12100


Le mode de reproduction humaine influencé par les modes de vie virtuels

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

A un moment, les algorithmes décident que la reproduction des humains n'est plus nécessaire.
Les progrès de la médecine ont rendu l'être quasi immortel et le quota d'humains existants est suffisant pour l'épanouissement de l'humanité et de la Terre ensemble. (et même du cosmos).

Ainsi les incubateurs se raréfient. Plus personne ne semble éprouver le besoin de procréer, les voies créatives nouvelles étant désormais infiniment grandes, riches et variées.

Mais la nature, par la merveilleuse formule hasard+nécessité va en décider autrement.
Quelques humains copulent parfois dans la vie réelle, par désir intime d'une expérience nouvelle. Mais seules quelques rares grossesses sont acceptées.
Quelques femmes connaissent une mutation (naturelle ou artificielle) leur permettant d'enfanter par parthénogenèse. Ainsi, de plus en plus d'enfants, filles clones naturelles naissent.
L'humanité devint au fil des siècles majoritairement féminine.
Les femmes deviennent alors les seules reproductrices, mais elles ont le choix d'utiliser des incubateurs ou non, d'enfanter ou non si elles le désirent.
Leur corps n'est plus un objet nécessairement utile pour la sauvegarde de l'humanité, mais il existe tout de même, comme organisme capable de générer une progéniture biologique.

Quelques hommes ont subsisté, ceux qui avaient consenti aux modifications leur permettant de connaitre une grossesse.
Ainsi, arrivera un temps ou l'humanité n'a plus qu'un sexe, mais peut-être une multitude de voies de reproduction.
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par RAINETTE le 03/11/2017 en réponse au scénario 12087 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 




Base de données
des scénarios

Sommaire