12120


La symphonie de la lumière

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

A mesure que les années passaient, ce nouveau médicament miracle contre la dépression et tous ses stigmates - insomnies, agressivité, tristesse, etc. - avait asservi la population toute entière. un succès sans précédent dans l'histoire de la médecine. tant et si bien que même la guérison du Cancer était devenue une simple broutille scientifique. Après tout, depuis les années, 2000 La petite pilule étant si bien rentrée dans les m½urs, banalisée comme une nouvelle norme, plus personne n'avait conscience de son impact, ni même de son existence ou du fait que l'humanité ait pu vivre sans auparavant.

Patrick rentrait du travail. Encore une journée harassante, la tête plaquée dans un écran de chiffres et de statistiques. Son travail était simple: déterminer les probabilités d’ évolution du marché de l'emploi. Chaque jour, il s'exécutait avec une mollesse de mollusque, légume de la mer qu'il était devenu en ne faisait que ce qu'il avait à faire.
En s’ enfonçant dans les entrailles de la ville pour prendre son métro, même ligne, même heure, même rame qu'à son habitude quotidienne.
Mais aujourd'hui, une chose allait changer. Tout changer.
Alors qu'il attendait la minute précise d'arrivée du métro, une étrange sensation tenta de s'emparer de lui. Il la sentait qui lui fourmillait dans le ventre. Il jeta un ½il à son téléphone et réalisa qu'il avait oublié de prendre son médicament. Pas de panique! il chercha dans la poche intérieure de sa veste, puis celles de son pantalon. Un frisson glacé le parcourut. Il n'en avait plus. Toutes ses boites dormaient tranquillement au calme de son appartement, dans la salle de bain, sur la table de chevet, et dans le tiroir à couverts...
Une boule gonfla dans son votre pour monter petit à petit et venir se coincer dans sa gorge. Il crut faire une attaque, un AVC ou quelque chose du genre. Son souffle se coupa en saccades désordonnées et arythmiques.
Autour de lui, personne ne semblait le voir, un sourire béat sur les lèvres et les yeux plongés dans l'écran de leur téléphone.
C'est alors qu'un son nouveau lui parvint. Quelque chose d'à la fois familier et totalement inconnu. A ce son son c½ur reprit un rythme normal, et son souffle retrouva une place normale dans ses poumons, dans sa trachée, sa bouche, entre ses lèvres et dans ses narines.
Une main plaquée contre sa poitrine, il chercha d'où venait ce son. C'est en apercevant ce vieux sdf et son violon qu'il compris. C'était le même homme, le même violon, la même mélodie... Comme chaque jour. Mais alors pourquoi celà lui semblait-il si différent?
Ce qu'il comprendrait plus tard, c'était que les pilules inhibaient aussi toute émotion, de peur, d 'amour, de joie, de stress, de mélancolie... Et c'était ce savant mélange: absence de pilule et mélodie de violon qui venait d'éveiller en lui une émotion qui lui était devenue étrangère. Cette partition si douce, si touchante, émouvante... Une larme perla sur la joue de Patrick, sous le regard choqué de quelques passant dont le téléphone n'avait plus de batterie... Une autre larme, mais il se sentait bien, paradoxalement. A travers cette symphonie qui rallumait la lumière en lui, il se sentait vivant...
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par PierreLeseigneur le 07/05/2018 en réponse au scénario 1015 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (1)

 

 




Base de données
des scénarios

Sommaire