EXPLORATEUR DU FUTUR:
MMU34

Nombre de scénarios créés:  1

 

 


Scénarios 1 à 1 sur 1

11929


Mon futur idéal

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Dans un monde où le travail a perdu son sens et sa valeur, voici ma proposition du rapport entre la société et le travail dans un futur idéal:
La société de consommation a disparue. Tout ce qui est créé sert à l'homme et est réparable. La plupart des métiers inutiles disparaissent (politiciens, armée, industriels, publicitaires, etc). Les hommes sont regroupés sous l'autorité d'une petite commune (pas plus de 2000 habitants) et dans les grandes villes, en quartier. Les villes sont des éco quartiers. Les communes/quartiers mettent en place un emploi du temps selon les tâches qu'il y a à faire (tâches votées par les citoyens): cela concerne l'habitat, les routes, l'entretien de la ville, l'alimentation, l'énergie, etc. tout ce qui est utile et nécessaire à l'homme. La commune/ quartier donne 1500 ¤ à chaque citoyen, en contrepartie il doit donner de son temps aux tâches communes. La base du temps de travail est 20h/semaine. L'emploi du temps s'effectue comme à la fac, on choisi ses matières selon ses envies et ses compétences. Les travaux pénibles ont une base de temps de travail plus basse, cela pouvant aller jusqu'à seulement 8h/semaine. A salaire égal, les hommes se portant volontaires pour des travaux pénibles travailleraient moins et auraient plus de temps de libre. On pourrait faire le métier qu'on veut et en changer comme on veut, simplement on s'engagerait sur un emploi du temps avec des tâches définis pendant un mois et après on reformerait d'autres équipes. Les chefs d'équipent sont des spécialistes de leur matière et gère les emplois du temps chaque mois et dirige les équipes pour les travaux à effectuer.
L'école ferait tourner les jeunes adultes dans l'ensemble des tâches existantes, pour les former et pour qu'ils sachent tout faire. Ils s'occuperaient notamment de faire la cuisine pour ceux qui travaille, etc.
La notion de concurrence disparaîtrait, à la place on ferait des concours intervillage pour encourager l'innovation, les meilleurs d'une tâches (artisanat, inventeur, etc) sous forme de jeu et cela distrairait la population à la place des programmes tv stupides. La compétition par le jeu encouragerait l'humain à se dépasser pour de bonnes raisons.
Les habitants pourraient déménager où bon leur semble, en réservant un habitat dans un autre village s'il y en a un de vacant. Il s'inscrira alors sur l'emploi du temps du lieu où il se trouve. La voiture n'est plus pratiquée que par les pompiers et médecins. La plupart des gens travaillent où ils vivent et se rendent dans un autre village à pied où en vélo. Les gens auraient beaucoup de temps libre pour éduquer leurs enfants, pratiquer du sport, faire des loisirs (théatre, lecture, etc). Les métiers artistiques seraient aussi utiles et reconnus que n'importe quel autre.
L'envie de ne pas aller bosser n'existe plus et chacun est acteur de sa ville.
 

 

Créé par mmu34 le 13/12/2015 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 


Base de données
des scénarios

Sommaire