, à par le plombs, et tous les éléments susceptibles de sauver notre planète, …. Sans jamais prendre contacts avec d'éventuels habitants locaux, c'est la règle de non-intervention que vous avez signer.
Merci demain à 8 heure au labo: l'équipe 1 part pour Alpha Centaury….
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par karquen le 06/09/2013 en réponse au scénario 11563 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11565


Ne faire qu'un avec les maladies ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

L'évolution de la science et des technologies aide l'homme à appréhender sa mécanique. Nous le voyons au jour le jour, grâce aux avancées plus surprenantes les une que les autres. Certaines donnent de l'espoir pour notre pérennité, d'autres non. Dans celles qui se partageraient d'une catégorie à l'autre, se trouve la manipulation génétique. Plus exactement: l'échange de gène d'un corps à un autre.

Nous sommes donc en 2035. La science a bien évoluée et les lois la cadrant s'effritent peu à peu, à cause de la pression des lobby scientifiques et médicaux sur les gouvernements. L'évolution de certaines maladies, comme la grippe aviaire ayant atteint la forme H9N9, font d'immenses ravages dans le monde.
Cependant, d’ imminents chercheurs réussissent l'impensable grâce à une simple problématique: Si les maladies tuent l'homme, c'est parce que ce sont des corps étrangers ? Alors pourquoi ne pas intégrer ces maux au code génétique de l'humain ?
Ainsi l'homme deviendrait en quelque sorte un incubateur de maladies depuis sa naissance, mais ne serait pas affecté par celles-ci, car il sera né, aura grandis et rendra l'âme avec !
Ainsi naquis les premiers mutants porteurs de ces maladies, comme d'éléments naturels et normaux pour nos corps, tel que les globules rouges ou encore les lymphocytes. De plus, cela devint une solution contre l'asymétrie qui risque de toucher l'humanité dans un futur lointain !

100 ans suffirent pour que l'homme fasse le travail qu'il sait le mieux faire: procréer et faire part de ses gènes à ses progénitures. Cependant, au cours de ces années, les bambins de ces mutants développèrent des mutations physiques alarmantes. Alarmantes, vous dis-je ? Non ! Car ces mutations vont devenir une normalité et tout les médias du monde, les lobby scientifique, médicaux et les politiques vous répéteront que c'est le prix à payer pour le bien et la survie de l'espèce ! Au final, nous nous laisserons faire comme d'habitude... Ainsi difficile de se dire à quoi ressemblera l'être humain dans 200, 500 ans. Cependant, tout le monde s'en moquera. Certes, l'être humain ne sera plus humain, mais il aura vaincu les maladies en les intégrant à lui, à son génome que Mère Nature avait façonnée avec amour, ce pendant des millions d'années.

Au final, l'homme ne sera plus un homme, il deviendra les maladies. Mais - même de nos jours - n'est-ce pas déjà son cas ? D'être un mal qui ronge la planète ?
 

 

Créé par Cheyck_Hildebrand le 22/08/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11506


Big Bounce

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Un Big Crunch est immédiatement suivi d'un Big Bang. Ce qui peut se nommer "Big Bounce" (Grand rebond).
Il est impossible de définir combien de Big Bounces se sont déjà produit car:
- Les Big Bang entraînent régulièrement l'agglomération de plusieurs univers entre eux, ce qui produit un éclatement des univers initiaux, et la formation d'un (ou plusieurs) autres univers par Big Crunch, puis Big Bang...
- Le temps est infini et n'a pas de début.
On peut imaginer qu'a chaque itération, les lois physique, ou les constantes universelles, sont redéfinies, comme jetées au dé.
Il existe donc peut-être, ailleurs dans l'espace, ou dans le temps, des univers ou les planètes ne sont pas ni plates ni cubiques, ou bien pourquoi pas, comportant plus ou moins de 6 dimensions, et donc des êtres qui auraient 11 sens et non pas 10 comme nous...

 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par nokids le 25/05/2013 en réponse au scénario 10191 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11505


Et si la matière noire montrait l'infini ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Les avancées scientifiques et technologiques ont permis de statuer avec une quasi certitude sur le phénomène de la matière noire, cette chose invisible et pourtant génératrice de gravité. Grâce aux dernières découvertes, On sait aujourd'hui que notre "univers" est infini (ce qui est lié évidemment à la biodiversité extra-terrestre, mais c'est un autre sujet).
Jadis, on appelait "univers" notre infime portion de l'espace, aujourd'hui communément admis comme univers "observable".
Mais plus loin, de toutes part, et à l'échelle de l'infini, les forces gravitationnelles ont toujours existé, se combinant et s'annulant entre elles (ici et ailleurs, puisque l'infini n'a pas de centre). Mais elles laissent des traces par endroit, les composantes ne s'annulent pas partout: L'univers n'étant ni symétrique, ni figé.
La question n'était donc pas "qu'est-ce que la matière noire ?" mais "où est elle ?", la réponse étant: elle est partout, tout autour, à l'infini.
Au début du 21ème siècle, l'être humain comprenait difficilement la notion d'infini, spatial et temporel (loin, grand, petit, passé, futur).
Aujourd'hui, quand l'imbécile regarde le doigt, l'humanité regarde l'horizon, et au delà.


 

 

Créé par nokids le 25/05/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11466


Et si l'Homme synthétisait tout ce qu'il veut ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Un jour, dans un futur assez proche, on n'aura plus besoin de tuer des animaux pour avoir de quoi manger à notre faim.

On retirera un peu de cellules, un peu d'ADN d'une vache, d'un cheval ou d'un cochon, on extraira du code sur un ordinateur et on créera du beefsteak en forme de coeur, de la viande cheval en forme de cube ou triangle ou des croquettes de poisson en forme de sucette, rien qu'en les synthétisant dans une machine spécifique. Le tout à moindre coût.

On pourra les dupliquer à l'infini pour enfin venir à bout de la famine dans le monde.

On pourra même créer des vitamines sous formes de gélules, aidant notre cerveau et tout notre organisme à évoluer, nous permettant d'être en excellente santé.

Je me vois bien avec un énorme pot de gelée royale synthétisée, histoire de plagier un peu les abeilles (et on les laissera même tranquilles dans leurs ruches), ce serait très bon pour mon moral !

Ce sera l'ère du copié/collé alimentaire.
 

 

Créé par LOGEOMI le 04/04/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (9)

 

 

11409


O sole mio

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

C'est arrivé brutalement. Un vieux prof de science m'avait dit que cela s'était déjà produit du temps de la ruée vers l'or. Je suis bien obligé de la croire vu que les ordis sont HS et que les livres sont jalousement gardés. Il m'a expliqué que les télégraphes de l'époque (qui ressemble à ceux qu'on utilise depuis peu) ont cramés d'un coup! Des appareils plutôt robustes comparés à l'électronique d'avant le le Big Crush! Lorsque le soleil a éternué très fort dans notre direction, les satellites ont pas fait un pli et rapidement le réseau électrique s'est coupé sur toute la planète. Plus de pollution lumineuse pour admirer les aurores boréales visibles jusqu'en équateur. C'était dramatiquement beau. Dans les pays sous développés, la différence avant - après Bug Crush n'était pas évidente. La survie et la pénurie constituaient déjà leur quotidien depuis longtemps. Dans nos sociétés modernes, l'affaire fut plus délicate. L'absence de courant, d'eau et de nourriture nuit gravement à la démocratie. Dans un monde où les gens pensent qu'un réseau électrique peut se réactiver en appuyant sur un interrupteur et que les boites de conserves apparaissent toutes seules dans les rayons des supermarchés durant la nuit, la claque fut extrême. L'altruisme ne peut survivre qu'avec un minimum de confort et de sécurité. L'humanité venait de perdre les deux en l'espace d'à peine une semaine. Les villes sont devenues des pièges et les campagnes des lieux hautement protégés. L'armée et les instances gouvernementales ont joué leur partition jusqu'à épuisement du carburant. Les centrales nucléaires européennes ont pu être désactivées à temps. Les américains et les russes furent un peu moins chanceux. Pour les combustibles, peu s'en soucient aujourd'hui. Cela fait déjà pas mal d'années et je ne vois pas qui pourrait gérer un tel problème. Notre évolution forcée ressemblait plus à une révolution sanglante à l'échelle de la planète. Nous étions près de 8 milliards d'âmes lorsque le soleil frappa. Aujourd'hui, personne ne le sait. Je pense qu'on est tombé peut être à un dixième grand maximum.

Les livres furent d'un précieux secours pour réinventer notre monde. L'accouchement s'est vraiment fait dans la douleur. On a du réinventer l'agriculture, le troc, l'enseignement, la médecine... Le temps de s'adapter coûta de nombreuses vies, bien plus que les affrontements pour la survie qui firent éclater nos sociétés en milliers de petits groupes d'humains. Même les survivalistes qui secrètement attendaient ce moment comme une apothéose à leur sacrifices, jugèrent la leçon bien rude. Peu survécurent d'ailleurs car leur crédo était purement individualiste; ils ne croyaient plus en la nature profonde de l'homme comme animal social. Aujourd'hui, je ne peux pas dire si le monde est meilleur ou pire, ce qui est déjà une réussite en soit. Il m'arrive quelques fois des bouffées de nostalgie lorsque je repense à mon quotidien d'autrefois. Je n'en parle plus aux jeunes générations car j'ai conscience qu'il ne faut en aucun cas idéaliser le monde d'avant. Les jeunes doivent réinventer l'avenir certainement avec moins d'ambition mais plus de bonheur. Pour eux, il est certain que de l'eau potable coulant d'un robinet, un gros cube faisant des petits cube en glace, ou une bagnole en état de marche, tout cela relève de la magie. Seulement, le prix à payer fut un peu salé à mon goût.

Pour l'heure, plus de guerre en vue mais les humains aiment la violence. Les jeunes ne se posent pour l'instant pas le question car ils savent que la raison de leur survie repose sur l'échange et la coopération. J'espère que que cela durera et que les générations qui suivent pouront s'épanouir dans l'harmonie. Je ne suis pas particulièrement optimiste mais c'est un réflexe de vieux d'avant Crush!
 

 

Créé par Kekoresin le 11/02/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (2)

 

 

11407


Matière et énergie noire

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

2023 exposé de thèse d'astrophysique à Paris VIII
"... en conséquence si les études menées depuis près d'une dizaine d'année sur la matière et l'énergie noire n'ont abouties à rien sur le plan physique, je propose aujourd'hui une approche nouvelle et métaphysique.
Depuis 10 ans nous nous évertuons a essayer de voir l'invisible sans grands résultats à part 2 constatations:
- la matière noire constitue 95% de la masse de l'univers et tendrait à le faire s'écrouler sur lui même vers un probable Big-Crunch, possiblement simultané à un nouveau Big-Bang ouvrant a de nouveaux possibles d'un nouvel univers...
- l'énergie noire quant à elle poursuit son oeuvre de dilatation de l'univers contrairement aux premiers calculs qui supposaient un essoufflement de cette énergie dans le temps. sans la "résistance" de la matière noire tous les atomes jusqu'au quarks se seraient déjà dilués et dispérsés à l'infini rendant l'univers totalement éteint froid et dans l'immobilité éternelle.

Nous ignorons ce que sont ces matières et énergies ni leurs origines ni leurs objectifs...
aussi je propose une toute nouvelle lecture non encore validée:
la matière et l'énergie noire ne sont pas d'ordre matériel mais d'ordre psychique! "
ce n'est qu'après le retour au calme dans le jury et le public que le jeune thésard pu reprendre...
"Oui, je pense que les pensées influencent directement l'univers et orientent son destin...
tout comme la masse de l'univers inconnue a 95% nous n'exploitons que 10% de notre cerveau, je pense que les 90% restants servent a alimenter soit la masse soit l'énergie noire de l'univers selon l'orientation de nos pensées.
En comparaison l'énergie psychique si décriée par les scientifiques et revendiquée par la faune des parasciences au autres médiums, est très proche de l'énergie noire tout comme elle elle ne peut être identifiée par des instruments de mesure classique et ne peut être perçue qu'a travers les effets sur l'univers visible.
Cependant nous voyons que notre univers reste en équilibre précaire entre deux destins possibles enjeu d'un combat entre matière et énergie... cela ne vous fait-il pas penser a un autre combat? plus spirituel celui là?
Chaque pensée, chaque réflexion, chaque décision est orientée par deux croyances opposées et fondamentales que je résumerai voire caricaturerai ainsi: quand une personne croit en une vie éternelle après la mort elle augmente la force de l'énergie noire, quand une personne croit en une forme de recyclage ou de réincarnation elle favorise l'action de la matière noire..."
"Ooooouuh baliverne vous n'avez aucune preuve de ce que vous avancez ce que vous dites n'a rien a voir avec la science jeune homme!... "
C'est ainsi que s'eteignit dans l'oeuf l'une des plus grande théorie du 21eme siècle... et que s'en suivit une prédominance d'idées tranchées et préconçues, de certitudes et de croyances puis après plusieurs millénaires les interogations revinrent face à  la    dis pe r  ti o n d    e l'    u n  i v  e  r s    m  ai  s          n'      é      t      a      i  t      i    l          p  a      s      d    é  j        à                t            r                o            p                                                        t                              a 
                  r 

                            d 

                ?
                                                     
 

 

Créé par sdmystik le 08/02/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (7)

 

 

11392


15 000 ans plus tard : de l'Homme intelligent à l'Homme conscient

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Des tonnes de stocks d'ADN contenant d'énormes quantités de données informatiques vieilles de plusieurs millénaires et laissées par nos ancêtres lointains ont été retrouvés dans ce qui était autrefois appelé la "France", dans une mystérieuse et secrète pièce hermétiquement fermée par une épaisse porte. Elle date de la fin des années 2000, époque où le réchauffement climatique avait atteint son point culminant sur Terre, aujourd'hui entièrement restaurée. On y retrouve des images, des vidéos, des fichiers et des données volumineuses racontant l'Histoire de l'Homme, de ses débuts préhistoriques jusqu'à son exode dans diverses exoplanètes en passant par les différentes phases de son évolution psychique: ses croyances, ses guerres, ses idéologies, ses conditionnements, ses progrès, ses forces et bien entendu ses faiblesses.

L'Homme avait connu plusieurs stades de son évolution, tout d'abord son intelligence qui ne cessait de croître mais sans pour autant être totalement conscient de ses propres actes et encore esclaves de leurs pensées négatives, sans qu'il ne soit véritablement capable de la maîtriser. Autrement dit: un grand bébé. Il a été à un moment de son Histoire au bord de son extinction, s'autodétruisant lui-même en détruisant tout ce qu'il y avait autour de lui, jusqu'à piller les ressources terrestres les plus profondes. Son avidité a failli le faire rayer définitivement de la Terre.

Des siècles et autant de problèmes à résoudre avaient été nécessaires pour enfin faire émerger les premiers hommes véritablement conscients, c'est-à-dire: les premiers véritables Etres Humains. Leur petit moi a disparu et de toute façon n'a jamais existé car il n'a été au final qu'une vue de l'esprit. Ils sont désormais connecté au Soi, à ce qu'il y a de plus beau en eux, de plus authentique.
Ils sont aujourd'hui des observateurs naturels et attentifs de ce qui se passent en eux, observateurs de leurs actes, de leurs paroles, de leurs émotions, de leur activité cérébrale et de ce qui se passe autour d'eux. Leur silence intérieur est leur Paix. Ils sont conscients qu'ils font indéniablement partie d'un Tout tout en étant reliés au Cosmos, jusqu'aux confins de l'Univers et même au-delà. Ils ont enfin découverts les secrets de la matière et donc de leur propre corps dont ils en prennent soin également. Ils ne font plus qu'UN avec Tout.
Non seulement ces nouvelles générations ont réussi à régénérer la Terre, les différentes exoplanètes sans oublier les Exo-Terre et les Exo-Super-Terre au point de les rendre parfaitement habitables, mais en plus ils prennent grands soin d'elles. Le moindre brin d'herbe, le moindre caillou, le moindre arbre planté, le moindre animal, sans oublier toutes les formes d'énergies disponibles sont gérés et protégés avec une infinie sagesse. Chaque acte est soigneusement pesée afin de rendre compte de son impact dans leur environnement (et donc dans l'existence même de l'Homme). Ainsi donc, en gérant leur état d'être ainsi que leur environnement, l'Homme, après être devenu intelligent puis conscient, se sauve lui-même. Il lègue à son tour un précieux héritage aux autres générations futures qui prendront le flambeau pour les nouveaux millénaires à venir.

La Terre et toutes ces exoplanètes sont absolument magnifiques ! Elles sont le reflet du sage et paisible esprit d'une génération consciente et heureuse.




 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par LOGEOMI le 24/01/2013 en réponse au scénario 181 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11376


L'exode Terrestre

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

XXI siècle, bien entamé.
10 Milliards d'habitants. Les guerres pour l'eau naissent et ne meurent pas. La moindre nourriture est source de conflits.
Des biologistes occidentaux étudient le génome de Turritopsis nutricula, la méduse immortelle.
L'un d'eux réalise un exploit; il parvient à réparer des tissus humains en utilisant certains gènes de cette dernière. Porteuse d'espoirs, cette technique évolue en l'espace de quelques années; les grands brûlés retrouvent leur visage, et les membres amputés repoussent sur le tronc des blessés.
Mais la science ne s'arrête jamais de croître.
Le biologiste qui avait percé les mystères de Turritopsis veut aller encore plus loin. Avec une équipe élite de super-scientifiques, il entame le projet le plus fou que l'Homme ait entreprit: rendre la vie immortelle. Ainsi, au bout d'un certain temps, il parvient à casser le processus de sénescence des cellules. Autrement dit, elles ne vieillissent plus. Le premier mammifère potentiellement immortel vient de voir le jour, il s'agit d'un chat nommé Dominu.
Le scientifique à l'origine de cette découverte devient une superstar adulée et médiatisée dans le monde entier. Mais il ne s'arrête pas là; un simple échantillon ne suffit pas à prouver son génie. Il créé une société "L F" (pour live forever) qui propose de rendre immortel son client, jeune à jamais pour toute sa vie. Cependant le coût du traitement est exorbitant. Seuls les Multi-milliardaires peuvent se l’ offrir. Mais la vie n'a pas de prix. Alors paraissent quelques dizaines d'hommes immortels, ce sont des chefs d'entreprises pour la plupart, Américains ou Européens. Le scientifique fait fortune, et devient l'homme le plus riche de la planète.
Mais la soif de l'argent ne s'arrête jamais de croître.
Afin d'aller plus loin, le scientifique propose de mettre sur le marché des seringues contenant un réactif amélioré qui rend immortelle la personne qui se pique avec. Une simple piqûre. Dès lors tout le monde accède à l’ éternelle jeunesse.
La population humaine croît de manière exponentielle, ainsi que les guerres civiles et les conflits pour les biens matériels. Le chaos règne; l'humanité perd son sens.
Unique solution: sélectionner et exterminer le surplus d'humains et boycotter le réactif.
Ainsi, les gens voulant rester en vie doivent payer. Les pauvres meurent par millions sous les balles des armées. Et une dizaine de bombes atomiques éclatent en l'espace de quelques années. Il ne reste alors que des riches, et quelques pauvres errants, ce qui devient problématique pour l'équilibre mondial. Le scientifique, en créant le Graal artificiel, a conduit l'humanité à sa perte. En effet, la Terre est en lambeaux, la nature est détruite et l'humanité désorientée. Partir. L'unique solution du renouveau.
La Lune. Des associations d'humains se créent pour construire des fusées permettant d'amener plusieurs hommes sur le plus gros satellite terrestre. Chose faite au bout de plusieurs années, les fusées de fortune prennent leur envol pour un aller simple sur la Lune. Parmi les 4 fusées envoyées, l'une explose et tue tout ses occupants. Une autre entre en collision avec un astéroïde et les occupants fuient l'habitacle, errants dans l'espace intersidéral pour toujours. La troisième dévie de sa trajectoire initiale, ratant l'arrêt "Lune" et poursuivant inéluctablement sa route vers un ailleurs inconnu. Enfin, la dernière se pose sur la Lune avec succès, amenant avec une colonie d'humains dans ce désert grisâtre. Ne pouvant trépasser de mort naturelle, cette dernière se promet un avenir certain sur cette nouvelle "terre" sans dangers.
Pour toujours, elle vivra sur la Lune, et finira par y connaître le moindre grain de sable.
 

 

Créé par Marvin le 09/01/2013 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11371


L'ère du Gestalt

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Mais les scientifiques ne se contentaient pas de ce "savoir fast-food" comme ils le dénommaient. Il voulaient autre chose que des compétences communes à tous. Ils voulaient la capacité d'innover intrinsèque à l'être humain.
Pour cela, on fit appel au bio-mimétisme, science tentant d'imiter la nature.
Les fourmis communiquent grâce à un système de phéromones, mais pas seulement. Elles peuvent aussi s'interconnecter électro-magnétiquement dans ce qu'on appelle une CA: communication absolue. Leurs encéphales sont alors complètement synchrones, échangeant émotions, pensées... et connaissances.
Tout comme des ordinateurs en réseau ont une puissance de calcul démultipliée, on avait calculé que le quotient intellectuel des insectes était porté en moyenne à la puissance X, X représentant le nombre de fourmis participant à la CA.
On implanta des électrodes produisant un champ magnétique linéaire semblable à celui des axones dans le cerveau de deux souris. Aussitôt, comme si un axone invisible reliait les deux souris, les aires cérébrales des sujets se mirent à fonctionner de concert.
On découvrit toutefois un problème. Le choc de la fusion en un seul organisme pensant reléguait l'un des deux cortex à un stade végétatif, latent.
Le cerveau dominait le contrôlait comme si il ne s'agissait que d'une extension de lui, comme un bras ou une jambe supplémentaire. L'autre ne devenait actif que lorsqu'il était stimulé par des ondes thêta ou gamma - ondes produites chez l'homme lors d'activités méditatives, artistiques, spirituelles, ou pendant un état second tel que l'hypnose ou la transe induite par des psychotropes.
Malgré ce risque, certains tentèrent l'expérience, quitte à devenir une demi-personnalité.
Les dominants, ceux qui résistaient au choc, se dirent émerveillés.
Leur double, leur moitié, disaient-ils, leur envoyaient des messages, des images d'un monde que les croyants identifiaient au paradis et que les psychologues pensaient être l'inconscient collectif. De nouvelles compétences, de nouveaux savoirs se développaient, ainsi que des oeuvres d'art sublimes.
Les fusions à trois, à quatre se diversifièrent. L'évolution fut marquée par ces activités et les corps se mirent à changer. Les axones devenus inutiles disparurent. Les neurones avaient une forme sphérique et émettaient une champ magnétique circulaire. Cela éleva le QI humain individuel au carré.
Le cerveau devenant trop exiguë pour le nombre de neurones, ils se répandirent dans la moëlle épinière, puis dans toute la moëlle osseuse en supplantant ceux déjà présents, diminuant les sensations physiques. Dès lors, le corps tenta de maximiser ses sensations afin de remplacer sa force de perception perdue.
La peau devint diaphane et hypersensible.
Les yeux s'agrandirent.
Les muscles et la graisse, mis à contribution pour fournir un apport d'énergie, fondirent.
L'ère du Gestalt débutait.
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par Eschatos le 30/12/2012 en réponse au scénario 11302 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11365


Le texte

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Au bout d'un certain temps, on découvrirait la similitude de ce bout d'ADN non-codant avec un gène présent chez l'hydre d'eau douce, nommé FoxO.
Ce gène sert à rendre perpétuel l'apport en cellules souches embryonnaire, ce qui rend l'hydre potentiellement immortelle - potentiellement, car cela ne concerne que la mort naturelle. Ce gène, nous le possédons tous. Mais il est inactivé avec le temps et finit par devenir non-exprimé. Les radiations d'un élément radioactif peuvent aussi produire cet effet. Une étude menée par l'étudiant en biologie à l'origine de l'hypothèse démontre que la totalité des gènes de l'ADN non codants ont été actifs à une certaine période de notre humanité.
Les anciens dieux des panthéons universels seraient-ils porteurs de ce système de gènes?
L'ambroisie, le soma qu'ils consommaient servaient-ils à maintenir son effet?
Et vivaient-ils sur l'île la plus mythique qui soit, qu'on raconte irradiée et détruite par les radiations d'un métal appelé orichalque: l'Atlantide?
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par Eschatos le 28/12/2012 en réponse au scénario 11317 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11317


Les messagers

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Les progrès de la science aidant, le décodage de l'ADN devient de plus en plus aisé.
Les chercheurs du monde entier commencent à comprendre les mécanismes et les rouages de notre génétique.
Un mystère subsiste: A quoi peut bien servir tout ces bouts d'ADN dits non-codant ?
Partant du principe que la nature sélectionne de préférence les solutions les moins coûteuses, un étudiant en biologie arrive à la conclusion qu'un message est caché dans notre ADN. Plus encore, nous ne serions, nous êtres vivants terriens, que les porteurs de ce courrier "divin".
Notre frénésie à nous reproduire n'aurait comme ultime but que de parvenir à délivrer ce message à tout prix.
Quel est-il et à qui est-il destiné ?
La quête commence...
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par hugo9143 le 17/10/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (4)

 

 

11276


Nos enfants seront des robots

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Les machines prendront le contrôle des humains mais de manière douce, sans guerre. A force de pratiquer des emplois vides de sens, de manière routinière et obligatoire, le cerveau humain s'endormira lentement. L'homme ne pratiquera que des emplois stupides où il effectuera les mêmes mouvements toute la journée jusqu'à devenir lui même un robot. L'humanité deviendra une société d'androïdes sans même sans rendre compte. Les anciens films de science-fiction des années 90 se trompaient. Ils parlaient d'une guerre entre 2 espèces bien distinctes: les hommes et les machines. Mais les deux ne sont qu'un. Les machines sont l'avenir de l'humanité et l'Homme est l’ancêtre des machines.
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par Mystique300 le 30/08/2012 en réponse au scénario 11258 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11248


Méditation scientifique

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Des chercheurs couvrant plusieurs champs (médecine, sociologie, astronomie, physique moléculaire, quantique...) voient leurs études sur la méditation converger: les bienfaits du fait de méditer ont de réels impacts positifs sur l'individu et la vie en société. Allant chercher à la source des grandes traditions religieuses, chamaniques mais également philosophiques de l'ensemble de l'humanité, ils finissent par déterminer les composantes essentielles de la méditation au-delà des aspects particuliers et singuliers de chaque tradition.
Cela aboutit à une proposition d'une technique accessible à tous, adaptée à la vie moderne (ex: "méditation seconde" pour être humain pressé ou en danger immédiat) avec plusieurs portes d'entrée selon la sensibilité des personnes (accent sur la respiration, le son de la voix, l'état de relaxation).
 

 

Créé par Myohon le 12/08/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (5)

 

 

11232


Rétro big-bang

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

La science vient de valider grâce à HUBBLE 15, une des théories sur "l’ante big-bang": avant l'explosion de la "tête d'épingle", un autre univers existait bien mais celui-ci, contrairement au nôtre en expansion, était, lui, dans un processus inverse: il était en train de s'effondrer progressivement sur lui-même jusqu'à ne constituer que cette fameuse "tête d'épingle". En parallèle, toujours via ce télescope des plus puissants jamais créés, on vient de démontrer que notre univers a justement amorcé ce stade d’implosion en principe progressif mais au final, compte tenu des données relevées, de façon accélérée ! La population finit par en être informée et le monde doit se préparer au pire dans un délai rapproché. La panique finit par s'étendre rapidement aux 4 coins de la planète.
 

 

Créé par iwan le 28/07/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11160


Et si l'Evolution psychologique avait déjà lieu ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Cet article est la suite de "Et si les religions perdaient de leur influence ? " que j'avais écrit il y a longtemps. Cette fois, il est question de l'Evolution du psychisme et des mentalités des hommes dans le long terme, sur plusieurs siècles.

L'Homme a tendance a considérer une société comme évoluée sur le seul critère de la technologie et de la croissance économique. Plus il y a de technologies et de l'argent dans un pays, plus ledit pays est considéré comme évolué, développé, avancé, intelligent. Il est vrai que la technologie et les progrès ont fait des pas de géants, nous sommes passé des pierres taillées de la Préhistoire jusqu'au robots sur Mars en passant par les ordinateurs, les tablettes tactiles, la médecine préventive, etc. Avec l'avènement de la nanotechnologie, les médias parlent de Révolution technologique. Mais force est de constater que malgré tous ces progrès, la violence, l'insécurité, le fanatisme religieux, le sectarisme, la bêtise humaine persistent encore dans notre société moderne. Tout ce passe comme si que le développement technologique continue d'être fulgurant alors que celui de notre mentalité reste encore très embryonnaire, poussif, lent.

Mais l'on constate tout de même l'amorce d'une succession discrète de prises de conscience d'un certain nombre d'individus sur Terre qui sortent de plus en plus de leur propre religion, de leurs conditionnements parfois tenaces, quitte à être menacés par leur propre entourage. En effet, le nombre de non-croyants (ou de personnes croyantes qui n'adhèrent plus à aucune religion) ne cesse de croître, lentement mais sûrement.

Et si le vrai progrès, pour une société véritablement avancée, évoluée
et pacifique, passe non par une Révolution psychologique comme l'avait défini un penseur indien mais pas une Evolution psychologique. Qui ne peut probablement ne se faire qu'en sortant progressivement de nos vieux conditionnements (religieux, idéologiques, etc) et par des rapports justes à l'égard de soi-même et à l'égard des êtres humains, ainsi qu'à l'égard de notre environnement, comme le faisaient les anciens sages des temps les plus reculés et certaines tribus indigènes ?


L'Evolution technologique, c'est bien. Mais l'Evolution psychologique dans l'esprit humain, c'est mieux, non ?

Il y a un processus qui s'est mis en marche ces dernières années et qui va sans doute s'étendre sur plusieurs siècles (qui ne représenteront que quelques secondes à l'échelle du Temps) pour aboutir à l'Homme beaucoup plus évolué dans sa tête, plus pacifique et mieux dans sa peau. A l'Homme totalement libre, avec ou sans technologie. Mais ce processus ne se fera sans doute pas avant plusieurs siècles. Un peu comme un rocher qui est poli par les éléments naturels, cela peut prendre beaucoup de temps.
 
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par LOGEOMI le 17/05/2012 en réponse au scénario 10065 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (16)

 

 

11154


Et si ce site était une capsule temporelle ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Des archéologues du 34ème siècles découvrent avec étonnement le site de l'Arbre des Possibles (une vrai e rareté ! ! ! !) et lisent nos antiquent scénarios.

D'abord ils éclatent de rire ! ^^

Puis ils ont une petite larme à l'oeil. O_0

Enfin ils diffusent nos scénarios à tous les citoyens de toute la Voie Lactée et de toute la galaxie d'Andromède.

Puis ils les étudient en profondeur, les analysent, débattent sur nous et nos vieilles idées, écrivent des articles validés scientifiquement par le Grand Comité Galactique des Sciences Humaines (je laisse parler mon imagination là !). Et cela pendant plusieurs années pour mieux comprendre nos doux rêves, nos messages d'espoir et d'alerte.

De sagesse parfois.

Nous deviendront alors, plusieurs millénaires après notre mort, des vrais "stars" de toute la galaxie !

 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par LOGEOMI le 11/05/2012 en réponse au scénario 11145 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (3)

 

 

11130


Mémoire génétique

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Progressant rapidement sur le codage génétique, nos scientifiques découvrent l'étrange capacite de nos gènes à mémoriser des dons qui viendraient de nos ancêtres. Qu'est-ce qui est inné ou acquis chez un homme? Son adaptabilité, ou alors sommes-nous déjà prédéfinis à refaire ce que nos aïeux ont déjà fait? Comme par exemple:
- Des enfants qui des leur plus jeune âge arrivent à dessiner des choses dignes d'un grand peintre.
- Se rappeler des lieux que l'on a pas forcement visité, et ensuite découvrir qu'un grand-père a vécu non loin.
- Notre capacité à nous défendre digne d'un maître en art martiaux sans avoir pour autant pratiqué un sport de combat.

Activer les gènes de mémoires ancestrales pour posséder tout les dons et connaissances de nos ancêtres va créer une espèce humaine surdouée en tout.
Une sorte de sélection pourra être faite avec un meilleur codage, privilégiant les familles qui possèdent un intérêt pour le futur.

Du coup, qu'adviendra-t-il de l'ancienne espèce, celle qui "s'adaptait" sur le moment?
Les sur hommes ne sont pas loin, encore quelques décennies avant qu'un gouvernant décide de donner le feu vert à cela.

Mémoire génétique, est-ce un rêve à portée de l'homme? Ou cela deviendra-t-il un cauchemard et la fin d'une évolution pour notre humanité?

 

 

Créé par paradoxe le 18/04/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11124


les minuscules

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

vers 2012, de plus en plus de gens se sont mis à écrire sans mettre de majuscules là où il le fallait. on n'y comprenait rien. au début personne n'y prêtait attention. c'était un signe. comme une sorte de message de connivence, un signe d'appartenance à quelque chose. puis certains hésitèrent à écrire sachant qu'ils allaient ainsi révéler à leur destinataire qu'ils en étaient ou qu'ils en étaient pas. pas de quoi ? d'un club ? d'une secte ? mais non, du Mouvement Zeitgeist (et là on met les majuscules). ce mouvement était né d'un documentaire, presque anonyme, du même nom. on y dénonçait les rouages hiérarchiques du modèle financier qui ne tenait pas compte de la limitation des ressources pour y prôner une Economie Basée Sur Les Ressources. ce n'était pas très compliqué à comprendre, il suffisait de regarder le film. il est vrai que c'était en anglais et que les américains se demandaient pourquoi ron paul, que la majorité désirait comme président, n'arrivait pas à se faire élire dans leur système. cela les préoccupait beaucoup. cela et d'autres choses encore. ils n'avaient pas beaucoup d'esprit libre à consacrer à un vague truc. c'était une petite vidéo qui circulait sur youtube. il y eu un deuxième, puis un troisième film ou on proposait (enfin!) des solutions qui tiennent la route. depuis, écrire en minuscule signifie: "j'ai reçu le message". cela ressemble un petit peu à la manière dont les premiers chrétiens devaient dessiner des croix. mais là le mouvement est plus rapide. c'est qu'il y a urgence.
 

 

Créé par tontonremi le 15/04/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11122


L'espèce humaine: une fin programmée ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Il est aujourd'hui reconnu que le patrimoine génétique de chaque individu joue un rôle dans sa destinée.
Oui, nous ne sommes, aux yeux des généticiens, pas entièrement libres.
Notre liberté s'exercerait dans un certain cadre pré-défini que nous appelons le patrimoine génétique: un programme interne responsable non seulement de notre sexe, de notre apparence, mais aussi de nos facultés prises au sens large, ainsi que, dans une certaine mesure, de toute une foule de comportements (degrés de résistance au stress, agressivité etc.) qui vont évidemment avoir un impact sur notre façon de vivre.

Ce petit détour était nécessaire pour exposer l'idée suivante: Et si l'espèce humaine était, tout comme l'individu, vouée à une mort génétiquement programmée ?

Après tout, tout ce qui naît doit mourir. Les espèces, telles des entités géantes, meurent, tôt ou (très ?) tard. L'espèce humaine, soyons-en certain, mourra.
La question est donc de savoir quand nous mourrons, et non pas si nous vivrons encore en 2275 !

Peut-être que les généticiens découvriront un jour, cachée dans notre code génétique, la date de péremption de l'espèce humaine. Ce jour-là, l'humilité ne sera pas de trop pour nous tous: -)
 

 

Créé par Stratos le 09/04/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11110


Et si l'on découvrait que nous sommes les scénaristes de notre Univers ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Dans un futur relativement lointain où la pensée se serait développée encore un peu plus qu'à l'heure actuelle, nous pourrions découvrir que tout ce qui se passe dans notre Univers n'est en fait que le fruit de notre propre observation de celui-ci. En effet, la physique quantique nous apporte déjà quelques éléments à ce sujet, notamment grâce à l'expérience du chat de Schrodinger. En deux mots, le chat étant enfermé dans une boîte peut être à la fois mort ou vivant, c'est notre observation qui le détermine dans un état et pas dans l'autre. De ce fait, pourquoi notre observation ne déterminerait pas l'état de la matière toute entière ?
 

 

Créé par Math1301 le 31/03/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 

11009


L'humanité pour la sauvegarde de l'espèce humaine

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Et si, dans le futur tout être était conçu uniquement dans le but d'apporter quelque chose à la communauté humaine?

En 2700, il n'y a plus de notion de famille ni d'amitié. Nous sommes tous des êtres vivants oeuvrant pour le bien être de la communauté humaine.
Sur un concept d'un scientifique russe, les naissances sont désormais controlées. Elles sont voulus par un conseil planétaire. Il n'y a plus de parents, juste des personnes qui s'accouplent pour donner naissance à un enfant dont on sait déjà ce qu'il fera dans son futur proche.
L'éducation est confiée à de grandes nurseries. Dans chacune d'elle, on élève ces enfants d'une façon différente pour faciliter leur épanouissement dans un domaine précis. Arrivés à maturité, les êtres ainsi créés sont envoyés dans les régions du monde où leur capacité est nécessaire.

Le monde devient alors un lieu où tout est facile et où personne ne se pose de questions sur l'utilité de ses actions car tout le monde a été conditionné pour n’effectuer qu'une seule tâche.

Les notions d'épanouissement personnel, de bonheur, de vie privée et de loisir ont disparues. L'humanité est devenu un gigantesque ordinateur vivant avec pour seul but la sauvegarde dans les meilleures conditions possible de l'espèce humaine...
 

 

Créé par T0M'S le 08/01/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (2)

 

 

11006


Les oligarchies mettent leur grain de sel

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Et elles n'aiment pas partager. L'augmentation inéluctable de la population va se retrouver en face du mur du Nouvel Ordre Mondial, qui n'a rien d'une organisation humanitaire.

Les têtes pensantes du NOM vont nous concocter quelques recettes dont ils ont le secret pour faire de la place. D'une pierre deux coups, ils vont en même temps s'approprier les ressources nécessaires à la dilapidation, sport pratiqué par un petit pourcentage de privilégiés, dont nous faisons partie, pour le moment du moins.

D'ici 2020, des projets comme le HAARP vont servir des projets d'envergure continentale de modification de la météo. C'est tellement plus "propre" d'assassiner les gens en mettant le crime sur le dos des catastrophes "naturelles". Et puis ils ont eu le temps de s'entraîner, leurs techniques sont maintenant sacrément au point.

Et quand, vers 2030, on aura tout dégommé, consommé, éradiqué, spolié, etc. ce sera notre tour d'être ghettoïsés par une minorité toujours plus clairsemée. Nos pandores seront des robots - comme dans la mythologie, ça coûte moins cher et c'est plus costaud que les humains.

Et puis un jour, quand il ne restera plus que quelques humains, ils sortiront de leurs bunkers respectifs pour s'achever sur un champ d'ordures.

Et là, une fourmi, sortant de sous une capsule de Coca, verra les cadavres des derniers humains et appellera ses copines en leur criant:
- A taaaaable ! ! !
 

 

Créé par Cassandre67220 le 02/01/2012 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

10895


Children's war

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Aujourd’hui, je ne saurais vous dire quel jour nous sommes. Peut être un mardi, peut être un dimanche, mais après tout quelle importance. Ici la vie ne se résume pas à naître, à vivre, à mourir. Nous essayons avant tout de survivre, dans ce qu’il reste du monde que l’on appelait autrefois la terre. Depuis toujours les êtres humains se sont souciés de l’heure à laquelle prendrait fin la race humaine, mais ont-ils pensés à vivre au présent la vie qu’il leur a était donnée ? En fait je vous dis cela parce qu’aujourd’hui le monde a changé, beaucoup changé: Les adultes ont été bannis de cette terre, les enfants restent a jamais ce qu’ils sont, la végétation ne pousse plus et meure à chaque instant, le soleil ne brille pas et la lune n’éclaire plus nos rêves. Toutes les nuits je fais un voyage, le même, il traverse mes souvenirs, mes joies et mes douleurs, et je les sens tout au fond de mon cœur. Un rêve qui me fait voguer à travers les temps, me rappelant des instants enfouis et oubliés de ma plus tendre enfance, puis une porte, je ne peux pas la traverser, pourtant j’aimerais savoir ce qu’il y a derrière …mais c’est impossible car c’est à ce moment là que je m’éveille chaque fois. Pourquoi je n’arrive pas à me souvenir du jour où tout a basculé, du moment où les adultes n’ont plus existé, de l’heure où les plus jeunes sont restés ?... Un épais nuage de poussière flotte en permanence au dessus de nos têtes, rendant ce monde plus sinistre qu’il n’est déjà. Plus au nord s’étendent les ruines de paris. C’est là où vivent les gangs rebelles, ceux qui dérobent, torturent et massacrent tout ce qu’ils trouvent sur leur chemin. Très peu d’enfants sont restés dans les campagnes, seuls les malades du choléra et de la peste peuplent ces terres. Une puanteur hors du commun inonde les rues de l’ancienne capitale, mais nous nous y sommes habitué. Ce matin la pluie sabbat avec virulence sur les pavés maculés d’une épaisse couche de cendre. Une trainée brunâtre s’écoule le long des caniveaux, laissant le sol poussiéreux et pollué. Ce que je vous raconte là c’est-ce que l’on vit au quotidien, depuis que c’est arrivé.
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par tititen le 10/10/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

10708


Atlantis, cité sous marine

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Depuis la fin du vingt et unième siècle, un groupe d'hommes et de femmes, industriels et financiers, ont décidés de sauver une partie de l'humanité et de migrer vers les océans. Pour cela, ils se sont inspirés du capitaine Nemo. Chacun a contribué à la réalisation du projet. Le résultat: Atlantis, une cité amphibie, capable de s'immerger pour échapper à la violence des tempêtes et ouragans. La cité est un asile de paix et une véritable ruche de technologies respectueuses de la vie. L'énergie y est solaire, éolienne et hydroélectrique. Le centre de la cité est un immense cylindre creux, muni de turbines et plonge à plusieurs centaines de mètres de profondeur, exploitant la différence de densité des différentes couches d'eau. L'énorme turbine produit l'énergie pour les systèmes principaux: la production d'oxygène et d'eau potable. L'eau douce, l'oxygène et l'électricité permettent de faire fonctionner des fermes hydroponiques. Des fermes d'élevages nourrissent également les habitants d'Atlanis. En cas de tempête ou d'ouragan, la cité s'enfonce dans l'eau, grâce à un système de ballasts. D'immenses panneaux d'acier viennent recouvrir les immenses baies vitrées de la cité et protéger les jardins verdoyants. Ainsi, dans le calme de l'océan, Atlantis attend la fin des déchainements des éléments. Ainsi, la cité amphibie est restée sous l'eau pendant plus de six mois, en 2156, lorsque les Nations Unies se sont lancées à sa recherche, considérant qu'un telle entité était dangereuse pour l'équilibre politique fragile de la planète. La cité aurait pu rester sous l'eau pendant des années, mais à la faveur de la dissolution des Nations Unies et de la récession globale, elle s'est autorisée à émerger de nouveau. Elle est malheureusement devenue la cible des pirates, sans nations, qui ont entrepris de la piller, voyant en elle un nouvel Eldorado. Ne voulant pas armer la cité, le gouvernement d'Atlantis a alors choisi de mettre en stase la majorité de sa population, en attendant des jours meilleurs.
 

 

Créé par Micamar le 22/07/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

10701


La découverte qui va changer le monde

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Etudiant, je travaillais sur les mémoires utilisables sur les ordinateurs dans une grande université de technologie française. Il y a de cela bien longtemps et à l'époque, toutes les technologies de stockage étaient basées sur le défilements d'informations devant une cellule de lecture. Les informations étaient lues une à une, à très grande vitesse par défilement devant cette cellule qui les transmettait au système en aval pour pouvoir être exploitées. Un jour, j'ai une cette question saugrenue lors d'un cours sur le stockages des données avec l'un des plus grand spécialiste international dans ce domaine: " Pensez-vous que l'on puisse imaginer qu'un jour, dans un avenir relativement proche, pouvoir stocker de la mémoire dans un support statique ?
- Je ne vois pas bien ce que vous entendez par là, m'a-t-il répondu.
- Je veux dire une mémoire inerte, monolithique, qui n'aurait pas besoin de défiler devant un capteur pour être lue. On la brancherait sur un système et l'on aurait accès instantanément à toute la masse d'informations stockée à l'intérieure.
Il a sourit pour ne pas me mettre mal à l'aise mais j'ai bien cru qu'il allait m'éclater de rire au nez et provoquer de ce fait, l'hilarité de tous mes camarades.
- Absolument impossible, a-t-il répondu, comment voulez-vous lire des informations sans qu'elles puissent défiler devant un capteur. Essayez-donc de lire un livre sans tourner les pages et sans avoir de mouvements oculaires !...
Plus de trente ans après, ce souvenir est resté gravé dans ma mémoire et j'y repense encore aujourd'hui en voyant ma clé USB posée sur mon bureau... Une mémoire statique de forme monolithique à lecture instantanée par le système d'exploitation.
Il y a peu de temps encore, j'étais chercheur et j'avais travaillé dans de nombreux pays industrialisés pour les compagnies les plus réputées au développement des systèmes de stockage des informations. Mais un évènement inattendu a bouleversé mon existence...
J'étais parti comme chaque année au cours de mes congés découvrir un pays en voyageant le plus simplement du monde, à la manière routard et seul, comme je le faisais depuis l'âge de mes 22 ans. Cette année, je parcourais les Andes et arrivé dans un village, je me suis arrêté dans une sorte de gargote qu'on aurait bien du mal à définir si c'était un bistrot ou un restaurant. Il y avait là un vieil homme assis dans un coin, il ne semblait pas se soucier de moi mais lorsque j'ai vidé le contenu de ma bourse en cuir qui me sert de porte monnaie sur la table pour payer le repas que l'on venait de me servir, il s'est approché de moi l'air intrigué par une pierre qui se trouvait mêlée au pièces de monnaie. Il s'est alors adressé à moi en s'exprimant dans un espagnol assez basique. Il voulait savoir ce qu'était cette pierre. Je lui ai expliqué, en mêlant les gestes à la parole, que c'était une pointe de flèche datant de la préhistoire offerte par mon grand père qui était instituteur en France et passionnée d'archéologie. Elle ne me quittait jamais en souvenir de lui. Il a saisit la pierre dans le creux de sa main alors que j'avais un petit pincement au niveau du coeur et a fermé les yeux.
Là, c'est produite la chose la plus extraordinaire, la plus inattendue! Cet homme qui n'était pas cultivé m'a donné des tas informations incroyables sur l'origine de cette pierre parfois, il s'arrêtait et faisait des croquis sur le bloc note qui m'accompagne toujours au cours de mes périples. C'était édifient de réalisme. Les informations étaient d'une telles précisions que j'en avais le souffle coupé. Il m'a dit que c'était la pierre qui parlait dans sa tête en lui envoyant des images et si lui voulait savoir quelque-chose, il lui parlait à son tour et elle lui répondait...
Il y a maintenant plus d'un an que cela s'est produit et je suis toujours là ! Hugo, mon vieil ami d'enfance qui faisait ses études avec moi à l'université et avec qui j'ai travaillé pendant de nombreuses années est venu me rejoindre.
Notre première piste était fausse. Nous pensions que l'homme utilisait la pierre (ou n'importe quel autre objet) comme une antenne pour se brancher sur une sorte de mémoire universelle stockée on ne sait où autour de notre univers. Mais très vite, nos recherches nous ont fait écarter cette hypothèse de départ.
Aujourd'hui, nous sommes bien loin de tout cela et ce que nous avons désormais découvert nous plonge dans un profond embarras!
Nous ne savons pas, à ce jour, quelles pourrait être les conséquences du dévoilement de notre découverte mais il est évident qu'elle changerait la face du monde !
Non seulement, nous avons mis en évidence que la plupart des masses inertes non vivantes telles que les minéraux et les métaux se comportent comme des mémoires aux capacités de stockage quasi infinies mais, en plus, grâce l'étude du mode de communication qu'a Roberto, le vieil homme qui a lu dans la pointe de flèche de mon grand-père, nous avons réussi à analyser et déterminer la nature des ondes qui permettent la communication. Roberto utilisait spontanément cette communication sans même avoir l'idée de ce qui se passait réellement. Un peu comme certaines sociétés primitives utilisaient l'électrolyse sur certains métaux sans connaître les lois de l'électricité.
Depuis peu, nous avons terminé la mise au point d'un appareil capable de capter, et de coder ces ondes pour les rendre lisibles sous formes d'images. Je comprend mieux maintenant pourquoi Roberto pouvait passait des heures assis dans un coin à l'ombre, les yeux fermés...
- Que va-t-il advenir de cette découverte ?
- Que va-t-il advenir de nous si nous en faisons part au monde entier ?
- Les hommes sont-ils prêts à voir les vérités (les vraies vérités) de leur passé ?
Chaque jour notre découverte nous apporte des émerveillements insoupçonnables et chaque jour nous nous endormons la peur au ventre !
Le Diable, c'est peut-être autre chose que le mal, c'est peut-être juste: " La peur de la vérité ".
 

 

Créé par paddy le 19/07/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (3)

 

 

10699


Changement de paradigme en médecine

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Au lieu de chercher à réparer les malades, il est possible de chercher à identifier les résistants.

Certaines personnes sont plus résistantes, vivent plus longtemps, courent plus vite...

Au lieu d'étudier les malades, on chercherait à identifier les causes génétiques ou environnementales de ces résistants.

La deuxième partie consiste à améliorer les biens portants avec ces résistances pour éviter qu'il ne tombent malades. Une sorte de vaccination à grande échelle au niveau génétique.

Mais si une société ajoutait aux gènes de résistance un gène de conditionnement, ou un gène de provocant la mort en cas de mis en contact avec une substance ou...
 

 

Créé par souchegalopante le 19/07/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

10628


L'enchassement

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Dans un futur indéterminé, des scientifiques ont fait une expérience de voyage temporel.
Mais cette expérience a mal tournée: passé, présent et futur s'entremellent désormais de façon incontrolable.
Ainsi des dinosaures, des soldats napoléoniens ou nazis s'égarent dans Paris ou dans le désert australien.
Egalement des individus du XXI eme, tels Jacouille la Fripouille dans "les visiteurs du temps", se retrouvent projetés irrémédiablement qui dans une villa de l'empire romain, qui dans l'enfer de Stalingrad, qui au quaternaire au milieu de rien de connu, qui dans un lointain futur sur une terre crépusculaire sous un soleil rouge et froid de fin du monde.
Mais le pire est l'enchassement. Lors de ces transitions temporelles devenues incontrolables et généralisées, il arrive fréquemment que les êtes ou objets ainsi déplacés se retrouvent enchassés, incarcerrés au plus profond de leurs fibres si ce n'est de leurs atomes, avec des autres objets ou êtres, dans un éclaboussement de sang et de souffrance.
Bien entendu tout cela ne devrait être qu'un cauchemar ponctuel et vite oublié. Car la destruction du passé détruit l'avenir du passé: l'expérience fatidique ne peut donc pas avoir lieu. Donc le passé est préservé. Donc le futur peut advenir. Le cauchemar rode donc sans cesse.
 

 

Créé par palissy le 21/06/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

10622


On imagine la machine à revétir un manteau de lumière

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Les êtres humains vivent dans une société qui s’accélère. Ils ont compris que la méditation leur permet de rester centrer sur leur force intérieure et de produire des décisions toujours justes pour eux et pour les autres. Ils n'ont pas le temps de méditer. Ils inventent une machine à recevoir l'énergie de l'univers en quelques secondes.
Avant de sortir de chez eux le matin, ils passent dans un sas. ils invoquent l'esprit de l'univers, une lumière blanche puissante et bienveillante les enveloppe pendant quelques secondes. Leurs vêtements scintillent légèrement. Leurs yeux s'emplissent de douceurs et de paillettes.
La machine est accessible gratuitement, en libre service dans plusieurs endroits publics pour que tous puissent s'y ressourcer.


 

 

Créé par Schalaire le 20/06/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

10620


Et si par impossible ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Plus personne ne croyait en rien. C’était assez démoralisant mais du coup l’espérance de vie avait considérablement augmenté. Il était de bon ton de se faire congeler des l’annonce d’une grave maladie, pour garder ses fonctions vitales en parfait état afin d’attendre la mise au point d’un traitement curatif.

Le procédé était désormais parfaitement au point. Certains avaient ainsi été congelé et réanimé plusieurs fois même et l’espérance de vie pouvait facilement atteindre plusieurs centaines d’années.
Pourtant, chez ceux qui avaient été congelé plusieurs fois, des bruits commencèrent à circuler, comme quoi ils auraient vu des choses, des ombres et des lumières. Cette hypothèse était totalement interdite par la loi, ils furent donc exécuter comme criminel.

Pourtant, un vieux chercheur, qui lui aussi avaient été congelé plusieurs fois, commença a effectuer des recherches sur le cerveau et au bout que long mois d’investigation, il découvrit une petite glande dont personne ne faisait jamais cas. Cette glande n’existait pas au moment ou cette négation de l’au-delà avait été décrétée……Se pourrait il que ?

 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par Shany le 20/06/2011 en réponse au scénario 10458 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

10611


Et si les Energies Propres parvenaient un jour à maturité ?

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Début du 21ème siècle: Catastrophe nucléaire de Fukushima au Japon suite à un tsunami et à des tremblements de terre meurtriers, décision de certains pays européens comme l'Allemagne de se retirer progressivement du nucléaire, lancement de l'avion Solar Impulse, construction des éoliennes et des panneaux photovoltaïques, achat massif des ampoules dites "basse consommation", généralisation des différentes "étiquettes énergies", lancement des séries des premiers véhicules électriques peu polluants et de courses de voitures solaires, vente des premiers pneus "basse consommation", multiplication des grands bacs à tris sélectifs pour les particuliers, généralisation de l'éducation à l'écologie et au respect de l'environnement dans les écoles, les collèges et les lycées, multiplication des plantations d'arbres (2, 5 arbres plantés chaque seconde), généralisation du commerce équitable, etc. C'est le début de l'ère préhistorique de l'EP (Energie Propre).

Cela signifie que l'écologie n'est pour le moment qu'embryonnaire.

Début du 24ème siècle... année 2311.

Les énergies fossiles n'existent plus. Les systèmes de transports futuristes, roulants et volants, terriens et spatiaux, pour adultes et pour enfants sont 100 % non-polluants. Le nucléaire dit "classique" est relégué au rang de musée, remplacé par une sorte de nucléaire propre dont l'Humanité tout entière peut y bénéficier à moindre coût. Après une longue période d'augmentation de la température du globe de plusieurs degrés (et qui avait causé pas mal de dégâts au 21ème et 22ème siècle), tout est enfin remis en ordre: la température globale est revenue à la normale, des espèces d'animaux mutent ou apparaissent un peu partout, la végétation vit en harmonie avec les écotechnologies, la nature a repris progressivement ses droits, les problèmes d'effet de serre n'est plus qu'un vieux mauvais souvenir, les débris en orbite autour de la planète bleue sont ramassés par des robots, l'eau est très bien gérée, on se sert de toutes les formes possibles d'énergies propres pour faire fonctionner correctement la société pendant plusieurs millénaires, les bruit nocifs pour les oreilles sont supprimés, l'air est d'excellente qualité, des concours de toutes sortent en rapport avec l'environnement sont très suivis et des millions de bonnes choses encore ont pu se faire pendant longtemps... l'Homme a survécu au pire grâce à son propre génie qu'il avait eu autrefois du mal à gérer. Il a au fil du temps appris à cultiver le meilleur de lui-même en cultivant le meilleur de la Nature. Certes, le 0 % de pollution n'existe pas (la Nature pollue elle-même aussi comme le prouve la Grande Catastrophe du Permien-Trias qui avait décimé près de 95 % des animaux sur Terre, et ce, sans la moindre intervention de l'Homme qui n'existait pas encore) mais le monde est redevenu nettement plus sain et agréable à vivre. l'Homme a su utiliser son propre potentialité pour permettre aux EP de parvenir enfin à maturité. Son espérance de vie a augmenté, les maladies sont désormais très rares, la pauvreté a quasiment disparue, la démographie mondiale est stable et intelligemment gérée, les enfants sont en pleine formes et adorent courir dans les forêts. Aimer la Terre et prendre soin d'elle est la seconde nature de l'Homme et cette éducation au respect de l'environnement commence dès le plus jeune âge dans toutes les écoles et dans tous les pays du monde. C'est le début de l'ère moderne de l'EP dans laquelle la France reste l'un des pays en pointe.


Début du 25ème siècle... 3 Juillet 2435.

La "Noah's Ark" (superbe vaisseau-lumière transportant une partie de l'Humanité prête à s'embarquer dans une nouvelle et palpitante aventure pour s'installer sur d'autres planètes) quitte la Terre intacte qui sera désormais gérée par l'autre partie de l'Humanité ayant décidée de rester pour s'occuper d'elle.
 

 

Créé par LOGEOMI le 18/06/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

10599


L'intelligence, expression même de la vie...

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

L'Homme n'a de cesse de chercher à tout comprendre, de tout savoir, il n'a de cesse de revenir à l'origine de ses raisonnements, pour en trouver les contradictions mais également pour y trouver d'autres raisons, voire la raison ultime: Pourquoi tout ça? Pourquoi sommes-nous là?
Mais il existe peut-être une question plus importante encore... Pourquoi une telle soif de savoir?...
En l'an 3000, l'Humanité découvre que l'univers vieillit, se refroidit car il ne peut stopper son expansion car parmi toutes les forces de l'univers, celle qui permettrait de produire un nouveau "Big-bang" ne peut se produire naturellement sans aide. C'est là que l'existence de la vie, de l'intelligence et de la conscience prennent leur sens... En fait, la tâche de l'Humanité réside apparemment en ceci... Créer un nouveau "Big-bang". Elle se tourne alors toute entière vers cette tâche, apprendre comment créer un "Big-bang" implosif mais pas avant de savoir s'il est possible d'y survivre et dans la mesure où un éventuel point de non-retour ne serait pas encore atteint.
 

 

Créé par aristote2012 le 14/06/2011 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

Scénarios 1 à 50 sur 288


Base de données
des scénarios

Sommaire