EXPLORATEUR DU FUTUR:
SILENCE NO 1

Nombre de scénarios créés:  2

 

 


Scénarios 1 à 2 sur 2

11664


Et si un sauveur planétaire, le sauveur PLANETERRE naissait

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Je m'appelle Sarah, ce matin du 21 juin 2024, jour du solstice d'été, une série d'événements ce sont produits. Revoyons ensemble le fil des événements:

A 5h30 du matin, mon cadran n'a pas sonné. Un rayon de soleil traversant la fenêtre de ma chambre m'a réveillé. Je m'habille, pressée par le temps, je prends une pomme dans le panier sur le comptoir de la cuisine, je me précipite a l'extérieur, sors la clé de mon sac a main et l'insère dans le démarreur. Je voudrais tournée la clé pour démarrer ma voiture, mais mon bras est paralysé. Je ne peux pas, mon corps ne répond plus. En sortant de ma voiture, je réalise qu'un silence a la fois inquiétant et apaisant m'entoure, aucun bruit de fond des moteurs d'engins et de machineries, pas ce vroum-vroum dérangeant mais Dieu sait comment réconfortant, drôle de sensation. Je veux appeler Jacques, mon patron pour lui dire que je serai en retard, mais une fois de plus, je ne peux signaler le numéro de téléphone, mon bras est atteint de se mal étrange qui est hors de mon contrôle. Je m'inquiète de cette situation inhabituelle, j'aimerais avoir des réponses. Je regarde par la fenêtre et remarque que la voiture de mon voisin est encore stationné devant sa maison, ce qui m'étonne un peu, car a cette heure, Paul est habituellement au boulot. Je me précipite chez lui, affolée par ce qui m'arrive. Je sonne a la porte, personne ne répond. Maintenant, je cogne bruyamment et Paul l'air hébété ouvre la porte et avec un regard fixe et interrogatif, il me dit, il y a des choses étranges qui se sont produites ce matin. Et nous nous racontons a peu près les mêmes histoires. Paul semble être affligé lui aussi du même mal que moi.

Bonjour, moi je m'appelle Planeterre, ce matin du 21 juin 2024 a 5 h 30 précise, je nais, ma première respiration est brulante et suffocante, j'ai du mal a faire mon entrée. Ma mère terre m'a mise au monde pour accomplir une mission, sauver la terre nourricière. La terre a besoin d'un remède de cheval. Elle m'a donné tous les outils pour accomplir cette tâche salvatrice. Je devrai appliquer une main de fer pour décourager les mauvaises actions et un gant de velours pour récompenser les bonnes, je le ferai a l'aide de mon arme secrète, le microbe paralysant, qui immobilise le membre responsable de maltraitance de notre mère terre.

J'aime ma mère que je sais bien malade; fatiguée, elle implose. A la surface, même si elle se fissure, on pense qu'elle se porte bien. Son cancer la gruge de l'intérieur toujours plus profondément, ses défenses contre les parasites extérieurs s'épuisent. Ces idiots là-haut, c'est a petit feu qu'ils auront sa peau et la leur. Reprendre le contrôle, voila ma mission. J'ai la force, le courage et la vigueur de la jeunesse, alors, je me mets immédiatement a l'ouvrage, y'a du ménage a faire là-haut.

Hé Ho là-haut, regarder je suis ici, je suis venu vous aider a sauver votre mère d'accueil, ma mère. Petit ne perds pas ton temps, ils ne t'entendent pas. Pour le moment, tu es seul avec moi, ne désespère pas petit, on ne sera pas toujours seul. Agit, reprend le contrôle, car, ils sont inconscients et ne savent pas ce qu'ils font.

Il est maintenant midi, Sarah marche sur l'avenue des lilas, un souffle de bonheur la traverse, l'odeur des lilas qui maintenant n'est pas masqué par celle de l'essence, lui fait du bien, elle respire enfin. Elle est heureuse et veut se gâter, simplement pour le plaisir. Elle s'arrête au guichet automatique pour retirer des sous pour s'acheter la belle robe qu'elle a vu en flânant devant les vitrines du grand magasin qui chose curieuse n'est pas ouvert a cette heure la. Elle approche sa carte magnétique du guichet et son geste s'arrête la. Elle comprend et abdique, et continue sa marche qui la rend maintenant si heureuse, elle réalise qu'elle possède la un merveilleux véhicule qu'elle utilisait si peu. Arrivée a un parc, elle s'assoie et voit toute la beauté de ce monde.

Voila, mission accomplie, mon travail a fait son ½uvre. Mère se sent mieux, ils ont compris. Hi! hi! hi! Je sens un chatouillement a ma surface, des c½urs y sont dessinés. Soudainnement, j'entends quelque chose, un murmure, une petite voix s'élève du carré de sable et m'interpelle. Elle me dit: PLANETERRE je te remercie d'avoir guérit notre mère. Et PLANETERRE de lui répondre merci mon ami.

 

Afficher les scénarios connectés

 

Créé par Silence no 1 le 23/03/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

11662


Et si les silences parlaient

 

 

Afficher tous les scenarios du meme type

Je veux dire en cela tous les silencieux qui décident de se taire, de se terrer sous une carapace réconfortante par peur que ne s'échappe de leur bouche un bruit dérangeant qu'on appelle la parole ou de leur tête des idées qui pourraient changer le cours des choses, et qui les exposeraient de ce fait a la résistance de ceux qui sont réfractaires aux changements ou a ceux qui au contraire sont ouverts aux changements et aux partages des connaissances. Tous ces gens qui par leur silence empêchent des futurs possibles de se produire. Ils possèdent peut-être un élément essentiel, ne serait-ce qu'une toute petite pièce du casse-tête qui pourraient aider notre société a changer pour redevenir plus humaine, qui redonnerait la place au VIVANT au détriment de l'objet. Mais ces entêtés sont bien décidés, ils se terreront coûte-que-coûte au plus profond de leur caverne, laissant aller les choses et se disant que ce n'est pas de leur faute, ce sont les autres. Alors, où s'en va le futur avec une telle attitude ?

Signé S no 1
 

 

Créé par Silence no 1 le 23/03/2014 | Evaluer ce scénario
Ecrire une suite ou une alternative à ce scénario | Commentaires (0)

 

 

Scénarios 1 à 2 sur 2


Base de données
des scénarios

Sommaire