EXPLORATEUR DU FUTUR:
NOWAY

Nombre de scénarios créés:  1

 

 


Scénarios 1 à 1 sur 1

12124


Année 2150 - Poudre de roche et chair lyophilisée

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Après avoir été alerté sur la nécessité de ne plus manger de chair animale, pour des questions d'éthique et de santé, le monde entier connût une courte pause dans l'holocauste des animaux de consommation, entre les années 2020 et 2050. Chacun avait pensé qu'enfin, le monde était en voie de végétarisme. Ce qui n'avait pas empêché l'effondrement de la diversité biologique, ni la raréfaction des espèces animales, parmi lesquelles les abeilles, ni l'amplification du déboisement des quelques forêts qui étaient encore vivantes, car l'humanité ne cessait de proliférer et de dilapider les ressources naturelles de la Terre. En conséquence, faute de pollinisation, la plupart des arbres et des végétaux comestibles disparurent aussi assez rapidement. Á leur tour, les animaux sauvages périrent.

En 2150, quelques éleveurs ont encore de rares élevages de volatiles, ovins et bovins, nourris de copeaux de divers déchets et de chairs mortes lyophilisées. Les conditions draconiennes de production végétale in vitro rendent les cycles de floraison, maturation et cueillette si longs et si contraignants que toutes les populations manquent de vitamines. Seules, les élites consomment le peu de fruits et légumes produits in vitro, alors que la production de cellules animales artificielles est en plein essor; les techniques sont maîtrisées depuis longtemps, et la chaîne de fabrication tenue par des robots, est peu coûteuse et très rentable.

Désormais, il n'est plus interdit de faire de l'élevage d'humains: la chair humaine est très prisée par les fins palais des élites, à qui les meilleurs morceaux sont réservés: cervelle, foie, c½ur, rein, sexe, cuisse et fesse. Les chairs des sexes masculins et féminins ont la réputation de décupler la puissance des activités sexuelles, auxquelles les élites s'adonnent en permanence, par ennui ou pour diminuer leur stress. Les pauvres consomment des sachets de chair de cadavres lyophilisée, peu onéreux. En 2150, il n'est plus question de végétarisme, ni végétalisme ou véganisme, seulement de survie.

Conséquence d'une telle alimentation ? L'espérance de vie ne dépasse pas 43 ans en moyenne, les capacités cognitives sont en déclin, le cerveau étant privé de l'énergie puisée dans la nourriture. Et, en plus d'une multiplicité de maladies et cancers que l'on ne sait plus soigner, faute de moyens et de savoirs, les faiblesses organiques, rénales, cardiaques et pulmonaires sont très courantes. Le monde entier souffre d'une grave carence en vitamines, celles que les végétaux et minéraux lui apportaient autrefois. La prostitution des pauvres auprès des riches qui paient en nature (en fruits et légumes) ne suffit pas à se prémunir de cette carence. Et les fabrications synthétiques sont trop rares et chères pour subvenir aux besoins de 18 milliards d'humains.

L'INRS, l'Institut National de Recherche en Survie (ex INRA, Institut National de Recherche Agronomique) a mis au point un extracteur de minéraux de consommation. La technologie utilisée est dérivée de la fracturation hydraulique qui avait servi, au cours des deux siècles précédents, à prélever les gaz de schiste. Les minéraux indispensables au corps, phosphore, potassium, sodium, chlore, soufre, cuivre, magnésium, manganèse, fer, iode, fluor, zinc, cobalt et sélénium peuvent être aspirés à des profondeurs vertigineuses. Régulièrement, des groupes armés s'approchant des lieux d'extraction pour détourner les drones de livraison, sont atomisés au canon à hydrogène.

L'INRS est également chargé de la distribution des minéraux auprès des populations. Les enfants sont servis en premier, les vieillards en dernier. En 2150, les élites n'ont aucune considération pour le potentiel intellectuel et spirituel d'une personne expérimentée. Seules comptent la santé et la fraicheur des enfants, que les élites s'approprient le plus jeunes possible, pour les consommer, sexuellement ou accommodés en festins de bouche, par des chefs cuisiniers sanguinaires et étoilés.
 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par NoWay le 20/05/2018 en réponse au scénario 1492 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (4)

 

 


Base de données
des scénarios

Sommaire